Posts Tagged ‘Travaux’

Trois-Rivières: Des travaux d’urgence pour prévenir les inondations sur le boulevard des Récollets

juin 28, 2021

La Ville de Trois-Rivières effectuera des travaux d’urgence au barrage de la rivière Millette. L’objectif est d’empêcher qu’il y ait à nouveau des inondations sur le boulevard des Récollets.

Le barrage de la rivière Millette a subi d'importants dommages.

© Ville de Trois-Rivières Le barrage de la rivière Millette a subi d’importants dommages.

Dimanche, le boulevard a dû être complètement fermé à la circulation à la suite des précipitations de pluie. Une des bretelles pour embarquer sur l’autoroute 40 était aussi inaccessible.

La Ville affirme que le barrage de la rivière Millette a d’abord été endommagé lors de l’orage du 8 juin. La Ville travaillait depuis sur une solution permanente pour sécuriser la structure, expliquent les autorités municipales, par voie de communiqué. Or, voilà que les installations n’ont pas résisté aux pluies des derniers jours.»

En raison des dommages aux structures de rétention, la rivière Millette se déverse plus rapidement et engorge les canalisations souterraines du secteur du boulevard des Récollets», selon la Ville. 

Le problème des inondations sur ce boulevard date de plusieurs mois. Des situations similaires s’étaient produites en août 2020.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a des installations sur le boulevard des Récollets, près du viaduc de l'autoroute 40, à Trois-Rivières.

© /Radio-Canada Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a des installations sur le boulevard des Récollets, près du viaduc de l’autoroute 40, à Trois-Rivières.

Les travaux d’urgence seront effectués dans les prochains jours au barrage situé près de l’intersection du boulevard des Récollets et du chemin Sainte-Marguerite.

La Ville souligne que le barrage est situé sur un terrain qui ne lui appartient pas et qu’elle a besoin de l’autorisation du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour faire les travaux.

Elle espère obtenir le feu vert du Ministère rapidement, dans le but de commencer les travaux mardi.

Si tout va bien, les installations temporaires pourraient être fonctionnelles au cours de la semaine prochaine», indique la Ville.

De fortes précipitations sont attendues dans les prochains jours à Trois-Rivières. La Ville s’attend donc à ce qu’il y ait d’autres accumulations d’eau dans ce secteur et invite la population à éviter ces voies. Le sentier de la rivière Millette est aussi fermé au public.

La pluie a causé une inondation sur le boulevard des Récollets, dimanche.

© /Radio-Canada La pluie a causé une inondation sur le boulevard des Récollets, dimanche.

Par Marilyn Marceau avec Radio-Canada

Côte d’ivoire: lancement des travaux du quatrième pont d’Abidjan

juillet 30, 2018

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly s’exprime lors du lancement des travaux du quatrième pont d’Abidjan, le 30 juillet 2018 / © AFP / Sia KAMBOU

Les autorités ont lancé en grande pompe lundi les travaux du quatrième pont d’Abidjan qui va relier le quartier populaire de Yopougon au Plateau, la zone des affaires, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le pont au-dessus de la lagune Ebrié autour duquel s’est constituée Abidjan, mesure 1,4 km. Il s’inscrit dans un projet de 7,2 km d’autoroutes urbaines et d’échangeur d’un coût total de 142 milliards de francs CFA (216 millions d’euros), qui doit permettre de désengorger le nord de la capitale économique ivoirienne, en proie à des embouteillages incessants.

L’appel d’offres a été remporté par la société chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC), qui doit remettre l’ouvrage terminé pour fin août 2020.

La Banque Africaine de Développement (BAD) finance le projet à hauteur de 103 milliards FCFA (150 millions d’euros) sous forme d’un prêt de 30 ans.

Quelque 30 milliards de FCFA (47 millions d’euros) sont destinés à indemniser ou reloger les populations de ces zones d’habitation très denses.

Le pont à péage devrait être emprunté par 70.000 véhicules par jour et ainsi soulager l’autoroute du Nord, seul grand axe du nord d’Abidjan et seul voie d’accès à Yopougon.

