Posts Tagged ‘Wimbledon’

Tennis : Rafael Nadal renonce à Wimbledon et aux Jeux olympiques

juin 17, 2021

Le champion espagnol de 35 ans explique qu’il veut laisser son corps « récupérer », après sa défaite en demi-finale de Roland-Garros.

Rafael Nadal fait un break. Le champion de tennis a décidé de renoncer à participer au prochain tournoi de Wimbledon (28 juin-11 juillet) et aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). Le Majorquin de 35 ans veut laisser son corps « récupérer ». « L’objectif est de prolonger ma carrière et de continuer à faire ce qui me rend heureux, c’est-à-dire jouer au plus haut niveau », a écrit le joueur de 35 ans sur les réseaux sociaux. Rafael Nadal est champion olympique en simple en 2008 et en double en 2016, vainqueur de 20 titres du grand chelem. Le champion s’est incliné vendredi dernier en demi-finale de Roland-Garros face à Novak Djokovic.

L’Espagnol n’indique pas précisément dans sa communication s’il souffre d’une blessure. Pour justifier son absence au tournoi londonien, il évoque les calendriers rapprochés entre Roland-Garros et Wimbledon, qu’il a remporté à deux reprises (2008 et 2010). « Il vient de s’écouler deux mois de grands efforts, et la décision que je prends porte à moyen et long terme. La prévention de toute forme d’excès dans mon corps est un facteur très important à ce stade de ma carrière afin d’essayer de continuer à me battre pour le plus haut niveau de compétition et de titres », a-t-il détaillé en espagnol sur Instagram.

Les Jeux olympiques, sa « priorité »

Rafael Nadal a souffert ces dernières saisons de blessures aux genoux qui l’ont parfois tenu longtemps éloigné des terrains. L’Espagnol avait déjà dû déclarer forfait pour les Jeux de Londres en 2012, en raison de souci à un genou. Il était le porte-drapeau de la délégation espagnole lors des derniers JO de Rio en 2016. Dans son message, le joueur salue ses fans en Angleterre et au Japon, et rappelle que les Jeux ont toujours été « une priorité » pour lui en tant que sportif, y trouvant « un état d’esprit que chaque sportif au monde espère vivre ».

Par Le Point avec AFP

Nadal, souffrant, renonce à Abou Dhabi

décembre 25, 2012

L’Espagnol Rafael Nadal, souffrant, ne disputera pas le tournoi exhibition d’Abou Dhabi où il comptait renouer fin décembre avec la compétition après six mois d’absence en raison d’une blessure au genou.

« Rafael Nadal a été contraint de déclarer forfait à la dernière minute en raison d’un virus gastrique », ont annoncé aujourd’hui les organisateurs de l’épreuve qui se déroule du 29 au 31 décembre.

L’ancien numéro un mondial n’a plus joué depuis juin dernier et son élimination au deuxième tour à Wimbledon. Il estime qu’il n’aura pas retrouvé toute la plénitude de ses moyens avant le mois de mars où il s’alignera au Masters 1000 d’Indian Wells.

Désormais quatrième au classement ATP, il compte disputer le tournoi de Doha, au Qatar, qui commmence le 1er janvier. Le premier tournoi du Grand Chelem de la saison, l’Open d’Australie, débute le 14 janvier.

Lefigaro.fr avec AFP

Les soeurs Williams bien décidées à remporter l’or aux JO de Londres.

juillet 31, 2012

JO 2012 : Serena et Venus Williams, deux tigresses du style en route pour gagner

Toutes les photos
 
  

Sérieusement motivées, les soeurs Williams, Venus et Serenaont pris ces JO 2012 d’assaut dès leur arrivée à Londres. Et plutôt bien parties, les deux tigresses américaines sont décidées à tout rafler. Une détermination mise à l’épreuve pour la quatrième fois pour Venus et pour la troisième fois pour Serena toutes deux récompensées par l’or olympique à plusieurs reprises. Motivée par une cinquième victoire à Wimbledon toute récente, nul doute que la benjamine des Williams devrait booster le duo sur sa lancée. Mais si les deux tenniswomen brillent par leur performances sportives, leur style sur le court joue lui aussi dans leur notoriété.

Capable du pire comme du meilleur, Serena se démarque généralement des autres joueuses par son côté hyper femme. Minijupes très mini, décolletés plutôt généreux et coiffures tout aussi travaillées, elle met le paquet et assume jusqu’au bout des ongles. Hors de question donc de changer la donne aux JO, Serena et son fessier de compet attaquent question style, la joueuse étant presque menaçante dans sa minirobe bleu nuit et ses accessoires rouges. Un look surveillé de près par Michelle Obama, First Lady en vadrouille à Londres pour les JO et supportrice fidèle de Serena.

