Posts Tagged ‘Yves Lévesque’

Canada-Québec: Deux jours après le scrutin, le bloquiste René Villemure l’emporte dans Trois-Rivières

septembre 22, 2021

Le suspense aura été à son maximum jusqu’à la toute fin. Au terme du dépouillement des bulletins de vote postaux qui s’est tenu mercredi après-midi, c’est le candidat bloquiste René Villemure qui a été élu dans la circonscription de Trois-Rivières.

René Villemure est le candidat bloquiste dans la circonscription de Trois-Rivières aux élections fédérales.

© /Radio-Canada René Villemure est le candidat bloquiste dans la circonscription de Trois-Rivières aux élections fédérales.

Il a terminé devant son adversaire conservateur Yves Lévesque grâce à une majorité de 93 voix.

Il restait encore 2692 bulletins à être comptabilisés avant de connaître l’identité du gagnant. Six paires de scrutateurs se sont affairés à compter les votes restants. Pour assister à l’opération, une dizaine de représentants de candidats étaient sur place.

Trois-Rivières faisait partie de la quinzaine de circonscriptions au pays dont le candidat élu n’était toujours pas connu, et ce, deux jours après le scrutin fédéral de lundi. C’est d’ailleurs à cet endroit que l’écart de voix entre la première position et la deuxième était le plus petit à travers le Canada avant le dépouillement des bulletins de vote spéciaux. Le bloquiste René Villemure détenait une courte majorité de 32 voix sur Yves Lévesques du Parti conservateur.

La lutte a tenu la région, voire même l’ensemble du pays, en haleine au cours des derniers jours. Les candidats bloquiste, conservateur et libéral se sont tour à tour échangé la première place lors de la soirée électorale. Avant le dépouillement de l’après-midi, environ 700 voix séparaient René Villemure du libéral Martin Francoeur, campé en troisième place.

Avec Radio-Canada par Sébastien St-Onge 

Canada/Trois-Rivières: Le Parti conservateur fait de nouveau confiance à Yves Lévesque

juin 29, 2021

L’ancien maire et candidat défait aux dernières élections fédérales, Yves Lévesque, tentera à nouveau de se faire élire dans la circonscription de Trois-Rivières sous la bannière conservatrice.

Yves Lévesque sera à nouveau candidat sous la bannière du Parti conservateur du Canada aux prochaines élections fédérales.

© Raphaël Poliquin/Radio-Canada Yves Lévesque sera à nouveau candidat sous la bannière du Parti conservateur du Canada aux prochaines élections fédérales.

Plus tôt cette année, Yves Lévesque avait révélé sur nos ondes son souhait de faire partie de la course. Sa candidature a été confirmée mardi matin.

La conférence de presse a eu lieu à l’Amphithéâtre Cogeco, un projet phare piloté par Yves Lévesque alors qu’il était maire de Trois-Rivières.

C’est la deuxième fois que l’ex-maire tentera d’obtenir un siège à la Chambre de communes. En octobre 2019, Yves Lévesque avait terminé troisième dans la course avec le quart des votes (25,2 %).  La bloquiste Louise Charbonneau avait obtenu 28,5 % des votes, suivie de près par la candidate libérale, Valérie Renaud-Martin, avec 26 % des voix.

L’écart à Trois-Rivières, pour le parti Conservateur, comparé à d’autres régions du Québec, je pense qu’on a très bien scoré», affirme Yves Lévesque.

Il estime que sa défaite en 2019 est attribuable à la position de l’ancien chef conservateur Andrew Sheer sur l’avortement et non à un rejet de sa candidature.

La candidature d'Yves Lévesque a été confirmée mardi, en présence du député conservateur et lieutenant politique du Parti conservateur pour le Québec, Richard Martel.

© Amélie Desmarais/Radio-Canada La candidature d’Yves Lévesque a été confirmée mardi, en présence du député conservateur et lieutenant politique du Parti conservateur pour le Québec, Richard Martel.

