Posts Tagged ‘Vents violents’

Canada: Plus de 300 000 clients d’Hydro-Québec toujours sans électricité

décembre 12, 2021
Un arbre déraciné sur un trototir.

Dégâts des vents violents dans la nuit du 11 au 12 décembre. Photo: Radio-Canada/Stéphane Grégoire

Les effets du cocktail météo qui a déferlé sur le Québec samedi continuent de se faire sentir : Hydro-Québec rapporte que plus de 300 000 de ses clients sont toujours sans électricité.

Au plus fort de la panne, près de 400 000 foyers étaient privés de courant. Dans une mise à jour dimanche matin, le bilan s’établissait à 345 871 clients privés d’électricité.

Vers 9 h, la grande majorité des pannes étaient situées en Montérégie, avec 99 742 clients touchés, selon un bilan de la société d’État.

Les régions des Laurentides, de Lanaudière et de l’Outaouais suivaient avec respectivement 66 282, 38 375 et 33 810 abonnées privés de courant. À Montréal, ils étaient 23 195, et à Laval 22 479 n’avoir pas eu d’électricité.

En Estrie, de fortes rafales ont causé des dégâts importants. 14 012 clients sont toujours sans électricité selon Hydro-Québec.

À Québec, à 9h, une centaine de pannes étaient toujours dénombrées. 7 332 clients sont privés d’électricité, selon le dernier bilan d’Hydro-Québec.

Les conditions météorologiques ont causé d’importants dégâts, a expliqué Hydro-Québec en début de matinée

La plupart des interruptions ont été causées par des branches tombées sur les fils du réseau de distribution en raison des rafales, a indiqué la porte-parole d’Hydro-Québec, Caroline Des Rosiers.

Plus de 400 monteurs sont au travail pour rétablir le service, mais en raison de l’ampleur des dégâts, il n’est pas possible de préciser le retour à la normal de la situation, a ajouté la compagnie d’électricité québécoise.

Selon Environnement Canada, des rafales maximales de 106 km/h ont été mesurées à l’aéroport de Montréal. Les vents ont soufflé jusqu’aux alentours de 90 km/h dans plusieurs régions environnantes du sud du Québec.

Toutes les régions proches du fleuve y ont goûté, a résumé la météorologue Maja Rapaic.

Environnement Canada a retiré en cours de nuit l’essentiel de ses avertissements météorologiques au Québec. La dépression est maintenant passée à l’est, mais le temps sera encore venteux dimanche.

Des secteurs au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, au Saguenay et sur la Côte-Nord, continuent cependant de faire l’objet de vents violents.

Un camion renversé par le vent

La Sûreté du Québec (SQ) indique qu’un camion-remorque s’est renversé peu après minuit sur l’autoroute 13, à Laval, en raison des forts vents.

Le camion, qui était vide lors de l’incident, s’est retrouvé sur le parapet qui sépare la travée sud et la travée nord […] au niveau du pont Bisson. Le conducteur est demeuré coincé dans la cabine, mais n’a subi aucune blessure, selon le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec SQ.

Avec Radio-Canada

Canada: Vents violents, dégâts et pannes d’électricité au Québec

avril 14, 2020

 

Un arbre a été déraciné sous la force des vents sur la rue Saint-Denis, près de Boucher, à Montréal.
© Alain Béland/Radio-Canada Un arbre a été déraciné sous la force des vents sur la rue Saint-Denis, près de Boucher, à Montréal.
Les forts vents qui ont balayé le sud du Québec en soirée lundi ont privé d’électricité environ 24 000 clients d’Hydro-Québec.

Les régions de la Montérégie et des Laurentides sont les plus touchées par ces pannes, avec 5070 et 4592 clients, respectivement, sans électricité.

De nombreuses interruptions de services, déclenchées par un bris de l’équipement ou un incident sur les lignes du réseau, se sont également produites dans Lanaudière (20 pannes, 3991 clients) en Estrie (46 pannes, 3570 clients) et dans Chaudière-Appalaches (22 pannes, 2981 clients).

Les techniciens étaient à pied d’œuvre pour rebrancher les clients. Presque tout le monde a retrouvé le courant à Montréal et à Laval.

Un mur endommagé à Montréal où les rafales ont atteint un maximum de 102 kilomètres à l’heure.

