Posts Tagged ‘Visite officielle’

Congo-Présidence de la République: le chef de l’Etat attendu le 20 janvier à Pointe-Noire

janvier 12, 2022

L’information a été officiellement donnée par le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, à l’occasion d’une séance de travail qu’il  a eue   le 11 janvier dans la ville océane avec les autorités civiles et militaires.

Le Premier ministre s’adressant aux autorités civiles et militaires de Pointe-Noire / Adiac

Au cours de son séjour de travail à Pointe-Noire, le président de la République  visitera quelques ouvrages réalisés, notamment le nouveau siège du Port autonome, l’hôpital général du quartier Patra situé dans le sixième arrondissement Ngoyo, les travaux des voiries urbaines au quartier Mboukou dans le troisième arrondissement Tié-Tié, a annoncé le Premier ministre.

En plus de cette séance de travail, Anatole Collinet Makosso  a aussi rencontré, au siège du quatrième arrondissement Loandjili, les membres de son parti, notamment le Parti congolais du travail (PCT), pendant qu’il est allé officiellement déposé sa candidature pour les prochaines  échéances législatives. 

«Chez nous, au PCT, il y a toujours une discipline qui fait que le candidat à une élection soit choisi et accompagné par la base. Ainsi, il était important pour nous, pendant cette période de dépôt des candidatures, de revenir à la base pour déposer le tablier  et dire que nous restons disponibles au service du parti. En déposant notre candidature, nous exprimions notre intention de continuer à servir le PCT au niveau des instances électives législatives et locales. C’est une question de discipline, c’est un devoir de redevabilité», a-t-il signifié.

Anatole Collinet Makosso est membre du bureau politique du PCT et député de la première circonscription électorale du quatrième arrondissement, Loandjili.  

 Avec Adiac-Congo par Séverin Ibara

Barack Obama est arrivé au Kenya pour sa première visite officielle

juillet 24, 2015

Barack Obama embarque à bord d'Air Force One, à Maryland. © Saul Loeb/AFP

Barack Obama embarque à bord d’Air Force One, à Maryland. © Saul Loeb/AFP

Le président américain Barack Obama est bien arrivé au Kenya vendredi soir, vers 20 heures locales, pour une visite historique sous haute sécurité.

L’avion présidentiel Air Force One s’est posé à l’aéroport international de Nairobi, vendredi 24 juillet en début de soirée. Barack Obama a été accueilli à sa descente d’avion par le président kényan Uhuru Kenyatta, à qui il a serré la main et donné une accolade. Sur le tarmac, une fillette lui a remis un bouquet de fleurs jaunes.

Barack Obama doit participer au Sommet mondial de l’entrepreneuriat dans la capitale kényane du 24 au 26 juillet. Le président américain prononcera un discours samedi et s’entretiendra avec son homologue kényan des questions économiques, sécuritaires et de respect des droits humains.

Une visite sous haute surveillance 

Le président américain effectue sa première visite dans le pays depuis qu’il a été élu en 2008. Cependant, il ne visitera pas le village natal de son père, Kogelo, pour des raisons de sécurité.

Au cours des derniers mois, le Kenya a été frappé à plusieurs reprises par des attaques des Shebab, affiliés à Al-Qaïda. Certains secteurs de la capitale Nairobi seront complètement verrouillés. L’espace aérien a été fermé au moment de son arrivée et sera aussi verrouillé lors de son départ, dimanche soir, vers l’Éthiopie. Plus de 10 000 policiers, un quart des effectifs nationaux, ont été déployés dans la ville.

Jeuneafrique.com

La princesse Mary et la princesse Madeleine, reines d’un fastueux bal à New York

octobre 25, 2011

A New York, la colonie des royaux et chefs d’Etat scandinaves, en visite officielle à l’occasion du centenaire de la Fondation Américano-Scandinave, se disperse volontiers, chaque nation ayant ses propres engagements et son propre agenda de visites. Mais les sommités danoises, suédoises, norvégiennes, finlandaises et islandaises se sont additionnées vendredi 21 octobre afin de célébrer en grande pompe, à l’hôtel Hilton, le centième anniversaire de l’American-Scandinavian Foundation (ASF), association à but non lucratif basée à New York (Scandinavia House) qui se veut le trait d’union de référence entre la Scandinavie et les Etats-Unis en matière d’échanges culturels et d’enseignement, via de nombreux jumelages, patronages, bourses et éditions.

Suivez l’actualité de Mary Donaldson sur Facebook

Après une visite commune à Ground Zero, au mémorial du 11 septembre, où ils ont déposé des gerbes au nom de leurs pays respectifs à la mémoire de la tragédie et de ses victimes, le roi Harald V et la reine Sonja de Norvège, le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia de Suède, la princesse Mary (qui s’est fendue d’une profonde révérence devant le roi Harald, cousin de la reine Margrethe II de Danemark) et le prince Frederik de Danemark, la présidente finlandaise Tarja Halonen, le président de la République d’Islande Olafur Ragnar Grimsson et son épouse Dorrit Moussaieff avaient rendez-vous au Hilton à 18h30 pour une réception suivie d’un dîner (à 20h) et d’un bal. Pour la soirée, la princesse Madeleine, qui réside à New York où elle travaille pour le compte de la World Childhood Foundation créée et présidée par sa mère la reine et où elle a retrouvé l’amour dans les bras de Chris O’Neill, s’est jointe à ses parents, vêtue d’une de ces robes bouffantes parfois un peu emphatiques qu’elle affectionne.

A l’inverse, la princesse Mary de Danemark, après sa cool attitude à Harlem quelques heures auparavant, s’est distinguée par une robe montante fluide et d’une élégante modernité, au bras de son mari le prince Frederik. A noter que, à l’exception de la reine Silvia, qui réjouit régulièrement le regard en osant des couleurs flashy telles que le bleu électrique ou ciel, ou ce violet métallique qu’elle arborait pour l’occasion, le nude et le… jaune étaient à l’honneur chez ces dames, dont certaines ont visiblement connu quelques petits accrocs sans conséquence sur le tapis rouge du Hilton

PurePeople.com

Le président ougandais en visite d’Etat de quatre jours au Rwanda

juillet 30, 2011

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a débuté vendredi une visite officielle de quatre jours au Rwanda, ont annoncé samedi les autorités rwandaises, tandis que la diplomatie ougandaise démentait toute tension entre les deux pays.

« L’Ouganda et le Rwanda entretiennent des liens forts et historiques, notamment leur appartenance à la Communauté d’Afrique de l’Est et au Commonwealth », indique un communiqué officiel citant la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo.

« Nous recherchons constamment les moyens de faire en sorte que les peuples de nos deux pays bénéficient de façon continue de ces relations. La visite du président Museveni rentre dans cette perspective », a-t-elle ajouté.

Au premier jour de sa visite, le président ougandais a été reçu par son homologue rwandais, Paul Kagame, et s’est incliné au mémorial du génocide des Tutsi, à Kigali.

Louise Mushikiwabo et son homologue ougandais, Sam Kutesa, ont de leur côté réfuté les informations selon lesquelles les relations entre les deux pays seraient entachées de tension et suspicion.

« Lorsque les gens se rendent des visites mutuelles, ce n’est pas un signe qu’ils cherchent à résoudre certains problèmes. C’est au contraire un signe qu’ils sont amis », a déclaré le chef de la diplomatie ougandaise sur les ondes de Radio Rwanda.

Selon des informations de presse, le Rwanda accuserait son voisin ougandais de soutenir politiquement d’anciens proches du président rwandais aujourd’hui passés dans l’opposition en exil.

Jeuneafrique.com avec AFP