Posts Tagged ‘Verglas’

Neige, pluie verglaçante et tempête hivernale pour l’est du Canada

décembre 12, 2020

Des alertes météorologiques ont été émises par Environnement Canada pour plusieurs régions de l’est du pays samedi. Neige, pluie verglaçante et tempête hivernale sont au menu notamment au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard.

De la neige ou de la pluie verglaçante tombera sur une bonne partie de l'est du Canada.

© Ivanoh Demers/Radio-Canada 

Des précipitations tomberont sur plusieurs régions du Québec en après-midi, soit sous forme de neige, notamment au Lac-Saint-Jean, mais aussi sous forme de pluie verglaçante, comme dans le Grand Montréal, l’Estrie, la Beauce, l’Outaouais et les Laurentides.

La ville de Québec, Charlevoix et le Saguenay, auront plutôt affaire à une tempête hivernale et des accumulations de neige pouvant aller jusqu’à 35 cm.

Dans le Nord-Est de l’Ontario, notamment dans le Grand Sudbury, une quinzaine de centimètres de neige est prévue et devrait commencer à tomber en fin de matinée ou en début d’après-midi. Dans le sud-est de la province, Environnement Canada s’attend plutôt à de la pluie verglaçante.

Les conditions routières risquent d’être difficiles jusqu’à dimanche matin par endroits, prévient l’agence.

Des bulletins météorologiques spéciaux ont aussi été émis pour le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard, qui pourraient recevoir jusqu’à 20 cm de neige dans certaines régions.

Avec  CBC/Radio-Canada 

Canada: Verglas et tempête de neige au Québec et au Nouveau-Brunswick mardi

mars 10, 2020

 

MONTRÉAL — Des avis de pluie verglaçante et de tempête hivernale ont été transmis mardi matin par Environnement Canada pour plusieurs régions du Québec.

© MarcBruxelle
De 5 à 10 millimètres de verglas devraient tomber jusqu’en soirée dans les secteurs de Sorel-Tracy, Drummondville, Joliette, Saint-Jérôme, Nicolet, Trois-Rivières, La Tuque, Victoriaville, Québec, Lévis, Saint-Georges et Montmagny. Les météorologues ajoutent que les températures feront en sorte qu’il y aura accumulation importante de verglas.

Dans la région de Montréal, il était prévu que la faible pluie verglaçante cesse en début de matinée.

D’autre part, de 15 à 25 centimètres de neige sont attendus dans le Bas-Saint-Laurent et dans la région de Charlevoix, à Kamouraska, Rivière-du-Loup, Rimouski, Trois-Pistoles et La Malbaie.

Sur la Côte-Nord et au Saguenay, des quantités semblables de neige sont annoncées à Tadoussac, Baie-Comeau et Saguenay, et elles seront accompagnées de vents forts. Un avis de poudrerie a été émis pour Sept-Îles.

Au Nouveau-Brunswick, une période prolongée de neige et de pluie verglaçante est prévue pour mardi, jusqu’à mercredi matin. L’avis a été transmis pour les régions de Campbellton, Bathurst, Edmundston, Fredericton et Moncton. La région de Saint-Jean devrait être épargnée, tout comme celles de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, et d’Halifax et de Sydney, en Nouvelle-Écosse.

Avec Météomédia

Canada-Québec: Pluie, neige et verglas pour amorcer la semaine

mars 2, 2020

 

Les conditions routières pourraient être perturbées lundi alors que des avertissements de pluie verglaçante ont été émis pour plusieurs régions.

© Fournis par MétéoMédia

Les précipitations qui affecteront la plupart des régions du Québec pourraient rendre les conditions routières difficiles lundi. Un système en provenance de l’Ouest canadien combiné à une dépression au sud de la frontière apportera principalement de la pluie pour les régions de l’extrême sud de la province.

Des avertissements de pluie verglaçante ont été émis par Environnement Canada pour plusieurs secteurs. On prévoit des accumulations de 2 à 5 millimètres surtout pour la couronne nord.

© Fournis par MétéoMédia
La chaussée pourrait être glissante si le verglas perdurait au cours de la journée. Pour la grande région métropolitaine et en particulier au sud de Montréal, le mercure sera au-dessus du point de congélation et les précipitations devraient tomber principalement sous forme de pluie.

© Fournis par MétéoMédia
Les vents modérés devraient souffler à 50 km/h lundi dans le sud du Québec. Comme ils proviennent du sud, les températures seront douces.

