Posts Tagged ‘Tweets’

Washington accuse le Canada de « trahison » après le fiasco du G7

juin 10, 2018

/ © AFP /

Les Etats-Unis ont accusé dimanche le Canada de « trahison » lors du sommet du G7 qui s’est terminé sur un fiasco après la volte-face du président américain Donald Trump contre ses alliés qu’il a menacés de droits de douanes alourdis.

Face à ce brusque revirement, la France a dénoncé l' »incohérence » de la délégation américaine tandis que l’Allemagne a accusé M. Trump de « détruire » la confiance des alliés à coups de tweets.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, cible des violentes critiques américaines, a pour l’instant choisi de ne pas répondre.

Samedi, dans son avion en direction de Singapour pour son sommet avec Kim Jong Un, Donald Trump a brusquement retiré son soutien au communiqué final du sommet de deux jours à La Malbaie (Québec, est du Canada), malgré le compromis qui avait été forgé de haute lutte sur les questions commerciales quelques heures auparavant.

Le président, un habitué des réactions épidermiques, réagissait à des déclarations de Justin Trudeau. Celui-ci avait répété que les nouvelles taxes douanières américaines sur l’acier et l’aluminium frappant la Canada étaient « insultantes », au regard de l’histoire entre les deux pays. Comme l’Union européenne, il a confirmé des représailles pour juillet.

Auparavant, le Canadien avait salué le consensus trouvé par les sept (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon). Un texte qui ne résolvait pas le conflit en cours, mais qui était considéré comme un pas vers la désescalade et le dialogue.

« C’est une trahison, il nous a doublés, pas seulement le président Trump mais aussi les autres membres du G7 », a tonné dimanche sur CNN Larry Kudlow, le principal conseiller économique de Donald Trump, qui a concentré ses attaques sur le dirigeant canadien.

« Il y a un siège réservé en enfer pour tout dirigeant étranger qui s’engage dans une diplomatie de la mauvaise foi avec Donald Trump et tente de le poignarder dans le dos quand il s’en va », a renchéri sur Fox News le conseiller présidentiel pour le commerce, Peter Navarro.

– « Incohérence » et « inconsistance » –

Selon Larry Kudlow, la réaction de Donald Trump était également destinée à ne pas « montrer de faiblesse » avant son sommet avec Kim Jong Un sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Le président américain a atterri dimanche à Singapour, deux jours avant sa rencontre historique avec le dirigeant nord-coréen.

Le Premier ministre canadien, qualifié par M. Trump de personne « malhonnête et faible », s’est contenté de saluer sur Twitter un accord « historique » qui favorisera, notamment, « la prospérité des citoyens et l’économie ».

« C’est ce qui compte », a-t-il conclu.

Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a pour sa part accusé M. Trump de « détruire très rapidement une quantité incroyable de confiance dans un tweet », alors que Berlin a apporté son soutien au communiqué commun.

« La coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots », a réagi la présidence française, dénonçant « l’incohérence » et « l’inconsistance » de la délégation américaine.

Le président russe Vladimir Poutine a quant à lui ironisé sur le « babillage inventif » des pays du G7, qu’il a invités à « se tourner vers les sujets concrets relevant d’une vraie coopération ».

A La Malbaie, le G7 a rejeté la proposition de Donald Trump de réintégrer dans le club la Russie, exclue en 2014 en raison de l’annexion de la Crimée, appelant Moscou à cesser de « saper les systèmes démocratiques ».

Surtout, le locataire de la Maison Blanche a renouvelé sa menace de droits de douane accrus sur les voitures européennes et étrangères importées aux Etats-Unis. Un secteur qui pèse bien plus que les deux métaux jusqu’à présent frappés.

– Voitures allemandes –

Les Etats-Unis sont le premier marché étranger pour les marques européennes de voitures.

L’Allemagne est particulièrement inquiète: les automobiles représentent en valeur le quart de ce que le pays exporte vers les Etats-Unis. La part de marché des marques allemandes pour le segment des voitures haut de gamme dépasse même les 40%, selon la fédération automobile allemande (VDA).

Les droits de douane actuels sont effectivement différents entre l’UE et les Etats-Unis. L’Europe taxe les importations de voitures hors-UE, donc américaines, de 10%.

Aux Etats-Unis, les Audi, Volkswagen et autres voitures étrangères sont frappées d’une taxe de 2,5%.

Donald Trump s’est souvent plaint, en privé, de voir trop de Mercedes à New York… mais pas assez de voitures américaines dans les rues européennes.

Pour évaluer l’équité des échanges commerciaux avec ses partenaires, le milliardaire se concentre sur une seule question: tel pays a-t-il un excédent ou un déficit commercial avec les Etats-Unis?

Dans le cas de l’Allemagne, il s’agit d’un excédent.

Emmanuel Macron a fait allusion à cette façon de penser du milliardaire. Le président français a souligné que la France pratiquait le libre-échange avec l’Allemagne, mais qu’elle avait quand même un déficit commercial avec sa voisine.

Romandie.com avec (©AFP / 10 juin 2018 18h20)                  

Le roi Salmane d’Arabie saoudite, dirigeant le plus retweeté devant Trump

mai 31, 2017

Le roi Salmane d’Arabie saoudite (d) et le président américain Donald Trump (g), le 20 mai 2017 à Ryad / © AFP/Archives / MANDEL NGAN

Le dirigeant dont les tweets sont les plus répliqués est le roi Salmane d’Arabie saoudite, loin devant le président américain Donald Trump, qui vient encore de créer le buzz après un tweet énigmatique, selon une étude publiée mercredi par le cabinet de conseil Burson-Marsteller à Genève.

