Posts Tagged ‘vols’

Afghanistan : quelle nationalité pour les bébés nés en vol ?

août 29, 2021

Plusieurs Afghanes enceintes, tentant de fuir leur pays, ont donné naissance à leur bébé dans un avion les transportant en Europe ou aux États-Unis.

Le point aerien entre Kaboul et Paris a permis d'evacuer pres de 3 000 personnes entre l'Afghanistan et la France.
Le point aérien entre Kaboul et Paris a permis d’évacuer près de 3 000 personnes entre l’Afghanistan et la France.© HANDOUT / Etat Major des Armées / AFP

Depuis la prise de pouvoir des talibans à Kaboul, de nombreux Afghans tentent à tout prix de fuir leur pays. L’armée française a mis en place un pont aérien, suspendu ce dimanche 29 août, pour exfiltrer les ressortissants depuis l’aéroport de la capitale. En tout, près de 3 000 personnes ont été évacuées par l’armée française. Durant ces opérations d’évacuation, menées par une cinquantaine de pays en tout, des Afghanes ont mis au monde des bébés, au sein même de l’avion. La question se pose de la nationalité de ces enfants nés dans des circonstances extraordinaires.

Les naissances dans les avions restent un événement très rare. En effet, prendre l’avion au-delà d’un certain stade de grossesse n’est pas conseillé, voire interdit par certaines compagnies aériennes. Cela dit, en cas d’accouchement en vol, la loi de l’État en question prévaut. En France, la nationalité du nouveau-né dépendra de celle de ses parents. Il ne suffit pas d’être né dans un avion français pour obtenir la nationalité française, un des deux parents doit également être Français. Aux États-Unis, le droit du sol prévaut mais la législation prévoit que le bébé ne devient Américain que si l’appareil volait au-dessus du territoire national. Si l’accouchement a eu lieu au-dessus de l’océan, le bébé aura donc la nationalité de ses parents.

La légende des billets gratuits

D’après l’article 3 de la Convention sur la réduction des cas d’apatridie, la nationalité de l’enfant dépend du pays dans lequel l’avion (ou du navire le cas échéant) est enregistré. Comme le rappelle Slate, la France a signé ce texte sans le ratifier. Ces dernières semaines, plusieurs histoires d’accouchement dans les airs ont été rapportés dans la presse. Une petite fille Afghane, née dans un avion en direction de l’Allemagne, a d’ailleurs reçu un prénom bien particulier. Ses parents l’ont prénommée « Reach », du nom de l’avion de l’armée américaine qui les a transportés depuis Kaboul.

Une légende urbaine prétend que les bébés nés dans un avion auront droit à des billets gratuits. En réalité, les compagnies aériennes fonctionnent au cas par cas. Il reste très rare d’obtenir un tel cadeau de naissance ! En 2015, Air France a offert à un bébé né entre Dakar et Paris… une peluche. Deux ans plus tard, un bébé né entre l’Arabie Saoudite et l’Inde a eu plus de chance : Jet Airways lui a offert des voyages illimités et infinis. Malheureusement, la compagnie aérienne a fermé deux ans plus tard. Autre légende urbaine : les commandants de bord ne deviennent pas automatiquement parent d’un bébé né dans leur appareil.

Par Le Point avec AFP

Canada-Québec: Plus de vols de vélos depuis le début de l’année à Trois-Rivières

mai 17, 2021

La police de Trois-Rivières a recensé bien plus de vols de vélos depuis le début de l’année que sur la même période, l’an dernier. Depuis le 1er janvier 2021, neuf personnes ont déclaré s’être fait voler leur bicyclette contre seulement deux entre le 1er janvier et le 13 mai 2020.

La police de Trois-Rivières s’est fait signaler davantage de vols de vélo en 2021 qu’à pareille date en 2020.

© ARCHIVES LE NOUVELLISTE, FRANÇOIS GERVAIS La police de Trois-Rivières s’est fait signaler davantage de vols de vélo en 2021 qu’à pareille date en 2020.

Le corps policier indique d’emblée ne pas avoir d’explication pour ce chiffre plus élevé. Selon le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la Direction de la police de Trois-Rivières, il est par ailleurs prématuré de parler d’une vague de vols.

«Ça ne fait pas encore beaucoup de semaines que les gens ont commencé à sortir leur vélo, parce qu’il faisait plus frais au cours des dernières semaines. On aura peut-être un portrait plus complet vers la fin du mois de juin, on pourra voir s’il y a une tendance», affirme-t-il.

M. Mongrain fait cependant remarquer que plusieurs des vols déclarés en 2021 sont survenus sur le terrain d’écoles secondaires et d’établissements collégiaux.

La police rappelle que pour protéger son vélo contre le vol, il est recommandé de le cadenasser et de le laisser à un endroit visible, pour gêner tout voleur qui serait forcé d’agir devant plusieurs témoins potentiels. Il est également conseillé de le verrouiller le plus près possible de l’endroit où on souhaite se rendre, afin de pouvoir jeter un œil dessus à l’occasion, si possible.

M. Mongrain invite également les cyclistes trifluviens à s’inscrire au programme OVNI (Opération Vélo Numéro d’Identification) sur le site internet de la Ville de Trois-Rivières.

«On demande de nous donner des précisions sur le vélo: la couleur, la marque, le nombre de vitesses, etc. On rentre tout ça dans notre système avec le numéro de série du vélo. Ça nous permet de contacter le propriétaire d’un vélo qui est retrouvé», explique-t-il.

Le numéro de série se trouve généralement sous le pédalier, indique M. Mongrain. Sur les anciens modèles, il peut se trouver plus vers l’arrière du cadre.

Pénurie de vélos=plus de vols?

Dans un article récent, le magazine Protégez-vous prévenait que très peu de vols de vélos sont rapportés à la police.

«Nous estimons que le nombre de plaintes doit être multiplié de six à dix fois pour refléter le nombre total de vols», confiait au magazine Magali Bebronne, directrice des programmes de Vélo Québec.

À Montréal, la police reçoit environ 2100 plaintes pour vol de vélo chaque année, depuis 10 ans. Il s’en volerait donc en réalité plus de 20 000 chaque année, selon les estimations de Vélo Québec.

Il semble également probable que la pénurie de vélos en magasin ait pour effet d’accroître le nombre de vols de vélos, puisque davantage de personnes se tourneront vers le marché d’occasion pour se procurer leur monture.

Si le pire devait se produire, le magazine rapporte qu’il est possible de faire une réclamation à son assurance habitation, mais un montant maximal, généralement entre 500 $ et 1000 $, peut être prévu à votre contrat.

Afin de contrer ou de prévenir le vol, Protégez-vous conseille par ailleurs aux personnes qui se magasinent un vélo sur les sites de petites annonces de se méfier des vendeurs qui ont plusieurs vélos à vendre, puisque cela pourrait signifier qu’ils ont été volés. Le magazine suggère également de rentrer son vélo à l’intérieur plutôt que de le laisser dehors, lorsque c’est possible. On recommande également d’éviter de barrer sa bicyclette au même endroit plusieurs jours consécutifs. Enfin, les personnes qui possèdent un vélo d’une grande valeur pourraient se procurer un second vélo, moins coûteux, pour les déplacements de tous les jours.

Avec  Matthieu Max-Gessler – Le Nouvelliste 

France/Faux voisins ou faux facteurs: en région parisienne, recrudescence de vols visant des personnes âgées

mai 8, 2021
Faux voisins ou faux facteurs: en region parisienne, recrudescence de vols visant des personnes agees
Faux voisins ou faux facteurs: en région parisienne, recrudescence de vols visant des personnes âgées© AFP/DAMIEN MEYER

Ils se font passer pour des voisins, des facteurs, des plombiers: des services de police de région parisienne alertent sur une recrudescence des vols dits « à la fausse qualité » ciblant des personnes âgées à leur domicile.

« C’est une délinquance qui explose depuis quelques mois en région parisienne », a affirmé samedi à l’AFP une source policière du Val-de-Marne, au sud de Paris. Dans les Hauts-de-Seine, le parquet de Nanterre parle également « d’une recrudescence » de ces faits « ces derniers mois ».

D’un département à l’autre, les modes opératoires se ressemblent. Des individus se font passer pour de faux plombiers, de faux livreurs… afin de pénétrer dans les domiciles de personnes âgées ayant en général plus de 80 ans.

Là, ils parviennent à subtiliser leur carte bancaire en ayant au préalable demandé un paiement pour de fausses réparations ou livraisons, afin de mémoriser le code de la carte. Direction ensuite le distributeur où ils peuvent retirer des milliers d’euros, selon la source policière.

Dans le Val-de-Marne, une enquête de près de quatre mois confiée à la Sûreté territoriale a abouti à la mise en examen vendredi de sept personnes, dont six écrouées et une placée sous contrôle judiciaire, notamment « pour vol sur personne vulnérables en bande organisée », a indiqué samedi le parquet de Créteil, contacté par l’AFP.

Les quatre hommes et trois femmes sont soupçonnés de s’être fait passer pour de faux voisins et d’avoir amassé un butin de plus de 200.000 euros depuis l’été dernier en volant bijoux et cartes bancaires à une trentaine de personnes âgées dans plusieurs départements de la région parisienne, a expliqué le parquet.

Dans les Hauts-de-Seine, le même mode opératoire a été repéré. Un homme qui se faisait passer pour un facteur a été mis en examen jeudi soir, soupçonné d’avoir volé 27 personnes âgées en six mois, a indiqué le parquet de Nanterre.

Le suspect, placé en détention provisoire, est soupçonné d’avoir oeuvré dans les Hauts-de-Seine mais aussi dans le Var, dans l’Hérault et le Rhône pour un préjudice total de près de 27.000 euros, a précisé à l’AFP Anne Le Dantec, cheffe de la Sûreté territoriale du département.

Par Le Point avec AFP

Le Portugal lève la suspension des vols avec le Royaume-Uni et le Brésil

avril 16, 2021

Le Portugal a décidé de lever la suspension des vols avec le Royaume-Uni et le Brésil qui était en vigueur depuis la fin janvier, mais les voyages touristiques restent interdits, a annoncé vendredi le gouvernement de Lisbonne.

La suspension des vols en provenance ou à destination du Brésil ou du Royaume-Uni est levée, uniquement pour les voyages essentiels«, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Sont considérés comme voyages essentiels les déplacements réalisés »pour motifs professionnels, d’études, de réunion familiale, pour des raisons de santé ou pour des raisons humanitaires », a-t-il précisé.

Après avoir été frappé par une violente vague de l’épidémie de coronavirus en début d’année, le Portugal entrera lundi dans la troisième étape d’un plan de déconfinement graduel, a confirmé jeudi soir le Premier ministre Antonio Costa.

Une quarantaine de 14 jours pour les Français

Le rétablissement des contrôles à la frontière espagnole sera maintenu pour au moins 15 jours supplémentaires, de même que l’obligation pour les voyageurs arrivant au Portugal de présenter un test négatif, voire d’observer une quarantaine, avait-il déjà expliqué.

Le Portugal continuera donc à exiger aux voyageurs en provenance des pays présentant un taux d’incidence du coronavirus supérieur à 500 cas pour 100.000 habitants qu’ils observent une quarantaine de 14 jours. Parmi ces pays se trouvent le Brésil et l’Afrique du Sud, mais aussi la France ou les Pays-Bas.

Les voyages en provenance de pays avec une incidence supérieure à 150 cas pour 100.000 habitants – tels que l’Espagne, l’Allemagne ou l’Italie – sont également limités aux déplacements jugés essentiels, a détaillé vendredi le ministère de l’Intérieur.

