Posts Tagged ‘Trois-Rivières’

Canada-Québec/Meurtre à Yamachiche: deux suspects activement recherchés

octobre 11, 2018

© undefined

 

TROIS-RIVIÈRES — L’enquête entourant le meurtre de la jeune Ophélie Martin-Cyr, survenu à Yamachiche mercredi matin, prend un nouveau tournant. La Sûreté du Québec est activement à la recherche de deux suspects pour meurtre au premier degré dans ce dossier, et demande la collaboration du public pour les retrouver.

D’abord, René Kègle, 38 ans de Saint-Maurice, est activement recherché pour meurtre au premier degré et tentative de meurtre sur une jeune femme de 21 ans en déchargeant une arme à autorisation restreinte.

René Kègle René Kègle Kègle mesure 1,77 mètres, pèse 78 kg, a les cheveux et les yeux bruns.

 

Francis Martel Francis Martel

 

Par ailleurs, Francis Martel, 31 ans de Trois-Rivières, est lui aussi recherché pour meurtre au premier degré et complicité après le fait. Il mesure 1,83 mètres, pèse 92 kg, a les cheveux et les yeux bruns.

Toute personne apercevant ces individus est priée de communiquer avec le 911, et ne doit pas tenter d’intervenir auprès de ces personnes. La SQ incite les gens à agir avec prudence en communiquant directement avec ses services. Toute personne ayant de l’information qui permettrait de les retracer peut également communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la SQ au 1-800-659-4264.

Le Nouvelliste par Paule Vermot-Desroches avec msn.ca

Canada/Québec: le père Pierre-Olivier Tremblay, nouvel évêque auxiliaire de Trois-Rivières

mai 21, 2018

 

TREMBLAY Pierre-Olivier-web

Père Pierre-Olivier Tremblay

 

(CECC – Ottawa)… Aujourd’hui, Sa Sainteté le pape François a nommé le père Pierre-Olivier Tremblay, O.M.I., évêque auxiliaire au diocèse de Trois-Rivières. Au moment de sa nomination, il était recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières. L’évêque élu assistera Mgr Luc Bouchard, évêque de Trois-Rivières.

Le père Pierre-Olivier Tremblay, O.M.I., est né le 22 novembre 1970 à Montpellier, en France. Après ses études secondaires au Collège St-Alexandre à Gatineau, il poursuit ses études collégiales au Séminaire St-Augustin à Québec et, par la suite, a complété un baccalauréat en théologie à l’Université Laval en 1993 et une maîtrise en sciences de la mission à l’Université Saint-Paul en 1997. En 2010 il a terminé un doctorat en théologie pratique à l’Université Laval sur l’émergence d’une communauté chrétienne missionnaire. Il a été ordonné prêtre dans la communauté des Oblats de Marie Immaculée le 22 mai 1999 à Ottawa par Mgr Reynald Rouleau, O.M.I. D’abord vicaire à la paroisse de Chibougamau de 1999 à 2003, il travaille en mission auprès des jeunes à Québec jusqu’en 2010 où il fonde avec quelques jeunes le groupe Le Tisonnier de Québec. Il a été curé de la paroisse Sacré-Cœur d’Ottawa de 2010 à 2016. Enfin, il était recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap depuis le 1er février 2016.

Selon l’Annuaire 2018 de la CECC, le diocèse de Trois-Rivières compte 67 paroisses et missions, avec une population de 232 985 catholiques, desservies par 69 prêtres diocésains, 48 prêtres d’instituts de vie consacrée, 34 diacres permanents, de même que 293 religieuses et 51 frères membres d’instituts religieux, en plus de 17 agentes et agents de pastorale laïcs.

Fait surprenant, pendant la messe de 11h00 qu’il célébrait le 21 mai 2018, au petit sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap, devant un parterre d’autres pères, debout au premier rang, à côté de l’autel, il a annonçait avec simplicité et humilité, durant la prière eucharistique de consécration, à la communauté chrétienne venue très nombreuse, en ce lundi de Pentecôte, jour de fête de la Saint Eugène de Mazenod, le patron des Oblats, de prier pour le nouvel évêque auxiliaire que le pape François venait de nommer pour le diocèse de Trois-Rivières.

Car s’il avait dit aux fidèles qu’il venait d’être nommé évêque auxiliaire, je pense que des applaudissements auraient retenti comme d’habitude pour accueillir la nouvelle. Mais tel n’était pas le cas, il a préféré effacer sa personne en prenant une posture de profil bas.

Avec cccb.ca

 

NB: Eugène de Mazenod, évêque de Marseille, fondateur des missionnaires oblats de Marie Immaculée, 1782 – 1861, fut canonisé par le pape Saint Jean-Paul II, le 3 décembre 1995.

Le Silver Whisper à Trois-Rivières au Parc portuaire

octobre 22, 2017

Silver Sea 101©Photo Bernard NKOUNKOU

 

Majestueusement allongée sur le Saint-Laurent,

Au Parc portuaire de Trois-Rivières, la croisière,

Silver Sea pause et repose son bec de pélican

Avec ses rampes exhalant des vapeurs en crinière.

 

Sa beauté de femme immaculée, à la blancheur éclatante,

Domine les eaux fraîchement somnolentes et dormantes.

Elle reçoit sur sa peau de belle des mers la masse curieuse,

Aux regards caressant les parties de sa silhouette généreuse.

 

Silver Whisper avec ses passagers et son bon équipage

Continue de sceller, à chaque passage, son beau mariage

Avec la ville de Trois-Rivières qui lui rend grâce et gratitude

Pour revenir à chaque saison célébrer sa mansuétude.

 

Silver Sea, le Saint-Laurent vous accueille avec bonheur,

Car vous êtes la bienvenue dans la joie de ses heures

Faisant vibrer Laviolette du cœur des Trifluviens,

En ramenant en souvenir des créations de ses citadins.

 

Bernard NKOUNKOU

Croisière à Trois-Rivières au Québec

octobre 21, 2017

Population de Trois-Rivières, rendez-vous ce dimanche 22 octobre pour passer un bon moment au Parc portuaire situé au Centre-ville afin de nourrir ses yeux sur l’escale de cette belle croisière.

Ce navire de croisière fera escale à Trois-Rivières ce 22 octobre 2017 entre 13 h et 23 h.
Aménagé comme un grand complexe de loisirs tout en offrant le charme d’un superbe hôtel, le Silver Whisper est un élégant bateau blanc avec suites spacieuses équipées d’un mobilier moderne et d’un balcon. À bord, le raffinement et le service sont les mots d’ordre.
Les petites attentions font toute la différence : la proportion du personnel étant quasiment égale à celle des passagers, tout est mis en œuvre pour répondre le plus parfaitement possible à tous les souhaits qui leur sont exprimés. Le service d’excellence est la priorité.
Sur le Silver Whisper, la gastronomie revêt une importance particulière. L’excellence qui y est assurée est le fruit d’un partenariat avec les grands chefs rattachés à la prestigieuse association Relais et Châteaux.
Une croisière à bord de ce spacieux navire permet de multiplier les expériences combinant luxe et détente. Décidément, il a tout pour plaire.
Le Silver Whisper c’est : 
  • 382 passagers
  • 302 membres d’équipage
  • 7 ponts
  • 186 mètres (610 pieds) de long
  • 28 000 tonnes
  • Vitesse de croisière de 18,5 noeuds
  • Services à bord : cuisine signée par les plus grands chefs, bar à cigares créé par Davidoff
  • Équipements de sport : centre thermal, centre de conditionnement physique ultra moderne
  • Langue parlée : anglais

Avec Sdctr.qc.ca

Centre-ville , Trois-Rivières (Québec)

Tél: 819.375.1122

Québec: Ports of Indiana et le Port de Trois-Rivières s’associent dans la réalisation d’une étude de marché

novembre 16, 2016

 port-de-trrois-rivieres.jpg

ÉCONOMIE. Les Ports de l’Indiana et le Port de Trois-Rivières ont conclu une entente de partenariat afin de mener conjointement une étude leur permettant d’explorer des opportunités de projets communs en transport maritime de courte distance (TMCD).

Gaétan Boivin, président-directeur général de l’Administration portuaire de Trois-Rivières, a accueilli les membres de la délégation de l’Indiana au Port de Trois-Rivières. Entouré de représentants d’entreprises de la région et d’utilisateurs du Port, il sert la main de Rich Cooper, président-directeur général de Ports of Indiana et de Victor Smith, Secrétaire du Commerce de l’Indiana

Les deux ports débuteront sous peu une étude de marché afin d’identifier notamment les points communs aux chaînes logistiques des deux ports. Cette initiative est le résultat direct d’une entente de partenariat conclut entre l’Indiana et le Québec en 2015. Les deux organisations ont collaboré ensemble dans les derniers mois et partagent maintenant le désir d’aller plus loin dans leurs efforts communs.

L’annonce a eu lieu alors que le Secrétaire du Commerce de l’Indiana, M. Victor Smith, le directeur général de Ports of Indiana, M. Rich Cooper et un groupe de gens d’affaires de l’Indiana ont visité le Port de Trois-Rivières dans le cadre d’une mission économique au Québec, le 18 octobre dernier.

Cette mission prévoyait également des rencontres avec la ministre de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation, Mme Dominique Anglade, le Port de Trois-Rivières, le Port de Montréal, Fednav et plusieurs entreprises de l’industrie maritime.

À Trois-Rivières, la délégation de l’Indiana a rencontré le secrétaire général aux affaires  maritimes du Québec, M. Georges Farrah, des représentants du Port de Trois-Rivières et des entreprises de la région. Du côté de la délégation de l’Indiana, participaient des représentants de l’autorité portuaire, de l’industrie de l’acier et des organismes de développement économique qui souhaitaient en apprendre davantage sur les retombées de la Stratégie Maritime du Québec lancée en 2015.

« Nous sommes emballés par ce partenariat avec le Port de Trois-Rivières qui nous permettra d’explorer de nouveaux marchés afin de mieux connecter nos ports et accroître nos liens commerciaux, ce qui sera bénéfique tant pour le Québec que pour l’Indiana » a affirmé le directeur général de Ports of Indiana, M. Rich Cooper. « Nos ports ont adopté une approche entrepreneuriale et fournissent aux clients des solutions logistiques sur mesure pour le transport de produits en vrac et de marchandises générales par navire. »

Situé sur le fleuve St-Laurent, à mi-chemin entre Québec et Montréal, le Port de Trois-Rivières est un port en eau profonde ouvert à l’année aux navires océaniques. Le Port de l’Indiana-Burns Harbor possède des connections intermodales le reliant aux marchés de Chicago et du Nord-Ouest de l’Indiana, une des régions produisant le plus d’acier dans le monde. Ils ont accès toute l’année à plus de 20 000 km de liens maritimes intérieurs les connectant à 20 états américains et au Golfe du Mexique.

« Nous croyons fermement au potentiel de synergie entre les secteurs manufacturiers de nos zones portuaires respectives ainsi qu’en la capacité du réseau St-Laurent Grands Lacs de fournir des solutions logistiques permettant de développer de nouveaux marchés entre l’Indiana et le Québec, » a affirmé Gaétan Boivin, président-directeur général de l’Administration portuaire de Trois-Rivières. « Le port de l’Indiana-Burns Harbor offre des connexions qui pourraient permettre aux entreprises du Québec d’accroître leur présence sur le marché de Chicago, et leur offrir l’accès au réseau fluvial américain ».

Lhebdo.qc.ca

Conte: Le pêcheur au bord du lac

octobre 7, 2016

Il était une fois, dans la beauté et la joie d’un été ensoleillé, un habitant de ville décida de partir à la campagne pour goûter aux merveilles naturelles d’un quelconque lac.

Décidé de réaliser son rêve de vivre cette aventure, il n’avait aucun repère pouvant le conduire dans ce lieu, au milieu de la forêt. Voilà qu’un après-midi de la belle saison, au moment où il longeait le boulevard des Forges, marchant, tête baissée, sur le trottoir, il ramassa une carte touristique de la Mauricie. Jetant un regard sur la légende chargée de points d’eau, il fut attiré et intéressé par le Lac des érables, situé à Saint-Étienne-des-Grès.

Rassuré d’être en possession d’un indicateur fiable, il organisa son départ pour la pêche dans le souci de concrétiser son projet. La nuit avant de s’endormir, il prépara son matériel de pêche, vérifia l’état de son vélo et sa boîte à lunch.

A son réveil, dans la lecture d’une météo favorable, il enfourcha sa bicyclette, plaça au dos son sac au contenu divers. Habillé d’un pantalon vert olive avec des poches aux cuisses, il se jeta en route où il gagna le boulevard Saint Jean, longeant la côte Paquette puis il remonta la côte de l’église, abordant le petit rang avant le cinquième rang qui donne accès au Lac des érables.

Assis sur une botte de paille, il commençait à pêcher, la ligne produisait à chaque jetée des ondulations sur la peau de l’eau. L’hameçon au bout duquel était attaché son appât de vers de terre, ne ramenait aucun poisson. Il se grattait désespérément la tête.

Soudain, à sa grande surprise, un canard, au plumage luisant, d’un noir remarquable, nageait à la surface du lac. Celui-ci lit sur son visage une expression de tristesse qui l’envahissait et rongeait sa conscience. Il ne cessait de rogner de désespoir l’ongle de son pouce. Le palmipède s’approcha de lui, caquetant un instant une émission de petit coin, coin, coin, et entama une conversation de curiosité, en toute courtoisie :

  • Mon cher pêcheur, d’où viens-tu ?
  • Je viens de Trois-Rivières
  • Pourquoi es-tu si triste ?
  • Depuis près de trois heures que je pêche, je ne trouve aucun poisson.
  • Tu ne sais pas que le Lac des érables ne contient pas de poisson depuis les origines. J’éprouve une immense peine pour toi qui vient de si loin qui va repartir bredouille, à moins de ramener des quenouilles en guise de consolation pour la décoration de ton salon.

Le canard après s’être entretenu, repartit dans sa randonnée admirer les élégantes et étonnantes quenouilles qui dansaient au vent, la pointe de leur tête surmontée de frêles libellules aux ailes transparentes.

Devant la station debout de majestueux érables, à cinq doigts, aux feuilles pétiolées, vint se poser un beau geai bleu, à la huppe courte, au ventre d’un gris blanchâtre, les ailes et la queue parsemée de points noirs, entonnant son cri strident continu constamment modulé : peeeeah peeeeah.

Dès que l’oiseau eût terminé sa mélodie; fatigué et harassé, il s’adossa sur la paille, couvrit son visage avec son chapeau à large dimension ombragée. Quand par une légère évasion de somnolence, les yeux mi-clos, il entendit de l’autre côté du Lac entre les érables, un bruit insolite de crépitements où des pierres s’écartaient et grondaient, propulsant un souffle de poussière d’où sortait, en body sexy, une forme humaine de femme d’une rare et singulière beauté. Tout le long de son corps depuis les cheveux en passant par les épaules et aux hanches, des grès tombaient puis s’amoncelaient à ses pieds. Certains cailloux courraient pour terminer leur course dans le lac où ils se refroidissaient de leur chaleur des profondeurs.