Cet ouvrage s’inscrit dans une volonté du gouvernement d’améliorer la circulation dans Abidjan avec la création notamment d’un train urbain, d’un cinquième pont et de plusieurs échangeurs et grands axes, a déclaré le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly estimant que ces travaux permettent « l’amélioration des conditions de vie des habitants et des performances du tissu commercial et industriel ».

« Ne vous laissez pas abuser par ceux qui disent +On ne mange pas goudron, on ne mange pas béton+ », a-t-il lancé estimant que ces investissements permettaient d’améliorer la « compétitivité » des entreprises et de « créer des emplois ».

« La modernisation est en marche sans oublier (…) le social », a conclu le Premier ministre lors de la cérémonie qui a réuni plusieurs milliers de personnes.

Le troisième pont enjambant la lagune d’Abidjan avait été inauguré en 2014.

Romandie.com avec(©AFP / 30 juillet 2018 23h47)

Le président sud-africain s’excuse et veut rembourser

avril 1, 2016

Le président sud-africain Jacob Zuma a clamé sa bonne foi lors d’une allocution télévisée vendredi soir. Il est mis en cause pour avoir effectué des travaux avec des fonds publics dans sa résidence privée de Nkandla, au KwaZulu-Natal.

Il a affirmé qu’il rembourserait une partie des sommes engagées, comme l’a exigé jeudi la Cour constitutionnelle. Il a aussi présenté des excuses pour « le malaise et la confusion » suscités par cette affaire.

La Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné à Jacob Zuma de rembourser une partie de la somme totale (l’équivalent de 15,3 millions de francs) dépensée pour sa résidence privée de Nkandla. La décision a été rendue à l’unanimité des onze juges, qui ont estimé que le président n’avait pas respecté la Constitution.

En 2014, une commission anti-corruption a établi que le président Zuma avait utilisé de l’argent public pour doter sa propriété d’une piscine, d’un centre pour visiteurs, d’un enclos pour le bétail et d’un poulailler. Le Trésor doit déterminer d’ici deux mois le « coût raisonnable » de ces travaux sans rapport avec la sécurité des lieux. Jacob Zuma aura ensuite quarante-cinq jours pour rembourser.

Mauvais conseils juridiques
Lors de son intervention télévisée, le président a affirmé que ses tergiversations et ses premières réponses au rapport rédigé il y a deux ans par la médiatrice de la République Thuli Madonsela, lui ordonnant un remboursement partiel, étaient dues à de « mauvais conseils juridiques » et qu’il avait toujours été « de bonne foi ».

« Je veux souligner que je n’ai jamais cherché délibérément ou consciemment à violer la Constitution », a-t-il dit. L’opposition, qui demande la démission du président âgé de 73 ans, n’a pas été convaincue par ses déclarations.

« Le président cherche à tromper l’Afrique du Sud. Il répète qu’il a toujours voulu rembourser. Mais en fait il n’a jamais voulu payer », a déclaré le dirigeant de l’Alliance démocratique, Mmusi Maimane. Le Congrès national africain (ANC), la formation politique de Jacob Zuma, a accusé l’opposition de se servir de cette affaire pour tenter de faire éclater le parti au pouvoir.

Romandie.com

Fondation Didier Drogba: Les travaux de l’hôpital démarrent bientôt

septembre 19, 2011

Ce n’est plus qu’une question de semaines. L’hôpital Didier Drogba va bientôt voir le jour. La pose de la première des travaux est prévue dans quelques semaines. De passage à Abidjan dans le cadre des activités de la Fondation Didier Drogba, Thierno Seydi, l’agent de joueur, prépare à feu doux le lancement des travaux de l’hôpital.

Il a déjà rencontré les autorités ivoiriennes pour régler les derniers détails du projet. « Je suis à Abidjan dans le cadre de la Fondation Didier Drogba. Dans quelques semaines, nous allons procéder au lancement officiel du début des travaux de l’hôpital. Je pense que c’est la meilleure manière pour lui de donner de l’argent», a confié Thierno Seydi. C’est la commune d’Attécoubé qui va abriter ce gigantesque centre sanitaire de 2 milliards Fcfa. L’hôpital aura plus de 100 lits avec toutes les commodités d’un hôpital moderne.

