Archive for the ‘Culture’ Category

Après Charlottesville, un tweet d’Obama le plus « aimé » de tous les temps

août 16, 2017

L’ex-président américain Barack Obama, le 9 mai 2017 à Milan, en Italie / © AFP/Archives / Andreas SOLARO

Une citation de Nelson Mandela tweetée dimanche par Barack Obama est devenue le tweet le plus « aimé » de l’histoire du réseau social, a indiqué Twitter mercredi.

« Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de ses origines, ou de sa religion », avait écrit dimanche le premier président noir des Etats-Unis, après qu’un sympathisant néo-nazi a tué une manifestante anti-racisme la veille à Charlottesville en Virginie.

Mercredi à 11H00 GMT, le tweet avait été « liké » – les abonnés avaient coché un petit coeur au bas du tweet – 3,1 millions de fois et retweeté 1,3 million de fois.

Barack Obama ne s’est pas autrement exprimé sur le sujet, que par cette citation du grand résistant à l’apartheid illustrée d’une photo du 44ème président des Etats-Unis souriant à quatre enfants, dont une petite fille noire et un bébé tout blond, qui le regardent d’une fenêtre.

M. Obama a également publié le reste de la citation de Nelson Mandela dans deux autres tweets sans photo et qui ont eu moins de succès: « Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, ils peuvent apprendre à aimer car l’amour jaillit plus naturellement du coeur humain que son opposé ».

Le président Donald Trump a déclenché une vague d’indignation mardi en affirmant que la responsabilité des violences qui ont endeuillé Charlottesville devaient être cherchées du côté de l’extrême-droite mais aussi de la gauche et des militants anti-racismes qui s’y étaient affrontés.

Ces déclarations, au cours d’une conférence de presse chaotique au ton souvent acerbe et accusateur, ont provoqué un tollé et plongé la Maison Blanche dans une nouvelle crise.

Romandie.com avec(©AFP / 16 août 2017 13h43)                

Un donneur anonyme offre 60 k$ pour la chirurgie d’une fille aux États-Unis

août 15, 2017

Lamitta El-Roz souffre d'une paralysie cérébrale spastique.

Lamitta El-Roz souffre d’une paralysie cérébrale spastique. Photo : Radio-Canada/Laurie Fagan/CBC

RDC: la femme collective des Bashilele

août 14, 2017

Tous les jeunes gens de la tribu vivent sous le même toit, le kumbu, où ils peuvent bénéficier des faveurs d’une épouse commune qu’ils chouchoutent.

Bashilele partageant la même épouse.
Bashilele partageant la même épouse. © DR

La dette publique du Congo: pillage à huis-clos!

août 14, 2017

1 euro = 656 francs CFA

Avoirs extérieurs du Congo (en milliards de francs)

2009 = 1740,4 milliards CFA ; 2010 = 2199,7 milliards CFA ; 2011= 2874,7 milliards CFA ; 2012 = 2773,9 milliards CFA ; 2013 = 2509,1 milliards CFA ;

2014 = 2698 milliards CFA ; 2015 = 1380 milliards CFA ;

et mai 2016 = 1130 milliards CFA .

Avoirs extérieurs du Congo au trésor français ( milliards CFA )

2009 = 1369 milliards CFA ; 2010 = 1591 milliards CFA ; 2011 = 2252 milliards CFA ; 2012= 2164 milliards CFA ; 2013 = 1400 milliards CFA ; 2014 = 1185 milliards CFA ; et 2015 = 671 milliards CFA .

Avoirs extérieurs du Cameroun au trésor français

2009 = 1369 milliards CFA ; 2010 = 1317 milliards CFA ; 2011 = 1290 milliards CFA ; 2012 = 1334 milliards CFA ; 2013 = 940 milliards CFA ; 2014 = 768 milliards CFA ; 2015 = 1117 milliards CFA

Avoirs extérieurs de la Guinée équatoriale au trésor français

2009 = 1306 milliards CFA ; 2010 = 845 milliards CFA ; 2011 = 1213 millards CFA ; 2012 = 1722 milliards CFA ; 2013 = 1232 milliards CFA ; 2014 = 699 milliards CFA ; et 2015 = 356 milliards CFA

Avoirs extérieurs du Gabon au trésor français

2009 = 710 milliards CFA ; 2010 = 554 milliards CFA ; 2011 = 790 milliards CFA ; 2012 = 802 milliards CFA ; 2013 = 759 milliards CFA ; 2014 = 546 milliards CFA ; et 2015 = 527 milliards CFA.

La Chine construisait les infrastructures à crédit, le budget était exécuté à hauteur de 30% selon le FMI et la Banque mondiale, où sont passés les 70% des budgets des différentes années non exécutés? Notons que depuis 2003, chaque année le budget du Congo était d’au moins 3000 milliards de CFA . Donc chaque année, au moins 2100 milliards CFA du budget n’étaient pas dépensés. Multiplier ce chiffre par au moins 10 années et nous obtenons 21.000 milliards CFA qui ont disparus des caisses de l’état.

