Posts Tagged ‘Voiture’

Burkina Faso: une trentaine de morts dans des attaques coordonnées à Ouagadougou

mars 2, 2018

Un épais nuage de fumée noire pendant des attaques armées dans le centre de Ouagadougou, le 2 mars 2018 au Burkina / © AFP / Ahmed OUOBA

Une trentaine de personnes ont été tuées vendredi dans des attaques coordonnées associant voiture piégée et tirs nourris qui ont visé simultanément l’état-major des forces armées du Burkina Faso et l’ambassade de France, à Ouagadougou.

L’opération menée dans la matinée par au moins deux groupes d’hommes armés dans le centre-ville n’avait pas encore été revendiquée en début de soirée, mais le Burkina Faso est depuis 2015 la cible d’attaques jihadistes, qui ont déjà frappé sa capitale, sans jamais toutefois atteindre un tel niveau d’organisation.

« Notre pays a été de nouveau la cible ce vendredi de forces obscurantistes », a dénoncé vendredi soir le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée, son gouvernement avait évoqué une « attaque terroriste perpétrée (…) par des hommes lourdement armés non identifiés ».

Huit membres des forces de l’ordre ont été tués, et plus de 80 blessés, selon un bilan dans la soirée du ministre burkinabè de la Sécurité Clément Sawadogo, qui a précisé que huit assaillants avaient été abattus.

Mais selon plusieurs sources sécuritaires interrogées par l’AFP, au moins 28 personnes ont été tuées dans l’attaque contre l’état-major. Aucun Français n’a été tué ou blessé dans l’attaque contre l’ambassade de France, a-t-on appris de source diplomatique française.

Le président français Emmanuel Macron a réaffirmé « la détermination et le plein engagement de la France, aux côtés de ses partenaires du G5 Sahel, dans la lutte contre les mouvements terroristes ».

Le président du Niger et président en exercice de la force régionale antijihadiste G5-Sahel, Mahamadou Issoufou, lui a fait écho en assurant que les attaques « ne feront que renforcer la détermination du G5-Sahel et de ses alliés dans la lutte contre le terrorisme ».

« Plus que jamais l’Afrique et la communauté internationale doivent se mobiliser pour faire front commun contre cette barbarie qu’il faut définitivement neutraliser », a renchéri le président guinéen Alpha Condé dans un communiqué.

Le gouvernement Ivoirien a adressé « au peuple frère du Burkina Faso toute sa solidarité et sa compassion », selon un communiqué de son ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakite.

– Première voiture piégée –

« Aux environs de 10h, des assaillants ont commencé à tirer sur l’ambassade de France et presqu’au même moment un autre groupe, de manière coordonnée s’attaquait à l’état-major général des armées », a détaillé lors d’un point de presse le ministre de la Sécurité.

Une voiture piégée a ensuite explosé près de l’état-major burkinabè, un mode opératoire inédit au Burkina. « Les assaillants ont fait usage d’un véhicule bourré d’explosifs dont la charge était énorme », a souligné Clément Sawadogo.

Des photos postées par des habitants de la capitale sur Twitter montraient d’épaisses colonnes de fumée noire s’élevant de plusieurs bâtiments, dont celui de l’état-major.

La situation n’a été maîtrisée que vers 15h, selon les autorités burkinabè, qui ont laissé entendre que le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd: une réunion entre le chef d’état-major et des officiers à propos de la force antijihadiste G5 Sahel, qui devait se tenir dans une salle, a été déplacée.

« La salle initialement désignée (…), qui était peut-être ciblée, a été littéralement détruite par l’explosion », selon Clément Sawadogo.

A environ un kilomètre de là, cinq hommes armés sont sortis d’une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l’ambassade de France où ils échangé des coups de feux avec les gendarmes et policiers français qui gardaient l’ambassade, selon des témoins.

Ils ont été « neutralisés », selon les autorités bukinabè.

« Les forces françaises au Burkina sont intervenues en soutien à l’action de l’armée burkinabé, elles n’ont pas pris part directement à l’action », a affirmé à l’AFP le porte-parole de l’état-major de l’armée française, le colonel Patrick Steiger. La France dispose de forces spéciales sur une base militaire à Ouagadougou.