Par ailleurs, tous les passagers arrivant au Portugal par avion, devront toujours présenter un test PCR négatif au coronavirus. A l’exception d’une dizaine de municipalités, le Portugal poursuivra son plan de déconfinement comme prévu, avec la réouverture lundi des restaurants, des centres commerciaux, des salles de spectacle, des lycées et des universités.

Il s’agit de la troisième étape sur quatre d’une levée progressive des restrictions sanitaires entamée à la mi-mars, après deux mois de confinement général pour endiguer la troisième vague de l’épidémie. Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 détectés chaque jour au Portugal s’est stabilisé autour des 500 contagions quotidiennes, contre un pic de près de 13.000 à la fin janvier, et le nombre de personnes hospitalisées pour cause de Covid est retombé sous les 500 patients pour la première fois depuis septembre.

Par Le Figaro avec AFP

Covid-19 : Paris suspend «jusqu’à nouvel ordre» tous les vols entre le Brésil et la France

avril 13, 2021

Les craintes liées aux variants brésiliens ont amené la France à suspendre les vols entre les deux pays.

Paris a décidé de suspendre «jusqu’à nouvel ordre» tous les vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes autour du variant brésilien du Covid-19, a annoncé mardi le Premier ministre Jean Castex.

«Nous constatons que la situation s’aggrave et nous avons donc décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France», a expliqué le chef du gouvernement lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

La situation sanitaire n’a cessé de s’aggraver au Brésil depuis février en raison de l’émergence d’un variant local du virus, appelé P1, considéré comme plus contagieux et plus mortel, mais encore très minoritaire en France.

Craintes dues au variant P1

Le variant P1 a été observé pour la première fois à la mi-décembre dans la ville de Manaus, dans la partie brésilienne de la forêt amazonienne. Il se caractérise par les mutations de la protéine Spyke N501Y et E484K, comme les souches britanniques et sud-africaines, ainsi que K417T. Cela impacte la contagion et la résistance à l’immunité de cette nouvelle variante. Selon la revue médicale MedRxiv , le variant brésilien peut s’avérer jusqu’à 2,5 fois plus contagieux que la souche originelle. Son potentiel de réinfection, soit sa capacité à contaminer des personnes infectées par le passé, est estimé entre 25 à 61%.

Plusieurs indices laissent également croire que P1 touche des patients bien plus jeunes que les autres variants. L’Association brésilienne des soins intensifs(AMIB) a révélé dimanche 11 avril que plus de la moitié des quelque 11.000 malades en réanimation dans le pays avaient moins de 50 ans.

Lundi, le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait expliqué que la France avait «gardé quelques lignes» avec le Brésil, en justifiant le maintien des liaisons aériennes par le respect du droit, le Conseil d’Etat ayant disposé que les ressortissants français «au nom de la liberté de circulation, devaient pouvoir continuer à venir».

Critiques de l’opposition

De nombreux responsables de l’opposition, surtout à droite, ont réclamé mardi la suspension des vols avec le Brésil ou une mise en quarantaine plus stricte.

«Nous sommes gouvernés par des irresponsables qui, depuis un an, n’ont rien compris et rien appris. Qu’attendent-ils pour suspendre TOUS les vols en provenance du #Brésil où l’épidémie est hors de contrôle ?», s’est ainsi offusquée la patronne du Rassemblement national sur Twitter. «La fermeture des frontières est utile et absolument nécessaire et je ne vois pas comment au moment où on confine les Français, on puisse maintenir cette liaison aérienne », a affirmé sur la radio RFI le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, Damien Abad, quand le communiste Alain Roussel a appelé à «prendre des mesures de fermeture des frontières ou d’isolement strict des personnes qui viennent des pays où il y a un variant dangereux».

