Congo/présidentielle de 2016: la majorité a commencé la campagne

La visite de travail du président de la République, Denis Sassou Nguesso, dans le Niari et le Kouilou, a été l’occasion, pour les responsables politiques de la majorité présidentielle, de lancer la campagne du changement de constitution, pour permettre à l’actuel chef d’Etat de rempiler pour un troisième mandat.

Lors de l’inauguration de l’usine de ciment de la société chinoise Forspak, le 22 mars dernier, à Dolisie, le ministre d’Etat Isidore Mvouba l’a clairement signifié: «Le chantier Congo est encore vaste et les défis à relever immenses. 2016 n’est donc pas une borne infranchissable. Loin s’en faut. 2016 est un passage vers une synthèse dialectique de La Nouvelle espérance et du Chemin d’avenir à l’émergence. Il faut atteindre l’autre rive, faire le grand bond en avant et in fine établir le nouveau deal avec le peuple du Congo». Au nom du département du Niari, Justin Koumba a demandé au président de la République de changer de constitution, «pour la continuité», et après lui, Pierre Mabiala, le porte-parole du département, a demandé la même chose au président de la République, en donnant les raisons de cette demande des fils et filles du Niari. La campagne est donc ouverte pour la nouvelle constitution devant permettre au président Sassou Nguesso de demeurer à la tête du pays, après 2016.

Lasemaineafricaine.net

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :