Posts Tagged ‘Wrightsville Beach’

Plusieurs morts et des habitants pris au piège par l’ouragan Florence

septembre 14, 2018

Un monospace abandonné dans une rue inondée près de New Bern (Caroline du Nord), le 14 septembre 2018 pendant l’ouragan Florence / © AFP / Logan Cyrus

L’ouragan Florence a fait vendredi ses premiers morts sur le côte atlantique des Etats-Unis, dont une femme et son bébé, accompagné par des vents qui ont déraciné des arbres et des pluies torrentielles qui ont provoqué des inondations, avec des dizaines d’habitants pris au piège.

Au moins quatre décès ont été confirmés de sources officielles.

Le président américain Donald Trump se rendra « en début ou milieu de semaine prochaine » dans les régions affectées, a annoncé la Maison Blanche.

Accompagné de pluies torrentielles et de vents violents, l’oeil de l’ouragan a touché terre près de Wrightsville Beach (Caroline du Nord) à 07H15 (11H15 GMT), avec des vents jusqu’à 150 km/h, selon le centre national des ouragans (NHC).

Florence a toutefois faibli en intensité dans l’après-midi et a été rétrogradé en tempête tropicale, avec des vents détectés à 110 km/h.

Mais son amplitude et sa très lente avancée –6 km/h– dans les terres inquiète les autorités.

Dans son bulletin de 20H00 (00H00 GMT), le NHC a mis en garde contre une forte marée nocturne, poussée par le vent, sur la côte et des « inondations catastrophiques attendues sur des zones de Caroline du Nord et Caroline du Sud ».

Dans la ville portuaire de Wilmington, en Caroline du Nord, des arbres ont été déracinés, des panneaux renversés et des vitres brisées sous la force du vent et des trombes d’eau. De nombreux transformateurs électriques ont explosé.

Des pompiers s’activent à dégager un arbre qui a fait deux morts en tombant sur une maison de Wilmington (Caroline du Nord), le 14 septembre 2018 / © AFP / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS

– « Scénario catastrophe » –

La police de la ville a annoncé qu’une femme et son bébé avaient été tués lorsqu’un arbre est tombé sur leur maison. Le père a été blessé et hospitalisé.

Des pompiers ont oeuvré toute la matinée devant cette maison de plain-pied dont un pan de mur s’est complètement effondré sous la violence du choc.

« Il y avait beaucoup de craquements, les arbres tremblaient », a raconté à l’AFP Shane Wilson, un voisin.

« La plupart du voisinage avait évacué. Seuls moi, eux et quelques voisins avions décidé de rester », a précisé un autre voisin, Adam Sparks.

« Qui pouvait se préparer à ça? C’est le scénario catastrophe. Les arbres derrière leur maison sont très grands et très vieux. Il y a toujours des risques avec des arbres de ce genre », a-t-il expliqué.

Une autre femme, malade, est décédée car les secours n’ont pas pu parvenir jusqu’à elle à cause des arbres bloquant les rues, selon une porte-parole du comté de Pender. Elle a succombé à une crise cardiaque, d’après les médias locaux.

L’ouragan Florence souffle dans les rues de Wilmington (Caroline du Nord), le 14 septembre 2018 / © AFP / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS

Roy Cooper, gouverneur de Caroline du Nord, a indiqué dans un communiqué qu’une autre personne avait trouvé la mort dans le comté de Lenoir en branchant un générateur.

Selon les médias locaux, un homme de 77 ans est décédé dans le même comté après avoir été emporté par une rafale de vent.

Les autorités ont mis en garde les habitants contre tout relâchement alors que les pluies torrentielles se déverseront pendant de longues heures sur les mêmes régions.

« Nous sommes encore en plein dans la tempête et, si elle ne vous a pas atteints, elle le fera », a mis en garde M. Cooper, lors d’une conférence de presse. Auparavant, il s’était dit « très inquiet du fait que des localités entières puissent être détruites ».

Les rivières devraient frôler voire battre des records de crue et inonder à l’intérieur des terres.

A la confluence des rivières Neuse et Trent et proche d’un estuaire, la ville touristique de New Bern, environ 30.000 habitants, a été frappée par des inondations soudaines dans la nuit de jeudi à vendredi qui ont piégé des centaines de personnes.

Des pluies de cette intensité n’arrivent « qu’une fois tous les mille ans », a lancé Roy Cooper, soulignant que le niveau des rivières « va monter pendant des jours ».

L’ouragan Florence déferle sur la côte est américaine / © AFP / Kate Gillam, Gianrigo Marletta

– 680.000 foyers sans électricité –

Environ 1,7 million d’habitants avaient été sommés de se mettre à l’abri, loin du littoral. Mais beaucoup n’ont pas suivi cette consigne.

Et certaines zones inondées sont trop dangereuses pour que « nos secouristes interviennent », a expliqué Jeff Byard, responsable de l’Agence fédérale de gestion des urgences (Fema), qui a mobilisé 1.200 personnes pour les opérations de recherche et de secours.

Des volontaires, comme la « Cajun Navy » venue de Louisiane avec leurs bateaux à fond plat, apportent également leur aide.

