Archive for the ‘Culture’ Category

Congo-Diaspora: combattants interpellés par la police, avant le concert de Roga Roga, malgré l’autorisation à manifester

mai 26, 2018

 

 

Avec TV5Monde.fr

Publicités

Congo-Diaspora: Roga Roga défie les combattants à Paris et joue contre vents et marées

mai 26, 2018

 

 

Avec Replay Tv

Congo-Diaspora: voitures brûlées et cassées avant le concert de Roga Roga à Paris

mai 26, 2018

 

Premier compromis au sein des 28 pour une réforme du droit d’auteur

mai 25, 2018

Bruxelles – Les 28 de l’UE sont parvenus vendredi, malgré l’opposition de l’Allemagne, à un premier compromis en vue de réformer le droit d’auteur, afin que les plateformes rémunèrent mieux les éditeurs de presse et artistes pour leurs productions en ligne.

« Cela a duré longtemps, mais le processus d’adoption de la proposition de directive +droit d’auteur+ vient d’être franchi. La présidence bulgare (de l’UE) a désormais le mandat pour démarrer des négociations avec le Parlement européen », a tweeté une porte-parole de la représentation permanente bulgare auprès de l’UE, Elitsa Zlateva.

Réunis vendredi à Bruxelles, les ambassadeurs des 28 pays de l’Union ont réussi à s’entendre à la majorité qualifiée sur un texte de compromis présenté par la Bulgarie, qui assure la présidence tournante semestrielle de l’Union.

La Bulgarie a désormais la tâche ardue d’entamer des négociations avec le Parlement européen — autre co-législateur au sein des institutions de l’UE — sur la proposition présentée le 14 septembre 2016 par la Commission européenne, et dont l’objectif principal est la modernisation du droit d’auteur rendue nécessaire par la révolution numérique.

Le Parlement européen n’a cependant toujours pas arrêté sa position en la matière. Il devrait le faire au plus tôt en juin.

Sur les deux points qui achoppaient particulièrement, les représentants des 28 ont dégagé un compromis: tout d’abord, la mise en place d’un nouveau « droit voisin » pour les éditeurs de presse.

Proposé par l’exécutif européen, ce droit voisin devrait permettre aux journaux, magazines, mais aussi aux agences de presse comme l’AFP — qui s’estiment pillés de leurs contenus par les agrégateurs d’information comme Google News — de se faire rémunérer.

L’arrivée d’internet a en effet mis à mal le modèle économique traditionnel de la presse, les éditeurs voyant s’effondrer leurs ventes papier et leurs recettes publicitaires.

Seconde pomme de discorde sur laquelle les 28 ont accordé leur violon: la proposition de la Commission d’obliger les plateformes de partage de vidéos, comme YouTube ou Dailymotion, à déployer des technologies permettant de détecter automatiquement des chansons ou des oeuvres audiovisuelles identifiées par les titulaires de droits et devant être soit autorisées, soit supprimées.

L’objectif étant de renforcer la capacité des titulaires de droits à négocier et à être rémunérés pour l’exploitation en ligne de leurs contenus.

Romandie.com avec (©AFP / 25 mai 2018 13h28)                                                        

Congo-Diaspora: le pouvoir de Brazzaville achète 750 billets du concert de Roga Roga

mai 24, 2018

La tenue du concert de Roga Roga à Paris est un défi particulier pour le pouvoir de Brazzaville, qui compte marquer un point au détriment de ses opposants de la place de Paris. Willy Etoka, JDO, Claudia Sassou ont acheté plus de 750 billets, qu’ils offrent aux ressortissants de la RCA, et à d’autres africains.

Si Roga Roga réussi à jouer au palais de congrès de Montreuil, le pouvoir de Brazzaville se lancera dans une compagne de communication le lendemain, contre les combattants et les opposants de Paris. » Peu importe que Roga joue devant même 10 personnes, pour nous, le plus important est qu’il joue » a confié un proche de l’artiste, manifestant par là que ce concert relève bien d’un enjeu politique. C’est dans cette optique que Willy Etoka et autres membres du pouvoir ont acheté plus de 750 tickets d’entrée qu’ils sont entrain d’offrir aux centrafricains, ivoiriens, camerounais, afin de montrer à la face du monde que la salle aura fait le plein.

Mais par ailleurs, la détermination des combattants de Paris à faire annuler le concert, a poussé Jean Dominique Okemba à se payer les services de Rostel Bakwa à coup de millions, pour sécuriser le dit événement. L’organisation de ce concert a été financée intégralement par les membres du pouvoir de Brazzaville, dans le seul but de faire taire les ardeurs des combattants de Paris, qui à leurs yeux en font trop. Rendez- vous le 26 mai au palais de congrès de Montreuil

Sacer-infos.com par Stany Franck

Philip Roth, géant de la littérature américaine, meurt à 85 ans

mai 23, 2018

L’écrivain Philip Roth le 14 janvier 2013, lors d’une émission de la chaîne américaine PBS. / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives / Frederick M. Brown

L’écrivain américain Philip Roth, auteur d’une trentaine de romans parmi lesquels plusieurs monuments de la littérature contemporaine, souvent cité pour un Nobel qu’il n’a toutefois jamais obtenu, est mort mardi à 85 ans.

Un employé de l’agence littéraire de l’écrivain, The Wylie Agency, a confirmé son décès à l’AFP.

Selon l’agent, cité par plusieurs médias américains, l’écrivain est mort d’insuffisance cardiaque congestive.

Philip Roth devrait être inhumé la semaine prochaine dans l’intimité au cimetière de l’université de Bard College, où il avait participé à un cours sur son oeuvre, a indiqué à l’AFP son biographe Blake Bailey.

Une cérémonie devrait être organisée en septembre dans le bâtiment principal de la bibliothèque de New York, à Manhattan, pour permettre à ceux qui le souhaitent de lui rendre un dernier hommage, toujours selon M. Bailey.

L’actrice Mia Farrow a salué un « géant des lettres », qui comptait parmi ses admirateurs l’ancien président Barack Obama, tandis que l’écrivain à succès Harlan Coben a rendu hommage à son « écrivain favori ».

Les œuvres de cet observateur lucide de la société américaine et de ses travers alternaient entre récits provocateurs des mœurs de la petite bourgeoisie juive américaine, satires politiques et réflexions sur le poids de l’histoire ou sur le vieillissement.

Son style acéré et sarcastique aura marqué plusieurs générations de lecteurs, ainsi que sa propension à mêler fiction et réalité, appuyant beaucoup de ses romans sur sa propre expérience.

Bien qu’il ait été régulièrement donné favori, le Nobel de littérature a toujours échappé au petit-fils d’immigrés juifs d’Europe de l’Est, né le 19 mars 1933 dans un quartier juif de Newark (New Jersey).

« C’était devenu un gag pour lui », explique la journaliste française Josyane Savigneau qui lui rendait régulièrement visite.

Il avait obtenu de multiples autres récompenses, notamment le Pulitzer en 1998 pour « Pastorale américaine » et avait eu en France l’honneur d’entrer de son vivant dans la collection de la Pléiade l’an dernier. « Il était vraiment content », selon Mme Savigneau.

– « Portnoy et son complexe » –

C’est « Portnoy et son complexe » qui l’a révélé au grand public en 1969. Le livre avait alors fait scandale pour ses descriptions sexuelles très crues et sa façon d’aborder la judaïté.

« La honte n’est pas pour les écrivains », avait-il dit lors d’un entretien à la radio publique NPR. « Vous ne pouvez pas vous soucier de bienséance. »

Sexe et judaïsme resteront très présents dans la majeure partie de son œuvre. Il sera plusieurs fois publiquement critiqué par des figures religieuses pour ses écrits.

« Je n’écris pas en tant que juif, j’écris en tant qu’Américain », disait celui qui goûtait peu les mondanités et les interviews. « Je n’ai pas une once de religiosité en moi », expliquait-il en 2010 à la chaîne CBS. « Quand le monde entier ne croira plus en Dieu, ce sera un endroit formidable. »

Philip Roth est notamment l’auteur de « La Tache » (2000) qui dénonce une Amérique puritaine et renfermée sur elle-même ou « Pastorale américaine » (1997) sur les ravages de la guerre du Vietnam dans la conscience nationale.

– Vocabulaire de 77 mots –

« Le complot contre l’Amérique » (2004) imaginait le destin d’une famille juive de Newark si les Etats-Unis avaient élu l’aviateur Charles Lindbergh, aux sympathies pro-nazies, plutôt que de réélire Franklin D. Roosevelt en 1940.

Beaucoup y ont vu des correspondances avec l’élection de Donald Trump mais Philip Roth était sorti de sa retraite fin janvier pour balayer toute analogie, écrivant au New Yorker que Lindbergh était « un grand héros » tandis que Trump utilise « un vocabulaire de 77 mots ».

Après avoir publié 31 ouvrages et deux ans après son dernier roman « Nemesis », ce géant de la littérature de la seconde moitié du XXème siècle avait annoncé en 2012 qu’il cessait d’écrire.

« C’était un tel perfectionniste, quand il a senti sa puissance baisser, il a voulu partir tant qu’il était au sommet et il l’a fait », a dit Judith Thurman, une amie de l’écrivain, sur CNN.

Plusieurs de ses livres ont fait l’objet d’adaptations au cinéma, dont certaines saluées par la critique, même si reproche leur était systématiquement fait de ne pas appréhender suffisamment la profondeur des œuvres.

« Kaddish (prière funéraire juive) pour Philip Roth, le grand romancier américain de notre monde d’après-guerre », a tweeté le scénariste David Simon (« The Wire » et « Treme » notamment).

L’auteur a expliqué avoir rencontré l’écrivain il y a quelques mois seulement pour discuter d’une adaptation télévisée de son roman « Le complot contre l’Amérique ».

« A 85 ans, il était plus précis et pertinent, plus affûté intellectuellement et spirituel que n’importe qui, quel que soit son âge », a-t-il ajouté. « Quel esprit merveilleux et rigoureux. »

Romandie.com avec (©AFP / 23 mai 2018 17h26)

La justice suédoise rétorque un projet décriée de Centre Nobel à Stockholm

mai 22, 2018

L’architecte britannique David Chipperfield pose devant une maquette de son projet de Centre Nobel dans le quartier de Blasieholmen à Stockholm, le 24 mai 2016 / © AFP/Archives / JONATHAN NACKSTRAND

 

La justice suédoise a retoqué mardi un projet controversé de Centre Nobel à Stockholm dont les contempteurs, le roi Carl XVI Gustaf en tête, craignent qu’il ne défigure un quartier historique de la capitale.

Le projet de la Fondation Nobel, dessiné par le Britannique David Chipperfield, consiste en un bâtiment doré à angles droits qui serait édifié sur un quai où une douane du 19e siècle est promise à la démolition.

Du fait de sa taille et de son style aussi tranchant que massif qui jure avec l’usage très classique de la pierre dans les environs, le Centre Nobel compte de nombreux détracteurs.

La cour d’appel des sols et de l’environnement leur a donné provisoirement raison en estimant que le projet « allait altérer irrémédiablement la lisibilité de l’histoire de Stockholm en tant que ville portuaire, maritime et commerciale ».

L’édifice risque de nuire « à la préservation du patrimoine culturel » du quartier de Blasieholmen, ajoute-t-elle dans son jugement, que les promoteurs du projet devraient porter devant une juridiction supérieure.

En juin 2016, le roi Carl XVI Gustaf qui d’ordinaire observe une grande réserve sur les affaires publiques s’était fendu d’un entretien au journal Dagens Nyheter pour dire tout le mal qu’il pense du bâtiment, trop grand et d’un doré outrageusement « dominant ».

Le projet, qui a déjà perdu un étage à l’issue de l’enquête publique, a été approuvé en 2016 par le conseil municipal de Stockholm. La Fondation Nobel espérait démarrer les travaux en 2017 mais les procédures judiciaires retardent les premiers coups de pioche.

Le nouveau bâtiment doit rassembler toutes les activités de la Fondation (cérémonies, activités scientifiques, expositions, administration, etc.), à l’exception du banquet Nobel qui restera à l’Hôtel de Ville.

Des mécènes, dont les famille Wallenberg, l’une des plus riches du pays, et Persson, qui contrôle la chaîne de prêt-à-porter H&M, financeront l’essentiel de la construction.

Romandie.com avec (©AFP / 22 mai 2018 15h31)                  

Loin de tout espoir de justice

mai 20, 2018

 

Quand la justice souffre de dérision

Et le ventre du procès de constipation

Les magistrats se tordent du mal d’érosion

 

Impartial et lamentable le verdict de l’accusé

Inique le jugement expéditif du pauvre inculpé

Vomi par un pouvoir qui ne peut le disculper

 

La citation des témoins est un leurre de procédure

Qui a perdu sa raison et son influence dans l’usure

Devant le dirigisme juridique de mauvaise allure.

 

Bernard NKOUNKOU

Le maïs à maturité

mai 20, 2018

 

Entre les cuisses ouvertes des nuages

Glissent des rayons qui font ravage

Sur les clitoris pointus des fines tiges

 

A califourchon sur le dos de leurs épis

Les maïs prennent du volume en grains

Attendant l’heure de la cueillette du matin

 

Empruntant à maturité la corbeille du cultivateur

Dans leur robe verte ils prennent la route du vendeur

Pour terminer leur existence dans la bouche du consommateur.

 

Bernard NKOUNKOU

Les corneilles du printemps

mai 20, 2018

 

Les corneilles du printemps

Sèment prudemment le bon vent

Dans la peau grelotante du temps

 

Quand sur les branches de l’érable

Elles mettent leurs pattes à table

Dans la joie du paraclet dominical

 

Elles peuvent étendre leurs ailes

Vêtues du plumage de leur voile

Dans un ciel sans rayons de soleil.

 

Bernard NKOUNKOU