Le parquet de Paris a de son côté ouvert une enquête pour tentative d’assassinats terroriste.

– ‘Cibles dures, symboles forts’ –

L’un de témoins interrogé par l’AFP a raconté avoir vu les assaillants armés de fusils d’assaut Kalachnikov qui, « ont commencé à ouvrir le feu sur les gendarmes qui étaient dans la guérite » devant l’ambassade. Ils étaient « habillés en civil, même pas cagoulés, à visage découvert ».

A l’inverse, le commando qui a attaqué l’état-major portait l’uniforme de l’armée de terre bukinabè, selon une source sécuritaire.

Les établissements scolaires français et l’Institut français de Ouagadougou seront fermés jusqu’à mercredi inclus.

« Le mode opératoire des attaques évolue crescendo. Après des cibles molles, comme des hôtels et restaurants, cette attaque a visé des cibles dures, des symboles forts », a jugé un consultant burkinabè en sécurité, Paul Koalaga.

La capitale du Burkina a été ces dernières années à plusieurs reprises la cible d’attaques jihadistes visant des cibles fréquentées par les Occidentaux.

Le 13 août 2017, deux assaillants avaient ouvert le feu sur un café-restaurant, le Aziz Istanbul, situé sur la principale avenue de la capitale, faisant 19 morts et 21 blessés. L’attaque n’avait pas été revendiquée.

Le 15 janvier 2016, trente personnes, dont six Canadiens et cinq Européens, avaient été tuées lors d’un raid contre l’hôtel le Splendid et le restaurant Cappuccino dans le centre de Ouagadougou. L’attaque avait été revendiquée par le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Le nord du Burkina Faso, frontalier du Mali, est aussi le théâtre d’attaques jihadistes depuis 2015, qui ont fait 133 morts, selon un bilan officiel.

Romandie.com avec(©AFP / 02 mars 2018 23h20)                                           

France: ce qu’il faut savoir sur la « Journée sans ma voiture » à Paris

septembre 30, 2017
Ce qu'il faut savoir sur la «Journée sans ma voiture» à Paris
Un piéton durant la «Journée sans ma voiture» l’année dernière. PHILIPPE LOPEZ/AFP

Dimanche, de 11 heures à 18 heures, la capitale sera entièrement dédiée aux «déplacements doux». Toutes les réponses à vos questions.

C’est un dispositif inédit. Dimanche, Paris sera interdite à la circulation des voitures et des deux-roues motorisés, pour la troisième «Journée sans ma voiture». Une restriction qui durera de 11 heures à 18 heures et qui ne concernera pas le périphérique. L’événement est porté par la Mairie de Paris, en lien avec le collectif Paris sans voiture, à l’origine de l’initiative.

– Où et quand la circulation est-elle interdite?

Le périmètre comprend l’ensemble de Paris intra-muros, dimanche, de 11 heures à 18 heures. La circulation reste autorisée sur les périphériques intérieur et extérieur et dans les bois de Vincennes et de Boulogne pour ne pas trop pénaliser les trajets de banlieue à banlieue. Au sein de ces bois, certains espaces seront en revanche fermés à la circulation, mais dans le cadre habituel du dispositif «Paris Respire», qui interdit certaines voies à la circulation les dimanches et jours fériés.

– Quels véhicules peuvent/ne peuvent pas circuler?

La capitale sera fermée à la circulation pour tous les véhicules motorisés des particuliers (voiture, moto, scooter…) mais aussi pour les véhicules en location libre, de type Autolib ou Cityscoot. Les véhicules électriques ne pourront pas non plus circuler. «Au-delà de l’objectif de réduction de la pollution de l’air, (…) la Journée sans ma voiture vise à rendre l’espace habituellement dédié aux déplacements motorisées, à 2, 3 ou 4 roues, aux déplacements doux, marche, vélo, trottinettes, etc», explique la mairie, qui rappelle que «les déplacements motorisées occupent plus de 50% de l’espace public alors que ces trajets individuels motorisés ne représentent que 13% de l’ensemble des déplacements».

Les transports en commun, les véhicules d’urgence, de secours et de dépannage, ainsi que les taxis et VTC seront en revanche autorisés à circuler mais à 30km/h maximum.