Plus de 680.000 personnes étaient privées d’électricité vendredi après-midi en Caroline du Nord, qui compte environ dix millions d’habitants, selon les services d’urgence.

Quelque 20.000 personnes avaient trouvé refuge vendredi dans plus de 150 centres d’accueil de cet Etat.

Un couvre-feu a été instauré dans plusieurs localités de la côte atlantique pour éviter les pillages.

La tempête doit s’enfoncer vers l’intérieur des terres jusqu’à samedi avant de virer dimanche vers le nord, selon le NHC, avec une « perte importante d’intensité ».

Romandie.com avec(©AFP / (15 septembre 2018 02h51)

L’ouragan Florence s’abat sur la côte atlantique américaine

septembre 14, 2018

Wilmington (Etats-Unis) – L’ouragan Florence s’est abattu vendredi matin sur la côte atlantique américaine, amenant des pluies diluviennes poussées par des vents violents risquant de provoquer des inondations « catastrophiques » selon les autorités.

« L’ouragan Florence a touché terre près de Wrightsville Beach, en Caroline du Nord, à 07H15 (11H15 GMT) avec des vents maximum estimés à 150 km/h », a annoncé le Centre national des ouragans (NHC) dans un tweet.

L’impact de l’ouragan a été précédé par des vents violents tourbillonnants qui ont commencé à souffler peu après 5H00 locales (09H00 GMT), projetant des trombes d’eau dans tous les sens et faisant s’envoler débris et panneaux de signalisation.

La ville portuaire de Wilmington, en Caroline du Nord, s’était réveillée au son de plusieurs détonations, possiblement de transformateurs électriques ayant explosé, selon un journaliste de l’AFP sur place.

L’ouragan reste dangereux même s’il a été rétrogradé en catégorie 1 sur l’échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, a averti le NHC.

Il doit décharger vendredi ses pluies torrentielles pendant de longues heures avant de s’enfoncer samedi à l’intérieur des terres, accentuant le risque d’inondations et de crues soudaines, selon la météo américaine.

Florence « se déplace vers l’Ouest à 9 km/h », a précisé le Centre des ouragans dans son point de 08H00 (12H00 GMT). « Un affaiblissement graduel est prévu plus tard aujourd’hui (vendredi) et ce (vendredi) soir ».

En Caroline du Nord, près de 300.000 foyers étaient déjà privés d’électricité, et les services d’urgence tentaient de secourir des centaines de personnes bloquées chez elles par des inondations dans la ville de New Bern.

« Cette tempête sera destructrice », a prévenu le gouverneur de Caroline du Nord Roy Cooper. « Des effets catastrophiques seront ressentis ».

« Le plus important, c’est l’eau, avait affirmé jeudi Steve Goldstein, responsable de l’Agence fédérale océanique et atmosphérique (NOAA), alors que les vagues portées par la marée ont commencé à submerger le rivage en soirée. « La menace des vents s’est un peu éloignée mais cela reste un ouragan très dangereux et puissant ».

Environ 1,7 million de personnes ont été sommées de se mettre à l’abri, loin du littoral.

– Couvre-feu –

A plusieurs centaines de kilomètres au sud, la célèbre station balnéaire de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, s’est aussi transformée en ville-fantôme: rues désertes, stations-essence fermées et fenêtres calfeutrées. Mais certains habitants ont ignoré les appels à évacuer la zone.

Un couvre-feu a été instauré, comme dans plusieurs autres localités de la côte atlantique et les autorités avaient appelé la population à évacuer dès mardi. Pour ceux qui n’ont pas voulu ou pu partir, plusieurs centres d’accueil ont été mis en place.

Une équipe de volontaires a fait le voyage depuis la Louisiane, victime de graves inondations en 2016, pour participer aux opérations de secours. « Nous sommes venus pour aider, pour faire dans d’autres régions ce que nous avons appris à faire quand la majorité de l’Etat a été inondé », a expliqué à l’AFP Rob Gaudet, l’un des fondateurs de l’association Cajun Navy.

Selon le service national météorologique (NWS), environ 4,9 millions de personnes devraient subir des précipitations de plus de 25 cm dans les cinq prochains jours.

« Les inondations à l’intérieur des terres sont très meurtrières et c’est ce qui va arriver », a averti Brock Long, chef de l’Agence fédérale des situations d’urgence (Fema).

« L’infrastructure va être endommagée, le courant va être coupé, a-t-il poursuivi. Cela pourrait durer des jours, voire plusieurs semaines ».

Au total, entre un et trois millions d’usagers pourraient être victimes de coupures de courant dans les deux Etats de Caroline, a indiqué le fournisseur d’électricité Duke Energy, basé dans la région. Près de 3.000 électriciens de tout le pays étaient arrivés jeudi en renfort des 20.000 professionnels réquisitionnés pour rétablir le courant une fois le gros de la tempête passée, a indiqué la compagnie sur Twitter.

Plus de 1.000 vols ont déjà été annulés en raison de l’ouragan, selon les médias américains.

Romandie.com avec(©AFP / 14 septembre 2018 12h33)