Le numéro 2 du Rassemblement national Jordan Bardella a lui estimé que «le gouvernement laisse entrer 1.000 passagers par semaine en provenance du Brésil, où l’épidémie est hors de contrôle avec un variant résistant». «Après tout ce que notre pays a subi, et alors qu’on continue d’enfermer les Français, comment cette dinguerie est-elle encore possible ?», s’est-il demandé.

Mesures mises en place

En France, les mesures prises avant la suspension des vols étaient un peu moins restrictives. Dans le cas du Brésil, les voyages touristiques étaient interdits dans les deux sens, «y compris via un autre pays». Les voyageurs depuis le Brésil devaient présenter un test PCR négatif de moins de 72h et les passagers non-résidents européens ou non européens devaient présenter «une preuve d’un motif impérieux nécessitant une venue en France». À l’arrivée en France, les passagers présentant un «test douteux» étaient testés, et, «dans la majorité des cas, l’ensemble des passagers des vols venant du Brésil sont resoumis à un test antigénique», moins fiable mais plus rapide, précise le ministère de la Transition écologique. Si le test s’avérait positif, la personne devait obligatoirement se placer en quatorzaine et «réaliser au plus vite un test PCR» pour confirmer le résultat.

Face aux critiques de l’opposition, le Premier ministre s’est donc défendu de toute inaction.

Par Le Figaro avec AFPP

Coronavirus en Haïti: la reprise des vols avec les États-Unis «pas une erreur»

juin 30, 2020

 

Le gouvernement haïtien considère que la reprise des liaisons aériennes avec les Etats-Unis ce mercredi n’est «pas une erreur», à l’heure où l’Union Européenne refuse encore l’ouverture de ses frontières avec le pays en raison de la flambée des cas de Covid-19 sur le sol américain. «Ça n’est pas une erreur», a affirmé mardi Marie-Greta Roy Clément, ministre haïtienne de la santé. «Il y a l’économique et le sanitaire: il nous faut trouver un équilibre entre les deux pour nous permettre de faire à nouveau fonctionner le pays», a-t-elle ajouté lors d’une visite gouvernementale de l’aéroport de Port-au-Prince.

Après plus de trois mois d’interruption du trafic aérien commercial, le premier vol attendu sur le tarmac à Port-au-Prince mercredi matin provient de Fort Lauderdale, en Floride. Une majorité d’Haïtiens de la diaspora réside dans cet État américain qui enregistre actuellement un fort regain de l’épidémie de nouveau coronavirus. Un protocole sanitaire est prévu pour les passagers arrivant à Port-au-Prince, mais son annonce tardive rend impossible son application dès l’arrivée des premiers vols ce mercredi. «Les gens qui viennent de pays où l’incidence du coronavirus est élevé devront venir avec un test négatif au coronavirus. Cependant, comme c’est aujourd’hui que nous l’annonçons, nous sommes obligés d’attendre un petit moment avant de l’appliquer», a reconnu Mme Roy Clément.

Une caméra thermique était en cours d’installation mardi dans le hall d’arrivée de l’aéroport Toussaint Louverture, avant le passage des passagers au service d’immigration, a constaté une journaliste de l’AFP. «Nous savons que c’est un risque mais nous allons renforcer la surveillance épidémiologique et tous les gens qui rentrent dans le pays à partir de demain devront observer une quarantaine domiciliaire», a conclu la ministre.

Questionné sur cette nécessité de test négatif à présenter à l’entrée en Haïti, le Premier ministre Joseph Jouthe s’est voulu ferme. «Quand les gens sont aux États-Unis, ils se conforment à tout ce qu’on leur demande mais, quand ils arrivent en Haïti, c’est la débandade. Et bien non! Haïti est un pays souverain et quelle que soit la personne, elle doit obéir à toute décision prise par les autorités gouvernementales ou bien qu’elle ne vienne pas», a-t-il répondu sèchement.

Avec moins de 6.000 cas positifs et 105 décès officiellement attribués au Covid-19, la faible virulence du virus en Haïti est une «heureuse surprise» pour la communauté médicale qui craignait une hécatombe dans le pays aux infrastructures hospitalières lacunaires.

Par Le Figaro avec AFP

Coronavirus : des milliers de masques volés dans des hôpitaux

mars 6, 2020

L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) fait état de plus de 11.000 masques volés ainsi que des flacons de gels hydroalcooliques. Dans un hôpital marseillais, 2000 masques ont été subtilisés.

Photo d'illustration
Photo d’illustration Adobe Stock

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) fait face au vol de milliers de masques de protection.

Sont concernés en particulier les masques chirurgicaux (ceux qu’un malade doit porter pour éviter de contaminer d’autres personnes) et de type FFP2, réputés pour leur très haut niveau de filtration des bactéries (plus de 95%). Au total, plus de 11.000 masques ainsi que 1400 flacons de solutions hydroalcooliques ont été dérobés dans des établissements de l’AP-HP.

Parmi ce bilan, 2000 masques chirurgicaux et FFP2 ont été subtilisés « entre ce week-end et lundi » à l’hôpital Bichat révèle l’Assistance publique, confirmant une information du Canard enchaîné. À l’hôpital de la Conception de Marseille, ce sont plus de 2000 masques qui ont disparu, rapporte l’AFP.

Ces derniers jours, des syndicats de médecins libéraux ont réclamé que des masques FFP2 soient fournis d’urgence aux soignants. Ils font valoir que les masques chirurgicaux ne suffisent pas à protéger les médecins.

Le gouvernement a pris des mesures pour éviter une pénurie. Mercredi 4 mars, un décret sur les réquisitions des stocks de masques de protection contre la diffusion du coronavirus, a été publié au Journal officiel. Le texte vise à assurer un accès prioritaire à ces équipements aux professionnels de santé et aux patients atteints par la maladie.

Jusqu’au 31 mai, les stocks de masques de protection respiratoire de type FFP2 détenus par « toute personne morale de droit public ou de droit privé » et les stocks de masques anti-projections détenus par les entreprises qui en assurent la fabrication ou la distribution sont désormais réquisitionnés.

Par Le Figaro avec AFP

Coronavirus : Air France annonce la suspension des vols pour la Chine continentale jusqu’au 9 février

janvier 30, 2020

La compagnie avait annoncé mercredi qu’elle réduisait son activité.

Des avions Air France sur le tarmac de Roissy-Charles de Gaulle
Des avions Air France sur le tarmac de Roissy-Charles de Gaulle AFP

Air France suspend tous ses vols réguliers à partir de jeudi à destination et en provenance de la Chine continentale jusqu’au 9 février face à la propagation du nouveau coronavirus, qui a fait au moins 170 morts, a annoncé la compagnie jeudi dans un communiqué.

Air France « assurera des vols spéciaux de et vers Shanghai et Pékin avec des équipages volontaires à partir du jeudi 30 janvier afin d’assurer le vol retour de ses clients et de ses salariés », a-t-elle précisé dans un communiqué.

La compagnie avait indiqué mercredi qu’elle réduisait son activité à un vol quotidien vers Shanghai et Pékin à compter de vendredi « en raison de la baisse de la demande sur ses destinations ». Elle avait déjà suspendu ses vols à destination de Wuhan, épicentre de l’épidémie, depuis le 22 janvier.

« La priorité d’Air France est d’assurer la sécurité de ses clients et de ses personnels en France et à travers le monde », a-t-elle indiqué jeudi, ajoutant qu’elle « travaille en étroite collaboration avec les autorités sanitaires nationales et internationales et évalue en permanence la situation ».

Selon des sources syndicales, lors d’un conseil social et économique (CSE) central extraordinaire jeudi après-midi, le personnel d’Air France a présenté une motion à la direction faisant état de l’inquiétude des salariés amenés à desservir des destinations chinoises.

« Cette motion a été soutenue par toutes les corporations, aussi bien par le personnel navigant et par le personnel au sol », a indiqué à l’AFP une source syndicale. « Les personnels navigants sont inquiets », a indiqué une autre source syndicale.

Par Le Figaro.fr avec Reuters

british Airwaiys annonce l’arrêt dans un mois de ses vols vers l’Iran

août 23, 2018

Le transporteur présente ses excuses aux voyageurs qui prévoyaient de se rendre en Iran / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives / Ethan Miller

La compagnie aérienne britannique British Airways a annoncé jeudi l’arrêt d’ici un mois de ses vols vers l’Iran, qui ne font plus recette dans le contexte de l’entrée en vigueur des sanctions américaines.

British Airways explique dans un communiqué avoir décidé de suspendre ses vols entre Londres et Téhéran, considérant qu’ils n’étaient à l’heure actuelle « pas viables commercialement ».

Le transporteur présente ses excuses aux voyageurs qui prévoyaient de se rendre en Iran et indique discuter avec des compagnies aériennes partenaires afin de proposer de nouvelles réservations à ces clients.

British Airways pourra alternativement proposer un remboursement ou la possibilité d’avancer son vol, précise la compagnie.

Le dernier vol vers Téhéran aura lieu le 22 septembre et celui en provenance de la capitale iranienne le 23.

La compagnie avait repris ses vols directs vers l’Iran il y a deux ans quand les sanctions contre l’Iran avaient été assouplies, rappelle la BBC.

En dehors de British Airways, d’autres compagnies européennes déservent l’Iran comme Air France et Lufthansa.

Mais le retrait américain de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien et l’entrée en vigueur début août de dures sanctions économiques ont changé les choses et remettent en cause plusieurs projets d’investissement d’entreprises européennes.

L’allemand Daimler, le numéro un mondial de la voiture haut de gamme et des camions, a notamment jeté l’éponge, tandis que le français PSA prépare la suspension de ses activités.

Dans d’autres secteurs, le groupe de gaz industriel français Air Liquide a arrêté ses activités commerciales dans le pays, alors que le géant pétrolier français Total s’est officiellement désengagé de ses projets d’investissements de plusieurs milliards de dollars dans le pays.

Romandie.com avec(©AFP / (23 août 2018 16h14)

Allemagne: 200 vols annulés après une intrusion dans un secteur sécurisé

juillet 28, 2018

Berlin – Quelque 200 vols ont dû être annulés et deux terminaux évacués samedi à l’aéroport de Munich, le deuxième d’Allemagne, après qu’une personne non identifiée eut pénétré dans un secteur sécurisé, ont annoncé la police et l’aéroport.

La personne, une femme, a pénétré tôt dans la matinée « sans avoir été contrôlée » dans une zone sécurisée du Terminal 2, a indiqué la police.

Elle a ensuite disparu pendant de longues heures, avant d’être identifiée en début de soirée, a indiqué un porte-parole de la police à l’agence de presse allemande DPA.

Il s’agit d’une femme âgée d’une quarantaine d’années qui n’a pas été interpellée, ont indiqué à DPA les autorités de l’Etat régional de Bavière et la police, sans autres précisions.

Auparavant, une source policière avait exclu qu’elle ait pu représenter un « danger extrême ».

Le secteur dans lequel elle a pénétré a été entièrement évacué et bouclé, mais rien de suspect n’a été découvert, a-t-on ajouté.

Plusieurs milliers de personnes présentes à l’aéroport en ce premier jour des vacances d’été en Bavière ont été évacuées.

Environ 200 vols ont dû être annulés et une soixantaine retardés, a indiqué l’aéroport.

Le trafic est revenu à la normale vers 14H00 GMT.

Deuxième aéroport allemand derrière celui de Francfort, l’aéroport de Munich a accueilli 44,6 millions de passagers en 2017.

Romandie.com avec(©AFP / 28 juillet 2018 19h32)