Posts Tagged ‘Trois-Rivières’

Québec/Trois-Rivières: Ouverture des terrasses sur des Forges avec l’inquiétude de passer en zone rouge

avril 16, 2021

La rue des Forges se transforme à nouveau en rue piétonne à compter de jeudi. Les terrasses des restaurants commencent à prendre forme. Ils pourront y accueillir des clients dès ce soir.

La rue des Forges est redevenue temporairement piétonne jeudi au centre-ville de Trois-Rivières.

© /Radio-Canada La rue des Forges est redevenue temporairement piétonne jeudi au centre-ville de Trois-Rivières.

La directrice générale de Trois-Rivières Centre, Gena Déziel, explique que certains changements seront apportés cette année. Notamment, les clôtures de contrôle de foule ne reviendront pas, ce qui permettra d’agrandir les terrasses des restaurants.

Les flèches au sol aussi disparaîtront. Le but est d’embellir la rue et de se fier au bon jugement des gens pour respecter les mesures de distanciation.«Il va y avoir des fresques qui vont être aménagées sur le sol. Ce sera des choses plus artistiques», explique Gena Déziel.

L’accès sera également facilité pour les personnes à mobilité réduite. Des rampes seront offertes aux restaurateurs à raison d’une rampe par paire de restaurants.

La terrasse St-Lau devrait également être de retour, mais la situation sanitaire incertaine ne permet pas à Trois-Rivières Centre de confirmer les dates.

Une zone rouge qui menace les restaurateurs

Les terrasses ouvrent pour le moment deux mois plus tôt que l’année dernière ce qui réjouit les restaurateurs. Si la région demeure en zone orange, elles devraient permettre aux restaurateurs de retrouver une rentabilité après des mois de fermeture.

«On est encore en mode de recherche de solutions si ça ferme, on veut être proactifs. On est confiants de pouvoir rester ouverts, mais c’est sûr que ça pend toujours au-dessus de nos têtes. On se croise les doigts» confie Cédric Bournival, copropriétaire de La Brasserie. Il ajoute surveiller la situation d’heure en heure.

De son côté, le propriétaire de la Maison de débauche s’inquiète surtout de perdre ses employés à force de fermer et d’ouvrir la salle à manger. «On espère de ne pas les écoeurer complètement et de les perdre pour de bon», affirme Dany Bruneau.

Les règles en terrasses seront les mêmes qu’en salle à manger. C’est-à-dire le contrôle de la zone de résidence des clients et le registre y sont obligatoires. La réservation sera aussi obligatoire avant d’aller en terrasse.

L’Association restauration Québec rappelle également qu’il est toujours interdit d’ouvrir des terrasses en zone rouge.

Par  CBC/Radio-Canada avec les informations de Claudia Cantin

Incendie à l’autogare: des dommages de près de 12 M$?

avril 10, 2021

 

Les dommages de l’incendie causé par un geste de vandalisme de novembre dernier à l’autogare de Trois-Rivières risquent fort bien de s’élever à près de 12 millions $.

La bibliothèque Gatien-Lapointe est fermée depuis l’incendie à l’autogare l’automne dernier.

© FRANÇOIS GERVAIS, LE NOUVELLISTE La bibliothèque Gatien-Lapointe est fermée depuis l’incendie à l’autogare l’automne dernier.

La seule soumission reçue par la Ville de Trois-Rivières pour la restauration de la bibliothèque Gatien-Lapointe, de la Maison de la culture, de la salle J.-Antonio-Thompson et des locaux d’Innovation et développement économique Trois-Rivières (IDE) s’élève à 7 358 400 $. Cette proposition provient de l’entreprise Telva de Kirkland.

Ce montant s’ajouterait aux 5 millions $ déjà engrangés pour restaurer l’hôtel de ville.

La facture de l’incendie à l’autogare pourrait s’élever à plus de 12 millions $.

© SYLVAIN MAYER, LE NOUVELLISTE 

Rappelons que de la fumée s’est propagée dans les conduites de ventilation du stationnement souterrain, contaminant les bâtiments municipaux. Absolument tout doit être nettoyé.

