Vent sans queue

 

Un petit vent sans queue

Dansait le tango visqueux

Entre des nuages ennuyeux

En l’absence horrible de ses yeux

Dans l’âme du bois sans manches

Une corneille égoïste du dimanche

Mangeait une mie grattant sa hanche

Quand du côté des chevaux du ranch

La course s’accompagnait des corneilles

Dans la brisure éclatante des bouteilles

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :