Posts Tagged ‘Vents’

Canada: Un imposant système fonce vers le Québec

mars 10, 2021

Un important système fonce vers le Québec et apportera un mélange de précipitations et des vents forts, jeudi et vendredi. Par la suite, un creux dépressionnaire apportera un peu de neige et sera accompagné d’une chute du mercure

Système printanier

Au début du printemps, il faut s’attendre au pire lorsque la météo se déchaîne. Le combat des masses d’air et le passage d’intenses dépressions donnent lieu à des mélanges de précipitations abondantes et à de forts vents. C’est précisément ce qui se dessine pour terminer la semaine. Un important système se dirige vers le Québec et frappera aussi l’Ontario. La province voisine aura aussi droit à de la pluie verglaçante. Derrière ce système, un creux dépressionnaire apportera un peu de neige et des températures plus froides au cours du week-end.

© Fournis par MétéoMédia

Une bonne douche

Au Québec, l’on prévoit surtout de la pluie, en bonne quantité dans certains secteurs. Tandis que l’extrême sud du Québec et l’Estrie recevront environ cinq millimètres, Val-d’Or, Chibougamau et Saguenay pourraient recevoir jusqu’à 30 millimètres d’eau. Cette pluie combinée à la douceur prolongée pourrait exercer une pression sur les cours d’eau.

© Fournis par MétéoMédia

Vents forts

Un élément rend ce système plus dérangeant : le vent. De fait, de fortes rafales vont souffler un peu partout en province, en particulier le long du littoral, de Québec jusqu’au Bas-Saint-Laurent. Des pointes de 80 km/h à 90 km/h pourraient être observées. Les autres secteurs observeront des rafales de 70 km/h.

© Fournis par MétéoMédia

La douceur avant la chute

Le Québec observe une poussée de douceur printanière qui s’est amorcée mardi. Les températures se maintiendront bien au-dessus du point de congélation d’ici la fin de la semaine. Derrière le système, un creux dépressionnaire apportera cependant un peu de neige. Ces précipitations solides vont coïncider avec une chute du mercure et les températures froides devraient perdurer quelques jours.

© Fournis par MétéoMédia

Avec MétéoMédia

France/Tempête Ciara: des vents jusqu’à 140 km/h attendus

février 8, 2020

Ciara

 

MÉTÉO – La Chaîne Météo a placé 37 départements en alerte orange.

Après une semaine calme, le temps se dégrade à nouveau fortement à partir de ce dimanche. Des vents tempétueux sont attendus au nord de la Loire en lien avec la tempête Ciara. C’est le nord de la France qui sera plus particulièrement impacté par les vents violents avec des rafales tempétueuses qui pourront atteindre 140 km/h sur les caps et côtes exposés, entre 100 et 120 km/h au nord de la Loire et 90 à 100 km/h du Poitou à la Bourgogne. Ce type de tempête hivernale classique survient en moyenne une fois tous les deux à trois ans.

Après le passage de la tempête Ciara sur la moitié nord, la succession de perturbations actives générera de forts cumuls de précipitations dans le Grand Est et les Alpes du Nord, avec de nouvelles crues et inondations à redouter ainsi qu’une tempête de neige sur les hauts reliefs alpins augmentant le risque d’avalanches.

La Chaîne Météo a placé samedi 8 février 37 départements en alerte orange vents violents et fortes pluies. Ces départements concernent toute la moitié nord du pays.

Voici les prévisions en vue :

Dimanche, les vents atteindront 100 à 100 km/h en bord de Manche et jusqu’à 120 km/h sur la côte d’Opale au cours de la matinée. Les rafales seront de 70 à 80 km/h, dans l’intérieur des terres, au nord de la France. L’après-midi, la tempête Ciara s’étendra également des Pays-de-la-Loire aux Ardennes. Le soir, elle gagnera le Poitou, la région Centre, la Bourgogne, la Champagne, la Lorraine et les Vosges. Les vents les plus violents – 120 à 140 km/h entre la côte d’Opale et Dunkerque – se produiront entre les Hauts-de-France et la Lorraine.