La Ville et son assureur analysent toutefois cette soumission. Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, n’a pas voulu commenter le dossier, disant que l’assureur se gardait un droit de négocier le contrat.

Heureusement pour la Ville et ses citoyens, les coûts des travaux sont payés par l’assureur. «La Ville a une franchise de 100 000 $ à payer», précise Guillaume Cholette-Janson, coordonnateur des relations avec le milieu à la Ville de Trois-Rivières.

 Avec Gabriel Delisle – Le Nouvelliste

Canada: Valérie Renaud-Martin annonce son intention de briguer la mairie de Trois-Rivières

avril 8, 2021

La conseillère municipale de Trois-Rivières Valérie Renaud-Martin annonce sa candidature à la mairie de Trois-Rivières aux prochaines élections municipales prévues en novembre .

La conseillère municipale Valérie Renaud-Martin

© Facebook/Valérie Renaud-Martin La conseillère municipale Valérie Renaud-Martin

La jeune mère de famille a été élue dans le district des Carrefours en 2017, faisant ainsi son entrée sur la scène politique trifluvienne.

En 2019, elle avait pris une brève pause de la scène municipale pour se présenter aux élections fédérales sous les couleurs libérales de Justin Trudeau dans la circonscription de Trois-Rivières. Elle avait terminé deuxième, tout juste derrière la bloquiste Louise Charbonneau, qui a remporté les élections, et devant l’ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, qui se présentait sous la bannière conservatrice.

D’ailleurs, lors du départ d’Yves Lévesque de la mairie de Trois-Rivières, la conseillère municipale avait été pressentie pour le remplacer, ce à quoi elle avait finalement fermé la porte.

Une candidate à la mairie indépendante

Au micro de l’émission Toujours le matin, lors de sa première entrevue accordée depuis son annonce, elle a précisé qu’elle se lance comme candidate indépendante. «Ce n’est pas le véhicule [s’associer à un parti], que j’ai choisi», dit-elle, même si elle a déjà collaboré avec Stéphane Guay et Jean-Claude Ayotte, les fondateurs du nouveau parti municipal Action civique de Trois-Rivières.

Elle affirme que des gens de partout sur le territoire l’appellent pour lui faire part des problèmes qu’elle rencontre et elle souhaite pouvoir les aider. «Quand on implique les gens et qu’on les informe, on a de meilleurs résultats», croit-elle.

En entrevue à Toujours le matin, elle a déclaré qu’elle croit en l’importance d’avoir une autre piscine à Trois-Rivières.

Par rapport au Grand Prix de Trois-Rivières, elle souligne que c’est un événement majeur pour la Ville. Elle rappelle que l’organisation a un plan pour réduire son empreinte écologique.

Valérie Renaud-Martin pense qu’il est important d’assurer la sécurité routière aux abords des écoles et là où les automobiles circulent rapidement, par exemple.

Ce dont elle se dit la plus fière depuis son entrée en poste au conseil municipal est d’avoir contribué à améliorer la vision qu’on a de la politique municipale à Trois-Rivières auprès des citoyens. Elle ajoute avoir trouvé des solutions et porté la voix des citoyens. Elle donne l’exemple des quartiers illuminés, une idée dont une résidente lui a fait part et qu’elle a aidé à concrétiser.

La nouvelle de sa candidature à la mairie n’est pas une grande surprise. Elle admet que «ça fait longtemps» qu’elle y songe.

Avec CBC/Radio-Canada 

Québec: Culture Trois-Rivières lance un appel de projets en arts visuels

avril 7, 2021

Les artistes professionnels et émergents résidant à Trois-Rivières ou étant membres actifs d’un atelier d’artistes ayant son lieu de production à Trois-Rivières sont invités à soumettre leur projet d’intervention artistique éphémère pour la période estivale 2021. Les artistes ont jusqu’au 14 mai pour déposer leur demande auprès de Culture Trois-Rivières.

undefined

© undefined undefined

Il s’agit d’un appel qui répond à une volonté d’encourager la création artistique et d’intégrer des interventions surprenantes et singulières dans l’espace urbain trifluvien par le biais d’une œuvre éphémère.

Pour ce faire, cet appel est ouvert aux propositions provenant de toutes pratiques en arts visuels, qu’elles soient sculpturales, picturales, lumineuses ou autres.

L’artiste peut ainsi suggérer un espace de réalisation dans son dossier.

À cet effet, chaque dossier présenté doit inclure la démarche artistique, une description détaillée de l’intervention artistique éphémère, un croquis préliminaire (images sur support numérique), la durée de vie de l’intervention artistique, une proposition d’espace de réalisation (non obligatoire), un échéancier de réalisation, un budget préliminaire comprenant une prévision budgétaire de matériaux, une liste de matériaux utilisés, ainsi qu’un curriculum vitae à jour.

Culture Trois-Rivières se réserve toutefois le droit de déterminer un emplacement avec l’artiste afin de permettre la réalisation d’interventions sur tout le territoire de la Ville de Trois-Rivières.

Évidemment, les projets proposés doivent répondre aux normes de sécurité dans les édifices et terrains publics.

Rappelons que la réalisation des interventions sur le territoire est prévue pour le mois de juillet 2021 et que ces dernières doivent être complètement réversibles et démontées par les artistes une fois l’exposition terminée.

Pour plus d’informations ou pour soumettre un dossier, il suffit de contacter Geneviève Guillemette, coordonnatrice des arts visuels à l’adresse gguillemette@v3r.net ou au 819 372-4614, poste 1616.

Avec  Amélie Houle – Le Nouvelliste 

Québec/Disparition de Solange Bergeron : enquête indépendante sur la police de Trois-Rivières

avril 2, 2021

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) passe au crible le travail de la police de Trois-Rivières dans le dossier de la disparition de Solange Bergeron, une femme de Victoriaville disparue depuis le 25 mars dernier.

Des recherches ont eu lieu sur terre et dans les airs dans le secteur où la voiture de Solange Bergeron a été trouvée. (Archives)

© Daniel Ricard/Radio-Canada Des recherches ont eu lieu sur terre et dans les airs dans le secteur où la voiture de Solange Bergeron a été trouvée. (Archives)

Dans un communiqué, le BEI indique que la même journée où la Sûreté du Québec a reçu le signalement de disparition, «une citoyenne de Trois-Rivières, qui aurait été dans le parc Laviolette, aurait remarqué au loin ce qui lui apparaissait comme une personne dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. Après quelques minutes, elle aurait perdu de vue cette personne.»

La femme aurait plus tard contacté le Service de police de Trois-Rivières pour lui rapporter ce qu’elle a vu. «Après avoir discuté avec différents intervenants du Service de police de Trois-Rivières, on aurait répondu à la dame qu’il n’y avait pas motif à déplacer des intervenants d’urgence», poursuit le BEI.

Solange Bergeron mesure 1,64 mètre (5,4 pieds) pèse environ 54 kilogrammes (119 livres). Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

© Fournie par la Sûreté du Québec (SQ) Solange Bergeron mesure 1,64 mètre (5,4 pieds) pèse environ 54 kilogrammes (119 livres). Elle a les cheveux blonds et les yeux bleus.

«Le BEI fera donc enquête sur le traitement de l’appel fait le 25 mars dernier auprès du Service de police de Trois-Rivières.»

Quatre enquêteurs du BEI ont été appelés sur les lieux pour faire la lumière sur cet événement.

Mercredi, le véhicule appartenant à la femme portée disparue à Victoriaville a été retrouvé aux abords du parc Laviolette à Trois-Rivières.

«Préoccupant», selon la famille

«C’est un nouvel élément d’enquête qui inquiète un peu la famille. C’est sûr que c’est préoccupant, mais de notre côté, on laisse la police faire, on laisse la police avancer», dit sa nièce, Marie-Pier Bergeron.

«On est déçu d’entendre ça, c’est certain. Est-ce qu’il a eu négligence ou pas? Ça, ce sera à déterminer par le Bureau des enquêtes indépendantes», poursuit-elle.

Elle affirme que la famille «se concentre plus sur les recherches du corps» pour le moment.

À la recherche de témoins

Par ailleurs, la Sûreté du Québec (SQ) est à la recherche de témoins potentiels permettant de faire avancer l’enquête sur cette disparition.

Le corps policier souhaite identifier «deux adolescentes ou jeunes adultes» assises sur un banc de parc près du fleuve le 25 mars dernier, vers 14 h 40.

«L’une d’entre elles portait des espadrilles sport de marque Under Armour dans les teintes de gris avec des accents blanc et rose», indique la SQ.

Toute personne qui détiendrait des informations concernant la disparition de Solange Bergeron ou des témoins potentiels peut communiquer, confidentiellement, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Avec Radio-Canada par Sébastien St-Onge

Québec/Trois-Rivières: Présence policière accrue pendant le congé pascal

avril 2, 2021

Les corps policiers de la région indiquent qu’ils seront particulièrement présents et vigilants pendant le long congé de Pâques.

undefined

© undefined undefined

La police de Trois-Rivières annonce qu’elle se montrera particulièrement vigilante quant au respect des mesures sanitaires pendant le congé pascal.

Comme elle l’avait fait pendant la semaine de relâche, des effectifs additionnels seront mobilisés du 1er au 5 avril. Les policiers auront comme mandat de mettre en place des contrôles routiers pour assurer le respect du couvre-feu, entre 21h30 et 5 h. Ils feront également des patrouilles ciblées pour repérer et intervenir lors de rassemblements privés. Des interventions ciblées auront également lieu dans les restaurants et les commerces pour s’assurer qu’ils respectent les mesures sanitaires qui les concernent. Enfin, les sites d’activités extérieures seront sous surveillance et des interventions auront lieu en cas de rassemblements publics. Dans un communiqué annonçant ces mesures, la police de Trois-Rivières indique qu’en raison de la recrudescence de cas de variants observée dans certaines régions du Québec, elle souhaite que la population trifluvienne respecte les mesures sanitaires applicables en zone orange.

De son côté, la Sûreté du Québec (SQ) indique qu’elle intensifiera ses interventions visant à faire respecter le Code de la sécurité routière pendant le long congé de Pâques, en prévision d’un fort achalandage anticipé sur les routes.

Le corps policier prévoit faire de nombreuses opérations en sécurité routière visant principalement les infractions relatives à la vitesse, au port de la ceinture de sécurité, à l’utilisation du téléphone cellulaire au volant, ainsi qu’à la capacité de conduire affaiblie par l’alcool et la drogue.

La SQ invite par ailleurs les automobilistes à conduire avec courtoisie, à accroître leur vigilance et à respecter la signalisation et les lois en vigueur. Avec l’arrivée du temps doux, elle demande aussi aux motocyclistes, cyclistes et piétons d’agir avec prudence et respect dans leurs déplacements et les invite à adopter des comportements favorisant leur sécurité.

Avec Matthieu Max-Gessler – Le Nouvelliste 

Canda/Québec-Féminicides: le Diocèse de Trois-Rivières se fera entendre

mars 31, 2021

Le sort réservé aux sept femmes qui ont été tuées par leur conjoint ou leur partenaire au cours des sept dernières semaines continue de faire réagir à travers la province, mais également dans la région. C’est dans cette optique, mais également afin de faire comprendre qu’une seule victime en est une de trop, que les croyants du Diocèse de Trois-Rivières souhaitent joindre leur voix à celles des organismes qui agissent contre la violence conjugale, pour demander au gouvernement du Québec d’agir en appliquant les 190 recommandations du rapport «Rebâtir la confiance» et en finançant adéquatement leur mise en œuvre.

Le Diocèse de Trois-Rivières joint sa voix aux organismes qui agissent contre la violence conjugale.