– Des dérogations sont-elles possibles?

En principe, aucune dérogation ne sera délivrée à la demande par la Mairie. Les véhicules diplomatiques ou de presse seront également interdits de circuler.

Cependant, les véhicules de déménagement présentant une autorisation de stationnement, les autocars de tourisme ou de transports Ouibus, les professionnels de soins médicaux, ceux des marchés parisiens, les titulaires de carte de stationnement pour handicapé et les professionnels devant effectuer une livraison et présentant un justificatif, pourront circuler dans leurs secteurs concernés. Plombiers, serruriers, ascensoristes etc. pouvant justifier une intervention urgente dans le périmètre pourront également y accéder.

De même, l’accès aux centres de soins restera autorisé en cas de rendez-vous à l’hôpital ou de cas exceptionnels comme les accouchements, et pour lesquels les agents de police agiront avec «discernement».

Les résidents pourront accéder à leur domicile: ils devront, pour faciliter les contrôles, être en possession d’un document justifiant de leur domiciliation. Si vous devez rendre une voiture de location ce jour-là, il est conseillé de le faire avant 11 heures ou après 18 heures. Si c’est impossible, les agents de police feront preuve de discernement sur preuve d’un justificatif.

– Les transports en commun seront-ils renforcés?

Non, ce n’est pas prévu et les tarifs resteront inchangés.

– Qui contrôlera l’interdiction de circuler?

Près de «1000 personnes» seront mobilisées pour assurer le bon déroulement de la journée, selon Christophe Najdovski, adjoint EELV aux Transports de la maire PS Anne Hidalgo. Parmi eux, «560 agents» municipaux de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) et «environ 400 agents» de la préfecture, dont la moitié déployés en «patrouilles volantes». Les portes de Paris seront quant à elles bloquées par 113 barrages filtrants, installés aux sorties du périphérique.

Des contraventions sont prévues pour les conducteurs qui ne respecteraient pas l’arrêté municipal. Mais «l’objectif n’est pas de sanctionner», insiste M. Najdovski, plaidant pour une journée «ludique et conviviale».

– Comment sera mesuré l’effet sur la pollution et le bruit?

L’association Airparif fera un premier point sur la qualité de l’air en «fin de journée», puis actualisera ces résultats avec les relevés des dernières heures. Un vélo équipé d’appareils de mesure circulera également dans Paris pour sensibiliser les habitants. L’observatoire Bruitparif installera «11 stations de mesure» dans la capitale, et diffusera en temps réel et en ligne des résultats comparatifs avec le dimanche précédent.

Lefigaro.fr

L’Arabie Saoudite va autoriser les femmes à conduire

septembre 26, 2017
Les Saoudiennes sont autorisées à conduire, selon un décrêt royal / © dpa/AFP/Archives / Peter Steffen

Ryad – Les Saoudiennes vont être autorisées à conduire, selon un décret royal publié mardi soir par l’agence de presse officielle SPA.

Le roi Salmane a ordonné « de permettre d’accorder le permis de conduire aux femmes en Arabie saoudite », indique le texte.

Ce royaume ultraconservateur du Golfe est le seul pays au monde où les femmes n’avaient jusqu’ici pas le droit de conduire.

Elle sont également soumises à la tutelle d’un homme de leur famille –généralement le père, le mari ou le frère– pour faire des études ou voyager.

Mais dans le cadre de son ambitieux plan de réformes économiques et sociales à l’horizon 2030, Ryad semble assouplir certaines de ces restrictions et tente prudemment de promouvoir des formes de divertissement malgré l’opposition des ultraconservateurs.

Samedi, des centaines de Saoudiennes avaient pris place pour la première fois dans un stade de Ryad, à l’occasion de la fête nationale qui a donné lieu à des concerts et des feux d’artifice.

Jusque-là, les femmes n’étaient pas admises dans les stades en application de la règle de séparation entre les sexes dans les espaces publics.

Romandie.com avec(©AFP / 26 septembre 2017 21h28)                   

États-Unis: après Harvey, la demande de voitures s’envole à Houston

septembre 6, 2017

Les habitants de la région de Houston doivent rapidement racheter une voiture, indispensable dans cette zone où les distances sont grandes et les transports publics peu développés / © AFP/Archives / MARK RALSTON

Les habitants de la région de Houston retrouvent leurs maisons dévastées par les inondations mais doivent également rapidement racheter une voiture, indispensable dans cette zone où les distances sont grandes et les transports publics peu développés.

