Posts Tagged ‘un avion de transport’

Ukraine: promesses de « châtiment » après la mort de 49 militaires

juin 14, 2014

Le président ukrainien Petro Porochenko a réuni samedi les chefs des services de sécurité et de la défense après la mort des 49 militaires ukrainiens qui se trouvaient à bord d’un avion abattu par des séparatistes pro-russes à Lougansk. Il a promis une « réponse adéquate » et a décrété dimanche journée de deuil national.

« Tous ceux qui sont impliqués dans des actes de terrorisme de cette ampleur méritent un châtiment. L’Ukraine a besoin de la paix. Cependant, les terroristes recevront la réponse adéquate », dit-il dans un communiqué diffusé par ses services de presse.

Selon le ministère de la Défense, l’avion cargo abattu transportait des renforts et du matériel pour les troupes qui participent à l’offensive lancée par les autorités de Kiev contre les rebelles qui contrôlent plusieurs villes de l’est du pays.

« Dans la nuit du 13 au 14 juin, les terroristes (…) ont tiré avec une arme antiaérienne et une mitrailleuse de gros calibre, abattant un avion de transport militaire (Illoutchine) IL-76 qui s’apprêtait à atterrir », lit-on dans un communiqué du ministère.

Le ministère de la Défense n’a pas fourni de bilan mais selon Vladislav Selezniov, porte-parole de l’opération militaire dans l’est de l’Ukraine, « 49 personnes ont été tuées, toutes des soldats ukrainiens ».

Missile antiaérien

Le bureau du procureur général ukrainien a annoncé que l’avion transportait 40 parachutistes et neuf membres d’équipage, et qu’il avait été frappé par un missile antiaérien. Il s’agit des pertes les plus lourdes subies par l’armée ukrainienne depuis le début du conflit.

Les forces gouvernementales contrôlent l’aéroport de Lougansk mais selon les médias locaux, de violents combats se déroulaient samedi dans cette ville proche de la frontière russe, un bastion séparatiste.

Bombe découverte

Une bombe de forte puissance a été découverte dans ce contexte près de la présidence ukrainienne et désamorcée par les gardes du corps du chef de l’État, a-t-on appris de source proche des services de sécurité.

« L’engin a été découvert pendant la nuit près de la porte par laquelle entrent les voitures présidentielles. Il s’agissait d’une boîte contenant cinq grenades et un kilo de boulons métalliques », a-t-on précisé.

Romandie.com