Posts Tagged ‘Tremblement de terre’

Indonésie: le bilan passe à 832 morts, début de pillages

septembre 30, 2018

Des proches de victimes tentent d’identifier des corps devant un hôpital de Palu en Indonésie, le 30 septembre 2018 / © AFP / BAY ISMOYO

Le bilan du tremblement de terre suivi d’un tsunami qui a frappé l’île indonésienne des Célèbes a été porté à 832 morts dimanche, alors que la population de la ville de Palu à court de vivres et d’eau a commencé à piller les magasins.

« A 13H00 (06H00 GMT) aujourd’hui il y a 832 morts », essentiellement dans la ville de Palu, a annoncé Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes au cours d’un point presse.

Ce chiffre qui double le dernier bilan, pourrait encore s’aggraver : le vice-président indonésien Jusuf Kalla a dit craindre que le bilan n’atteigne « un ou plusieurs milliers », se basant sur les précédentes catastrophes.

Au moment du séisme, 71 étrangers, se trouvaient à Palu, a précisé le porte-parole, dont la plupart sont en cours d’évacuation. Mais les autorités cherchent encore à localiser trois Français, a-t-il précisé.

« C’est très dur », explique à l’AFP Risa Kusuma, une mère de 35 ans qui berce son petit garçon fiévreux dans un centre pour réfugiés de la ville de Palu. « L’ambulance apporte de nouveaux corps chaque minute », « il n’y a pas beaucoup d’eau et les magasins sont pillés partout ».

– « Pas de nourriture, rien » –

Séisme en Indonésie / © AFP / AFP

Devant la pénurie de nourriture, eau et carburant, les habitants ont commencé à se servir dans les supermarchés et des stations services, ont constaté des journaliste de l’AFP.

« C’est une crise : il n’y a pas de nourriture, rien », se justifie un pillard. « A manger, de l’eau, c’est ce dont nous avons désespérement besoin ».

La plupart des victimes ont été recensées jusqu’à présent à Palu, une agglomération de 350.000 habitants située sur la côte ouest des Célèbes qui a été secouée vendredi par un séisme de magnitude 7,5 puis a essuyé un tsunami.

Les autorités et les ONG s’inquiètent aussi de la situation dans la région de Donggala plus au nord, qui reste très incertaine. Onze morts ont déjà été retrouvés dans cette zone, selon l’agence.

Le président indonésien Joko Widodo est arrivé à Palu dimanche pour observer le déploiement militaire destiné à porter assistance à la population.

Des indonésiens récupèrent des affaires après un séisme et un tsunami à Palu, dans l’île des Célèbes, le 29 septembre 2018 / © AFP / MUHAMMAD RIFKI

S’adressant aux militaires, le président vêtu d’une veste militaire de camouflage, leur a demandé « d’être prêts à travailler jour et nuit pour procéder aux évacuations » et aider la population, selon un communiqué de la présidence.

Les hôpitaux, dont certains ont été endommagés, peinent à faire face à l’afflux de victimes. Et de nombreux blessés sont soignés en plein air.

– Survivants extraits des décombres –

Des équipes de sauveteurs en combinaison orange étaient en train de fouiller les décombres d’un hôtel, qui pouvait héberger jusqu’à 150 personnes, et d’un centre commercial qui se sont effondrés.

« Nous avons réussi à extraire une femme vivante de l’hôtel Roa-Roa la nuit dernière », a indiqué à l’AFP Muhammad Syaugi, chef des services de secours. « Et nous avons même entendu des gens qui criaient à l’aide ».

Une femme blessée allongée dans un hôpital de fortune, le 29 septembre 2018 après le séisme qui a dévasté l’île indonésienne des Célèbes. / © AFP / MUHAMMAD RIFKI

L’agence est aussi préoccupée par le sort de plusieurs centaines de personnes qui travaillaient à la préparation d’un festival sur une plage de Palu vendredi soir peu avant le tsunami.

Des avions chargés de matériel et de nourriture ont pu atterrir à l’aéroport de Palu, dont plusieurs pistes sont inutilisables.

A Palu on pouvait voir des carcasses de véhicules, des bâtiments réduits à des amas de débris, des arbres déracinés et des lignes électriques abattues, témoignant de la violence des secousses ressenties à des centaines de kilomètres de là, et de la vague de 1,5 mètre qui s’est abattue sur la côte.

– Trouver des vivres et un abri –

Effrayés par les répliques de tremblement de terre, de nombreux habitants de Palu ont dormi dans des abris de fortune en bambou ou sur des terrains de football.

Indonésie: Palu dévasté après un séisme et un tsunami / © AFP / Bagus Saragih

La population locale était confrontée aux impératifs de base de la survie: trouver des vivres et un abri.

Beaucoup d’habitants patientent dans de longues files d’attente pour obtenir de l’eau potable ou des nouilles instantanées.

D’une magnitude de 7,5, selon l’institut géologique américain (USGS), le séisme qui a frappé les Célèbes juste avant 11H00 GMT vendredi a été plus puissant que la série de tremblements de terre qu’a connus l’Indonésie en août et qui avaient fait plus de 500 morts et environ 1.500 blessés sur l’île de Lombok, voisine de Bali. Un raz-de-marée s’est déclenché peu après sur la côte proche de Palu.

L’Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne et eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique.

Le 26 décembre 2004, elle avait été frappée par une série de tremblements de terre dévastateurs, dont l’un de magnitude 9,1 sur l’île de Sumatra. Un tsunami avait alors provoqué la mort de 220.000 personnes dans la région, dont 168.000 rien qu’en Indonésie.

Romandie.com avec(©AFP / (30 septembre 2018 12h22)

Taïwan: un tremblement de terre fait au moins 11 morts

février 6, 2016

Un séisme de magnitude 6,4 a fait au moins onze morts dans le sud de Taïwan samedi, ont annoncé les secours. Ceux-ci continuaient de fouiller les décombres d’un immeuble de 16 étages où environ 30 résidents seraient encore pris au piège, selon les médias.

La puissante secousse a frappé le sud de l’île samedi vers 04h00 locales (21h00 vendredi), provoquant, selon des responsables, l’effondrement de quatre immeubles d’un même ensemble dans la ville de Tainan. Les recherches se concentraient essentiellement autour d’une tour de 16 étages, où au moins 30 personnes seraient toujours prisonnières de l’amas de béton.

Le bilan s’est progressivement alourdi samedi après-midi. Neuf personnes ont été retrouvées sans vie dans les décombres de la résidence, dont un nourrisson de 10 jours et deux autres enfants, ont annoncé les pompiers. Deux autres personnes ont trouvé la mort dans d’autres endroits de la ville, victimes de chutes de débris, selon les pompiers. Au moins 800 militaires ont été mobilisés pour aider aux secours.

Le premier ministre Chang San-cheng s’est rendu sur place. La Chine, avec laquelle Taïwan entretient des relations compliquées, a proposé son aide, selon l’agence de presse officielle Chine nouvelle.

Un bâtiment de 96 appartements
Plus de 250 habitants de l’immeuble ont été secourus, dont 40 ont été hospitalisés. Selon des responsables, l’immeuble comptait officiellement 256 habitants dans 96 appartements mais de nombreuses autres personnes auraient pu y passer la nuit en raison de l’approche des festivités du Nouvel An, a expliqué le ministre de l’Intérieur, Chen Wei-jen.

En effet, « la plupart des membres de ces familles étaient rentrés pour les vacances du Nouvel An lunaire » la semaine prochaine, a souligné le ministre.

Les secours continuaient d’extirper de l’immeuble des survivants hagards et épuisés, emmitouflés dans des couvertures, explorant les décombres à l’aide d’échelles et s’efforçant d’accéder aux habitations par les fenêtres. Les images retransmises par les chaînes de télévision montraient les ruines fumantes du bâtiment, qui s’est renversé sous la violence du tremblement de terre.

Pénurie d’eau, électricité coupée
Les entrailles de l’immeuble révélaient un mélange de béton éventré, de poutres torsadées et de verre brisé. Au moins 30 personnes ont été secourues d’un autre immeuble d’habitation de sept étages. Selon des responsables, 400 personnes ont été blessées à travers la ville de Tainan, dont une soixantaine ont été transportées à l’hôpital.

Plusieurs ensembles résidentiels se sont complètement ou partiellement effondrés dans la ville. Environ 400’000 habitants se sont retrouvés sans eau, selon les autorités. Plus de 2000 foyers étaient également privés d’électricité.

La secousse est survenue à une profondeur de 10 kilomètres, à 39 kilomètres au nord-est du port de Kaohsiung, la deuxième ville du pays, a indiqué l’institut géologique américain (USGS). Taïwan, proche de la jonction entre deux plaques tectoniques, est régulièrement touchée par des tremblements de terre. Une secousse de magnitude 7,6 sur l’échelle de Richter avait frappé l’île en septembre 1999, tuant quelque 2400 personnes.

Romandie.com

Séisme de 7,8 au large du Japon, ressenti à Tokyo

mai 30, 2015

Tokyo – Une forte secousse a été ressentie samedi à Tokyo en raison d’un séisme de magnitude 7,8 à 874 kilomètres de la capitale japonaise, dans l’océan Pacifique, selon l’Institut américain de géophysique (USGS).

Les bâtiments ont tremblé pendant environ une minute vers 20H30 (11H30 GMT), a constaté un journaliste de l’AFP.

Le centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique a estimé que le séisme était de magnitude 8,5 mais qu’il n’y avait pas de risque de tsunamis.

L’épicentre se trouvait à 676 kilomètres de profondeur, selon les dernières données de l’USGS.

Les deux pistes de l’aéroport de Narita, le principal aéroport international de Tokyo, étaient temporairement fermées afin de permettre des inspections.

La circulation du métro de la capitale ainsi que des trains a dû être interrompue.

Il s’agit du deuxième séisme à Tokyo au cours de cette semaine.

Lundi, un premier séisme avait sécoué la région de la capitale sans faire de dégâts ou de victimes.

Il avait atteint une magnitude de 5,6 selon l’agence de météorologie japonaise, et de 5,3 selon l’Institut américain de géophysique (USGS). Il n’y avait eu aucun risque de tsunami.

Romandie.com avec(©AFP / 30 mai 2015 14h31

Au moins 367 tués dans un tremblement de terre en Chine

août 3, 2014

Un séisme de magnitude 6,1 s’est produit dimanche dans une région montagneuse du sud-ouest de la Chine. Il a fait au moins 367 morts, près de 2000 blessés et de très importants dégâts matériels, a indiqué l’agence de presse officielle Chine Nouvelle.

« Au moins 367 personnes ont péri et 1881 ont été blessées », a indiqué Chine Nouvelle, tôt lundi matin, citant des secouristes. L’agence a revu à la hausse le bilan de 357 morts diffusé quelques minutes plus tôt. Elle avait précédemment fait état de 175 morts et 181 disparus.

Le tremblement de terre a eu lieu à 16h30 (10h30 suisse) dans le nord-est de la province du Yunnan, avec un épicentre situé à une profondeur d’environ dix kilomètres.

« De nombreux bâtiments sont endommagés, nous sommes toujours en train de rassembler des indications sur les morts et les blessés », a déclaré à l’agence Chine nouvelle un officiel de la petite ville de Longtoushan.

Des clichés, postés sur le réseau social Weibo par un internaute disant habiter Longtoushan, montraient notamment un immeuble de cinq niveaux à la façade éventrée et des voitures aux capots défoncés par les briques d’un mur écroulé.

De nombreux disparus

Plus de 120 tués ont été totalisés dans le district de Ludian, où se trouve l’épicentre, et plus d’une trentaine d’autres dans les districts voisins, a indiqué Chine nouvelle, citant des chiffres des autorités provinciales.

Au moins 1400 personnes ont été blessées et plus de 180 sont portées disparues, a ajouté le média d’État, précisant que de nombreux immeubles résidentiels, de construction ancienne, n’ont pas résisté au séisme. « Des murs de nombreux bâtiments se sont écroulés, et des conduites d’eau se sont rompues. L’électricité s’est arrêtée », selon un témoin assurant habiter le district de Ludian.

Plus de 12’000 foyers se sont effondrés et quelque 30’000 étaient endommagés, a annoncé le gouvernement local de Ludian, alors que se poursuivent les opérations de secours et de recherches.

Problèmes d’accessibilité

Plus de 300 pompiers et membres des forces de sécurité publique ont été dépêchés sur place par la préfecture de Zhaotong, a ajouté la télévision publique CCTV. Près de 400 secouristes ont par ailleurs été mobilisés par les autorités provinciales, mais pourraient voir leur tâche compliquée par des problèmes d’accessibilité.

Et les autorités civiles ont par ailleurs préparé quelque 2000 tentes, 3000 lits pliants, 3000 couvertures et autant de manteaux à envoyer dans les zones sinistrées, a souligné Chine nouvelle. Le district de Ludian totalise près de 266’000 habitants.

Romandie.com

Japon: avis de risque de tsunami dans le nord-est après un fort séisme près de Fukushima

juillet 11, 2014

Tokyo – Un avis de risque de tsunami a été émis dans la nuit de vendredi à samedi dans le nord-est du Japon par l’agence de météorologie nippone après un violent séisme au large de Fukushima, site de la centrale nucléaire accidentée en 2011.

Une forte secousse de magnitude 6,8 s’est produite samedi vers 04H20 locales (vendredi 19H20 GMT) en face des côtes de Fukushima à une profondeur de 10 km, a précisé l’agence sur son site internet.

Un raz-de-marée d’une hauteur de 1 mètre ou plus devrait toucher les côtes de Fukushima ainsi que de préfectures voisines d’Iwate et Miyagi, les mêmes que celles touchées le 11 mars 2011, selon la même source.

L’alarme des téléphones portables de journalistes de l’AFP avait retenti une trentaine de secondes avant le tremblement de terre pour prévenir de sa probable survenue, grâce à un système de détection précoce et d’informations de l’agence de météorologie.

Peu après, l’information était confirmée par l’agence météo et immédiatement apparaissaient les premiers témoignages sur Twitter, dont celui d’un travailleur de Fukushima qui a écrit incroyable séisme.

Une conférence de presse doit avoir lieu rapidement pour donner plus de détails sur le danger encouru et les précautions à prendre.

Quelques minutes après le séisme, la compagnie gérant les deux centrales nucléaires de Fukushima, Fukushima Daiichi et Daini, a indiqué qu’aucune anomalie nouvelle n'(avait) pour l’heure été rapportée dans les installations.

Un conseil d’évacuation a immédiatement été donné aux habitants de localités de la préfecture d’Iwate plus au nord.

Romandie.com avec(©AFP / 11 juillet 2014 22h03)

Fort séisme au large de l’île japonaise de Kyushu

mars 13, 2014

TOKYO – Un fort séisme d’une magnitude de 6,3 s’est produit vendredi au large de l’île japonaise de Kyushu, dans le sud du Japon, faisant une vingtaine de blessés mais sans provoquer d’alerte au tsunami, selon les autorités et médias.

L’épicentre du tremblement de terre, qui a eu lieu à 02H06 locales (17H06 GMT jeudi), était situé à 13 km au nord de la ville de Kunisaki-shi et à une profondeur de 82 km, a précisé l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS).

Le centre de surveillance des tsunamis dans le Pacifique n’a pas diffusé de message d’alerte pas plus que les autorités japonaises.

Selon les données compilées par la chaîne de télévision publique nippone NHK, un total de 17 blessés plutôt légers, souvent des personnes âgées, avaient été recensés à 6H00 locales (jeudi 21H00 GMT) dans 5 préfectures de l’ouest et du sud (Hiroshima, Oita, Yamaguchi, Okayama et Kochi).

Le séisme, dont la magnitude a été évaluée à 6,1 par l’agence météorologique nationale japonaise, a secoué fortement les îles de Shikoku, Honshu et Kyushu, soit une grande partie du territoire de l’ouest, du sud et du centre de l’archipel.

Les experts de l’agence de météo appelle à la vigilance, craignant de fortes secousses secondaires dans les jours à venir.

Aucune anomalie n’a été enregistrée dans les centrales nucléaires d’Ikata, dans la commune d’Ehime, et de Shimane, selon les opérateurs cités par les médias. Outre les 6 de Fukushima Daiichi, les 48 autres réacteurs atomiques du Japon sont actuellement stoppés.

En mars 2011, plus de 18.000 personnes avaient été directement tuées lors d’une séisme sous-marin de magnitude 9 qui avait provoqué un tsunami sur la côté nord-est du Japon, le pire désastre qu’ait connu le pays depuis la fin de la 2e guerre mondiale.

Les systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi avaient été soudainement arrêtés, entraînant la fusion des coeurs de 3 des 6 réacteurs et obligeant plus de 150.000 personnes à abandonner leur domicile dans les jours et semaines suivantes.

Le Japon est situé au confluent de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année plus de 20% des séismes recensés sur Terre. Les habitants de l’ouest secoués vendredi matin ont non seulement en mémoire la catastrophe du nord-est le 11 mars 2011, mais aussi le tremblement de terre qui a frappé durement la ville de Kobe et ses environs en 1995, faisant plus de 6.400 morts.

Romandie.com avec(©AFP / 13 mars 2014 23h29)

Tanzanie: un immeuble s’effondre, 40 personnes sous les décombres

mars 29, 2013
 

Tanzanie: un immeuble s'effondre, 40 personnes sous les décombres Tanzanie: un immeuble s’effondre, 40 personnes sous les décombres © AFP

Une quarantaine de personnes étaient présumées prisonnières des décombres d’un immeuble en construction qui s’est effondré vendredi matin dans le centre de Dar es Salaam, capitale économique de la Tanzanie, selon le préfet de la région de Dar es Salaam, Saidi Mecky Sadiky.

« J’ai été informé qu’une soixantaine de personnes se trouvaient sur le site, principalement des ouvriers, mais aussi des enfants qui jouaient et des vendeuses de rue », a expliqué le responsable à l’AFP.

« Dans l’immédiat, aucun décès n’a été confirmé, mais trois personnes, très grièvement blessées et inconscientes ont été retrouvées. Seize (autres) personnes ont également pu être secourues », a-t-il ajouté, sans autre précision.

L’immeuble qui comptait une quinzaine d’étages s’est écroulé vendredi vers 08H45 (05H45 GMT) dans le quartier commerçant et des affaires de Dar es Salaam, a indiqué un témoin à l’AFP sur les lieux de l’accident. De nombreux secouristes étaient sur les lieux, et des habitants ou employés du quartier se joignaient aux efforts pour déblayer les décombres, a constaté un journaliste de l’AFP.

« J’ai cru à un tremblement de terre (. . . ) puis j’ai entendu crier, le bâtiment entier s’est effondré », a raconté à l’AFP un témoin, Musa Mohamed, habitant à proximité.

Le quartier où a eu lieu la catastrophe abrite à la fois des bâtiments résidentiels et des bureaux.

Au moins quatre personnes avaient déjà été tuées et plusieurs blessées en juin 2008 dans l’effondrement d’un immeuble en construction à Dar es-Salaam.

 Jeuneafrique.com avec AFP

Tremblement de terre: nouvelle secousse en Italie

mai 29, 2012

Une nouvelle secousse particulièrement longue et de magnitude comprise entre 5,3 et 5,4 aété ressentie en Emilie-Romagne, dans le nord-est de l’Italie, zone touchée plusieurs heures auparavant par un violent séisme qui a fait au moins dix morts, annonce l’Institut de géophysique Ingv.
Selon des données préliminaires de l’Institut, le nouveau tremblement de terre se serait produit à une profondeur de seulement un kilomètre. La secousse très longue a été ressentie par des journalistes des chaînes en continu et à la protection civile de Modène, où les bureaux ont été évacués, a indiqué un porte-parole.

Lefigaro.fr avec AFP

Wismond Exantus, le miraculé du samedi soir, 11 jours sous les décombres de Port-au-Prince!

janvier 23, 2010

Caissier d’un supermarché au rez-de-chaussée de l’Hôtel Napoli, lorsque le séisme avait produit son coup fatal, il s’est logé sous un bureau du magasin d’alimentation, pour essayer de se protéger et de sauver sa vie.

Agé de 24 ans, le 133e survivant du tremblement de terre du 12 janvier d’Haïti, est sorti indemne des gravats, par une équipe des secouristes français mais aussi en bonne santé.

Dans les décombres où il a séjourné pendant onze jours, dans cette épicerie – allongé sur l’épine dorsale – il mangeait un peu de tout, des biscuits et buvait de la bière et du Coca-cola. Il avait perdu la notion du temps, ni le jour, ni la nuit n’avait de sens pour lui. Son seul espoir était la survie.

Avec ce cas de conscience, pour une opération de sauvetage dont la fin a été annoncée, hier, vendredi 22 janvier, par le Bureau de Coordination des affaires humanitaires de l’Onu à Genève. Va-t-on accréditer la cessation des recherches et de secours des survivants ?

La preuve incroyable de Wismond Exantus apporte un revirement de jurisprudence, une exception à la règle de la résistance humaine pour une survie en cas de catastrophe naturelle, démontrant ipso facto la capacité de la pleine surprise et du miracle.

Le délai de la résistance humaine doit être repoussé et révisé à la hausse.

Quelle joie victorieuse ont éprouvé les secouristes français, américains et turcs transportant sur le brancard celui qui semble être le dernier rescapé du séisme du 12 janvier qui a fait actuellement plus de 200.000 morts, suscitant l’extraordinaire admiration de la foule et de l’Ambassadeur de France à Haïti, son Excellence Didier Le Bret !

Bernard NKOUNKOU