Les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Seine-Maritime, de la Somme et de la Manche, tous placés en alerte orange, devront faire face au risque de nombreuses submersions littorales.

Dans la nuit de dimanche à lundi, le nord de la France sera secoué par des rafales à 100 km/h dans les terres et 120 km/h près du littoral de la Manche. Elles pourront atteindre 140 km/h sur le pays de Caux, la Côte d’Opale (Boulonnais) et l’Artois, mais aussi sur les sommets vosgiens, jurassiens et auvergnats.

Lundi, des vents de 100 km/h à 130 km/h (en montagne) subsisteront sur le Grand-Est le matin, tout comme le risque de nombreuses submersions littorales, en bord de mer. La Chaîne Météo envisage l’apparition d’un fort coup de vent, après le passage de la tempête Ciara, dans l’après-midi et surtout dans la soirée, de la Bretagne à la région des Hauts-de-France. En parallèle, une nouvelle tempête se formera au-dessus de la Corse avec des rafales à plus de 150 km/h, notamment dans la nuit de lundi à mardi.

Par Le Figaro.fr

Pluie, neige et vents s’abattent sur l’Europe, onze morts en Italie

octobre 30, 2018

Rome – Une vague de mauvais temps a frappé plusieurs pays européens, dont l’Italie où onze personnes ont été tuées, tandis que des dizaines de milliers de foyers sur le continent restaient privés d’électricité mardi.

En Italie, outre cinq victimes recensées lundi, un homme a été tué en Vénétie (nord-est) par la chute d’un arbre, de même qu’un pompier dans le Haut Adige (nord). Une femme a été tuée par une coulée de boue et de rochers dans sa maison dans le Trentin (nord), ont affirmé les autorités.

Un autre homme a été tué alors qu’il faisait du kitesurf près de Cattolica, sur la côte adriatique, projeté sur les rochers par une rafale de vent, selon la presse locale.

Le corps d’un homme a en outre été repêché mardi dans le lac de Levico, dans le nord, ont indiqué les pompiers et le corps d’un autre homme a été retrouvé dans l’après-midi dans un ruisseau, également dans le nord du pays.

Un homme est par ailleurs porté disparu au large de la Calabre, son voilier ayant été retrouvé lundi sur les rochers. Un corps a été aperçu en mer mais n’a pu être récupéré en raison de la tempête.

Selon les médias italiens, environ 170 touristes et employés d’hôtels sont bloquées au Col du Stelvio (nord), à la frontière entre l’Italie et la Suisse, à plus de 2.700 mètres d’altitude, en raison de fortes chutes de neige.

Dans le Frioul-Vénétie julienne (nord-est), 18.500 personnes sont sans électricité et de nombreuses routes sont impraticables, ont indiqué les autorités locales.

Les fortes pluies accompagnées de vents qui ont atteint jusqu’à 180 km/h dans certaines régions d’Italie ont entraîné aussi de graves perturbations de circulation.

A Gênes, l’aéroport n’a rouvert que vers 16H00 GMT, tandis que les écoles de la ville seront fermées toute la journée, de même qu’à Rome et dans de nombreuses autres municipalités italiennes.

Cette vague de mauvais temps a entraîné lundi un niveau historique d' »acqua alta » (eau haute) à Venise avec un pic à 1,56 mètre, provoquant la fermeture de la place Saint-Marc.

Deux toiles de Joan Miro ont également été trempées par cette inondation exceptionnelle.

Les pays voisins de l’Italie sont également touchés par ces intempéries.

En Autriche, plusieurs rivières sont sorties de leur lit depuis lundi dans le sud du pays, sous l’effet cumulé de pluies abondantes et de vents violents, coupant des centaines de routes et inondant de nombreux villages.

Quelques 10.000 foyers étaient privés d’électricité depuis lundi en Autriche, où une partie de la toiture de la fortification médiévale qui domine Salzbourg s’est envolée dans la nuit de lundi à mardi en raison de vents soufflant à plus de 100 km/h.

« En plusieurs décennies, je n’ai jamais vu ça », a confié à la radio publique ORF Martin Guggenberger, commandant des pompiers dans une commune d’une vallée proche de la frontière italienne, où des barrages ont menacé mardi de céder sous la pression des eaux.

