Posts Tagged ‘Wannacry’

Le virus électronique Wannacry a bloqué la production du géant TSMC

août 6, 2018

TSMC est un fournisseur important du géant Apple / © AFP/Archives / SAM YEH

Le géant des puces électroniques TSMC, Taïwan Semiconductor Manufacturing, a affirmé lundi que le virus électronique qui avait bloqué sa production pendant deux jours était une variante du logiciel malveillant WannaCry qui a frappé les utilisateurs du monde entier.

L’année dernière WannaCry a affecté plus de 200.000 utilisateurs dans plus de 150 pays, en cryptant les fichiers des utilisateurs et exigeant des rançons à leurs propriétaires pour les récupérer.

TSMC, fournisseur important du géant Apple, a indiqué que certains de ses systèmes et équipements électroniques dans ses usines de Taïwan avaient été infectés le 3 août lors de l’installation de logiciels, ce qui devrait entraîner des retards de livraison et une baisse de 2% du chiffre d’affaires au troisième trimestre.

Cet événement intervient alors que Apple s’apprête à sortir de nouveaux modèles Iphone cette année.

TSMC a refusé de dévoiler les identités des clients touchés, mais il a souligné qu’aucune information confidentielle n’avait été dévoilée.

Le directeur général de TSMC Wei a indiqué lundi aux journalistes et analystes que le virus avait été éradiqué et que toute la production était de nouveau normale.

M. Wei a écarté l’hypothèse d’un piratage informatique, et assuré que l’incident résultait d’une erreur des employés de l’entreprise.

« C’est purement une négligence de notre part, c’est pourquoi je ne pense pas que ce soit un piratage », a-t-il dit.

Il a ajouté que TSMC allait développer une procédure d’anti-virus plus automatisée.

L’entreprise a déclaré être en contact étroit avec ses clients pour minimiser l’impact de cet incident, et qu’elle maintenait ses prévisions de croissance de sa production pour cette année.

Romandie.com avec(©AFP / (06 août 2018 19h05)

GB: un jeune chercheur raconte comment il a freiné la cyberattaque mondiale

mai 13, 2017

Londres – Un jeune chercheur en cybersécurité basé au Royaume-Uni a expliqué samedi comment il a réussi à freiner la propagation du virus Wannacry, responsable d’une cyberattaque « sans précédent » à l’échelle mondiale.

Sur son blog http://www.malwaretech.com, ce résident britannique de 22 ans, attaché à son anonymat, raconte comment il a « sauté dans tous les sens » d’excitation après avoir trouvé « par accident » un moyen de ralentir l’attaque qui a touché une centaine de pays et perturbé le bon fonctionnement de dizaines d’entreprises et organisations.

La presse britannique l’a aussitôt désigné comme un « héros par accident » même s’il a fait preuve d’une grande expertise informatique et qu’il a travaillé toute la nuit de vendredi à samedi pour freiner le virus.

Tweetant à partir de @Malwaretechblog, le chercheur en cybersécurité a expliqué à l’AFP avoir trouvé la parade en trouvant et achetant un nom de domaine pour quelques dollars.

« Généralement un logiciel malveillant est relié à un nom de domaine qui n’est pas enregistré. En simplement enregistrant ce nom de domaine, on arrive à stopper sa propagation », a-t-il dit.

Sur Twitter, il a avoué qu’il ne savait pas, au moment d’enregistrer le domaine, que la manoeuvre suffisait à arrêter le virus et que son action était donc « accidentelle au départ ».

Mais il a été chaudement félicité sur les forums spécialisés et son blog a été publié sur le site internet du National Cyber Security Centre (NCSC), le centre britannique de cyber-sécurité.

Le NCSC a affirmé à l’AFP que « MalwareTech » était une « organisation privée » et que le « héros » du jour n’était pas l’un de leurs employés mais qu’ils pouvaient avoir recours à son expertise.

« Il a clairement réussi à enrayer la propagation », a assuré à l’AFP Marco Cova, spécialiste en cybersécurité chez Lastline. De là à l’arrêter complètement? Laurent Maréchal, expert en cybersécurité chez McAfee, a préféré rester prudent. « Le nom de domaine en question est-il le seul nom de domaine concerné? Il est trop tôt pour le dire. Il se pourrait très bien que le logiciel vienne à se décliner sous d’autres formes », a-t-il dit à l’AFP.

Romandie.com avec (©AFP / 13 mai 2017 17h47)