Posts Tagged ‘zurich’

Donald Trump arrivé à Davos, crainte d’une guerre des monnaies

janvier 25, 2018

Donald Trump arrive à Zurich (Suisse) et s’apprête à prendre le chemin de Davos, le 25 janvier 2018 / © AFP/Archives / Nicholas Kamm

Donald Trump est arrivé jeudi à Davos, où l’élite économique mondiale se demande si elle va être mangée à la sauce « America First », alors que son secrétaire au Trésor a ravivé le spectre d’une guerre des changes.

Le président américain est arrivé à la mi-journée en hélicoptère dans la très chic station alpine, où une certaine fébrilité était palpable parmi les participants, à la veille d’un discours très attendu vendredi.

« Ce qui est le plus fascinant chez le président Trump, c’est sa capacité à surprendre et je suis sûr que nous serons surpris demain », a déclaré à l’AFP l’ancien Premier ministre finlandais Alexander Stubb, désormais vice-président de la Banque européenne d’investissement.

Le chef de l’Etat américain entend « raconter au monde à quel point l’Amérique est formidable et comment elle va bien. (…) Notre pays est enfin en train de GAGNER à nouveau! », avait tweeté Donald Trump peu avant de quitter les Etats-Unis.

Voilà qui donne le ton pour les quelque 3.000 chefs d’entreprises ou dirigeants politiques de haut vol rassemblés depuis trois jours.

Les lieutenants du milliardaire américain, qui est flanqué de pas moins de six membres de son exécutif, ont largement préparé le terrain.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a assuré mercredi que le dollar faible était « bon » pour les Etats-Unis, et jeudi que Washington n’était « pas préoccupé » par le niveau du billet vert.

L’ancien banquier a ainsi fait grimper l’euro au plus haut en trois ans face au dollar, une évolution déconnectée de la vigoureuse croissance américaine, et pénalisante pour les exportateurs européens.

« On ne joue pas avec les parités » des devises, a mis en garde jeudi le ministre français des Finances Bruno Le Maire, très inquiet puisque la France bataille avec un déficit commercial endémique.

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a pour sa part estimé que dans un contexte de « guerres commerciales », désormais « les troupes américaines montent au front ».

– ‘Dans la gueule du loup’ –

Donald Trump s’entretiendra à Davos avec la Première ministre britannique Theresa May, alors que la « relation spéciale » entre les deux pays bat de l’aile, et avec le chef du gouvernement israélien Benjamin .

Il doit aussi voir le président rwandais, Paul Kagame, qui préside également depuis le 1er janvier l’Union africaine. Et ce alors que la presse américaine attribue à Donald Trump des propos insultants sur les Etats africains, qualifiés de « pays de merde ».

Theresa May, qui doit s’exprimer jeudi à 13H00 GMT, devrait elle exhorter les investisseurs à s’engager contre la désinformation, mais aussi les discours haineux ou le harcèlement sexuel propagés par les réseaux sociaux.

Premier président américain à se rendre au Forum économique mondial depuis Bill Clinton en 2000, Donald Trump est attendu avec des sentiments mitigés.

Sa récente décision de réduire nettement le taux d’imposition des entreprises, la flambée de Wall Street et la robuste croissance des Etats-Unis ont de quoi plaire aux maîtres de la finance et aux PDG.

Donald Trump a d’ailleurs prévu de dîner avec des chefs d’entreprises européennes jeudi.

Mais le discours protectionniste de Donald Trump et ses sorties intempestives sur des sujets géopolitiques sensibles tranchent avec le ton très consensuel prisé à Davos, où les tables rondes sur les bienfaits du libre-échange alternent avec les initiatives caritatives.

« C’est vrai que les gens apprécient le dynamisme des marchés et la réforme fiscale annoncée aux Etats-Unis mais ils sont aussi très nerveux face aux tensions géopolitiques mondiales et donc partiellement à cause de Trump », a souligné auprès de l’AFP Robert Kaplan, analyste au Centre pour la nouvelle sécurité américaine.

« Pas précisément une audience bien disposée » envers le président américain, a renchéri William Allein Reinsch, du Center for International and Security Studies. Selon lui, dire que Donald Trump « se jette dans la gueule du loup est une bonne métaphore ».

Le contraste pourrait être fort entre l’accueil fait à Donald Trump et les applaudissements nourris réservés par exemple au président français Emmanuel Macron.

Ce dernier a réclamé mercredi un « nouveau contrat mondial » pour une mondialisation plus vertueuse, propre à combler des inégalités béantes.

Romandie.com avec(©AFP / 25 janvier 2018 13h22)                

Le canton de Zurich veut mieux intégrer les musulmans

juillet 24, 2016

Le canton de Zurich veut sortir des sentiers battus afin de lutter contre la radicalisation des musulmans qui y sont établis. La communauté bosniaque musulmane pourrait ainsi être reconnue par l’Etat, selon la ministre zurichoise de la justice, Jacqueline Fehr.

Cette communauté est organisée de la même manière que l’Eglise catholique ou protestante. « Par ce biais, nous pourrions notamment résoudre les questions des aumôniers dans les prisons et les hôpitaux », explique la conseillère d’Etat socialiste zurichoise Jacqueline Fehr dans un entretien accordé à l’hebdomadaire alémanique SonntagsBlick. Le canton de Zurich examine en ce moment cette possibilité.

La politicienne souhaite procéder de la même façon qu’avec les communautés juives. Parmi celles-ci, les citoyens zurichois ont reconnu deux paroisses. On peut se faire conseiller par celles-ci, et elles agissent auprès des autres communautés juives, selon Mme Fehr.

Une reconnaissance officielle de communautés musulmanes permettrait de faciliter nombre de choses, estime la responsable de la justice. Par exemple, la question du choix de l’imam, de sa formation ou du financement des mosquées. Actuellement, il n’est pas possible d’intervenir au sein des associations privées.

A certaines conditions
« Nous avons un grand intérêt à savoir d’où viennent les imams, quelle formation ils ont suivi, quel courant ils représentent », dit Jacqueline Fehr. Mais il n’existe pour le moment pas d’instrument de contrôle. Pour la socialiste, il est clair que « quiconque prêche dans une mosquée du canton de Zurich doit remplir certains prérequis ».

Si l’Etat reconnaît la communauté en question, les musulmans doivent être prêts à se soumettre à certaines structures. Ils doivent publier leurs finances, mettre en place un système électoral et des organes définis. Ces conditions sont valables pour toutes les communautés religieuses, souligne Mme Fehr.

Romandie.com avec(ats / 24.07.2016 13h17)

Gianni Infantino est le nouveau président de la FIFA

février 26, 2016

Gianni Infantino a été élu vendredi 26 février. AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI

Gianni Infantino a été élu vendredi 26 février. AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI FABRICE COFFRINI / AFP
Gianni Infantino, jusque-là secrétaire général de l’UEFA, a été élu président de la FIFA, avec 115 voix au second tour de l’élection, devant le cheikh bahreïni Salman Ben Ibrahim Al-Khalifa, président de la Confédération asiatique (88 voix), le prince jordanien Ali Ben Al-Hussein (4) et le Français Jérôme Champagne (0), vendredi 26 février à Zurich.

C’est la « semaine la plus importante des cent douze ans d’histoire de la FIFA », avait déclaré le natif de Brigue (Suisse). Il y a six mois, personne ne s’attendait à voir le zélé secrétaire général de l’UEFA briguer la fonction suprême.

« Restaurer l’image de la FIFA »

Mais depuis aujourd’hui, ce facétieux juriste au crâne glabre est officiellement le nouveau président de la FIFA. Agé de 45 ans, il succède à Joseph Blatter, en place depuis dix-sept ans, et est élu pour un mandat de quatre ans. Il aura pour mission de restaurer l’image et la crédibilité de la FIFA, engluée dans la pire crise de son histoire, sur fond de corruption à grande échelle.

« Nous allons restaurer l’image de la FIFA », a assuré Gianni Infantino juste après son élection. « Tout le monde doit être fier de la FIFA », a insisté l’ancien n°2 de Michel Platini, qui s’est félicité de ce « grand signe de démocratie ».

« J’ai fait un voyage exceptionnel, qui m’a fait rencontrer beaucoup de gens fantastiques, beaucoup de gens qui aiment le foot, respirent le foot chaque jour, et beaucoup de gens qui méritent que la FIFA soit hautement respectée. »

Lemonde.fr

Fifa : le prince Ali perd la bataille des isoloirs transparents

février 24, 2016

ARCHIVE. Avec Gianni Infantino, le cheikh Salman, Tokyo Sexwale et Jérôme Champagne, le prince Ali est l'un des cinq candidats à la présidence de la Fifa.

ARCHIVE. Avec Gianni Infantino, le cheikh Salman, Tokyo Sexwale et Jérôme Champagne, le prince Ali est l’un des cinq candidats à la présidence de la Fifa. Reuters / Pierre Albouy
L’élection du successeur de Joseph Blatter à la tête de la Fédération internationale de football (Fifa) aura bien lieu vendredi comme prévu, c’est-à-dire sans isoloirs transparents.
Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a décidé ce mercredi de rejeter la demande du prince Ali, l’un des cinq candidats à la présidence, qui demandait l’installation de tels isoloirs. «La décision complète, avec les motifs, sera communiquée dans quelques jours», a indiqué le TAS dans un communiqué.

Alors que ses chances d’être élu vendredi à Zurich (Suisse) paraissent infimes, le prince Ali, qui a dit «regretter» la décision du TAS, faisait de la mise en place d’isoloirs transparents son cheval de bataille procédural. Après le refus de la Fifa de faire installer ces isoloirs transparents, comme il l’avait demandé dans un premier recours, le prince Ali avait saisi le TAS via ses avocats parisiens Mes Szpiner et Semerdjian. Il avait été rejoint dans ce combat par un autre «petit» candidat à la présidence de la Fifa, le Français Jérôme Champagne, qui lui avait apporté son soutien mardi en fin de journée.

Eviter que les bulletins soient pris en photo

«Seul un isoloir transparent permettrait de prouver (…) qu’il n’y pas de vote forcé, en empêchant les votants de photographier leur bulletin pour prouver qu’ils auraient suivi une éventuelle consigne de vote», avait expliqué Me Semerdjian. Interrogée sur la demande de mise en place d’isoloirs transparents, une porte-parole de la Fifa déclarait samedi que «les votants pourront avoir avec eux leur téléphone mobile dans la salle du congrès mais devront le laisser au moment où ils iront voter».

«Cette attitude est incompréhensible, sauf à vouloir s’obstiner à ne pas garantir la transparence des opérations de vote et la sincérité du scrutin», répliquait mardi les avocats du prince Ali, alors que la Fifa est embourbée depuis mai dernier dans un vaste scandale de corruption et se trouve dans le collimateur des justices américaine et suisse.

L’élection de vendredi sera la conclusion, au moins provisoire, d’une saga judiciaire de neuf mois. Les membres du Comité exécutif de la Fifa (surnommé «ExCo») sont à Zurich, où ils se réunissent ce mercredi à huis clos. Ils ont pris leurs quartiers au luxueux hôtel Baur au Lac, où avaient eu lieu deux vagues d’interpellations de responsables du foot mondial le 27 mai et le 3 décembre. Les représentants des 209 fédérations votantes, eux, arriveront à Zurich d’ici vendredi matin.

INTERACTIF. Nous vous proposons de découvrir les portraits de ces cinq candidats grâce à notre animation animée.