© Alain Beland/Radio-Canada Un mur endommagé à Montréal où les rafales ont atteint un maximum de 102 kilomètres à l’heure.
En Estrie, ce sont près de 3000 abonnés qui ont été privés de courant. En tout, 49 interruptions de services ont été enregistrées dans la région. Le Granit est le secteur qui a été le plus touché.

La plupart des régions le long de la vallée du Saint-Laurent étaient sous le coup d’avertissements de pluie ou de vent avec des rafales atteignant 90 kilomètres à l’heure.

La force des rafales variait selon les endroits. Au Québec, des rafales de 124 kilomètres à l’heure ont été enregistrées à Rivière-la-Madeleine. Elles ont atteint un maximum de 102 kilomètres à l’heure à Montréal. Les vents étaient un peu moins forts à Saint-Hubert avec 96 kilomètres à l’heure, alors qu’à Gander à Terre-Neuve, le vent a soufflé jusqu’à 193 kilomètres à l’heure.

En Ontario, Hydro One rapporte que 28 000 abonnés sont privés de courant dans le centre et l’est de la province.

Avec CBC/Radio-Canada

La tempête Erika se dirige vers Cuba

août 29, 2015

La tempête tropicale Erika, avec son lot de vents violents et pluies torrentielles, a fait au moins 20 morts sur la petite île de la Dominique. Elle progressait samedi vers Cuba, mais elle devrait s’affaiblir.

Après de fortes averses orageuses dans la capitale, Port-au-Prince, où la pluie a quasiment cessé, la tempête Erika est passée sur la pointe sud-ouest d’Haïti. Elle devrait commencer à déverser des pluies sur Cuba, après son passage au-dessus de l’île d’Hispaniola.

Les météorologues prévoient qu’Erika s’affaiblisse et redevienne une dépression tropicale samedi. L’île de Cuba a mis en état d’alerte certaines de ses régions du Sud-Est.

Les pluies ont provoqué des inondations et des torrents de boue meurtriers à l’île de la Dominique, où « au moins 20 concitoyens sont morts et certains sont portés disparus », a annoncé vendredi soir le Premier ministre, Roosevelt Skerrit.

« Les dégâts que j’ai vus aujourd’hui (vendredi), je le crains, peuvent avoir renvoyé notre processus de développement d’une vingtaine d’années en arrière », a dit M. Skerrit lors d’une allocution. « Le plus préoccupant, toutefois, est la perte de vies humaines », a-t-il ajouté.

Abris d’urgence
Avant l’allocution du Premier ministre, le ministre des Travaux publics et des ports, Ian Pinard, avait avancé le chiffre de 25 morts sur l’île de 72’000 habitants. M. Pinard a également évoqué des dommages importants sur les infrastructures, y compris le principal aéroport.

Au vu des dégâts, l’Organisation des Etats américains (OEA) a proposé son aide à l’ancienne colonie britannique. Dans la capitale haïtienne, un premier bilan du gouvernement haïtien a fait état de trois personnes blessées dans l’effondrement d’une maison dans la zone métropolitaine.

Des inondations ont été enregistrées au moins dans deux communes mais sans dégâts majeurs. Par ailleurs, 254 prisonniers du pénitencier de Gonaïves ont été évacués préventivement, car la prison se situe en zone à haut risque d’inondation. Les autorités ont restreint les déplacements et annoncé l’ouverture d’abris d’urgence à travers le pays.

La Floride en ligne de mire
« Les conditions de la tempête tropicale continueront à affecter Haïti, et se propageront sur les îles Turques-et-Caïques et le sud-est des Bahamas durant les prochaines heures, et le centre des Bahamas plus tard aujourd’hui », a indiqué samedi matin le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC). Haïti est située sur la moitié ouest de l’île d’Hispaniola, que se partage également la République dominicaine.

La tempête devrait produire des précipitations totales de 7,6 à 15,2 centimètres, avec un maximum possible d’environ 25 cm sur des portions de la République dominicaine, de Haïti et de l’est de Cuba jusqu’à dimanche, selon le NHC. Si la tempête persiste, elle peut arriver lundi sur la côte ouest de la Floride (sud-est des Etats-Unis), en tant que tempête tropicale de faible intensité.

L’Etat américain de Floride a déclaré l’état d’urgence pour s’y préparer, ce qui lui permet de mobiliser davantage de ressources et la Garde nationale. Le président Barack Obama a été informé des préparatifs en vue de l’arrivée possible de la tempête aux Etats-Unis, a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest.

Romandie.com