Posts Tagged ‘vendredi soir’

Mort d’un homme qui s’était immolé vendredi près du Capitole

octobre 5, 2013

Un homme qui s’était immolé par le feu vendredi près du Capitole à Washington a succombé à ses blessures, a annoncé la police de la capitale américaine samedi. Après son geste, l’homme, pourtant gravement brûlé, était encore conscient.

L’individu souffrait de « brûlures très graves sur tout le corps ». Il est décédé vendredi soir (heure locale), a expliqué Araz Alali, un porte-parole de la police. Il s’était immolé par le feu dans l’après-midi sur le Mall, la célèbre promenade au coeur de la capitale américaine, non loin du Capitole, théâtre déjà jeudi d’une course-poursuite en voiture au terme de laquelle une automobiliste avait été abattue par la police.

La police de Washington n’était pas en mesure de fournir des détails sur les circonstances de l’incident, ni sur les raisons qui ont poussé la victime à commettre un tel geste.

Romandie.com

Vingt-cinq morts dans des violences en Egypte

juillet 5, 2013

LE CAIRE – Vingt-cinq personnes ont péri dans des violences en Egypte, dont 19 dans des affrontements entre partisans et opposants du président Mohamed Morsi, renversé mercredi soir par l’armée, ont rapporté les médias officiels et des sources de sécurité.

Deux personnes ont trouvé la mort vendredi soir et 70 autres ont été blessées aux abords de la place Tahrir du Caire où s’affrontaient pro et anti-Morsi, a annoncé la télévision d’Etat.

La chaîne a précisé que leurs corps avaient été emmenés dans un hôpital de campagne sur l’emblématique place de la capitale égyptienne.

L’armée égyptienne a annoncé qu’elle allait intervenir pour séparer les protestataires près de la place Tahrir. Nous ne prenons pas parti. Notre mission est de protéger la vie des manifestants, a affirmé le colonel Ahmed Ali. L’armée va intervenir pour séparer les deux camps, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’agence officielle Mena a indiqué que 12 personnes avait trouvé la mort et 460 avaient été blessées dans des heurts à Alexandrie entre pro et anti-Morsi.

Un responsable de la Santé dans la ville côtière a précisé à l’agence que la plupart des décès étaient dus à des tirs de balles réelles et de chevrotine.

A Assiout (sud), une personne a été tuée lors de heurts entre des partisans de l’ex-chef d’Etat et les forces de l’ordre qui ont également fait 19 blessés, de même source.

Plus tôt dans la journée, quatre manifestants pro-Morsi ont été tués lors d’échanges de tirs avec les forces de l’ordre devant le siège de la Garde républicaine, non loin du palais présidentiel, selon l’agence.

Un journaliste de l’AFP sur place a vu deux corps sans vie qui ont été recouverts d’un drap blanc et un troisième gisant, la tête fracassée par une balle.

Partis d’une mosquée de Nasr City, un faubourg du Caire, des milliers de manifestants islamistes ont défilé devant la Garde républicaine située non loin du palais présidentiel.

Ils ont tenté d’accrocher sur les barbelés entourant le bâtiment une photo de l’ex-chef d’Etat, bravant à deux reprises les avertissements des soldats, avant que les tirs n’éclatent.

Les deux camps ont tiré à l’arme automatique, selon le journaliste, déclenchant la panique, les gens se ruant dans toutes les directions tandis que les balles sifflaient et que de nombreux blessés gisaient au sol.

Les islamistes ont lancé un vendredi du refus du coup d’Etat militaire et de l’Etat policier qui a arrêté de nombreux dirigeants des Frères musulmans, la confrérie dont est issu M. Morsi, lui-même toujours détenu par l’armée.

Le camp adverse a de son côté mobilisé des milliers de manifestants sur la place Tahrir pour défendre la révolution du 30 juin, allusion à la journée ayant vu les plus importantes manifestations contre le président déchu.

Dans le même temps, cinq policiers ont été tués par des hommes armés dans le Sinaï (nord-est), peu après la mort plus tôt dans la journée d’un soldat dans cette région instable, frontalière avec Gaza et Israël, selon des sources au sein des services de sécurité.

Romandie.com avec (©AFP / 06 juillet 2013 00h46)

Egypte: Morsi prêt à reporter le référendum

décembre 7, 2012
Egypte: Morsi prêt à reporter le référendum Egypte: Morsi prêt à reporter le référendum © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi « pourrait accepter de reporter le référendum » sur le projet de Constitution qui divise le pays s’il a l’assurance que ce report ne rendra pas le texte caduc, a déclaré vendredi à l’AFP le vice-président Mahmoud Mekki.

M. Morsi est prêt à considérer un report du référendum si l’opposition garantit qu’elle ne remettra pas en cause la consultation à venir sur le motif que le scrutin doit se tenir, selon la loi, deux semaines après la présentation du texte au chef de l’Etat, a expliqué M. Mekki.

Dans une déclaration jeudi soir, le président a maintenu sa décision de tenir le référendum le 15 décembre, bien que l’opposition demande l’annulation pure et simple de cette consultation sur un texte qui offre selon elle peu de garanties pour les libertés d’expression et de religion.

L’opposition réclame également l’annulation du décret du 22 novembre par lequel le président a considérablement élargi ses pouvoirs.

Le pays est plongé depuis sa plus grave crise depuis l’élection de M. Morsi en juin. Elle a dégénéré cette semaine entre affrontements entre pro et anti-Morsi au Caire qui ont fait, selon les autorités, sept morts et plus de 600 blessés autour du palais présidentiel.

Vendredi soir, plus de 10. 000 manifestants étaient réunis sur une place devant le palais présidentiel, scandant en particulier « Nous voulons la chute du régime », un slogan très populaire lors de la révolte qui a provoqué la chute du président Hosni Moubarak en février 2011.

Jeuneafrique.com avec AFP