Posts Tagged ‘Uruguay’

Disparition d’un cargo sud-coréen au large de l’Uruguay

avril 1, 2017

Montevideo – Un cargo sud-coréen avec 24 membres d’équipage à bord a disparu vendredi au large des côtes uruguayennes et des « indices » montrent qu’il « aurait coulé », a annoncé samedi à l’AFP la Marine uruguayenne.

Le « Stella Daisy », un cargo d’une capacité de 260.000 tonnes, a lancé un appel de détresse vendredi à 11H30 (14H30 GMT) où il faisait état d’une voie d’eau.

Par la suite, « un navire a aperçu des nappes de carburant et des débris, en plus d’une forte odeur de carburant, ce qui est un indice que le navire sinistré aurait coulé », selon un communiqué de la Marine uruguayenne.

Les autorités sud-coréennes ont précisé que l’équipage du « Stella Daisy » était composé de 8 Sud-coréens et de 16 Philippins.

Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap citant des sources gouvernementales, une embarcation de sauvetage avec deux membres de l’équipage a été trouvée dans la zone.

Le porte-parole de la Marine uruguayenne, Gaston Jaunsolo, a indiqué à l’AFP qu’il s’agissait de deux marins philippins et que les recherches continuaient.

« Trois radeaux de survie ont été découverts par l’un des quatre navires marchands affectés aux opérations de secours, et sur l’un d’eux se trouvaient deux membres de l’équipage de nationalité philippine », a déclaré le porte-parole.

Il a ajouté qu’un avion envoyé par le Brésil se joindrait dimanche aux recherches.

Bien que le navire ne se trouve pas dans les eaux territoriales uruguayennes, il est dans la zone de recherche et de secours dépendant de l’Uruguay, à 2.000 milles nautiques (3.700 km) à l’est du port de Montevideo, a précisé la Marine uruguayenne.

Romandie.com avec(©AFP / 02 avril 2017 01h47)

Un ex-cadre de la FIFA préfère éviter l’extradition aux Etats-Unis

novembre 11, 2015

L’ancien vice-président de la Confédération sud-américaine de football et de la FIFA Eugenio Figueredo a accepté d’être extradé vers l’Uruguay. L’ex-cadre est également dans le collimateur de la justice américaine, qui souhaite elle aussi l’extrader.

Lors d’une audition, M. Figueredo a accepté d’être extradé vers l’Uruguay, suite à une demande de Montevideo. L’Office fédéral de la justice (OFJ) a approuvé la demande d’extradition facilitée de l’Uruguay, sous réserve cependant que les Etats-Unis ne demandent pas à être prioritaires, a indiqué l’OFJ dans un communiqué diffusé mercredi.

En juillet dernier, Washington avait demandé l’extradition de M. Figueredo, une requête à laquelle les autorités suisses avaient donné leur aval en septembre. L’intéressé, qui possède les nationalités uruguayenne et américaine, a alors fait recours contre cette décision auprès du Tribunal pénal fédéral.

Les autorités américaines peuvent céder la priorité à l’Uruguay. Dans le cas contraire, c’est l’OFJ qui devra trancher la question de la priorité.

Deux cadres extradés
Montevideo reproche à l’ancien vice-président de la Confédération sud-américaine de football d’avoir abusé de sa fonction pour s’enrichir personnellement. Il aurait accepté des pots-de-vin de plusieurs millions en échange de l’octroi à une société américaine de droits de marketing pour la diffusion de matchs, précise l’OFJ.

Eugenio Figueredo fait partie des sept responsables de la FIFA arrêtés à Zurich en mai dernier. Deux autres cadres ont déjà été extradés. L’ex-vice-président de la FIFA Jeffrey Webb a été livré aux Etats-Unis en juillet, où il a plaidé non coupable. L’ancien président de la Confédération brésilienne de football José Maria Marin a lui été extradé vers les Etats-Unis début novembre.

Quatre autres fonctionnaires de la FIFA font l’objet d’une demande d’extradition des États-Unis.

Romandie.com

ONU: Japon, Ukraine, Egypte, Sénégal, Uruguay élus au Conseil de sécurité

octobre 15, 2015

Nations unies (Etats-Unis) – Le Japon, l’Ukraine, l’Egypte, le Sénégal et l’Uruguay ont été élus jeudi au Conseil de sécurité de l’ONU comme membres non permanents, par un vote de l’Assemblée générale.

Ces cinq pays entreront au Conseil le 1er janvier prochain pour un mandat de deux ans.

Ils avaient été pré-sélectionnés sur une base régionale et n’avaient pas de concurrents pour ce scrutin.

Ils ont été élus haut la main, avec des scores allant de 177 pour l’Ukraine à 187 pour le Sénégal, sur les 193 pays membres de l’Assemblée.

Le Conseil compte 15 membres, dont cinq permanents (Etats-Unis, France, Russie, Chine, Royaume-Uni) qui ont seuls droit de veto. Les dix autres membres, non permanents, sont renouvelés par moitié tous les ans sur une base régionale.

Sur sa page Facebook, le président ukrainien Petro Porochenko a estimé que l’élection de son pays ouvre de nouvelles possibilités pour l’Ukraine de protéger sa souveraineté et son intégrité territoriale menacées par une insurrection pro-russe dans l’est du pays.

Il s’est félicité de la création d’une coalition mondiale pro-Ukraine.

Son ministre des affaires étrangères Pavlo Klimkin, présent à New York, a promis que son pays allait être le meilleur gardien de la Charte de l’ONU et que Kiev plaidera pour son combat et pour ses valeurs.

Bien sûr, la Russie n’est pas vraiment contente de voir l’Ukraine rejoindre le Conseil, a-t-il ajouté, mais presque tous les pays membres de l’ONU ont soutenu la légalité internationale et l’Ukraine.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry a souligné que son pays entrait au Conseil au moment où la communauté internationale fait face à de nombreux défis au Proche-Orient: conflits ou crises en Syrie, Yémen, Libye et entre Israël et les Palestiniens.

L’Egypte entend participer de manière positive et de bonne foi aux efforts pour les résoudre, a assuré le ministre. Il a réitéré en particulier le soutien du Caire à la médiation de l’émissaire de l’ONU Bernardino Leon en Libye, appelant à appliquer dès que possible l’accord de gouvernement proposé par M. Leon aux factions libyennes.

Pour sa onzième participation au Conseil, le Japon s’efforcera de renforcer les opérations de maintien de la paix, particulièrement en Afrique, a déclaré son ambassadeur Motohide Yoshikawa.

Tokyo surveillera aussi de près les droits de l’homme en Corée du Nord et estime que le Conseil devra agir rapidement si Pyongyang contrevient aux résolutions prises par l’ONU contre son programme nucléaire et balistique.

Les priorités de l’Uruguay, qui revient au Conseil après 50 ans d’absence, seront les droits de l’homme et le règlement pacifique des conflits ainsi que le maintien de la paix où ses troupes sont fortement impliquées, en particulier en Haïti, a indiqué son vice-ministre des Affaires étrangères Guillermo Valles.

Pour le ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, le Conseil doit mobiliser en faveur de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique, en particulier la menace du groupe islamiste Boko Haram dans la région du lac Tchad.

Le Conseil devrait aussi porter davantage son attention sur la gestion des crises sanitaires internationales, comme l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest et sur la question de l’eau, qui peut être un facteur de paix mais aussi un facteur de guerre.

Les cinq nouveaux venus remplaceront à partir de janvier la Jordanie, le Tchad, le Nigeria, la Lituanie et le Chili.

Les autres membres non permanents sont l’Angola, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, l’Espagne et le Venezuela.

Romandie.com avec(©AFP / 15 octobre 2015 19h25)