Posts Tagged ‘Véhicules’

Plusieurs véhicules incendiés à Montréal

mai 9, 2021

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) enquête sur un incendie suspect qui a lourdement endommagé dimanche matin trois véhicules sur la rue Querbes, dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Trois véhicules ont été lourdement endommagés par les flammes sur la rue Querbes dans l'arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.

© Mathieu Wagner/Radio-Canada Trois véhicules ont été lourdement endommagés par les flammes sur la rue Querbes dans l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.

Les pompiers de Montréal ont rapidement maitrisé l’incendie qui avait été signalé vers 7 h1 5, explique Véronique Contois, porte-parole du SPVM.

On ne fait état d’aucun blessé.

Les pompiers de Montréal ont rapidement maîtrisé l’incendie.

© Mathieu Wagner/Radio-Canada Les pompiers de Montréal ont rapidement maîtrisé l’incendie.

Les spécialistes de la section des incendies criminels du SPVM ont été appelés sur les lieux pour déterminer s’il s’agit d’un véhicule qui a d’abord pris feu avant que les flammes ne gagnent les voitures voisines ou encore s’il s’agit d’un acte volontaire ciblant les trois.

Mme Contois indique qu’il est trop tôt pour s’avancer sur les causes de l’incident.

Elle se garde également d’établir un lien avec un autre incendie survenu tôt samedi matin, qui a endommagé deux véhicules dans le stationnement arrière d’un immeuble de l’avenue Granby, dans l’est de Montréal.

Samedi, un autre incendie a endommagé deux véhicules dans le stationnement d’un immeuble dans l’est de Montréal.

© Mathieu Wagner/Radio-Canada Samedi, un autre incendie a endommagé deux véhicules dans le stationnement d’un immeuble dans l’est de Montréal.

Avec CBC/Radio-Canada 

France-Neige: 800 véhicules bloqués, 1350 personnes privées d’électricité en Haute-Loire

octobre 29, 2018

Lyon – 800 véhicules étaient bloqués lundi soir sur les routes de Haute-Loire où un brutal épisode neigeux s’est abattu dans la journée, tandis que 1.350 personnes étaient privées d’électricité, selon la préfecture.

Après les importantes chutes de neige qui ont touché le département, la préfecture a décompté au total 800 véhicules bloqués, dont certains abandonnés, sur plusieurs routes départementales (RD 500, RD 15, RD 44, RD 46 et RD105), ainsi que sur une partie de la RN 88.

Ces véhicules « non équipés bloqués au bord de la route empêchent ou contrarient l’accès des moyens de déneigement et de secours », déplore la préfecture dans un communiqué.

Des hébergements d’urgence ont été ouverts pour accueillir les personnes dont les véhicules ne sont pas en état de circuler. 192 personnes étaient prises en charge en début de soirée dans différentes structures communales, selon la préfecture.

1350 personnes étaient également privées d’électricité, essentiellement dans les communes de Retournac, Saint-Pal-en-Chalancon et Beaux.

« Les précipitations parfois soutenues vont persister tout au long de la nuit. La limite pluie-neige peut s’abaisser jusqu’à 400 m d’altitude », précise la préfecture, qui s’attend pour mardi matin à de « petites précipitations » avec une limite pluie/neige vers 650 mètres.

La Haute-Loire fait partie de la petite trentaine de départements placés en alerte orange neige-verglas.

Romandie.com avec(©AFP / 29 octobre 2018 21h20)                                                        

Mouammar Kadhafi aurait été repéré dans le Sud libyen

septembre 7, 2011

TRIPOLI (Reuters) – Mouammar Kadhafi a probablement quitté la ville de Bani Walid et se dirige plus au sud, vers le Tchad ou le Niger, avec l’aide de tribus loyalistes, a déclaré mardi soir un haut responsable militaire des nouvelles autorités libyennes.

Hicham Bouhagiar, qui coordonne la traque de l’ancien dirigeant libyen, a déclaré que selon certaines informations, Mouammar Kadhafi aurait pu se trouver il y a trois jours dans la localité de Ghouat, à 950 km au sud de Tripoli et à 300 km au nord de la frontière avec le Niger.

Bani Walid, assiégée par les forces du Conseil national de transition depuis plusieurs jours, est située à 150 km au sud-est de Tripoli.

« Il n’est plus à Bani Walid je pense. Ses dernières traces, il se trouvait dans la région de Ghouat. Des gens ont vu des voitures aller dans cette direction (…). Nous savons d’après de nombreuses sources qu’il cherche à aller plus au sud, vers le Tchad ou le Niger », a déclaré Bouhagiar dans une interview.

Mouammar Kadhafi, chassé de Tripoli à la fin août, six mois après le début du soulèvement contre son régime, voyagerait à bord d’un convoi d’une dizaine de véhicules et pourrait utiliser une tente comme abri, a ajouté Hicham Bouhagiar.

« Nous savons qu’il ne veut pas résider dans une maison, alors il reste sous une tente. Des gens disent que des voitures sont arrivées et qu’ils ont monté une tente », a-t-il dit, précisant cependant que ses sources n’avaient pas vu le « guide » en personne.

Lorsqu’il était au pouvoir, Mouammar Kadhafi faisait valoir ses racines tribales et recevait régulièrement des dignitaires étrangers sous une tente.

INTRUS

Lundi soir, de sources militaires française et nigérienne, on indiquait que de nombreux véhicules militaires libyens avaient franchi la frontière avec le Niger, ajoutant qu’il pourrait s’agir d’une tentative de départ en exil de Kadhafi vers un pays africain ami.

Mais le Burkina Faso, cité par ces sources, a démenti la présence de Mouammar Kadhafi sur son territoire. « Le Burkina n’a pas été informé d’une arrivée de Kadhafi. Nous ne l’attendons pas », a déclaré mardi soir le ministre burkinabé des Communications, Alain Edouard Traoré.

Les Etats-Unis ont estimé de leur côté que le convoi qui a franchi la frontière du Niger transportait des membres de l’entourage du colonel mais pas Kadhafi lui-même.

Selon Bouhagiar, les nouvelles autorités libyennes ont peu d’emprise sur le sud du pays en raison de la fidélité des tribus de la région à Mouammar Kadhafi, mais les nouveaux dirigeants ont des contacts avec certains membres de chacune de ses tribus, dont les Oulad Souleiman, les Ahdayrat et les Touaregs.

« Je dirais que dans certaines tribus, nous sommes en majorité, dans d’autres en minorité », a ajouté Bouhagiar, selon qui les combattants anti-Kadhafi ne pourraient tout simplement pas progresser vers le Sud pour traquer l’ancien dirigeant sans l’aval des tribus locales.

« Nous devons nous organiser avec nos partisans au sein de ces tribus. Autrement, nous serons des intrus », a-t-il expliqué.

Ces tribus sont disséminées à travers le Sahara et certains de ses membres sont fidèles à Kadhafi parce qu’il les a invités à vivre en Libye.

« La plupart des loyalistes pro-Kadhafi dans cette guerre sont dans ce cas de figure, il leur a donné des terres pour rester. Ces tribus sont convaincues que si le système change, nous les chasserons. C’est pour cette raison qu’elles restent plus longtemps à ses côtés. »

Reuters par Mohammed Abbas