Le soleil dans sa dernière déclinaison versait tous ses rayons dans le lac. Par une intime et longue concentration, la dame couverte de grès qui maintenait son regard fixé dans l’eau, entre les quenouilles réjouissantes, se transformait en arc-en-ciel. Chaque partie de son corps prenait une quelconque couleur : sa tête devenait rouge, ses cheveux noirs, ses yeux bleus, son nez jaune, ses lèvres roses, son cou vert, ses épaules oranges, ses seins gris, ses fesses blanches, ses cuisses et ses jambes jaunes, ses pieds bleus.

Hélène des grès comme elle s’appelait, marqua un premier pas, puis un deuxième et au troisième, une belle robe rouge tomba du haut des érables qu’elle porta par respect à l’étranger venu dans sa contrée. Elle s’approcha du pêcheur avec l’éclat de son apparence. Elle lui restitua la teneur de sa conversation avec le canard noir de sa regrettable et triste partie de pêche. Elle eût pitié de Dany et l’entraîna dans sa grotte pour lui proposer de souper avec lui. Il accepta cette invitation mais il devrait l’aider à cuisiner car le repas n’était pas prêt. Il ne refusa pas cette sollicitation et se tint pour galant en pareille circonstance. Elle sortit de son frigo des cuisses de poulet dont elle tanna la peau car elle ne mange pas du gras. Il fit le marmiton en épluchant les petits pois, coupant les oignons et les carottes quand elle s’occupait aussi des pommes de terre cuites en robes de champs.

Lorsque la cuisson fût prête, ils passèrent tous deux à table. Elle lui offrit un bon vin de sa cave spécialement réservé aux hôtes de marque. Le souper se passa dans une ambiance de bon régal.

Elle lui proposa de passer de bons moments agréables avec le désir et le plaisir de dormir ensemble avant de repartir dans sa ville de Trois-Rivières car elle avait besoin de la compagnie. Dany opina de la tête sans rechigner.

Le lendemain matin, au réveil, Hélène des grès avait complètement changé car les multiples couleurs de son corps arc-en-ciel avaient disparu. Elle était devenue une blanche aux cheveux noirs, aux yeux pers, aux ongles rouges éclatants. Mais la grande cuvée de la boisson au mélange d’un puissant dosage lui tourna la tête. Elle était dans l’impossibilité de l’accompagner jusqu’à la côte de l’église.

Quand ils se quittèrent, Dany prit son vélo, après trois kilomètres de route, il eût une crevaison. Il s’arrêta au bord de la route, changea de pneu puis continua son chemin. Pas plus de cinq minutes, après avoir parcouru deux kilomètres, un autre pneu, celui de l’avant creva. Il s’arrêta de nouveau, le répara, repris la selle de son vélo avant de connaître une autre panne. Il n’avait plus d’enveloppe de rechange. Il lui restait encore dix kilomètres pour arriver. Il poussait doucement sa bicyclette, transpirant à grosses sueurs. Il était épuisé car il n’avait pas prévu une bouteille d’eau pour son retour.

Sur la piste cyclable, les gens qui revenaient du weekend, personne ne voulait le prendre à bord de leur voiture pour lui faciliter la courte distance de sa destination. Hélène des grès depuis la grotte de sa chambre visionnait la tablette de son jeu. Elle vit, à gauche de son écran, Dany en grande difficulté. Un doute plana et envahit ses yeux. Elle prit ses lunettes pour bien voir. Finalement l’image refléta exactement les ennuis de son hôte sur le chemin du retour. Elle appela son oiseau de secours en cas de détresse. Elle fit venir auprès d’elle son harfang des neiges, qui, à l’été a un plumage plus foncé. Elle lui donna les instructions de voler au secours de Dany qui était surpris en pleine la nuit au bord de la route.

Ayant reçu toutes les instructions et les indications de sa maîtresse, le harfang décolla, déploya ses ailes pour rejoindre Dany.

Au moment où il était désespéré, il vit dans la nuit, un grand oiseau qui vint se poser sur la branche d’un arbre, hululant en l’appelant par son prénom. Il se retourna dans la direction de son chant et aperçut le harfang aux yeux jaunes à l’iris noir. Cette fois-ci, l’oiseau l’appela par son prénom :

  • Dany je suis venu à ton secours
  • Comment sais-tu que je me prénomme Dany
  • Je viens de la part d’Hélène des grès pour te faciliter le reste de ton parcours
  • Comment a-t-elle su que je suis en difficultés avec ma bicyclette ?
  • Elle a des pouvoirs surnaturels la permettant de voir l’invisible.

Dany prit son vélo qu’il poussait et avançait tranquillement quand l’oiseau descendit de sa branche, se posa au sol en lui tourna sa queue, qui, peu à peu, s’ouvrait au bas de son anus en une grande porte comme celle d’un avion-cargo. Il rentra et s’installa dans le confort d’un siège à couchette disposé à l’intérieur. L’ouverture se referma aussitôt puis le harfang des neiges décolla jusqu’à Trois-Rivières où il déposa Dany le randonneur de Saint-Étienne-des-Grès.

Toutes les aventures ne se ressemblent pas et ne se terminent pas de la même manière avec les résultats attendus pouvant satisfaire son décideur.

© Bernard NKOUNKOU

Canada/Québec: Céline Dion à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières !

avril 13, 2016

Céline Dion à l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières ! 

© Radio-Canada Denise Truscello Céline Dion à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières !La Corporation des Événements de Trois-Rivières avait promis une grande annonce et elle n’a pas déçu : la star internationale Céline Dion sera en spectacle le 30 août prochain à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières.

Un texte de Michelle Raza

Céline Dion donnera à Trois-Rivières un spectacle-bénéfice destiné à amasser des fonds pour la Fondation Céline Dion, le seul événement du genre pour l’année 2016. L’imitateur André-Philippe Gagnon assurera la première partie du spectacle.

Les organisateurs promettent un spectacle intimiste « tout aussi grandiose que ceux présentés dans le cadre de sa prochaine tournée québécoise. » Céline Dion donnera cet été dix spectacles au Centre Bell de Montréal et cinq autres au Centre Vidéotron de Québec.

Le chef de la direction de Productions Feeling et co-gérant de l’artiste, Aldo Giampaolo, dit avoir tout de suite été intéressé par le projet, porté par la Corporation des Événements de Trois-Rivières et l’agence ALBG Communication. « J’ai tout de suite pensé aux événements Céline pour les enfants qui ont eu lieu en 2006 et 2011 au Club de golf Le Mirage [à Terrebonne]. Il s’était passé 5 ans entre les deux événements et nous sommes maintenant en 2016. Le timing était parfait! »

Le spectacle de Céline Dion se tiendra deux semaines après la fin des 20 représentations du nouveau spectacle du Cirque du Soleil Tout écartillé, qui portera cette année sur l’œuvre de Robert Charlebois.

Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque se réjouit que « [l]a notoriété de Trois-Rivières augmente sans cesse grâce à la tenue d’événements d’envergure à l’Amphithéâtre Cogeco, tels que le Cirque du Soleil et maintenant un spectacle de Céline Dion. Il en résulte de nombreuses retombées économiques pour nos commerces et la ville. »

Depuis son ouverture l’été dernier, plus de 80 000 personnes ont assisté à un spectacle à l’Amphithéâtre Cogeco, qui a aussi inauguré son Cabaret en mars. L’amphithéâtre de 5500 places est situé au confluent de la rivière Saint-Maurice et du fleuve Saint-Laurent, à Trois-Rivières.