© STÉPHANE LESSARD Le Diocèse de Trois-Rivières joint sa voix aux organismes qui agissent contre la violence conjugale.

«Au nom de nos options pacifiques et bienveillantes comme communauté de foi et en raison de notre solidarité avec les femmes et avec toutes les personnes vulnérables victimes de violence, plusieurs églises du Diocèse de Trois-Rivières sonneront le glas ce mercredi saint 31 mars 2021, tout au long de la journée. Pour commémorer le décès des femmes violentées, nos églises se joignent à celles de tous les diocèses du Québec qui ont été invités à faire de même par le Conseil Église et Société de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec et du Réseau des répondantes à la condition des femmes dont je fais partie», mentionne Mélanie Charron, répondante à la condition des femmes pour le Diocèse de Trois-Rivières.

La population de Trois-Rivières qui entendra résonner le glas des églises des quartiers et des villages, le mercredi 31 mars, est donc invitée par le Diocèse de Trois-Rivières à s’intérioriser, voire à prier suivant sa foi, en souhaitant les transformations nécessaires pour que cessent les violences faites aux femmes, pour que les femmes et les enfants soient crus, protégés et aient accès aux ressources nécessaires, mais aussi pour que les hommes ayant des comportements violents soient accompagnés par des services visant la prévention de l’agression et la diminution du risque de récidive.

«Plus qu’un souhait ou vœu pieux pour contrer la violence faite aux femmes, l’écho du glas devrait pouvoir symboliquement nous appeler à agir, suivant nos moyens, pour que cesse cette violence», conclut Mélanie Charron.

Avec Amélie Houle – Le Nouvelliste

Québec/Trois-Rivières: Des messes à la Basilique pour Pâques

mars 30, 2021

La plus grande capacité d’accueil permise pour les lieux de culte grâce aux allègements sanitaires rendra les célébrations de Pâques plus accessibles, cette année, au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Les messes se dérouleront à la Basilique.

© PHOTOS: ARCHIVES Les messes se dérouleront à la Basilique.

Rappelons que l’an dernier, les célébrations pascales n’ont pas pu être tenues dans le lieu de culte. Cette année, la capacité d’accueil est de 250 personnes durant les célébrations.

«Nous sommes conscients de l’importance d’offrir l’occasion aux personnes de venir vivre les jours saints et la fête de Pâques en communauté chrétienne. En même temps, nous sommes préoccupés de proposer des espaces de célébration qui soient sécuritaires et où les consignes seront respectées», indique le directeur de mission, Martin Yelle.

Les célébrations des jours saints seront donc offertes le Jeudi saint, à 19 h, le Vendredi saint à 15 h tandis que la Veillée pascale se tiendra le Samedi saint à 19 h.

Le Vendredi saint, à 19 h 30, il y aura lecture du chemin de croix de Paul Claudel à la Basilique par l’artiste Michel Forgues accompagné d’interludes à l’orgue.

Le dimanche de Pâques, les messes se dérouleront à 8 h 30, 10 h, 11 h 30 et 16 h à la Basilique.

Les habitués de la cueillette de l’eau de Pâques à la source du Sanctuaire devront porter attention aux indications se trouvant à proximité, l’analyse de la qualité de l’eau étant en cours.

Toutes les célébrations seront diffusées sur la chaîne YouTube et la page Facebook du Sanctuaire.

Avec Brigitte Trahan – Le Nouvelliste 

Mauricie/Trois-Rivières: Malgré une hausse du dépistage, le nombre de cas demeure bas dans la région

mars 29, 2021

Malgré les augmentations de cas un peu partout dans la province et les déclarations du ministre de la Santé à l’effet que la troisième vague est bel et bien commencée, la Mauricie et le Centre-du-Québec affichent encore un bon bilan lundi, et ce, malgré le fait qu’on enregistre une recrudescence du dépistage.

Environ 1600 à 1700 tests de dépistage se font chaque jour dans la région depuis environ deux semaines.