L’étude, appelée « Twiplomacy », analyse chaque année (de début avril à fin mai) l’utilisation des comptes Twitter par les dirigeants et autorités nationales.

Il en ressort que chacun des tweets du président américain publié durant cette période a été répliqué 13.000 fois en moyenne.

Donald Trump (@RealDonaldTrump) est connu pour ses tweets à toute heure du jour et de la nuit allant du commentaire sur une performance à la télévision de l’acteur Arnold Schwarzenegger au « déficit commercial ENORME avec l’Allemagne ». Mardi soir, il a glissé dans un tweet un drôle de mot, « covfefe », devenu très vite le sujet numéro un des conversations sur les réseaux sociaux.

Le roi Salmane (@KingSalman) utilise en revanche Twitter avec une extrême parcimonie, avec seulement 10 tweets. Mais ses écrits sur le réseau social sont répliqués près de 150.000 fois en moyenne.

Les analystes de Burson-Marsteller révèlent par ailleurs que depuis que Barack Obama, dirigeant dont le compte Twitter était le plus suivi, a quitté la Maison Blanche, c’est le Pape François (@Pontifex, 33,7 millions d’abonnés) qui a pris la tête du classement, devant le compte personnel de Donald Trump, avec 30,1 millions d’abonnés, et le compte personnel du Premier ministre indien Narendra Modi (@NarendraModi), avec 30 millions d’abonnés.

Parmi les dirigeants les plus suivis figurent également le président turc Recep Tayyip Erdogan (@RT_Erdogan, 10,3 millions d’abonnés), et la responsable de la diplomatie indienne Sushma Swaraj (@SushmaSwaraj, 8 millions d’abonnés).

Pour cette étude, Burson-Marsteller déclare avoir analysé 856 comptes officiels et personnels de chefs d’Etat, de gouvernement et de diplomatie dans 178 pays.

Au sein du G7, la chancelière allemande Angela Merkel est le seul dirigeant à ne pas tweeter.

En Europe, le compte officiel du Premier ministre britannique (@Number10gov, 5,1 millions d’abonnés) est le plus suivi. Quant au compte du nouveau président français Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron, plus d’un million d’abonnés), il est entré à la 5e place du classement des dirigeants européens, aux côtés du chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

Romandie.com avec(©AFP / 31 mai 2017 14h19)                

Audrey Pulvar pulvérisée: D’après les tweets, je n’ai plus qu’à plier bagage

septembre 6, 2011

Samedi soir, le 3 septembre, tous les regards étaient tournés vers la rentrée d’Audrey Pulvar et Natacha Polony, les deux nouvelles polémistes de Laurent Ruquier dans son émission On n’est pas couché sur France 2. Les téléspectateurs n’avaient qu’une crainte : qu’elles ne soient pas à la hauteur du duo aux critiques assassines Éric Zemmour et Éric Naulleau, gentiment remerciés. Verdict : Elles ont déçu les fans inconditionnels ! Audrey Pulvar, la plus attendue au tournant car la plus « célèbre » a été victime de critiques acerbes via twitter, des critiques sur lesquelles elle revient dans Le Point.

Certes une première ne peut pas être parfaite, les plus cléments jugeront donc leurs prestations honorables, mais les téléspectateurs n’ont pas été cléments, loin de là. Audrey Pulvar, qui a regardé la télévision en direct, a été frappée par les critiques virulentes de la twittosphère. « Quand certains et certaines nous traitent de p…, là ça me fait beaucoup moins rire (…) si on devait tenir compte des tweets, je n’ai plus qu’à plier bagage », confesse une Audrey Pulvar qui semble savoir prendre du recul.

Forcément touchée par de telles critiques, il faut reconnaître qu’Audrey Pulvar et ses grosses lunettes n’ont pas vraiment brillé. Interventions peu pertinentes, et blagues ratées, on sent que la compagne d’Arnaud Montebourg cherche ses marques. Effacée face à Natacha Polony – qui certes ne fera jamais du Éric Zemmour mais défend comme son prédécesseur les valeurs françaises telles la langue française ou la république et a ainsi réussi son entrée -, Audrey Pulvar rate l’interview politique face à Martine Aubry. On notera malgré tout quelques questions critiques vis-à-vis du programme de Martine Aubry rassurant sur son intégrité journalistique dont on ne doutait pas.

Heureusement, après une interview politique ratée – elle l’avoue elle-même : « J’ai trouvé Natacha très percutante. Moi trop en retrait pendant l’interview politique » – Audrey Pulvar se détend et essaie de faire bien. Hélas, « ses blagues », elles, ne partiront pas : « désolée, je n’y peux rien, mes blagues à deux balles, ça sort tout seul. »

Avec 22,5% de part d’audience et 1,5 millions de téléspectateurs curieux ( avec un pic de 2,5 millions à 23h 15), cette nouvelle saison d’On n’est pas couché réalise un score honorable, mais doit mieux faire. Pas démontée pour autant, Audrey Pulvar va se recadrer et promet d’être plus percutante. Va-t-elle prendre des cours avec les deux Z’Eric pendant une semaine ?

Une chose est sûre : « vu son succès, je remettrai ma chemise rouge la semaine prochaine » conclut avec humour Audrey Pulvar. Espérons tout de même que la semaine prochaine, ses remarques séduiront plus que son chemiser..

Purepeople.com