Yves Lévesque, qui a été maire de Trois-Rivières durant 17 ans, affirme avoir toujours la flamme. J’ai des dossiers qui me tenaient à coeur à titre de maire de Trois-Rivières qui n’ont toujours pas été réglés, dit-il. Je suis le même gars, avec la même fougue et la même détermination.»

Mardi matin, il a par ailleurs décoché une flèche à l’endroit du ministre libéral de la Mauricie François-Philippe Champagne en affirmant que le train à grande fréquence *TGF) et le projet d’agrandissement de l’aéroport annoncés lors de la dernière campagne électorale, il y a plus de deux ans, n’ont toujours pas été concrétisés.

La date des prochaines élections fédérales n’est pas encore connue, mais les différents partis présents sur la colline parlementaire sont tous en train de recruter des candidats en vue du déclenchement de la campagne.

Autres potentiels candidats dans Trois-Rivières

La députée du Bloc québécois Louise Charbonneau a déjà annoncé son intention de ne pas se représenter aux élections. Quant à la conseillère municipale Valérie Renaud-Martin, elle vise désormais la mairie de Trois-Rivières.

L’éthicien René Villemure est le seul candidat à l’investiture du Bloc québécois dans la circonscription de Trois-Rivières. Pierre Piché avait annoncé son intention de s’y présenter, mais il a été disqualifié de la course. En entrevue à l’émission Toujours le matin, André Valois a déclaré qu’il songe aussi à briguer l’investiture.

Dans les rangs du Parti libéral du Canada, l’éditorialiste du quotidien Le Nouvelliste, Martin Francoeur, songe à se présenter comme candidat dans la circonscription de Trois-Rivières.

Par  CBC/Radio-Canada avec les informations d’Amélie Desmarais

Trois-Rivières: Mariannick Mercure traite Yves Lévesque et les conservateurs de «criminels climatiques»

septembre 27, 2019

 

Le candidat conservateur, Yves Lévesque, s'est fait accueillir à la marche pour le climat avec une affiche affirmant que les conservateurs sont des «criminels climatiques».
© François Gervais Le candidat conservateur, Yves Lévesque, s’est fait accueillir à la marche pour le climat avec une affiche affirmant que les conservateurs sont des «criminels climatiques».
Présente à la marche pour le climat, la conseillère trifluvienne Mariannick Mercure a apostrophé Yves Lévesque en traitant les conservateurs de «criminels climatiques».

Le candidat conservateur dans Trois-Rivières était au point de départ de la marche, à l’Université du Québec à Trois-Rivières, et discutait avec le conseiller François Bélisle lorsque Mme Mercure s’est placée devant lui.

«Ça n’a pas de bons sens, vous ne devriez pas être là, M. Lévesque. Vous êtes des criminels climatiques», lance Mme Mercure, dans une intervention filmée et de toute évidence préméditée.

Yves Lévesque réplique en l’accusant d’être extrémiste.

«Sais-tu quoi? Les extrémistes, autant de la gauche que de la droite, ça ne rassemble pas», dit calmement Yves Lévesque.

«Vous devriez partir, vous êtes pas le bienvenu ici», répète Mme Mercure.

Interrogée plus tard sur la raison qui l’a poussée à apostropher M. Lévesque de la sorte, la conseillère municipale réitère que, selon elle, il n’avait pas sa place à cette marche pour le climat, en tant que candidat conservateur, mais aussi comme ancien maire de Trois-Rivières.

«Il est venu serrer des mains pour sa campagne électorale, mais quiconque connaît le programme des conservateurs et le legs d’Yves Lévesque comprend très bien pourquoi j’ai fait ça. Il n’avait pas sa place là. C’est hypocrite», soutient-elle.

Par Martin Martin Lafrenière avec Le Nouvelliste

Un 4e mandat pour Yves Lévesque à Trois-Rivières

novembre 4, 2013

Le maire sortant, Yves Lévesque, a été réélu avec 49,2 % des voix.