© FRANÇOIS GERVAIS Environ 1600 à 1700 tests de dépistage se font chaque jour dans la région depuis environ deux semaines.

Ce sont en effet seulement 11 nouveaux cas de COVID-19 qui ont été déclarés par la Santé publique dans la région. De ce nombre, on en compte neuf au Centre-du-Québec, dont cinq dans la MRC d’Arthabaska, et seulement deux en Mauricie.

Avec huit personnes qui se sont rétablies dans la région, le nombre de cas actifs est toujours quelque peu à la hausse (+3). On en compte 60 en Mauricie et 112 au Centre-du-Québec, selon le dernier bilan du CIUSSS MCQ. Le taux de cas actifs par 100 000 habitants de la région (28,2) est toujours l’un des plus bas parmi celles qui sont en zone orange.

Pour ce qui est des variants, se sont six autres cas présomptifs qui se sont ajoutés en Mauricie-Centre-du-Québec, lundi, pour un total de 63 qui ont été positifs au criblage. Un seul est toujours confirmé comme étant de souche britannique. «La menace est réelle. C’est quelque chose qui pourrait faire rapidement changer le portrait de notre région», rappelle l’agente d’information du CIUSSS MCQ, Kellie Forand.

La région est toutefois l’une des moins touchées par les variants actuellement avec un taux de 12,0 par 100 000 habitants. Une situation qui peut s’expliquer par le fait qu’au moment où ils sont apparus, la transmission communautaire avait diminué dans la région.

Celle-ci est toujours faible dans la région, puisque le taux de positivité des tests de dépistage se situe à environ 1%. Ce qui est très bas par rapport à ce qui avait été enregistré au cours des derniers mois, alors qu’il avait monté jusqu’à 9%, en janvier, avant de redescendre autour de 3% à 4% dans les semaines précédent le passage en zone orange.

La menace des variants a possiblement fait en sorte d’inciter les gens à se faire dépister dans la région puisque le CIUSSS observe une hausse du nombre de tests au cours des derniers jours. Lundi, ce sont 100% des rendez-vous disponibles qui avaient d’ailleurs été comblés à la clinique de Trois-Rivières. Depuis environ deux semaines, il se fait environ 1600 à 1700 tests par jour dans la région, alors que le nombre avait redescendu à environ 1200.

Pour ce qui est du nombre d’hospitalisations, il demeure toujours bas dans la région. On comptait sept patients, lundi, soit une hausse de deux personnes qui ont été admises à l’unité COVID du CHAUR de Trois-Rivières. Une seule se trouvait aux soins intensifs.

Vaccination: encore un bon rythme

D’ici dimanche prochain, ce sont plus de 15 000 personnes qui auront été vaccinées en Mauricie et au Centre-du-Québec. De lundi à dimanche, ce sont en effet 15 663 rendez-vous qui ont été donnés dans les différents sites de vaccination de la région. Selon les dernières données, 67 395 doses ont été administrées dans la région.

Pour le moment, le CIUSSS MCQ n’avait toujours pas eu de nouvelles concernant des arrivages additionnels en lien avec les 3,3 millions de doses supplémentaires qui sont attendues au Canada cette semaine, ce qui pourrait permettre d’ajouter des plages de rendez-vous.

Pour ce qui est de la consigne concernant le fait que le vaccin d’AstraZeneca ne devra pas être administré aux personnes de moins de 55 ans, ça ne devrait pas poser trop de problèmes pour le moment. Quelques plages de rendez-vous pourraient être touchées chez les travailleurs du réseau la santé et des résidences privées pour aînés. «L’attention sera surtout portée sur ceux qui l’ont déjà reçu», nous a fait savoir Kellie Forand.

Avec  Sébastien Lacroix – Le Nouvelliste

Pluie : l’eau monte dans le sous-sol de résidents du Cap-de-la-Madeleine

mars 28, 2021

D’ici lundi matin, jusqu’à 40 millimètres de pluie seront tombés sur la Mauricie. Bien que les impacts sur les cours d’eau ne se fassent pas encore beaucoup sentir, des résidents du secteur Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières, ont vu l’eau monter dans leur sous-sol.

