Posts Tagged ‘Zaria’

Nigeria: attaque dans une université, un mort, un blessé et cinq personnes enlevées

juin 11, 2021

Des hommes armés ont attaqué jeudi soir une université dans le nord du Nigeria, tuant un étudiant et en blessant un autre, et kidnappant cinq personnes, dont trois étudiants, selon un communiqué vendredi 11 juin du syndicat des enseignants.

L’attaque s’est déroulée entre 23H00 et 00H00, à l’Université polytechnique Nuhu Bamalli de Zaria, une localité située dans l’Etat de Kaduna. «Deux membres du personnel académique ont été kidnappés» ainsi que «trois étudiants», selon ce communiqué signé par le président du syndicat des enseignants, Aliyu Kofa.

L’épouse et deux enfants de l’un des personnels kidnappés ont également été enlevés par les ravisseurs «mais ont été libérés dans la matinée», précise ce communiqué. Lors de l’attaque, «les kidnappeurs ont tiré sur deux étudiants, l’un d’entre eux est mort ce matin tandis que l’autre est toujours pris en charge médicalement», est-il ajouté. Vendredi matin, le recteur de l’université Mohammed Kabir Abdullahi a confirmé à l’AFP l’attaque, mais il n’était pas en mesure de communiquer le nombre de personnes enlevées.

Cette attaque est la dernière d’une série d’enlèvements d’écoliers ou d’étudiants ces derniers mois dans le centre et le nord-ouest du Nigeria, où depuis une décennie des bandes armées terrorisent les populations, pillant des villages, volant le bétail et pratiquant des rapts de masse contre rançon.

Début juin, au moins 136 enfants ont été enlevés dans une école privée musulmane dans l’Etat voisin du Niger (Centre du Nigeria). Ils n’ont toujours pas été libérés par leurs ravisseurs, qui exigent le paiement d’une rançon. Depuis décembre 2020, au moins 866 enfants et adolescents ont été enlevés au Nigeria dans l’attaque de leurs établissements. Le pays le plus peuplé d’Afrique fait face à d’autres immenses défis sur le plan de la sécurité, notamment une rébellion djihadiste dans le nord-est, qui a fait plus de 40.000 morts depuis 2009.

Par Le Figaro avec AFP

Le Nigeria dit avoir arrêté le cerveau des attentats de Jos et Zaria

juillet 8, 2015

Lagos – L’armée nigériane a affirmé mercredi avoir arrêté le présumé cerveau des attentats du groupe islamiste Boko Haram à Jos, une ville du centre du pays, et à Zaria, dans le nord, qui ont fait plus de 70 morts.

Le porte-parole de l’armée Sani Usman a indiqué qu’un cordon de sécurité mis en place après les attaques a conduit à l’arrestation du baron et de deux complices dans l’Etat de Gombe (nord-est).

L’armée avait auparavant annoncé sur Twitter l’arrestation du cerveau des attentats.

Les attaques de dimanche soir à Jos ont visé une mosquée, criblée de balles et frappée au lance-roquettes, et un restaurant, prisé des voyageurs, à quelques minutes d’intervalle.

Le bilan des victimes des violences à Jos est passé de 44 à 51 morts, a indiqué mercredi à l’AFP Mohammed Abdulsalam, le coordinateur de l’Organisation nationale de gestion des urgences (NEMA).

L’attentat survenu mardi à Zaria, dans l’Etat de Kaduna, a fait au total 25 morts. Un engin explosif, très vraisemblablement porté par un kamikaze, a explosé dans des bureaux de l’administration locale de cette localité, au moment où des fonctionnaires faisaient la queue pour subir des contrôles d’identité.

Jos, capitale de l’Etat de Plateau, est régulièrement la cible d’attaques de Boko Haram, qui n’a cessé d’intensifier ses raids depuis l’entrée en fonction du nouveau président Muhammadu Buhari le 29 mai.

Depuis, plus de 550 personnes ont péri dans les violences attribuées à Boko Haram, selon un décompte de l’AFP.

Romandie.com avec(©AFP / 08 juillet 2015 18h50)