Posts Tagged ‘Veracruz’

Mexique: une «grève nationale des femmes» prévue le 9 mars

février 21, 2020

 

Les responsables politiques mexicains, du président jusqu’aux membres du Congrès, ont exprimé leur soutien vendredi à une «grève nationale des femmes» sans précédent prévue le 9 mars pour protester contre la recrudescence des violences faites aux femmes. L’initiative a été lancée mardi à travers les réseaux sociaux par le collectif féministe Brujas del Mar, originaire de l’Etat de Veracruz (est), avec le slogan «El nueve ninguna se mueve» («Le neuf, personne ne bouge»).

Selon des chiffres officiels qui sont sans doute en-dessous de la réalité, le Mexique a enregistré 1.006 féminicides en 201, soit un bond de 136% depuis 2015. Le pays a été bouleversé récemment par le meurtre sauvage d’une jeune femme de 25 ans par son conjoint et par la mort d’une fillette de sept ans torturée par plusieurs personnes.

Arussi Unda, représentante du collectif Brujas del Mar, a affirmé que la mobilisation du 9 mars ne visait aucune institution ni aucune personne en particulier. «Il ne s’agit pas de Lopez Obrador, ni du (parti conservateur) PAN ni du (centriste) PRI», a-t-elle déclaré sur la radio Grupo Formula.

«Que les femmes manifestent, elles ont toutes ce droit, elles sont libres. Notre gouvernement garantit le droit d’être en désaccord», a commenté vendredi le président Andres Manuel Lopez Obrador lors de son point de presse quotidien, assurant que les femmes choisissant de faire grève ne subiront «pas de représailles».

La maire de Mexico Claudia Sheinbaum a dit avoir ordonné aux organismes dépendants de la municipalité de ne pas prendre de sanctions contre les grévistes. Mêmes directives du côté des instances judiciaires, des sénateurs et députés du pays ainsi que des universités publiques et privées, que les grévistes soient des employées ou des étudiantes. Le géant des médias Televisa a fait savoir vendredi dans un communiqué que ses employées avaient «toute liberté» de se joindre à la grève nationale sans «aucune conséquence sur leur situation professionnelle».

Beatriz Gutierrez Müller, épouse du président mexicain, a soutenu la grève dans un premier temps, allant même jusqu’à partager jeudi l’appel à mobilisation sur les réseaux sociaux, avant de changer de pied quelques heures plus tard et de soutenir un mouvement anti-grève sous le slogan «Le 9 je me bouge!».

Par Le Figaro avec AFP

Mexique: libération d’un journaliste enlevé par des hommes armés

juin 13, 2019

 

Un journaliste enlevé mercredi dans l’Etat de Veracruz (sud-est) a été libéré ce jeudi à l’aube, a annoncé le gouverneur Cuitlahuac Garcia. «Nous avons réussi à libérer le journaliste Marcos Miranda», a annoncé le gouverneur dans un tweet, qui a également félicité la police et les membres des forces armées qui ont participé à sa libération. Selon un source militaire, qui a requis l’anonymat, le journaliste a «été retrouvé frappé et désorienté alors qu’il marchait sur la voie publique».

Marcos Miranda, journaliste et directeur du site d’informations Noticias a Tiempo, avait été enlevé par deux hommes armés alors qu’il conduisait sa fille de 10 ans à l’école dans la ville de Boca del Rio. Son épouse, Maria del Pilar Gasca, avait indiqué à la presse locale que son mari avait reçu des menaces du ministre de l’Intérieur de l’Etat, Eric Cisneros, en raison de ses reportages. «Il voulait que (mon mari) écrive des choses positives sur lui en échange de pots-de-vin. Il lui a dit que s’il ne le faisait pas, il savait ce qui allait lui arriver», avait-elle témoigné.

L’enlèvement s’était produit moins de 24h après le meurtre mardi soir de Norma Sarabia dans l’Etat voisin de Tabasco, qui porte à six le nombre de journalistes tués au Mexique depuis le début de l’année. Norma Sarabia avait été correspondante du journal Tabasco Hoy pendant 15 ans et travaillait depuis quelque temps pour d’autres médias locaux. Elle a été attaquée mardi soir par deux individus armés circulant à moto, à proximité de son domicile dans la ville de Huimanguillo, à 400 km de Boca del Rio.

Selon le décompte de Reporters sans frontières, le Mexique est le pays le plus meurtrier au monde pour les journalistes, avec cinq journalistes tués entre le début de l’année et le mois de mai. Avec plus de 100 journalistes tués depuis 2000, l’organisation classe le pays parmi les trois pays les plus dangereux pour la presse avec la Syrie et l’Afghanistan.

La grande majorité de ces assassinats restent impunis.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Mexique: 166 cadavres découverts dans une fosse commune dans l’est

septembre 6, 2018

Coatzacoalcos (Mexique) – Au moins 166 cadavres ont été découverts au Mexique dans une fosse commune dans l’Etat de Veracruz (est) gangrené par la violence des cartels de la drogue et où de nombreuses découvertes de ce type ont déjà été signalées, a indiqué jeudi le procureur local.

« Les restes d’au moins 166 personnes ont été retrouvés » dans une fosse clandestine, a indiqué dans un communiqué de presse Jorge Winckler, qui n’a pas souhaité donner plus de détail sur la localisation pour des raisons de sécurité.

Selon le procureur, la découverte a eu lieu dans le centre de l’Etat de Veracruz, situé le long du golfe du Mexique, et les recherches se poursuivaient sur place.

Plus de 200 pièces de vêtements, 114 effets personnels et divers objets ont été retrouvés sur les lieux.

La fosse a été localisée début août après des travaux d’enquête et des plaintes déposées auprès du bureau du procureur spécialisé dans les affaires de disparitions, selon le communiqué du parquet.

D’après un témoin, cité par le procureur, « des centaines de personnes ont été enterrées clandestinement » à cet endroit.

Des « drones, radars de géolocalisation et des sondes » ont été utilisés pour les recherches.

En 2016, dans la banlieue du port de Veracruz, un des plus importants du Mexique pour le commerce, une fosse commune avec 295 cadavres avait été découverte.

L’Etat de Veracruz est un des plus touché par le crime organisé et connaît le plus haut taux de personnes disparues.

D’autres fosses clandestines comptant plusieurs centaines de corps ont été retrouvées ailleurs dans le pays.

Selon des chiffres officiels, plus de 37.000 personnes sont portées disparues au Mexique.

Romandie.com avec(©AFP / 06 septembre 2018 21h04)