En Slovénie, pays en « alerte rouge » depuis lundi, un automobiliste de 80 ans et son passagers de 76 ans sont décédés mardi après-midi sur une route près de la ville de Maribor après qu’un glissement de terrain causé par les intempéries a provoqué l’accident de leur véhicule.

De nombreuses liaisons de ferries étaient interrompues en Croatie.

Dans le canton suisse du Tessin, de nombreuses routes sont impraticables, inondées ou bloquées par des chutes d’arbres.

En France, où 65.000 foyers restaient privés d’électricité mardi soir, la neige, qui est tombé sur le centre du pays, a piégé plus de 2.000 véhicules dans le Massif central.

Sur la Côte d’Azur, une centaine d’œuvres du musée municipal Jean-Cocteau de Menton ont été abîmées après une « submersion marine » qui a touché l’ensemble du front de mer de la ville.

En Corse, les autorités faisant le bilan des dégâts provoqués par des rafales à 160 km/h.

En Espagne, des chutes de neige dans les Asturies (nord) ont provoqué des difficultés de circulation, 4.700 foyers restant privés d’électricité mardi, selon les autorités.

En République tchèque, le trafic ferroviaire était perturbé mardi matin à la suite de vents violents ayant provoqué de nombreuses chutes d’arbres sur les voies ferrées et environ 30.000 personnes étaient privées d’électricité, selon la compagnie publique d’électricité CEZ.

Romandie.com avec(©AFP / 30 octobre 2018 19h40)                                                        

Rép. dominicaine: vents et fortes pluies alors qu’Irma s’approche

septembre 7, 2017

Image satellite de l’agence américaine d’observation océanique et atmosphérique montrant l’ouragan Irma s’approchant de la Floride, le 7 septembre 2017 / © NOAA/RAMMB/AFP / HO

Des vents de 285 km/h et de fortes pluies touchaient jeudi la République dominicaine alors que l’ouragan Irma approchait, obligeant à évacuer environ 5.500 habitants.

Le cyclone, de catégorie cinq, a fait déjà au moins dix morts sur son passage et dévasté avec une violence inouïe un chapelet d’îles caribéennes.

Jeudi soir, il se trouvait à 155 kilomètres au nord de la station balnéaire de Punta Cana, selon l’Office national de météorologie (Onamet).

« Actuellement le pays reçoit les pluies, les vents, les vagues sur la côte nord. Même si le centre (du cyclone) reste dans les eaux de l’Atlantique, les nuages persistent sur le territoire national », a indiqué le météorologue Francisco Holguin, du Centre des urgences (COE), précisant qu’il est tombé 100 millimètres d’eau.

Selon l’Onamet, l’oeil du cyclone ne devrait pas toucher directement le territoire dominicain. Haïti, Cuba et la Floride sont ensuite menacés par son passage.

Le directeur du COE, Juan Manuel Méndez, a appelé la population à rester à l’abri car « le pire n’est pas encore passé », tandis que 5.582 personnes ont été relogées dans des hébergements de l’Etat ou chez des proches.

Au total, 1.116 logements ont déjà été affectés par les inondations, des chutes d’arbres et les rafales de vent et les autorités ont effectué des coupures électriques préventives.

Une douzaine de communes étaient isolées par la crue des fleuves et dans l’est plusieurs routes ont été bloquées par des arbres tombés à terre.

Une centaine de vols prévus jeudi et vendredi ont été annulés dans les aéroports de l’île et l’activité dans les entreprises était à l’arrêt.

Selon l’Onamet, les pluies et vents forts continueront pendant la nuit sur toute la zone côtière, surtout à Monte Cristi et Puerto Plata, qui restent en alerte rouge.

« Nous pouvons nous attendre à plus de 200 millimètres, nous allons avoir beaucoup de pluie dans cette zone. Saint-Domingue ne recevra peut-être pas de rafales de vent mais des précipitations, si », a prévenu M. Holguin.

Romandie.com avec(©AFP / 08 septembre 2017 01h54