Posts Tagged ‘Vent’

La colère du dieu Outaouais

septembre 23, 2018

 

Du haut de la colline du Parlement

Sur le majestueux firmament

A soufflé un triste vent violent

D’une colère sans précédent

 

Épais était son beau manteau

Dessinant les muscles de sa peau

Quand soudain au soir d’Ottawa

La peur provoquait le branle-bas

 

Voyant à côté les ombres de l’atmosphère

Gatineau tremblait dans toute sa chair

Quand de sa bouche et de sa langue acérée

Il vomissait des vents inouïs et forcenés

 

De son passage d’une rare violence

Il arrachait les toitures des maisons

Emportant des objets des balcons

Qui volaient dans les airs sans grâce

 

L’hébétude était à son comble

Comme une scène de guerre

Dont la désolation décapait la ville

Semant un désastre de grande frayeur

 

Personne ne pouvait lui résister

Le Dieu d’Outaouais déchainé

Qui demande respect et considération

À ses enfants de premières nations

 

Bernard NKOUNKOU

Les corneilles du printemps

mai 20, 2018

 

Les corneilles du printemps

Sèment prudemment le bon vent

Dans la peau grelotante du temps

 

Quand sur les branches de l’érable

Elles mettent leurs pattes à table

Dans la joie du paraclet dominical

 

Elles peuvent étendre leurs ailes

Vêtues du plumage de leur voile

Dans un ciel sans rayons de soleil.

 

Bernard NKOUNKOU

Chili : soleil et vent feront rouler le métro de Santiago en 2018

mai 23, 2016

Santiago du Chili – Le métro de Santiago du Chili deviendra en 2018 le premier au monde à tirer plus de la moitié (60%) de son énergie du soleil et du vent, a annoncé lundi la présidente chilienne Michelle Bachelet.

Les plus de 2,5 millions de passagers qui utilisent chaque jour le métro (…) vont pouvoir voyager dans un moyen de transport qui prend soin de la planète, qui réduit notre empreinte carbone et qui rend possible un avenir durable pour tous, a déclaré la dirigeante socialiste.

Pour parvenir à un objectif de 60% d’énergies renouvelables dans le métro en 2018, une centrale photovoltaïque et un parc éolien seront construits dans le désert d’Atacama, le plus aride au monde, pour un investissement total de 500 millions de dollars selon les autorités chiliennes.

La centrale El Pelicano, dont la construction par SunPower, filiale du géant pétrolier français Total, commencera mi-2016, comptera 250.000 panneaux solaires et produira l’équivalent de la consommation de 100.000 foyers.

Le consortium brésilien Latin American Power (LAP) sera lui charger de bâtir le parc éolien San Juan de Aceituno, avec une capacité de production de 185 mégawatts, la plus importante de ce type au Chili.

La centrale fournira 42% de l’énergie du métro, le parc 18% et les 40% restants seront apportés par Chilectra, la compagnie nationale d’électricité.

A leur entrée en fonctions, le métro de Santiago deviendra le premier au monde à s’alimenter majoritairement avec de l’énergie éolienne et solaire.

Le Chili donne une formidable impulsion aux énergies renouvelables non-conventionnelles, a souligné auprès de l’AFP le ministre de l’Energie Maximo Pacheco.

Profitant de ses précieuses ressources en soleil et en vent dans le nord du pays grâce au désert d’Atacama, mais aussi de sa richesse en eau, le Chili s’est fixé comme objectif de générer d’ici 2050 70% de son électricité à partir d’énergies renouvelables.

Il s’est aussi engagé à réduire d’ici 2030 de 30% des émissions de CO2.

En intégrant les énergies éolienne et solaire, le métro de Santiago diminuera ses émissions de CO2 de 130.000 tonnes par an, presque l’équivalent des gaz dégagés en 2015 (159.000 tonnes).

Le métro de Santiago compte actuellement cinq lignes et 100 stations, sur une longueur totale de 103 kilomètres, mais deux nouvelles lignes sont en construction pour y ajouter 37 kilomètres supplémentaires à partir de 2017 et 2018.

Romandie.com avec(©AFP / 23 mai 2016 22h21)

Sur le sable de Jordanie

août 29, 2013

Sur le sable de Jordanie,
loin de ma natale Syrie,
j’ai inscris mon nom au petit doigt
d’orphelin et d’exilé sans voix,
au maigre visage de faim sans pain,
suspendu sur le fil d’un certain destin
avec un regard lointain de bovin.
Errant sur les dunes sans nourriture,
le corps étiolé sans eau de bouture,
je scrute le ciel sans espoir et certitude,
montrant mon ventre au sable sans gratitude,
abandonné, désargenté et désappointé,
je suis une libellule au corps effilé, affamée
qui avale la poussière du désert au vent
comme sa première nourriture du présent.

