Canada-Québec: La pression monte pour que Legault exempte les personnes itinérantes du couvre-feu

QUÉBEC — Le couvre-feu du gouvernement Legault représente une menace directe à la santé et à la sécurité des personnes en situation d’itinérance, ont martelé plusieurs groupes et élus, lundi.

© Fournis par La Presse Canadienne

Des représentants des trois partis d’opposition à l’Assemblée nationale se sont joints en conférence de presse virtuelle à un regroupement d’organismes communautaires pour exiger l’exemption des itinérants.

Ce débat fait rage depuis plusieurs jours au Québec, le premier ministre François Legault refusant catégoriquement d’exempter les personnes itinérantes de sa mesure sanitaire.

Il a justifié son refus le 20 janvier dernier en déclarant que selon lui, s’il y a exemption, n’importe qui pourra s’improviser itinérant afin de ne pas recevoir de contravention. 

M. Legault a par la suite essuyé de vives critiques, dont celles du gouvernement fédéral de Justin Trudeau, qui l’a appelé à faire preuve de plus de flexibilité et d’humanité.

Le Québec est la seule province à avoir imposé un couvre-feu pour contrôler la pandémie.

Une pétition lancée par le Parti québécois (PQ) demandant que les sans-abri soient exemptés du couvre-feu a récolté jusqu’à maintenant plus de 20 000 signatures.  

Lundi, le Regroupement pour l’aide aux itinérants et itinérantes de Québec (RAIIQ) a rappelé que les itinérants ont peur de se faire intercepter par la police. 

Lorsqu’ils se cachent, cela les expose davantage à un risque de surdoses, à la violence et à la judiciarisation, a renchéri le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM).

Rappelons qu’un homme innu, Raphaël André, est mort dans une toilette chimique à Montréal, le 17 janvier dernier.

Par ailleurs, le gouvernement va à l’encontre de son propre objectif d’éliminer les rassemblements lorsqu’il tente d’entasser les itinérants dans des refuges, a ajouté le porte-parole du PQ en santé, Joël Arseneau,

«Le couvre-feu, c’est pour contenir la propagation de la pandémie. Est-ce que cette mesure-là appliquée aux personnes en situation d’itinérance contribue à l’objectif? La réponse, clairement, c’est non», a-t-il dit. 

Par Caroline Plante, La Presse Canadienne

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :