Posts Tagged ‘Triste’

Patrick Poivre d’Arvor évoque ses envies suicidaires

novembre 7, 2011

« J’aimerais les rejoindre au paradis des vies brisées »

Patrick Poivre d’Arvor avoue dans son dernier livre avoir souhaité en finir avec la vie.

Ses maux, Patrick Poivre d’Arvor les a toujours soignés par la littérature. En 1993, il s’adresse à sa fille Solenn dans Lettres à l’absente, alors qu’elle est atteinte d’anorexie mentale et refuse de s’alimenter. Deux ans plus tard, après le suicide de Solenn, il se réfugie à nouveau dans l’écriture et parle de son deuil dans Elle n’était pas d’ici.

Aujourd’hui, après le décès de sa maman à 86 ans en juillet dernier, PPDA publie L’expression des sentiments. La quatrième de couverture donne le ton : « Ma mère est morte cet été. Le sol s’est dérobé sous mes pieds. J’ai perdu mes repères, tout autant que ma mère. Après la disparition de mes deux filles [il perdu une fille, Tiphaine, de la mort subite du nourrisson en 1975 et Solenn en 1995, ndlr], la mort rôde une nouvelle fois. J’ai du chagrin. […] Plus qu’une introspection, qu’une thérapie, ce livre est l’hommage d’un homme redevenu petit garçon », écrit Patrick Poivre d’Arvor. Au fil des pages, le journaliste laisse planer sa douleur. Une douleur telle qu’il a pensé en finir avec sa vie : « Je me sens proche de tous ces petits frères ou petites sœurs de souffrance. Parfois j’aimerais les rejoindre, au paradis des vies brisées. […] Et puis je me retiens, au bord du gouffre, parce que je pense à la peine des rares êtres qui tiennent à moi ». À commencer par ses enfants.

Voici.fr par M-A.K.

L’ex de Carla Bruni frappé par un deuil

septembre 20, 2011

La famille Enthoven pleure l’un des siens

L’ex de Carla Bruni frappé par un deuil Carla Bruni connaît bien la famille Enthoven : elle a eu un fils avec l’un d’eux : Raphaël. Celui-ci vient de perdre sa grand-mère.

Alors que Carla Bruni tentait de donner le change aux badauds venus voir le palais de l’Elysée pendant les journées du patrimoine, son fils était bouleversé. Aurélien, son garçon de dix ans né de sa relation avec Raphaël Enthoven, pleurait son arrière-grand-mère. Dans Le carnet du jour du Figaro, la famille Enthoven fait part de son chagrin suite à la disparition de Gilberte Enthoven, la doyenne de la famille, sans pour autant préciser son âge.

Dans l’avis de décès, plusieurs noms nous sont familiers. Le premier est Aurélien, le fils de Carla Bruni. Suivent ensuite Raphaël, l’ex de la première dame de France et son père, Jean-Paul, lui aussi ancien compagnon de Carla. Se joignent également à la famille « sa chère Corinne », qui n’est autre que Corinne Pécas, l’épouse de Jean-Paul Enthoven depuis bientôt trente ans, et Chloé Lambert. Cette actrice française est la compagne actuelle de Raphaël Enthoven, qui a donné naissance au premier enfant du couple, un garçon prénommé Sacha, en décembre 2008.

À la fin de l’avis, la famille a choisi de publier le vers le plus connu d’André Chénier, un poète français décapité pendant la Terreur : « Elle a vécu Myrto, la jeune Tarentine ». Sans doute un hommage à cette femme de lettres.

Les obsèques de Gilberte Enthoven se sont déroulées vendredi dernier dans la plus stricte intimité.

Voici,fr par M-A.K.

La mort d’Amy Winehouse exploitée par l’extrême-droite

août 9, 2011

Une affiche de mauvais goût

La mort d’Amy Winehouse exploitée par l’extrême-droite Les jeunes de l’Union Démocratique du Centre, un parti d’extrême-droite suisse, ont utilisé une photo d’Amy Winehouse pour lutter contre la dépénalisation de la drogue. Jugez plutôt.

Les raisons qui entourent la mort d’Amy Winehouse à 27 ans sont encore floues puisque les résultats des expertises toxicologiques ne seront connus que dans plusieurs semaines. Pour le père de la chanteuse britannique, il s’agit d’ un sevrage d’alcool trop brutal. D’autres avancent l’idée d’une overdose. C’est de cette hypothèse que sont partis les jeunes de l’Union Démocratique du Centre (UDC) pour créer leur affiche anti drogue : une photo d’Amy Winehouse dans un état déplorable avec pour slogan, un jeu de mot de mauvais goût : « Une voix sans issue ».

Pour Gregory Logean, le président des jeunes UDC du Valais romand, il n’y a rien de choquant à utiliser l’image d’une personne décédée il y a quelques jours à peine : « De toute façon, tout le monde avait déjà vu ce genre d’image avant la mort d’Amy. Elle se montrait dans cet état souvent. C’est juste la réalité que l’on montre. Le plus choquant, ce n’est pas l’affiche, ce sont les ravages de la drogue », affirme-t-il au site Le Nouvelliste. Dans les commentaires, de nombreux internautes ont d’ailleurs réagi pour afficher leur dégoût face à cette affiche. « Suis écoeuré », note Gilles Favre, quand Amy se contente d’un « Juste à gerber » et Rikette corrige : « C’est absolument abject d’utiliser la photo d’une personne décédée. Cette artiste n’était pas une droguée ». Un point de vue que partage Daniel Rossellat, patron du Paléo Festival, sur 24heures.ch : « Cette affiche est de mauvais goût. Et il faudrait juste expliquer à Gregory Logean, le président des jeunes UDC valaisans, que la principale addiction d’Amy Winehouse était l’alcool. Le genre de produit qu’on trouve beaucoup en Valais ». Tout est dit…

Voici.fr par M-A.K.

Jennifer Lopez – Marc Anthony : les raisons de leur divorce

juillet 22, 2011

« C’était un mauvais mariage »

Jennifer Lopez et Marc Anthony ont annoncé leur divorce vendredi dernier. Les tensions dans le couple se faisaient sentir depuis trop longtemps.

Tout a commencé par un email envoyé par la mère de Jennifer Lopez à… Ben Affleck, l’ex-fiancé de la chanteuse (ils ont rompu en 2004 après un an et demi de relation). Guadalupe Lopez, qui a toujours eu beaucoup d’estime pour le comédien, lui a fait part des difficultés de sa fille dans sa vie personnelle. « Elle avait besoin de conseils pour Jennifer. Elle a toujours eu foi en lui », a expliqué une source à UsWeekly. La réponse de l’époux de Jennifer Garner n’a pas tardé : « Il lui a répondu qu’il lui souhaitait le meilleur et qu’il l’aiderait si besoin ». Est-ce que ça a été un détonateur pour Jennifer Lopez et sa maman ? Peut-être, car trois jours plus tard, la chanteuse et Marc Anthony annonçaient qu’ ils mettaient fin à leurs sept années de mariage dans un communiqué commun.

Depuis, les langues se délient. Et les proches de J-Lo n’hésitent plus à dire qu’elle n’était pas épanouie dans cette relation, même si elle aurait tout fait pour la sauver. « C’était un très mauvais mariage, et Jennifer a eu le courage d’y mettre fin », a révélé une source ajoutant que « Marc était un mari terrible ». Pourquoi « terrible » ? Parce qu’il était extrêmement jaloux de son épouse. Il cherchait à tout contrôler, de sa carrière à sa garde-robe qu’il trouvait trop sexy. Sans compter que le chanteur de salsa aurait entretenu une liaison extra-conjugale en 2009. Et malgré son côté ultra-glamour pour le public (elle a tout de même été élue femme la plus sexy de l’année, ça n’a pas dû aider…), « Jennifer Lopez a une très faible estime d’elle-même », a précisé une de ses amies. « Marc jouait beaucoup autour de cette insécurité. C’est pourquoi elle a toléré ses abus pendant si longtemps ». Jusqu’à la semaine dernière.

Voici.fr par M-A.K

Alain Delon « très triste » après l’arrestation de son fils

juillet 5, 2011

« Mon fils a trompé mon amour »

La fête organisé par Alain-Fabien Delon dans l’appartement familial a tourné court. Le comédien, bouleversé, a réagi à l’arrestation de son fils.

Dans la soirée du 30 juin, aux alentours de 21h30, un coup de feu a été tiré dans l’appartement d’Alain Delon à Genève. Une adolescente de seize ans a été touchée à l’abdomen, avant d’être conduite aux urgences dans un état critique. Alain Delon, qui n’était pas chez lui au moment des faits, s’est dépêché de rentrer vendredi soir. « Tout ce que je sais à ce stade, c’est que mon fils n’a pas tiré. Ils ont trifouillé, manipulé une arme, je ne sais quoi, et le coup est parti. Je n’en sais pas plus », a-t-il expliqué à nos confrères du quotidien suisse Le Matin. Mais ce qui déçoit le plus l’acteur, c’est le comportement d’Alain-Fabien : « Mon fils a trompé mon amour et ma confiance en organisant, à mon insu, une soirée chez moi avec ses copains, à la veille de notre départ en vacances. Résultat, je reçois un coup de téléphone de la police. Je suis très triste ».

Comment tout cela a pu arriver ? Il n’en sait trop rien, d’autant qu’il ne possède pas d’arme à feu dans son appartement genevois. « Il y en avait deux ou trois, paraît-il. Mais il n’est pas impossible qu’elles aient été prises dans ma maison de campagne », en France a-t-il supposé. Quant à l’origine de cette bavure, il met en cause la société, même s’il ne nie pas une part de responsabilité : « Avec les jeux vidéo ultraviolents, Facebook, Internet et tout le reste, nos enfants vivent en permanence dans le virtuel. C’est vachement grave. Ensuite, ils sont brutalement rattrapés par la réalité. Heureusement que cette jeune fille n’est pas passée de vie à trépas, a-t-il confié horrifié. […] On est toujours responsables de ses gosses, mais la société l’est aussi. […] Les parents portent leur part de responsabilité, mais ce n’est tout de même pas de ma faute si je suis ce que je suis ». Voilà voilà voilà…

Entendu par la police vendredi, Alain-Fabien Delon a été inculpé par la justice pour lésions corporelles par négligence, puisque « le caractère accidentel est clairement établi » pour les enquêteurs, a précisé l’avocat de l’adolescent

Voici.fr

Le président guinéen « heureux pour DSK » mais « triste » pour sa compatriote

juillet 2, 2011

Le président guinéen Alpha Condé s’est dit « heureux » vendredi pour Dominique Strauss-Kahn, après la libération sur parole de l’ancien chef du FMI, mais « triste » pour son « accusatrice », une Guinéenne.

« Nous sommes tous les deux membres et l’internationale socialiste. Je suis heureux pour lui et j’espère que ses souffrances ne vont pas le marquer », a affirmé le président guinéen lors du 17e sommet de l’Union africaine à Malabo en Guinée équatoriale.

Alpha Condé a toutefois ajouté être « triste » pour sa compatriote la femme de chambre guinéenne de 32 ans qui a accusé M. Strauss-Kahn d’avoir tenté de la violer le 14 mai dans sa suite du Sofitel alors que le dossier d’accusation était « sur le point de s’effondrer », selon le New York Times.

« La Guinée se battra pour ses enfants, nous verrons bien comment nous pourrons l’aider », a-t-il déclaré.

Jeuneafrique.com avec AFP