© Fournis par MétéoMédia
On prévoit un mercure au-dessus des normales saisonnières pour la majorité des secteurs lundi. Le maximum devrait atteindre 5 °C en Outaouais. Pour la région de Montréal, on prévoit 3 °C. Cette tendance se poursuivra au cours de la semaine, au moins jusqu’à vendredi.

© Fournis par MétéoMédia
Avec MétéoMédia

Canada: Gros système ce week-end avec des impacts majeurs

janvier 8, 2020
© Fournis par MétéoMédia

Le Québec sera affecté par une imposante dépression en provenance du Texas ce week-end. Résultats, certaines régions risquent de subir les impacts d’un cocktail météo, tandis que d’autres pourraient recevoir une solide bordée de neige. Les quantités précises de précipitations restent cependant à définir selon les modèles actuels qui ne sont pas unanimes.

Une dépression mineure en provenance de l’Ouest canadien affectera le Québec vendredi, amenant peu de précipitations, mais c’est surtout un système imposant en provenance du Texas qui a le potentiel d’être la première tempête de 2020 ce week-end.

Samedi : pluie et neige

Selon les modèles de mardi, une première impulsion du système se manifestera sous forme de pluie sur la majorité des régions dès le début de la journée. Les secteurs au sud du fleuve Saint-Laurent seront les régions les plus à risque de connaître des températures dépassant le point de congélation : dans l’extrême sud du Québec, le mercure pourrait atteindre 10 °C. De l’Abitibi jusqu’à la Côte-Nord, les précipitations devraient demeurer sous forme de neige.

© Fournis par MétéoMédia
Les précipitations pourraient varier entre 10 et 30 mm de pluie pour les secteurs concernés par la pluie, ce qui risque de faire disparaître la neige au sol. Les autres secteurs pourraient quant à eux connaître une bordée de neige, c’est-à-dire plus de 15 cm localement. Pas de répit, toutefois : une seconde impulsion est prévue en soirée, qui apportera encore plus de précipitations.

© Fournis par MétéoMédia
En effet, les choses se gâteront, en fin de journée, avant la deuxième impulsion du même système. Un anticyclone situé au nord du Québec migrera vers le sud, gardant ainsi la dépression au sud. Puisque les températures chuteront radicalement, les secteurs au sud pourraient connaître un épisode de pluie verglaçante. De l’incertitude est toutefois encore présente pour ces secteurs quant à la durée et au moment exact de la transition vers le verglas. Tout dépendra du positionnement de l’anticyclone à ce moment. Un long épisode de verglas sera possible.

© Fournis par MétéoMédia
Alors que le sud du Québec connaîtra un cocktail météo, les autres secteurs seront sous la neige. La dépression s’intensifiera, la neige tombera de plus en plus fortement près du centre dépressionnaire et les vents s’en mêleront. Du Témiscamingue jusqu’au Bas-Saint-Laurent en passant par le centre de la province, les conditions risquent d’être dangereuses alors que la neige s’accumulera rapidement.

© Fournis par MétéoMédia
Ainsi, si vous devez vous déplacer entre samedi soir et dimanche matin, il faudra redoubler de prudence en raison des routes glacées pour certains secteurs et de la poudrerie, et donc de la visibilité réduite pour d’autres.

© Fournis par MétéoMédia
Dimanche : de la neige sur le radar
La neige gagnera du terrain dimanche. Le cocktail météo dans le sud se transformera en neige : il restera toutefois à confirmer dans les prochains jours à quel moment précis se fera la transition. La majorité des secteurs se retrouveront donc sous la neige pour finir le week-end.

© Fournis par MétéoMédia
Les températures seront beaucoup plus froides que la veille, ce qui aura comme effet de rendre la neige plus volatile, lui permettant de s’accumuler facilement. En effet, les températures pourraient passer de près de 10 °C samedi à -10 °C dimanche.

© Fournis par MétéoMédia
Notons que les extrêmes est et ouest du Québec pourraient voir des précipitations minimes dimanche en raison de la trajectoire plus au sud de la dépression. Il faudra patienter jusqu’à la fin de la journée pour que le ciel se dégage.

Comme toutes les prévisions à long terme, les modèles météorologiques sont appelés à changer. Demeurez à l’affût des dernières mises à jour.

Deux cas similaires

L’intensité de ce système pourra se comparer avec deux tempêtes relativement récentes. « Il se présentera en plusieurs impulsions et deux bandes de précipitations. C’est ce qui s’est notamment produit le 6-7 mars 2011 en Estrie et le 12-13 janvier 2018 », confirme Réjean Ouimet.

Les résidents de Sherbrooke se souviennent certainement de la bordée extrême de 60 cm du 7 mars 2011. Le service de transport en commun a été interrompu et une cellule de crise mise sur pied pour répondre aux besoins urgents de la population. Des motoneiges ont notamment été à la disposition des ambulanciers et des policiers pour mieux répondre aux appels de détresse.

Avec MétéoMédia

Un froid de canard

décembre 17, 2019

 

Une pluie de silence monotone

Aux bras gris et longs de montagne

Tombe du ciel devant mon regard

Qui prend un coup de froid de canard

 

Le verglas qui a épousé le macadam

A perdu en trois jours sa belle dame

Qui attend demoiselle pluie pour se coiffer

De sa sale chevelure bonne à bien nettoyer

 

La saison vibre avec son changement climatique

Quand les gants, bottes veloutées et les tuniques

Ont repris la charpente corporelle pour la protéger

Le temps frisquet de l’hiver est une sale dragée

 

Bernard NKOUNKOU

 

France/Tempête: un mort dans le sud-est, alerte à la neige et au verglas dans l’est

janvier 13, 2017

Strasbourg – L’Est de la France a été placée vendredi soir en état d’alerte, en prévision de chutes de neige et d’un risque de verglas au lendemain d’une « forte tempête hivernale » qui a fait un mort dans le sud-est et privait toujours d’électricité environ 110.000 foyers en Normandie et en Picardie.

« Le cyprès lui est tombé dessus alors qu’elle s’apprêtait à emmener ses enfants à l’école. Elle est décédée sur le coup », a indiqué la gendarmerie après le décès de cette femme à Saint-Jeannet, commune des Alpes-Maritimes située entre Nice et Vence.

« Elle est décédée sous les yeux de ses enfants. Le mari a essayé d’intervenir tout de suite en découpant l’arbre, mais c’était trop tard », a ajouté la gendarmerie, évoquant un épisode de vent « violent mais assez bref ».

L’alerte pour vents violents lancée par Météo France au sujet de cette « tempête hivernale extrêmement violente », baptisée Egon, concernait surtout le nord du pays, où il n’y a eu qu’une « petite cinquantaine » de blessés légers, selon le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, mais les Alpes-Maritimes avaient été placées en vigilance jaune.

« C’est le même évènement météo, la même perturbation qui a occasionné du vent dans le nord du pays la nuit dernière et dans le sud-est », a précisé à l’AFP Cyrille Honoré, de Météo-France.

Après avoir levé la vigilance orange sur la quasi-totalité du territoire vendredi matin, Météo France l’a rétablie dans dix départements, pour neige-verglas: Ardennes, Côte-d’Or, Doubs, Jura, Haute-Marne, Meuse, Haute-Saône et Territoire-de-Belfort, Ain, Isère.

Dans les zones montagneuses, comme les Vosges, « les quantités de neige observées et attendues peuvent provoquer des coulées de neige ou avalanches sur les pentes raides », a mis en garde Météo France.

En Haute-Corse, une alerte aux vents violents a entraîné vendredi la fermeture temporaire de trois des quatre aéroports corses, ceux d’Ajaccio, Bastia et Calvi.

Les services de secours ont procédé à 4.452 interventions et un Thalys a été bloqué dans la nuit de jeudi à vendredi, dans la Somme, a indiqué vendredi matin Bruno Le Roux.

Les 180 passagers de ce train venant de Bruxelles sont « arrivés en TGV à Gare du Nord à 09H46 », selon un porte-parole de la SNCF, soit dix heures après l’heure d’arrivée prévue, à cause de deux incidents provoqués par la tempête, a expliqué à l’AFP Bertrand Camus, directeur des services de Thalys.

« Vers 21H00, on a été arrêtés en pleine voie (…) Au début, il y avait l’électricité, puis ça a été coupé. Nous nous sommes retrouvés dans le noir, sans chauffage, mais il ne faisait pas trop froid vu que nous étions nombreux et que les portes sont restées fermées », raconte Eduardo Soteras, photographe collaborateur de l’AFP, présent à bord du train.