Andréanne Deslauriers avait de l’eau dans une seule pièce de son logement, mais maintenant, plusieurs centimètres inondent tout son sous-sol.

© /Radio-Canada Andréanne Deslauriers avait de l’eau dans une seule pièce de son logement, mais maintenant, plusieurs centimètres inondent tout son sous-sol.

Ces résidents de la rue Beauchemin vivent cette situation depuis le mois de décembre. Ils estiment que la Ville en est responsable après avoir effectué des travaux. Mais depuis vendredi, la situation s’est aggravée.

Andréanne Deslauriers avait de l’eau dans une seule pièce de son logement, mais maintenant, plusieurs centimètres inondent tout son sous-sol. Elle a passé la fin de semaine à déplacer ses meubles et ses biens.

«On est pas mal inquiété par ça. On va voir ça en allant se coucher, en se levant le matin, la nuit des fois on se réveille on va voir de quoi ça a l’air et on ne peut pas laisser fonctionner la pompe parce que le moteur va brûler. Ce n’est pas une sump pump, c’est une pompe de surface», dit-elle.

Son propriétaire lui fournira un petit entrepôt temporaire pour s’assurer que ses effets personnels puissent rester au sec. Cependant, elle sent que la situation commence à inquiéter les parents des enfants de sa garderie en milieu familial.Dans sa maison où elle tient une garderie familiale, Andréanne Deslauriers accueille plusieurs jeunes enfants.

© Jean-François Fortier/Radio-Canada Dans sa maison où elle tient une garderie familiale, Andréanne Deslauriers accueille plusieurs jeunes enfants.

Pour sa part, le voisin immédiat d’Andréanne Deslauriers, Maxime Bouchard, craint pour la santé de ses enfants, notamment de sa fille de 4 ans qui est asthmatique, puisqu’il dit que des odeurs commencent à émaner dans son sous-sol.

Il précise qu’en quatre ans dans ce logement, il n’avait jamais vu une goutte d’eau, avant les travaux de la Ville. Maxime Bouchard craint que la situation ne soit pas réglée avant la fin de l’été.

Selon des résidents, c'est à la suite de travaux effectués sur le réseau d'égouts de la Ville que de l'eau a commencé à s'infiltrer dans leur sous-sol.

© Jean-François Fortier/Radio-Canada Selon des résidents, c’est à la suite de travaux effectués sur le réseau d’égouts de la Ville que de l’eau a commencé à s’infiltrer dans leur sous-sol.

Ils estiment être huit familles touchées par ce problème. Les locataires et les propriétaires sont toujours en attente d’une réponse de la Ville. Pour le moment, les autorités municipales n’ont pas répondu aux demandes d’entrevue de Radio-Canada.

La sécurité civile aux aguets

Le niveau de plusieurs cours d’eau et du fleuve Saint-Laurent continue de monter, alors que le plus fort des précipitations est toujours à venir. La sécurité civile s’attend à ce que le niveau de l’eau grimpe au cours des 24 à 48 prochaines heures.

«On n’est pas vraiment en alerte, on a connu pire vraiment en 2017 et 2019. Mais quand même, il ne faut pas baisser les bras, il ne faut pas dire qu’il n’y aura rien. Il faut vraiment vérifier et vraiment être vigilants et vérifier à l’heure près, si on peut dire. Mais pour ce soir et cette nuit, on n’est pas vraiment inquiets», indique le conseiller en sécurité civile, Bernard Létourneau.

Le lac Saint-Pierre a dépassé 2,4 mètres en fin de journée dimanche, ce qui représente le seuil de surveillance du ministère de la Sécurité publique. Ce dernier prévoit que le niveau de l’eau franchira le seuil d’inondation mineure entre lundi et mardi.

Il est toujours possible de suivre le niveau des différents cours d’eau de la région sur le site du ministère.

Par Radio-Canada avec les informations de Pascale Langlois