La conseillère sortante Sylvie Tardif a terminé deuxième avec près de 31,2 % des voix. Catherine Dufresne finit troisième avec 14 % des votes. Suivent Marcelle Girard (2,7 %), Richard Saint-Germain (2,2 %) et Pierre Benoit Fortin (0,6 %).

En entrevue après sa réélection, Yves Lévesque a reconnu que la campagne avait été féroce. Il a encore une fois déploré le climat au conseil municipal depuis la formation du Groupe des 7 et du parti politique Force 3R.

« Je n’ai jamais pris une décision pour nuire à cette ville-là. »
— Le maire Yves Lévesque

En plus des candidates défaites à la Mairie Catherine Dufresne et de Sylvie Tardif, qui ne reviennent pas au conseil, Alain Croteau et Marie-Josée Tardif ont été battus dans leurs districts électoraux.

Il s’agit du quatrième mandat d’Yves Lévesque à la mairie de Trois-Rivières. Il avait auparavant été maire de la municipalité de Trois-Rivières-Ouest.

Le nouveau conseil sera assermenté le 15 novembre. La première réunion du conseil aura lieu le 18 novembre.

Le budget 2014 sera voté quelques semaines plus tard, en décembre.

Réactions des candidats défaits

Dans son discours, Sylvie Tardif, a déploré la division du vote. Sa défaite met fin à dix ans de politique à Trois-Rivières.

« Je tourne la page sur la vie politique municipale. »
— Sylvie Tardif, candidate défaite

Avec 14% des suffrages, Catherine Dufresne termine troisième et n’aura pas droit au remboursement de 70 % ses dépenses électorales, elle qui avait placardé la ville de ses pancartes.

Philosophe, la jeune candidate n’écarte pas un retour en politique. Pour elle, la population a fait son choix : celui de la continuité.

« Je pense que les gens voulaient avoir un maire qui avait une vision, puis qui avance seul. »
— Catherine Dufresne, candidate défaite

La candidate Marcelle Girard, qui a obtenu 2,7 % des voix, termine en quatrième place avec peu de moyens et une petite équipe. Elle s’est dite déçue de la politique.

« Je m’attendais honnêtement à ce qu’on fasse un débat d’idées. […] Ce qui n’a pas, je pense, été le cas. »
— Marcelle Girard, candidate défaite

Le candidat Richard St-Germain était amer après sa défaite La cinquième place du chef de Force 3R, Richard Saint-Germain, a quelque peu surpris. Le parti politique n’a par ailleurs pas réussi à faire élire aucun de ses candidats aux postes de conseillers. Richard St-Germain affirme que la population n’a manifestement pas voulu d’un parti politique et qu’une réflexion doit s’amorcer sur l’avenir de la formation.

« Les gens ont menti. Ils prétendaient vouloir du changement, ne plus vouloir de hausse de taxes… Les gens ont menti sur toute la ligne. »
— Richard St-Germain, candidat défait

Pierre-Benoit Fortin est arrivée en queue de peloton avec 352 votes.

Conseillers municipaux élus

•Jean Perron (Châteaudun)
•Pierre-Luc Fortin (des Estacades)
•Guy Daigle (Laviolette)
•François Bélisle (Pointe-du-Lac)
•Michel Cormier (Saint-Louis-de-France)
•Joan Lefebvre (des Plateaux)
•Marie-Claude Camirand (Chavigny)
•Daniel Cournoyer (Sainte-Marthe)
•Yves Landry (des Terrasses)
•René Goyette (de la Madeleine)
•Ginette Bellemarre (Rigaud)
•Pierre A. Dupont (Sainte-Marguerite)
•Sabrina Roy (du Sanctuaire)
•Jeannot Lemieux (des Vieilles Forges)
•Jean-François Aubin (Marie-de-l’Incarnation)
•André Noël (du Carmel)

Radio-canada.ca