Posts Tagged ‘wagons’

Canada/Lac-Mégantic: le pétrole qui a explosé était mal classé

septembre 11, 2013

MONTREAL – Le pétrole de schiste contenu dans les wagons citernes dont l’explosion au Québec a fait 47 morts en juillet était plus léger et explosif qu’annoncé par son transporteur, rapporte mercredi le Globe and Mail.

Les enquêteurs canadiens, chargés de faire la lumière sur le pire accident dans le pays en 15 ans, ont alerté les autorités américaines des Transports que l’or noir provenant du Dakota du Nord (nord des Etats-Unis) étaient violemment explosif, écrit le quotidien canadien de référence en citant des personnes proches du dossier.

Dans les jours ayant suivi la catastrophe, qui a détruit une partie de la bourgade québécoise de Lac-Mégantic, secouristes et enquêteurs avaient commencé à émettre des doutes quant à la nature des produits transportés, tant le brasier ayant suivi le déraillement avait été fort. En particulier, plusieurs enquêteurs remarquaient que du pétrole brut conventionnel n’aurait pas dû provoquer de gigantesques explosions et boules de feu comme ce fut le cas dans la nuit du 5 au 6 juillet.

Sans être confirmée, une hypothèse qui avait alors circulé mettait en cause les produits chimiques utilisés pour extraire le pétrole de schiste du Dakota du Nord, un pétrole non conventionnel nécessitant le recours à la fracturation hydraulique.

Dans une lettre adressée à leurs collègues américains, les enquêteurs canadiens notent d’ailleurs que le brut en question était étiqueté comme conventionnel, alors qu’il devait être classé dans une autre catégorie: celle du pétrole plus volatil et léger, plus explosif, selon le quotidien.

Un responsable canadien, interrogé par le Globe and Mail, a souligné que si la classification avait été respectée, la réponse immédiate des secours aurait différé.

Il était impossible dans l’immédiat d’obtenir un commentaire du ministère canadien des Transports.

La tragédie de Lac-Mégantic a mis en lumière l’augmentation exponentielle récente du transport d’hydrocarbures par voie ferrée, dans la foulée des nouvelles productions de pétrole de schiste en Amérique du Nord.

Romandie.com avec (©AFP / 11 septembre 2013 16h41)

Canada: un convoi de wagons-citernes déraille et explose dans un village

juillet 6, 2013

MONTREAL – Un convoi de wagons-citernes chargés de pétrole brut a déraillé samedi matin dans le centre d’une petite ville du Québec, provoquant plusieurs explosions détruisant une trentaine de bâtiments, et plusieurs personnes manquaient à l’appel.

Les pompiers ont expliqué lors d’un point de presse tenu au petit matin qu’ils commençaient tout juste à pénétrer dans la zone du sinistre et qu’ils n’étaient pas en mesure dans l’immédiat de dresser un bilan humain de l’accident, des wagons risquant encore d’exploser.

Des témoins ont raconté aux télévisions que le convoi de la compagnie Montreal Maine & Atlantic arrivait à toute vitesse dans la ville de Lac-Mégantic, à environ 250 km à l’est de Montréal, lorsque qu’il est sorti des rails, vers 01H20 du matin (05H20 GMT).

Au moins quatre des 72 wagons ont explosé et un périmètre d’évacuation d’un kilomètre a été mis en place. Au moins 1.000 des 6.000 habitants de Lac-Mégantic ont été évacués de leurs domiciles, a indiqué l’agence gouvernementale Urgence Québec.

L’accident a créé un spectaculaire champignon de feu, suivi par un brasier, qui n’était toujours pas contrôlé plusieurs heures après l’accident. Quelque 120 sapeurs-pompiers combattaient les flammes, dont certains venus de l’Etat américain du Maine, situé à 25 km au sud de la ville.

Plusieurs bâtiments du centre-ville étaient toujours la proie des flammes.

Nous avons déployé toutes les ressources pour s’assurer que nous pouvons soutenir nos citoyens, a déclaré la maire de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, visiblement émue.

Je suis abasourdi, ce que je viens de voir, ça frappe, a déclaré le député fédéral de la région à Ottawa et ministre canadien de l’Industrie, Christian Paradis.

Des témoins ont raconté avoir entendu jusqu’à six explosions majeures pendant la nuit.

La Sûreté du Québec (police provinciale) ne pouvait déterminer si les personnes qui manquaient à l’appel étaient sur les lieux au moment du drame, mais plusieurs témoins affirmaient être sans nouvelles de proches habitant à quelques dizaines de mètres du lieu de l’accident.

Le pétrole brut, qui était acheminé vers le littoral américain, s’est déversé dans la rivière traversant le centre-ville. On ignore dans l’immédiat l’étendue de la pollution.

Romandie.com avec (©AFP / 06 juillet 2013 17h08)

Belgique: Deux morts et quatorze blessés dans l’accident de train

mai 4, 2013

BRUXELLES – Deux personnes ont trouvé la mort et quatorze ont été blessées samedi dans l’accident d’un train transportant des produits chimiques près de Gand, en Belgique, ont annoncé les autorités.

Ce bilan a été fourni par le gouverneur de Flandres orientales, Jan Briers, cité par l’agence Belga.

L’accident s’est produit dans la nuit vers 02H00 locales entre les localités de Schellebelle et Wetteren. Six des treize wagons du train ont déraillé et deux se sont couchés.

Le choc a provoqué une explosion, puis une lame de feu s’est propagée sur plusieurs centaines de mètres. Les images tournées dans la nuit par un riverain et diffusées par les journaux télévisés sont spectaculaires.

Le feu a pris dans trois citernes transportant de l’acrylonitrile, une substance toxique. Les autorités ont déclenché le plan catastrophe et fait évacuer près de 300 riverains.

Les pompiers ont décidé de laisser brûler les wagons de manière contrôlée, car l’eau pourrait provoquer un dégagement de vapeurs toxiques. L’incendie était sous contrôle en fin de matinée, mais par précaution, les autorités ont demandé aux riverains de tenir leurs fenêtres et portes closes.

Les causes de l’accident n’ont pas encore été déterminées. Les wagons ont déraillé sur un aiguillage pendant un changement de voies après le passage d’une zone de travaux et l’hypothèse de la vitesse a été avancée.

Le train venait des Pays-Bas et se rendait à Gent-Zeehaven, le port maritime de Gand.

Le trafic ferroviaire a été interrompu entre Schellebelle et Wetteren et des perturbations sont attendues durant deux jours. La SNCB a prévu un système de navettes de bus pour les passagers ainsi que des déviations de trains.

Deux accidents similaires impliquant des trains de marchandises avec des citernes de produits toxiques se sont produits en Belgique en mai 2012.

Romandie.com avec (©AFP / 04 mai 2013 16h47)