Leparisien.fr

Un ange gardien empêche des tuiles de tomber sur des têtes à Zurich

août 21, 2014

Deux automobilistes sont sortis miraculés jeudi matin d’un accident pour le moins insolite à Zurich. Un ange gardien a empêché une tonne de tuiles de tomber sur leurs têtes et ce, au sens propre de l’expression. La charge a chuté sur deux voitures depuis une toiture en travaux, sans blesser les deux conducteurs.

L’accident s’est produit peu avant 08h00 au centre de la ville, indique la police municipale. Les deux voitures endommagées se trouvent alors à l’arrêt devant un feu rouge.

Seize mètres plus haut, une palette de tuiles reste crochée à une dent de la fourche de la grue qui venait de la hisser sur le toit d’un immeuble de cinq étages. Au moment de retirer la fourche, la chute de la lourde marchandise est inévitable.

Plus de peur que de mal pourtant pour les deux automobilistes, un homme de 52 ans et une femme de 48 ans: leurs voitures respectives ont été fortement endommagées, mais ils s’en sont sortis indemnes. Une partie des tuiles ont pourtant transpercé le toit des deux véhicules et se sont abattues sur les sièges inoccupés des passagers, sans heurter toutefois les deux conducteurs.

Romandie.com

Oprah Winfrey : « Vous ne pouvez pas vous payer ce sac »

août 9, 2013
Oprah

Oprah Winfrey

Oprah Winfrey, la star américaine du talk-show, s’est plainte du traitement qu’elle a reçu dans une boutique de Zurich, où une vendeuse a eu un comportement raciste envers elle.

Venue à Zurich pour assister au mariage de Tina Turner et d’Erwin Bach à la fin du mois de juillet, Oprah Winfrey n’a pas vécu une expérience aussi heureuse que prévue. Séjournant dans un hôtel cinq étoiles, la papesse du talk-show s’est dit qu’elle allait faire un peu de shopping et y bénéficier d’un accueil aussi agréable que dans son palace. Ce n’est pas vraiment ce qu’Oprah a découvert, comme elle l’a raconté dans une interview au quotidien suisse Tages-Anzeiger.

« Excusez-moi, pourrais-je voir ce sac ? », a demandé Oprah devant un sac en croco, sans se douter une seconde qu’on lui répondrait violemment : « Non, il est trop cher. » Devant l’insistance de l’Américaine, la vendeuse a continué : « Non, non. Vous ne pouvez pas vous payer ce sac. Prenez plutôt celui-ci. » Un comble quand on sait que la présentatrice pèse 2,5 milliards de dollars et aurait bien pu racheter le magasin entier. Une idée qui lui a traversé l’esprit, mais qu’elle n’a pas mise à exécution, pour ne pas offrir à la vendeuse impolie une commission si grande.

Sa vengeance a d’ailleurs été prise en charge par internet : sur Twitter, les internautes se sont moqués de l’ignare qui ignorait qui était Oprah, et on vite retrouvé le nom du magasin, forçant la propriétaire à s’excuser. Celle-ci l’a d’ailleurs fait, en prétendant néanmoins un simple « malentendu ». Un peu léger comme explication…

Voici.fr

Suisse: Décès d’une jeune femme agressée par son père à Lachen (SZ)

juillet 31, 2013

Une jeune femme de 22 ans agressée par son père lundi matin à Lachen (SZ) est décédée le lendemain peu après 20h00 à l’hôpital universitaire de Zurich. Le père, un Italien âgé de 53 ans, est en détention préventive.

Le père a tenté de tuer sa fille dans le domicile familial en présence de plusieurs membres de la famille, a indiqué le Ministère public schwyzois. Les secours ont réanimé la jeune femme qui a été héliportée dans un état critique à l’hôpital universitaire à Zurich. Le père a été arrêté sur le lieu du drame.

Romandie.com avec (ats / 31.07.2013 14h35)