« La demande pour les voitures a fortement augmenté » après le passage de l’ouragan Harvey, confirme à l’AFP Ezequiel Zepeda, un des vendeurs du concessionnaire local Houston Direct Auto.

Son téléphone n’arrête pas de sonner et sa boîte de messagerie électronique a explosé sous le coup de nombreuses requêtes d’habitants, en quête d’une automobile pour se rendre au travail, et des services de secours et d’urgence et des ONG tels la Croix Rouge, qui en ont besoin pour leurs missions.

« Nous avons augmenté le prix des voitures reçues après Harvey à cause de la forte demande mais maintenons inchangé le prix de celles qui étaient là avant parce que certaines ont pris de l’eau », explique par téléphone Ezequiel, surnommé « Zek ». « Il y a quelques minutes, c’est un couple qui voulait acheter chacun une voiture. Ca n’arrive pas souvent des achats en même temps dans un ménage ».

– Bon pour Detroit –

Pour l’industrie automobile américaine en pleine saturation, Harvey tombe à pic et devrait relancer des ventes en berne depuis plusieurs mois.

Le rebond, attendu à partir d’octobre, devrait être « beaucoup plus important » que lors de Sandy, avance Ryan Brinkman, expert chez JPMorgan. General Motors (GM) devrait pouvoir en profiter pour réduire ses stocks qui inquiètent les marchés financiers depuis quelques mois, ajoute-t-il.

La hausse des prix des voitures et l’intérêt des populations locales pour les « trucks » (camionnettes à plateau) aux marges lucratives devraient en outre améliorer les profits des trois géants de Detroit – GM, Ford et Fiat Chrysler – qui en sont les gros producteurs.

Le cabinet Black Book estime qu’il va falloir remplacer quelque 500.000 voitures, soit davantage que les 250.000 véhicules endommagés par l’ouragan Sandy ou les 200.000 recensés lors de Katrina, selon Cox Automotive.

A ce jour, environ 150.000 requêtes de particuliers ont été déposées auprès des assureurs, d’après le lobby local de l’assurance, l’Insurance Council of Texas, ICT. Sur les 33.000 demandes d’indemnisations reçues par l’assureur Farmers Insurance, un tiers concerne l’automobile.

Le coût total représenterait un peu plus de 2 milliards de dollars, estime Mark Hanna, de l’ICT, une estimation qui pourrait être révisée, selon lui, car « certains véhicules n’ont pas encore été localisés ».

– Marché noir –

« La majorité des gens à Houston se reposent beaucoup sur leurs voitures. Ils en ont besoin pour aller au travail, à l’école, au supermarché », souligne Andrea French, directrice de l’ONG Transportation Advocacy Group Houston, qui milite pour un développement des transports publics.

En attendant les réponses des assureurs, il faut trouver des solutions de transport temporaires. Une grande partie des contrats d’assurance stipule que l’assureur peut couvrir les frais de location d’un véhicule ou des services spécialisés tels Uber et Lyft en cas d’importants dommages, indique Mark Hanna.

« Nous acheminons les voitures dans les régions affectées aussi rapidement que possible pour augmenter les stocks et répondre aux besoins des clients », assure à l’AFP Katie McCall, une porte-parole d’Avis Budget.

Ford octroie pour sa part un rabais de 1.000 dollars pour tout achat de véhicule neuf.

En dépit de ces mesures, il reste difficile de trouver une voiture, explique Andrea French, ce qui incite certains à payer en cash: « si vous avez des espèces, c’est une affaire de minutes. Je vous montre la voiture, on signe le contrat, vous en prenez possession et vous êtes repartis 45 minutes plus tard », explique Zek.

Aux Etats-Unis, un acheteur peut repartir avec le véhicule le même jour mais le processus peut être un peu plus long pour les acquéreurs finançant l’achat via un prêt en raison des formalités, précise Ezequiel Zepeda.