Bernard NKOUNKOU

Un vent de pluie

juin 3, 2013

 

Un vent de pluie toussait,

brassait et embrassait

les feuilles des arbres

qui se tordaient le cou et le menton glabre,

avant de les décapiter le dimanche

sur les épaules des branches.

Quand vint l’oiseau au fin plumage noir,

qui s’essuyait allègrement le bec sans miroir

de la soupe de chenille contre la branche ;

la pluie vomissait et urinait de son pantalon sans poche,

sur la belle et tendre peau nue des feuilles vertes.

Bernard NKOUNKOU

Vents violents : dégâts et pannes d’électricité à Québec

février 1, 2013
 
Les précisions de Pascal Poinlane

Les vents forts qui ont soufflé sur Québec jeudi ont causé plusieurs dommages et pannes d’électricité. Les violentes rafales ont soulevé des abris d’auto, arraché des toitures et cassé des branches d’arbres.

Les pompiers de Québec et de Lévis ont été inondés d’appels de citoyens toute la journée. « On a des appels en attente pour des branches tombées sur des fils électriques, des poteaux électriques cassés. On ne fournit pas » a commenté Claude Bilodeau, chef aux opérations du Service de protection contre les incendies de la ville de Québec.

Sur la 25e rue, à Québec, la toiture d’un immeuble à logements s’est envolée vers 13 h 30. Les résidents des huit appartements ont dû être évacués.

Abri d'auto emporté par le vent Cet abri d’auto situé sur le boulevard des Étudiants, à Québec, a été emporté par le vent.

Les pompiers sont également intervenus sur le boulevard des Étudiants, dans le secteur de Saint-Émile, où un abri d’auto a été complètement emporté par le vent. La toile a frôlé les vitres de la maison voisine, est passée par-dessus un véhicule et a terminé sa course sur un lampadaire.

Des rafales à plus de 105 km/h ont été observées à l’aéroport de Québec.

Pannes d’électricité

À 00 h, environ 110. 000 abonnés d’Hydro-Québec étaient privés d’électricité dans les régions de Québec et de Chaudières-Appalaches. La majorité des pannes étaient situées sur la Rive-Sud.

Plusieurs feux de circulation ne fonctionnaient pas en raison des pannes, ce qui a compliqué le retour à la maison des travailleurs.

Le Cégep Garneau, qui est sans électricité, a fermé ses portes pour le reste de la journée.

Le ministère des Transports a aussi fermé une voie sur le pont Pierre-Laporte en direction sud, en raison des vents forts.

Canoë.ca

Au pied du monument

octobre 22, 2012

 

Les tulipes et les sauges au pied du monument

Elles prenaient le plaisir de danser au vent

Sous l’admiration discrète du premier citoyen

Quand elles avaient faim et sans moyens

 

Pleurant devant l’œil de marbre du bon maire

Elles subissaient une ingratitude tortionnaire

Pour ne bénéficier d’une quantité d’eau d’arrosage

Alors qu’elles étaient arrivées à la fleur de l’âge.

 

Bernard NKOUNKOU

Vent sans queue

avril 7, 2012

 

Un petit vent sans queue

Dansait le tango visqueux

Entre des nuages ennuyeux

En l’absence horrible de ses yeux

Dans l’âme du bois sans manches

Une corneille égoïste du dimanche

Mangeait une mie grattant sa hanche

Quand du côté des chevaux du ranch

La course s’accompagnait des corneilles

Dans la brisure éclatante des bouteilles

Bernard NKOUNKOU

Au bord de l’eau

mars 14, 2012

Arbre je suis né dans la forêt

Loin du sommet des minarets

J’ai grandi au bord de l’eau

Dans l’évolution de ma peau

Dansant au vent avec le saumon

Dans la joie de ce beau poisson

J’ai vieilli chaussé d’algues rocheuses

Avec une voix devenue rocailleuse

Courbé sur le plan frontal de l’eau

Ne pouvant plus tenir debout

Je suis tombé le ventre dans l’eau

Mes entrailles et mes poils dehors

Servant de traversin dans la forêt

Comme un  bon petit coussinet.

Bernard NKOUNKOU

L’homme face aux tornades

mars 6, 2012

Tornades noires aux regards furibonds

Aux cheveux poussiéreux de tourments

Vêtues d’impressionnants tourbillons

Dévastent en haillons sales des maisons

Qui soufflent à la vitesse ivre du vent

Phénomènes meurtriers et désolants

Emportant des arbres si impuissants

Et des voitures au garage somnolant

Tordent le cou aux poteaux sanguinolents

Furie de la nature malgré son avertissement

L’homme éternel victime fauchée au talon

Résiste au sol résidentiel de son enracinement

Dans la colère virale de son mécontentement

Tombe et pleure puis se relève devant le bilan.

Bernard NKOUNKOU