Moins direct, Venus se fait plus mesurée. Mais pas question non plus de passer inaperçue. Si elle opte pour un ensemble blanc plutôt sage, elle se lâche avec une crinière bicolore bleue et rouge remuant au moindre mouvement.

Un style plein de caractère pour deux joueuses féroces bien décidées à faire passer le message : elle sont là pour gagner.

Puretrend.com

L’énorme exploit de Tsonga

juin 29, 2011

On croyait le sommet trop élevé. Battre Federer à Wimbledon représente un peu le même genre d’exploit que celui qu’avait réussi le Suisse contre Pete Sampras, détenteur du record de titres à Wimbledon (7), il y a tout juste dix ans en 8es de finale. Mais n’est pas Federer qui veut et Jo-Wilfried Tsonga ne semblait pas en mesure d’imiter «le Maître», qui disputait son 29e quart de finale consécutif en Grand Chelem. Du moins en début match…

Federer bien parti

En retard à l’allumage, Tsonga, breaké d’entrée devait courir après le score pendant tout le premier set. Ne parvenant pas à revenir sur Federer (3/6), il se trouvait dans une position d’autant plus délicate que ce dernier le surclassait dans le tie-break (3 points à 7). Or, jamais le Bâlois n’avait perdu un match en Grand Chelem après avoir perdu les deux premiers sets…

Une remontée inédite

Et pourtant, Tsonga avait le mérite de continuer à y croire, peut-être inspiré par la performance de Gilles Simon, qui avait réussi à remonter un handicap de deux manches contre Federer lors de l’Open d’Australie en début d’année (avant de perdre). Auteur du break dans le troisième jeu du troisième acte sur un passing qui retombait extérieur ligne, le Manceau conservait son avantage jusqu’au bout (6/4). Le quatrième set était la copie conforme du précédent sauf que Tsonga, davantage en confiance, frappait encore plus fort et jouait de mieux en mieux.

«Je ne sais pas comment j’ai fait»

Revenu à égalité (6/4), le Manceau donnait un coup supplémentaire sur la tête de Federer en réussissant le break d’entrée de cinquième set (1/0) ! Impressionnant de sérénité, Tsonga n’était jamais mis en danger sur son service. Même au moment de conclure il ne craquait pas (jeu blanc) et signait l’un des plus beaux exploits du sport français (6/4). «J’ai joué d’une manière incroyable. Je remettais tout dans le court aujourd’hui. C’est fou. Roger est le plus grand champion de notre sport. Je suis vraiment heureux de le battre sur gazon, sa surface favorite. Je ne sais pas comment j’ai fait pour revenir. J’ai juste joué de manière incroyable…» En demi-finales, il devra encore se surpasser pour battre Novak Djokovic, vainqueur de Bernard Tomic, qui même en proie aux doutes, reste plus expérimenté dans les grands rendez-vous…

Résultats des quarts de finale :
Djokovic (Ser, 2) – Tomic (Aus) 6/2 3/6 6/3 7/5
Tsonga (Fra, 12) – Federer (Sui, 3) 3/6 6/7 6/4 6/4 6/4

Sport24.com par par Nicolas Cerbelle

Wimbledon : Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale

juin 28, 2011

Vainqueur de David Ferrer, Jo-Wilfried Tsonga est le seul Français qualifié pour les quarts de finale de Wimbledon dans le tableau masculin. Il y retrouvera Roger Federer.

Richard Gasquet et Michaël Llodra ayant été logiquement éliminés par Andy Murray et Novak Djokovic dans l’après-midi, Jo-Wilfried Tsonga était le dernier espoir Français dans le tableau masculin. Opposé à David Ferrer, plus à l’aise sur terre battue que sur gazon, le Manceau a répondu aux attentes de ses supporters en dominant l’Espagnol en début de soirée (6/3 6/4 7/6).

Un service toujours aussi efficace
Imposant une pression permanente à l’Espagnol en retour en début de match (42% de points gagnés), Tsonga virait rapidement en tête (3/2 service à suivre). S’appuyant sur son puissant coup droit (36 coups gagnants), il se permettait même d’empocher la première manche sur l’engagement adverse (6/3). Inquiété en début de deuxième set avec deux balles de break à sauver à 1/1 (les seules du match), le Français faisait finalement la différence au meilleur moment, alors que Ferrer tentait d’égaliser à 5/5 (6/4). Quasiment intouchable sur son service (93% de points gagnés derrière sa première balle), Tsonga n’avait pas à regretter ses deux balles de break manquées dans un sixième jeu marqué par deux double-fautes de Ferrer puisqu’il bouclait facilement l’affaire dans le tie-break du troisième set (7 points à 1). Comme l’année dernière, il jouera donc les quarts de finale. Ce sera contre Roger Federer.

La 100e de Federer sur gazon
Le Suisse a néanmoins lâché son premier set de la quinzaine à Mikhaïl Youzhny (6/7 6/3 6/3 6/3), qu’il bat par la même occasion pour la 11e fois en autant de confrontations. Il enregistre surtout la 100e victoire de sa carrière sur gazon. Cet enjeu symbolique a peut-être crispé quelque peu Federer, qui a parfois été bien aidé par les cadeaux du Russe.

Résultats des 8es de finale :
Djokovic (Ser, 1) – Llodra (Fra) 6/3 6/3 6/3
Tomic (Aus) – Malisse (Bel) 6/1 7/5 6/4
Murray (GB, 4) – Gasquet (Fra, 17) 7/6 6/3 6/2
Lopez (Esp) – Kubot (Pol, q) 3/6 6/7 7/6 7/5 7/5
Fish (EU, 10) – Berdych (Rtc, 6) 7/6 6/4 6/4
Tsonga (Fra, 12) – Ferrer (Esp, 7) 6/3 6/4 7/6

Lefigaro avec Nicolas Cerbelle(Sport24.com)

Tsonga, service payant

juin 26, 2011

Grâce notamment à une véritable démonstration au service, Jo-Wilfried Tsonga n’a fait qu’une bouchée de Fernando Gonzalez au 3e tour de Wimbledon. Roger Federer s’est, lui, appliqué pour éliminer David Nalbandian.

Qu’aurait bien pu faire Fernando Gonzalez face à un tel Jo-Wilfried Tsonga, capable de servir pendant deux sets complets 90% de premières balles ? Assurément rien. En fait, le Manceau n’aura véritablement connu qu’une seule petite alerte lors de ce 3e tour face au Chilien lorsque, au début du 3e set, il se retrouva mis en demeure d’écarter trois balles de break. Une petite faute de concentration que le Français corrigeait promptement grâce à son service. Pour le reste, ce samedi aura été un long fleuve tranquille pour un Tricolore qui a confirmé de fort belle manière son statut d’outsider chez les bookmakers londoniens. Ainsi, la première manche se déroulait à la vitesse d’un TGV, Tsonga breakant à 2-1 pour conclure l’affaire en 22 minutes chrono (6/3). Et si la deuxième manche s’ouvrait par un jeu blanc de Gonzalez, le Français le cueillait ensuite en remportant trois jeux d’affilée (3-1). Fort de cet avantage, il déroulait jusqu’au bout (6/4). Dès lors, hormis donc la petite alerte du premier jeu du dernier acte, le Chilien n’avait plus le cœur de s’opposer au festival de son adversaire, auteur de 29 aces, de 47 coups gagnants et qui s’offrait même le luxe d’en finir sur l’engagement du Sud-Américain.

Federer évite le piège

Favori des bookmakers anglais, Roger Federer continue, lui, son sans-faute à Wimbledon avec un troisième match remporté sans concéder le moindre set. Ce samedi, le Suisse passait pourtant un test sérieux, puisqu’il retrouvait David Nalbandian, qui l’avait battu 8 fois en 18 confrontations. Rapidement en tête, Federer a eu du mal à conserver son break d’avance dans le premier set mais a résisté (6/4). Dès lors, le plus dur semblait fait pour le n°3 mondial, d’autant que l’Argentin souffrait de la cuisse gauche. Et malgré une première balle de match gaspillée sur un smash immanquable, Federer pliait l’affaire sans trembler (6/4 6/2 6/4). «Je savais que ce serait un bon match. Je pense que David a été un peu gêné dans ses déplacements. Il y a eu quelques fautes mais je suis content de m’en être sorti (…) Je pense que je joue mieux que la saison passée. Je sers mieux, ce qui permet de me relâcher davantage.»

Résultats du 3e tour :
Berdych (Rtc, 6) – Bogomolov (EU) 6/2 6/4 6/3
Nadal (Esp, 1) – Muller (Lux) 7/6 7/6 6/0
Fish (EU, 10) – Haase (PB) 6/3 6/7 6/2 1/1 ab
Kubot (Pol) – Monfils (Fra, 9) 6/3 3/6 6/3 6/3
Del Potro (Arg, 24) – Simon (Fra, 15) 7/6 7/6 7/5
Federer (Sui, 3) – Nalbandian (Arg, 28) 6/4 6/2 6/4
Tsonga (Fra, 12) – Gonzalez (Chi) 6/3 6/4 6/3

Lefigaro.fr avec Sport24.com