Hors zones urbaines denses, les concessionnaires alignent souvent les voitures dans des parkings immenses appelés « lots ». De nombreux « lots », comme celui de « Zek », ont été en partie inondés par Harvey mais ont rouvert depuis suite à la décrue des eaux.

La forte demande fait craindre l’émergence d’un marché noir de la voiture d’occasion car environ 15% des propriétaires de voitures au Texas n’ont pas d’assurance, selon l’ICT.

Romandie.com avec(©AFP / 06 septembre 2017 16h52)                

France/ militaires renversés près de Paris: la voiture interceptée, un homme interpellé

août 9, 2017

Paris – La voiture soupçonnée d’avoir percuté des militaires mercredi matin près de Paris a été interceptée sur l’autoroute en direction du nord de la France et son conducteur, blessé par balle par la police, a été interpellé, a-t-on appris de sources concordantes.

L’interception, « musclée », s’est déroulée en début d’après midi sur l’autoroute en direction de Calais, selon une source proche de l’enquête.

« L’homme interpellé, né en 1980, est susceptible d’être l’auteur » de l’attaque d’une patrouille de militaires à Levallois-Perret mercredi matin, « car il était à bord du véhicule recherché et a tenté de prendre la fuite », selon une source judiciaire.

Pour échapper à son arrestation, le conducteur a percuté un ou plusieurs véhicules, les policiers ont alors fait feu à plusieurs reprise, le blessant, a ajouté cette source.

Les forces de sécurité traquaient mercredi le conducteur de la voiture qui a blessé six soldats participant à une patrouille antiterroriste, avant de prendre la fuite. Quatre jours après une tentative d’attaque contre d’autres soldats à la tour Eiffel, la section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête.

L’attaque s’est déroulée peu avant 06H00 GMT en plein centre-ville dans une rue semi-piétonne. « Une voiture qui était dans le quartier est arrivée » vers le groupe de soldats, « elle roulait doucement, à 5 mètres à peu près des militaires, elle a accéléré de manière à pouvoir les percuter », a expliqué le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

Selon le ministre, c’est « la sixième fois » que des militaires de l’opération Sentinelle, qui mobilise 7.000 soldats en permanence sur le territoire national depuis 2015, sont pris pour cible.

La France est visée depuis janvier 2015 par une vague d’attentats jihadistes, pour la plupart revendiqués par le groupe Etat islamique (EI), qui a fait au total 239 morts. Les dernières ont tout particulièrement visé les forces de l’ordre, sur des sites emblématiques.

Romandie.com avec(©AFP / 09 août 2017 14h40)

Cameroun : L’évêque de Bafia se serait suicidé en se jetant du haut d’un pont

juin 2, 2017

Jean-Marie-Benoît-Bala-Africapostnews

Actualité Cameroun – La nouvelle a eu l’effet d’une bombe atomique au sein de la communauté catholique du Cameroun. Monseigneur Jean Marie Benoît Bala, l’évêque de Bafia, dans le centre du pays, se serait tué en se jetant du haut d’un pont. Pour l’instant et bien que l’enquête judiciaire ne soit qu’à ses débuts, tout laisse à croire que le responsable religieux s’est suicidé en effectuant un plongeon mortel depuis le pont d’Ebebda, à environ 80 km de Yaoundé.

Selon des sources concordantes, c’est la présence d’un véhicule vide garé sur le pont, qui a attiré l’attention des usagers qui empruntaient cette voie. La voiture de marque Toyota Prado, immatriculé au Cameroun CE 9503 V, était stationnée là, sans que l’on ne sache où se trouve son propriétaire. Le 4X4 japonais était garé dans le sens Yaoundé – Bafia.

En fouillant le véhicule, une correspondance pour le moins intrigante a été retrouvée dans le véhicule abandonné.  Le petit message portait la mention « je suis dans l’eau ». Toute chose qui a suscité moult interrogations et supputations. Rapidement, les découvreurs du mystérieux véhicule ont conclu que le propriétaire de ce dernier s’était jeté du pont…

Alerté aux environs de 13h, heure locale, notamment par un autre membre du clergé, le préfet du Mbam-et-Inoubou, région du Centre au Cameroun, Tchoffo Sa’a Maurice, s’est déporté sur les lieux de la curieuse disparition. Ce dernier a confirmé que le véhicule retrouvé était bel et bien celui de l’évêque de Bafia, Monseigneur Jean-Marie Balla.

Monseigneur-Jean-Marie-Benoît-Bala-voiture-Cameroun-Africapostnews2
Voiture de l’évêque sur le pont

De ce que l’on sait actuellement, aucune trace de violence n’a été constatée dans le véhicule et aux abords de celui-ci. Les collaborateurs de l’évêque disparu ont laissé entendre que Mgr Jean Marie Benoît Bala serait parti de Bafia pour une destination inconnue, aux alentours de 23 h.

Pour l’instant, le corps du prélat n’a toujours pas été retrouvé. Les autorités camerounaises ont décidé d’ouvrir une enquête judiciaire à la suite de cette curieuse disparition. Personne ne sait réellement ce qu’est advenu de Jean Marie Benoît Bala.

L’annonce de cette terrible nouvelle a suscité l’émoi dans tout le pays. Les catholiques du Cameroun ne peuvent qu’implorer le Bon Dieu, pour que le prélat soit retrouvé sain et sauf…

C’est le 3 mai 2003 que Mgr Jean Marie Benoît Bala avait pris les rênes de ce diocèse qui compte près de 200.000 catholiques. Décrit comme un homme sans histoire, il était très impliqué au sein de sa communauté. Avant sa nomination par le Pape Jean Paul II, Jean Marie Benoît Bala était supérieur du petit séminaire de Yaoundé. Né le 10 mai 1959 à Oweng, il a été ordonné prêtre le 20 juin 1987. Il a suivi des études en philosophie et en théologie. Par ailleurs est titulaire d’un diplôme en sciences sociales et en gestion.

Africapostnews.com

Un ex-Premier ministre grec blessé par l’explosion d’un engin dans sa voiture

mai 25, 2017

L’ex-Premier ministre grec Lucas Papademos, s’exprime lors d’une conférence à Athènes le 20 avril 2012 / © AFP/Archives / LOUISA GOULIAMAKI

L’ex-Premier ministre grec Lucas Papademos a été légèrement blessé jeudi par l’explosion d’un engin dans sa voiture à Athènes, le premier attentat contre un ancien dirigeant grec depuis des décennies.

Cet acte n’avait pas été revendiqué en milieu de soirée.

M. Papademos, 69 ans, qui a été à la tête d’un gouvernement de coalition en 2011 et 2012, au pic de la crise grecque, aurait été victime de l’explosion d’une lettre piégée à l’arrière de son véhicule.

Il souffre selon l’hôpital de « blessures superficielles à la poitrine, à l’abdomen et aux jambes ».

« Je condamne sans réserve l’attaque contre Lucas Papademos et lui souhaite un prompt rétablissement ainsi qu’aux personnes qui l’accompagnaient », a fait savoir le Premier ministre Alexis Tsipras, de Bruxelles où il participe au sommet de l’Otan.

« M. Papademos et ses gardes du corps sont dans un état stable et peuvent communiquer », a précisé pour sa part le porte-parole du gouvernement Dimitris Tzanakopoulos en sortant de l’hôpital.

Il a assuré que la police ferait « tout le nécessaire pour éclaircir cette affaire ».

L’ancien Premier ministre venait juste de quitter l’Académie d’Athènes, qu’il préside cette année, quand l’explosion s’est produite sur une avenue passante.

Un employé d’une boutique de cycles a vu de la fumée sortir de la Mercedes noire et ses occupants en sortir avec les vêtements déchirés.

La voiture, restée dans le sens de la circulation, ne laissait pas apparaître de gros dégâts, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Selon la télévision d’Etat ERT, le blindage du véhicule a pu aggraver les blessures en contenant l’explosion à l’intérieur de l’habitacle.

Plusieurs médias ont par ailleurs raconté que la lettre piégée contenait de la poudre à pétards, une méthode utilisée par le groupe anarchiste Conspiration des Cellules de Feu, qui avait revendiqué en mars l’envoi d’une lettre piégée au ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble.

– ‘Coup porté à la dignité des Grecs’ –

M. Papademos, ancien gouverneur de la Banque de Grèce, de 1994 à 2002, et ex-vice président de la Banque centrale européenne, de 2002 à 2010, avait négocié pendant ces quelques mois une réduction massive de la dette de son pays détenue par les banques.

Il avait succédé au socialiste Georges Papandreou après la démission de celui-ci et avait fait voter un train de dures mesures d’austérité avant de quitter à son tour ses fonctions.

M. Papandreou a considéré jeudi cette attaque « contre un homme que nous avions invité à aider la Grèce en temps de grande difficulté » comme « un coup porté à la dignité de chaque citoyen grec ».

Pour sa part, l’actuel gouverneur de la Banque de Grèce Yannis Stournaras a assuré que l’attaque « ne nous ferait pas plier ».

Les médias grecs commençaient à faire le rapprochement avec la lettre piégée reçue en mars par les services de Wolfgang Schäuble.

A l’époque, les polices grecque et française avaient estimé que la Conspiration des Cellules de Feu avait également été responsable de l’arrivée au siège parisien du FMI, le même jour, d’un autre paquet piégé qui avait légèrement blessé une femme.

D’autres lettres piégées, adressées à des institutions, avaient été interceptées dans les jours suivants dans un centre de tri d’Athènes.

Le groupe figure sur la liste des organisations terroristes établie par Washington. Il avait déjà envoyé de telles lettres à des ambassades en Grèce et à des dirigeants européens en 2010.

Il appartient à la mouvance anarchiste, active en Grèce où elle est très remontée contre les institutions qu’elle considère comme responsables de la crise.

En 2011, plusieurs membres du groupe avaient été condamnés et emprisonnés pour « participation à une organisation criminelle », mais trois ans plus tard il avait annoncé sa reformation, se livrant depuis à des attaques sporadiques, généralement sans faire de victimes.

Par le passé, Eleftherios Venizelos, considéré comme le fondateur de la Grèce moderne, avait échappé de peu à un attentat dans Athènes en 1933, de même, en 1968, que le dictateur Georgios Papadopoulos.

Romandie.com avec(©AFP / 25 mai 2017 21h16)                

Congo: Le Général Norbert Dabira a annoncé sur les réseaux sociaux la mort de sa fille

mai 1, 2017

 

 

 

Norbert Dabira a mis son gendre (beau fils), de nationalité camerounaise, en prison pour avoir laissé Christelle, sa fille éponyme conduire la voiture qui a fait l’accident mortel de la circulation à Kintélé.

Avec Brazzanews.fr

Somalie: au moins cinq morts dans un attentat visant le chef de l’armée

avril 9, 2017

Des soldats somaliens gardent l’entrée d’une rue à Mogadiscio le 11 avril 2016 / © AFP/Archives / MOHAMED ABDIWAHAB

Au moins quatre civils et un soldat ont été tués par l’explosion d’une voiture piégée qui visait le convoi du nouveau chef de l’armée somalienne, dimanche à Mogadiscio, a constaté un journaliste de l’AFP.

L’attaque a été revendiquée par les islamistes radicaux shebab qui ont indiqué que le chef de l’armée Mohamed Jama Irfid, nommé à son poste jeudi par le président somalien, avait échappé à l’attentat, une information confirmée à l’AFP par une source sécuritaire.

Romandie.com avec(©AFP / 09 avril 2017 14h28)

Belgique: un homme arrêté après avoir foncé en voiture dans la foule

mars 23, 2017

 

Mairie d’Anvers / © BELGA/AFP/Archives / HERWIG VERGULT

Un homme a été arrêté jeudi après avoir tenté de foncer dans la foule sur la principale artère commerçante d’Anvers avec un véhicule immatriculé en France, a annoncé la police, précisant que la capitale de la Flandre (nord de la Belgique) était placée en « vigilance renforcée ».

« Le véhicule roulait à grande vitesse sur le Meir (l’artère), donc les gens devaient sauter sur le côté », a déclaré le chef de corps de la police d’Anvers, Serge Muyters, lors d’un point presse. Son conducteur, « un homme d’origine nord-africaine » qui portait une « tenue de camouflage », a été arrêté à l’issue d’une course-poursuite dans le centre de la ville, a-t-il précisé.

Romandie.com avec(©AFP / 23 mars 2017 14h38)