Les vents violents ont nécessité l’évacuation de plus d’un millier de personnes, selon Bruno Le Roux.

– Rosace endommagée à Soissons –

Au plus fort de cette tempête, plus de 330.000 foyers ont été privés d’électricité, a indiqué le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis. A 16H00, l’électricité n’était toujours pas rétablie pour 110.000 d’entre eux, les deux zones les plus affectées étant la Normandie (35.000 clients) et la Picardie (30.000 clients).

Chutes d’arbres, ruptures de câbles et toitures envolées ont entraîné plus de 1.000 interventions des pompiers dans l’Aisne, l’Oise, la Somme et les Ardennes, placés en vigilance rouge jeudi. Dans l’Aisne, la rosace de la célèbre cathédrale de Soissons a été largement endommagée par les vents violents.

Le vent a atteint dans la nuit 146 km/h à Dieppe, 138 km/h à Octeville près du Havre ou encore 134 km/h à Méaulte (BIEN Méaulte) dans la Somme et à Cerisy dans la Manche.

Dans le nord du pays, les cours ont été suspendus vendredi dans les écoles, collèges et lycées de l’Aisne et de la Somme où un accueil est toutefois assuré. Les transports scolaires ont été annulés dans les Ardennes, l’Aisne, la Somme et la Meuse, mais ont repris dans le Pas-de-Calais et le Nord dans la matinée.

Par ailleurs, le trafic à l’aéroport de Beauvais-Tillé, suspendu vendredi soir, « a pu reprendre un trafic normal à 08H30 », selon la préfecture de l’Oise, qui précise que « 127 passagers ont passé la nuit dans l’aérogare, pris en charge par le gestionnaire de l’aéroport et la protection civile ».

Romandie.com avec(©AFP / 13 janvier 2017 17h16)             

France/Verglas: 250 fractures en deux heures dans la métropole lilloise

janvier 3, 2017

La vigilance verglas et neige pour le département du Nord a été levée lundi matin.

La vigilance verglas et neige pour le département du Nord a été levée lundi matin.REUTERS/Pascal Rossignol

En deux heures, le Samu a réalisé samedi 250 interventions pour des fractures du poignet, de l’épaule ou du col du fémur et l’hôpital d’Armentières a dû déclencher son plan blanc. En cause: le verglas dans les rues pavées de Lille.

C’est une situation exceptionnelle. La métropole lilloise a connu un pic de fractures dues au verglas lors du passage à la nouvelle année, ont indiqué ce lundi des sources concordantes.

 « En l’espace d’un peu plus de deux heures samedi entre 8h et 10h30, on a eu au niveau du Samu 250 interventions pour des fractures, ce qui nous a mis en difficulté, notamment pour amener les gens à l’hôpital », a déclaré le chef des urgences au CHRU de Lille, Patrick Goldstein.

« Je n’avais jamais connu ça »

« Ce qui est très particulier c’est la soudaineté de l’événement et la densité très importante de fractures à opérer dans un espace temps très limité. En 40 ans de vie professionnelle, je n’avais jamais connu ça », a confié Patrick Goldstein, précisant que « tous les hôpitaux » avaient dû rappeler du personnel. Beaucoup d’habitants ont été surpris par le verglas tenace qui s’était déposé samedi matin dans une agglomération qui compte de nombreuses rues pavées, renforçant les risques de glissades et de fractures.

Plusieurs hôpitaux de la métropole lilloise se sont déclarés « en tension ». L’hôpital d’Armentières a même dû activer samedi à 18h le « plan blanc« , un dispositif de mobilisation maximale prévu pour les situations sanitaire d’urgence et de crise, « car il y avait 35 patients victimes de fractures en attente », a indiqué la direction de la communication de l’hôpital.

La vigilance verglas et neige levée

Ce plan permet notamment de déprogrammer des activités non indispensables, d’ouvrir des lits supplémentaires ou de renforcer les équipes de professionnels de santé.

Au CHRU de Lille, certains patients, qui étaient blessés samedi, souvent pour des fractures du poignet, de l’épaule ou du col du fémur, ont été opérés dimanche ou lundi matin. L’épisode de surcharge est désormais « terminé », a indiqué lundi vers 10h Patrick Goldstein. La vigilance verglas et neige pour le département du Nord a été levée lundi matin, selon Météo-France.

Lexpress.fr avec AFP