Selon le manager de l’attaquant de Chelsea, ce projet tient à cœur au capitaine des Eléphants. L’icône, à l’en croire, est impatiente d’offrir cet hôpital au peuple ivoirien.

L’Expression par Moïse N’guessan

Démarrage des travaux du 3e pont,hier – Alassane Ouattara immortalise Henri Konan Bédié

septembre 8, 2011

Après Charles De Gaulle et Félix Houphouët-Boigny dont les deux ponts reliant Abidjan-Sud à Abidjan-Nord portent les noms, le troisième s’appellera ‘’pont Henri Konan Bédié’’.

L’ouvrage a été baptisé ainsi par Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, hier au cours de la cérémonie de lancement des travaux au carrefour Marie Thérèse Houphouët-Boigny, Cocody-Riviera Golf. «J’ai le grand plaisir de vous annoncer que le pont s’appellera Henri Konan Bédié. Nous voulons par cet acte, vous rendre hommage pour votre sens élevé du devoir, votre profond amour pour le pays, votre action au service de la Côte d’Ivoire», a indiqué le Président de la République. Information aussitôt approuvée par le public, à travers des applaudissements nourris.

Pour le chef de l’Exécutif ivoirien, l’honneur fait à son ‘’aîné’’, Henri Konan Bédié, n’est pas fortuit. «Le troisième pont porte le nom d’un chef d’Etat. Le nom d’un grand visionnaire», a-t-il confié. Avant de réitérer des engagements contenus dans le programme de gouvernement. « Mon ambition est de mettre à la disposition de mes compatriotes des services publics de qualité. Je veux procurer des emplois à tous les jeunes et leur permettre de vivre de revenus suffisamment stables et rémunérateurs.

La cérémonie marque le départ d’une série de grands projets tels que prévus dans mon programme de gouvernement, l’autoroute Abidjan- Bassam, le pont de la Marahoué, le pont de Jacqueville, les travaux de voierie à Abidjan et à l’intérieur du pays. Le pont Henri Konan Bédié en est la toute première illustration», a-t-il rappelé.

Fier de l’ouvrage, il en est vanté les qualités. «Il s’agit d’un ouvrage moderne, respectueux de l’environnement, pourvu d’un échangeur de 3 niveaux, le seul d’Afrique de l’Ouest qui fera, j’en suis convaincu, la fierté de tous les Ivoiriens», a-t-il tenu à préciser.

C’est pourquoi, il a félicité le gouvernement, le BNETD et l’Ageroute qui ont travaillé sur le dossier jusqu’à la finalisation du financement. Puisque, déclare-t-il, le 3ème pont symbolise la confiance retrouvée des bailleurs de fonds vis-à-vis de la Côte d’Ivoire.

Selon lui, c’est un signal fort de relance de l’économie ivoirienne et un facteur d’accélérateur de croissance. «C’est aussi une illustration parfaite d’un partenariat public-privé qui permettra de créer des emplois. Ce sont en effet pas moins d’un millier d’emplois directs et indirects qui seront générés jusqu’à l’achèvement du projet», a-t-il souligné.

Pour Olivier Bonnin, directeur général adjoint de Bouygues Travaux Publics, dont la filiale SOCOPRIM est concessionnaire dudit ouvrage, il convient de rendre hommage à la ténacité, à l’intelligence des ministres Patrick Achi et Charles Koffi Diby et surtout à la volonté politique du Président Alassane Ouattara. Puisqu’il le reconnaît : «Sans cette volonté, nous serons encore en train de nous poser des questions».

De fait, le troisième pont reliera Cocody à Marcory en offrant une solution technique pour l’allègement du trafic routier. Ce qui participera à la croissance économique. Mieux, selon le ministre des Infrastructures économiques, la réalisation une fois bouclée, permettra de faire les réparations nécessaires sur les deux autres ponts de la ville d’Abidjan.

L’Intelligent d’Abidjan par K. Hyacinthe coll Tab