Radio-canada.ca

Québec/Trois-Rivières: Déjà accusé d’avoir mis une jeune fille de 11 ans enceinte, Mathieu Roy aurait fait une deuxième victime d’âge mineur.

juin 17, 2015
Mathieu Roy

Mathieu Roy

 

Deux accusations se sont ajoutées à son dossier pour agressions et attouchements sexuels sur une adolescente âgée de 15 ans. Les événements reprochés se seraient produits entre décembre 2013 et août 2014.

Roy devait subir lundi son enquête sur remise en liberté pour les premières accusations, au sujet de l’adolescente de 11 ans qui serait tombée enceinte après les agressions qu’il aurait présumément commises.

L’enquête a été reportée et il a plutôt été accusé de nouveau pour cette deuxième victime alléguée.

Celle-ci a décidé de porter plainte à la suite de l’arrestation de Mathieu Roy, survenue jeudi dernier.

Famille ébranlée

La comparution de Roy a été très courte lundi. Il s’est présenté le dos rond, les coudes sur les genoux, et est resté impassible.

L’accusé demeurera détenu au moins jusqu’au 22 juin, moment où son enquête sur remise en liberté devrait finalement avoir lieu.

Au moins une des deux adolescentes, dont on doit taire l’identité, était dans la salle de cour, entourée de sa famille et ses amis. Elle semblait fatiguée et nerveuse.

La famille de la présumée victime présente semblait dépassée par les événements et en colère.

Tous ont par ailleurs refusé de s’entretenir avec les médias lundi.

Les deux adolescentes qui ont porté plainte contre Mathieu Roy n’ont pas de lien de parenté avec lui, mais leurs familles se connaissent bien.

C’est en se présentant chez le médecin pour des malaises que la première victime alléguée a découvert qu’elle était enceinte de 36 semaines. L’avortement était donc impossible.

La jeune fille, maintenant âgée de 12 ans, a donné naissance au mois de mai.

Lejournaldequebec.com

Des Trifluviens à la marche des Jeanette à Montréal

octobre 26, 2013

Une cinquantaine de citoyens de Trois-Rivières – des femmes et des hommes – participeront samedi après-midi à Montréal à la marche des Jeanette, en faveur du projet de loi sur la Charte des valeurs québécoises du gouvernement Marois.

Un autobus a été nolisé pour les y conduire.

Plusieurs personnalités publiques se sont associées à ce mouvement des Jeanette, lancé il y a quelques semaines par Janette Bertrand et Julie Snyder : Guylaine Tremblay, Pierre Légaré, Gilles Vigneault, Djemila Benhabib, etc. Certains d’entre eux prendront d’ailleurs la parole à l’issue de la marche, organisé en partenariat

Radio-Canada.ca

Montréal: La Renaissance de Trois-Rivières vainqueure de la Coupe Or de la Ligaf2

septembre 19, 2011

La Renaissance de Trois-Rivières de l’Association de Sport Académie de Trois-Rivières(ASATR) a gagné la Coupe Or de la Finale de la Ligaf2 de Montréal en match qui l’opposait contre le Maroc au score de 2-1. Les deux buts de la Renaissance ont été marqués par le plus jeune et actuelle vedette du ballon rond, Vandam MUNGA.

La Coupe Or est effectivement descendue à Trois-Rivières dans la grande joie de tous les joueurs devant un public montréalais qui regardait d’aucuns avec un fair-play, sans précédent voir ce trophée prendre la route du Centre du Québec, d’autres avec un regret sans nom voir glisser cette belle récompense qui passait d’une main à une autre dans l’euphorie d’un tour du stade Kent scintillant de mille éclats dorés aux cris des heureux récipiendaires.

L’ASATR vient d’inscrire son nom en lettres d’or dans les annales de la Ligaf2 de Montréal. Une première dans l’histoire pour une équipe de Trois-Rivières qui a osé s’imposer devant des formations respectables pour s’affirmer et se confirmer jusqu’à la victoire finale.

Bernard NKOUNKOU