Posts Tagged ‘Windsor’

Canada-Vaccination : plus de 80 employés des hôpitaux de Windsor renvoyés

octobre 8, 2021

Plus de 80 membres du personnel des hôpitaux de Windsor ont officiellement été renvoyés ou ont perdu leurs privilèges hospitaliers parce qu’ils ne sont pas vaccinés contre la COVID-19.

Les membres du personnel avaient jusqu'au 7 octobre pour recevoir au moins leur première dose de vaccin contre la COVID-19.

© Photographerlondon /iStock Les membres du personnel avaient jusqu’au 7 octobre pour recevoir au moins leur première dose de vaccin contre la COVID-19.

Il y a deux semaines, 147 employés de l’Hôpital régional de Windsor et 32 de l’hôpital Hôtel-Dieu Grâce avaient été suspendus sans salaire. Ils avaient jusqu’à jeudi pour se conformer à la politique de vaccination ou présenter une exemption.

Nous devons, individuellement et collectivement, faire tout ce qui est en notre pouvoir pour minimiser le risque de propagation de la COVID-19. Se faire vacciner et suivre les mesures de santé publique sont deux facteurs clés qui réduisent le risque, en particulier dans un environnement où nous soignons de nombreux patients immunodéprimés», indique le Dr Wassim Saad, chef du personnel de l’hôpital, dans un communiqué.

En date de jeudi, 57 employés et six professionnels de l’hôpital régional ne s’étaient toujours pas conformés à la politique de vaccination. Sur ce nombre, 32 sont considérés comme du personnel soignant.L’hôpital précise que 98,5 % des employés et du personnel professionnel sont toutefois entièrement vaccinés.

Aucune de ces personnes qui quittent cet établissement n’aura d’impact sur la manière dont les soins sont dispensés dans cet établissement», confirme par ailleurs David Musyj, PDG de l’Hôpital régional de Windsor.

De son côté, l’hôpital Hôtel-Dieu Grâce a annoncé jeudi que 24 de ses employés qui ne se sont pas conformés à la politique de vaccination seront licenciés, 19 sont considérés comme du personnel soignant.

Deux membres du personnel professionnels – y compris des médecins – perdront leurs privilèges à l’hôpital.

Cinq employés ont par ailleurs présenté des exemptions. Ces personnes devront subir des tests de dépistage réguliers.Dans l’ensemble, 98 % des employés de l’Hôtel-Dieu Grâce et 98 % du personnel professionnel sont vaccinés.

Dans les deux établissements hospitaliers, le personnel professionnel n’est techniquement pas employé par l’hôpital, ce sera donc au conseil d’administration des deux endroits de décider leur sort.

Une politique de vaccination régionale

Cinq hôpitaux du Sud-Ouest ont mis en place une politique similaire.

En date de lundi, 14 employés de l’hôpital Erie Shores HealthCare de Leamington n’étaient pas en conformité avec les directives de l’établissement concernant la vaccination contre la COVDI-19. Deux ont été renvoyés et une douzaine ont été placés en congé sans solde de deux semaines.

Ailleurs, le personnel de l’Alliance pour la santé de Chatham-Kent et l’hôpital Bluewater à Sarnia a jusqu’au 31 octobre pour se faire vacciner.

Avec CBC/Radio-Canada

Canada: Un homme accusé d’exhibitionnisme et d’actions indécentes à Windsor

février 11, 2021

Dany Côté a été accusé, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke, d’actions indécentes et d’exhibitionnisme à l’encontre d’enfants.

Dany Côté, un homme de 38 ans, a été accusé, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke, d’actions indécentes et d’exhibitionnisme à l’encontre d’enfants.

© Martin Bilodeau/Radio-Canada Dany Côté, un homme de 38 ans, a été accusé, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke, d’actions indécentes et d’exhibitionnisme à l’encontre d’enfants.

Le suspect de 38 ans a été arrêté à Windsor dans la soirée de mardi à la suite de signalements faits par des citoyens, qui l’ont vu approcher des enfants. Il a été aperçu en train de rôder et avait un comportement suspect, selon la Sûreté du Québec (SQ).

L’homme fait face en tout à cinq chefs d’accusation. On lui reproche également d’avoir commis une action indécente dans un endroit public et d’avoir exhibé ses organes génitaux devant un enfant de moins de 16 ans. Les faits reprochés se seraient déroulés entre le 4 décembre et le 8 février.

Compte tenu de ses antécédents judiciaires pour des crimes à caractère sexuel, Dany Côté n’avait pas le droit de se trouver près d’une école ou d’un parc. Il sera de retour jeudi devant tribunal afin de fixer une date sur son enquête pour remise en liberté. La Couronne s’est également opposée à sa remise en liberté.

Mobilisation de la communauté

L’appréhension de l’homme par la police semble avoir été facilitée par la mobilisation de parents sur les réseaux sociaux, qui ont dénoncé la présence d’un véhicule suspect dans les rues de la ville au cours des derniers jours.

Une citoyenne rencontrée par Radio-Canada Estrie dit que c’est une publication publiée sur Facebook, vendredi dernier, qui lui a mis la puce à l’oreille. Elle avait croisé le suspect deux jours plus tôt, près de chez elle. «C’était une publication d’une maman qui mentionnait que sa petite fille avait été abordée par un homme conduisant une voiture gris foncé. Il avait dit à sa petite fille de le rejoindre dans son auto», dit-elle.

La maman d’une fille de 12 ans, qui aurait été suivie par le suspect, a également décidé de faire une publication sur le média social. Elle reçoit cinq témoignages similaires concernant le rôdeur. «On a fait le lien que c’était la même auto et la même personne», relate-t-elle.

Le lendemain, elle fait un signalement à la police.

La mairesse de Windsor, Sylvie Bureau, salue la rapidité avec laquelle les citoyens se sont mobilisés pour permettre l’arrestation du suspect.

«Les médias sociaux ont parfois du bon, et c’est le cas cette fois-ci», lance la mairesse. «Les gens étaient inquiets.»

Avec CBC/Radio-Canada