Posts Tagged ‘Wilmington’

États-Unis: Un « gros bruit », et un arbre abattu par l’ouragan tue une mère et son bébé

septembre 14, 2018

Un arbre a chuté sur une maison de Wilmington (Caroline du Nord) le 14 septembre 2018, tuant une mère et son bébé / © AFP / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS

« J’ai entendu un gros bruit », raconte un voisin de la maison où une mère et son bébé ont perdu la vie à Wilmington, en Caroline du Nord, après la chute d’un arbre vendredi matin lors du passage de l’ouragan Florence.

Un cordon de plastique jaune de la police entoure le numéro 24 de la Mercer Avenue, dans un quartier résidentiel de la ville portuaire du sud-est des Etats-Unis.

La petite maison de plain-pied aux murs de brique rouge semble quasiment intacte depuis la rue, mais l’arrière offre une perspective bien différente.

Un arbre énorme s’est abattu au petit matin lorsque l’ouragan Florence est arrivé avec fracas sur la côte est américaine avec des vents soufflant jusqu’à 150 km/h.

Un pan de mur complètement effondré, laissant entrevoir quelques effets personnels, témoigne de la violence du choc.

Des pompiers prient lors d’une intervention pour dégager un arbre qui a tué dans sa chute une mère et son bébé, le 14 septembre 2018 à Wilmington (Caroline du Nord) / © AFP / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS

Les pompiers n’ont pas ménagé leurs efforts, sous une pluie battante, pour extraire les victimes prises au piège sous les branches.

« Ils sont là, ils font face à beaucoup de stress. Ils ne savent même pas ce qui est arrivé à leur propre maison ou à leur propre famille. C’est une situation difficile pour tout le monde », relève Buddy Marinette, chef des pompiers de la ville.

Selon lui, le quartier ne se trouvait pas dans une zone d’évacuation obligatoire.

Ses hommes, les traits tirés, viennent de se rassembler en cercle, un genou à terre, tête baissée, pour un poignant moment de recueillement.

Les zones placées en alerte à cause de l’ouragan Florence, au 14 septembre à 15H00 GMT / © AFP / Simon MALFATTO

« Nous les laissons souffler un peu pour le moment, ils en ont besoin », ajoute leur responsable, qui n’a pas souhaité confirmer lui-même ce que son visage fermé laissait supposer.

C’est la police de Wilmington qui a fait savoir sur Twitter dans l’après-midi qu' »une mère et son bébé ont été tués par la chute d’un arbre sur leur maison », tandis que le père, blessé, a été transporté à l’hôpital.

– « Un gros bruit » –

« L’électricité venait de sauter, vers 6H30. J’ai entendu un gros bruit peu après. J’ai mis le nez à la porte pour voir ce qu’il se passait, mais il faisait encore très noir », raconte Adam Sparks, un voisin.

Une mère et sa fille se réconfortent après avoir appris le drame de leurs amis dans une maison de Wilmington (Caroline du Nord), le 14 septembre 2018 / © AFP / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS

Ce n’est qu’environ une heure plus tard, lorsque les camions de pompiers ont afflué dans la rue, qu’il a compris que quelque chose de grave s’était produit en face de chez lui.

« La plupart du voisinage avait évacué. Seuls moi, eux et quelques voisins avions décidé de rester », poursuit-il.

« Qui pouvait se préparer à ça? C’est le scénario catastrophe. Les arbres derrière leur maison sont très grands et très vieux. Il y a toujours des risques avec des arbres de ce genre », raconte-t-il.

Un autre voisin, Franco Hendrickson, se trouvait là quand des proches des victimes sont arrivés sur les lieux du drame en fin de matinée.

« Je pense qu’on leur avait déjà dit ce qu’il s’était passé », confie-t-il. « Et voir leur immense douleur était déchirant. Nous étions très, très tristes ce matin avec ma compagne ».

Aucun des voisins rencontrés ne connaissait personnellement la famille. Elle venait à peine de s’installer, avec son bébé de « quelques mois », dans cette petite maison.

Romandie.com avec(©AFP / (15 septembre 2018 02h16)

L’ouragan Florence s’abat sur la côte atlantique américaine

septembre 14, 2018

Wilmington (Etats-Unis) – L’ouragan Florence s’est abattu vendredi matin sur la côte atlantique américaine, amenant des pluies diluviennes poussées par des vents violents risquant de provoquer des inondations « catastrophiques » selon les autorités.

« L’ouragan Florence a touché terre près de Wrightsville Beach, en Caroline du Nord, à 07H15 (11H15 GMT) avec des vents maximum estimés à 150 km/h », a annoncé le Centre national des ouragans (NHC) dans un tweet.

L’impact de l’ouragan a été précédé par des vents violents tourbillonnants qui ont commencé à souffler peu après 5H00 locales (09H00 GMT), projetant des trombes d’eau dans tous les sens et faisant s’envoler débris et panneaux de signalisation.

La ville portuaire de Wilmington, en Caroline du Nord, s’était réveillée au son de plusieurs détonations, possiblement de transformateurs électriques ayant explosé, selon un journaliste de l’AFP sur place.

L’ouragan reste dangereux même s’il a été rétrogradé en catégorie 1 sur l’échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, a averti le NHC.

Il doit décharger vendredi ses pluies torrentielles pendant de longues heures avant de s’enfoncer samedi à l’intérieur des terres, accentuant le risque d’inondations et de crues soudaines, selon la météo américaine.

Florence « se déplace vers l’Ouest à 9 km/h », a précisé le Centre des ouragans dans son point de 08H00 (12H00 GMT). « Un affaiblissement graduel est prévu plus tard aujourd’hui (vendredi) et ce (vendredi) soir ».

En Caroline du Nord, près de 300.000 foyers étaient déjà privés d’électricité, et les services d’urgence tentaient de secourir des centaines de personnes bloquées chez elles par des inondations dans la ville de New Bern.

« Cette tempête sera destructrice », a prévenu le gouverneur de Caroline du Nord Roy Cooper. « Des effets catastrophiques seront ressentis ».

« Le plus important, c’est l’eau, avait affirmé jeudi Steve Goldstein, responsable de l’Agence fédérale océanique et atmosphérique (NOAA), alors que les vagues portées par la marée ont commencé à submerger le rivage en soirée. « La menace des vents s’est un peu éloignée mais cela reste un ouragan très dangereux et puissant ».

Environ 1,7 million de personnes ont été sommées de se mettre à l’abri, loin du littoral.

– Couvre-feu –

A plusieurs centaines de kilomètres au sud, la célèbre station balnéaire de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, s’est aussi transformée en ville-fantôme: rues désertes, stations-essence fermées et fenêtres calfeutrées. Mais certains habitants ont ignoré les appels à évacuer la zone.

Un couvre-feu a été instauré, comme dans plusieurs autres localités de la côte atlantique et les autorités avaient appelé la population à évacuer dès mardi. Pour ceux qui n’ont pas voulu ou pu partir, plusieurs centres d’accueil ont été mis en place.

Une équipe de volontaires a fait le voyage depuis la Louisiane, victime de graves inondations en 2016, pour participer aux opérations de secours. « Nous sommes venus pour aider, pour faire dans d’autres régions ce que nous avons appris à faire quand la majorité de l’Etat a été inondé », a expliqué à l’AFP Rob Gaudet, l’un des fondateurs de l’association Cajun Navy.

Selon le service national météorologique (NWS), environ 4,9 millions de personnes devraient subir des précipitations de plus de 25 cm dans les cinq prochains jours.

« Les inondations à l’intérieur des terres sont très meurtrières et c’est ce qui va arriver », a averti Brock Long, chef de l’Agence fédérale des situations d’urgence (Fema).

« L’infrastructure va être endommagée, le courant va être coupé, a-t-il poursuivi. Cela pourrait durer des jours, voire plusieurs semaines ».

Au total, entre un et trois millions d’usagers pourraient être victimes de coupures de courant dans les deux Etats de Caroline, a indiqué le fournisseur d’électricité Duke Energy, basé dans la région. Près de 3.000 électriciens de tout le pays étaient arrivés jeudi en renfort des 20.000 professionnels réquisitionnés pour rétablir le courant une fois le gros de la tempête passée, a indiqué la compagnie sur Twitter.

Plus de 1.000 vols ont déjà été annulés en raison de l’ouragan, selon les médias américains.

Romandie.com avec(©AFP / 14 septembre 2018 12h33)