Retenez, c’est la Banque mondiale et le FMI qui disent que chaque année seulement 30% du budget congolais est exécuté. Cette bombe a été lâchée en 2015 sans que l’opposition demande des comptes à ces kleptocrates.

Pire la Chine construit tout à crédit quand le Congo croule sous des excédents budgétaires. Comment comprendre cette absurdité économique? Pire encore, 3 kilomètres de bitume coûtent 10 milliards CFA, soit 3 milliards cfa le kilomètre au lieu d’un milliard. Cette surfacturation est à crédit auprès des entreprises étrangères et au bénéfice des donneurs d’ordre congolais.

Quand la Chine construit à crédit, les avoirs extérieurs du Congo fondent comme neige au soleil. De 2874,7 milliards CFA en 2011, les avoirs extérieurs du Congo sont passés à 1130 milliards CFA en mai 2016, soit une division par plus de 2. Quant aux avoirs extérieurs au trésor public français, ils sont passés de 2252 milliards CFA en 2011 671 milliards CFA en 2015. Où est tout ce pognon?

Comment expliquer cette saignée au moment même où la dette congolaise explose pour atteindre 120% du PIB. On ne peut exécuter le budget qu’à hauteur de 30%, construire à crédit, réaliser des excédents budgétaires, sécher les avoirs extérieurs du pays et endetter le pays à hauteur de 120% du PIB. C’est illogique économiquement. Mais ils l’ont fait!

Qu’ont-ils fait de tout cet argent? Ohh, ils avaient un plan national de développement à hauteur de 21.000 milliards CFA. Où sont les résultats de ce plan? Zéro tant c’est la paupérisation totale des congolais qui manquent de tout: emploi, nourriture, soins de santé, eau, électricité, habitat, transport, etc. Les salaires et les retraites sont impayés depuis des mois. Les jeunes sont au chômage. L’activité économique est en panne. La croissance de la production est en net recul. Le tissu social est disloqué. Le budget de l’état est déficitaire. L’état, principal employeur et principal client des entreprises et des banques, n’arrive plus à honorer ses engagements vu son insolvabilité. Bref, le Congo est en faillite totale, voir en banqueroute.

Que faire face à un tel diagnostic? Bien malin qui répondra à cette question. À très court terme, il faut arrêter l’hémorragie. Le dialogue doit être amorcée impérativement avec le FMI contrairement à ce que pense mr Maleka. Le Congo n’a pas de marge de manœuvre pour se permettre une alternative au FMI. L’Islande, la Malaisie et l’argentine qu’il nous donne pour exemple ne souffraient pas d’une crise ayant les mêmes origines que celle qui sévit au Congo. Ces pays avaient étaient frappés par une crise monétaire avec une chute de leurs devises (Malaisie et Argentine) et financière pour l’Islande qui a été victime de mauvais placements de l’épargne des déposants.

La crise du Congo est due à la kleptomanie. Ils ont tout volé; tout volé et endetté le pays au même moment. Les chiffres sont là et parlent d’eux mêmes. La solution consisterait donc à remettre dans les coffres de l’état l’argent volé. Cet argent existe.

Les chinois savent où est caché une partie de cet argent. Idem pour la France et le FMI. Ces pays et cette institution sont capables de tordre le coup à ces kleptocrates qui ont tout siphonné. C’est une question de volonté. Pour preuve, le Nigeria vient une grande partie des biens mal acquis de son ancienne ministre du pétrole Alison-Madueke.

La récupération de l’argent volé doit être une condition avant toute aide au Congo. Deuxième piste de solution déjà évoquée, les audits de toutes les sources d’enrichissement illégitime. Il faut tarir toutes ces sources en prenant le contrôle des entrées et sorties d’argent. Les audits ne serviront à rien si ces kleptocrates peuvent toujours contrôler les points d’entrée et de sortie d’argent.

Troisième piste de solution, en plus des audits, il faut mener des revues stratégiques de tous les programmes financés à même le budget de l’état, et ce en questionnant leur pertinence et leur rendement au regard des objectifs escomptés à leur création et par rapport aux besoins continus des congolais. Tous les programmes qui ne répondent pas à un besoin des population doivent être abandonnés; d’autres reformulés ou maintenus tout en tenant compte du contexte budgétaire.

Des cibles doivent fixés pour chaque examen stratégique de programme de façon à rétablir les équilibres macroéconomiques à moyen terme. Un exemple de revue stratégique pourrait être le transfert des puits de pétrole aux individus en lieu et place de l’état congolais. Quelle est la pertinence et le rendement d’une telle politique quand les caisses de l’état sont vides? Qu’est-ce que l’état gagne à offrir des millions à des individus alors qu’il peut bien être le propriétaire de ces puits. Il en va de même du bien-fondé d’avoir une garde républicaine ou un sénat dans un pays où le président a les attributs d’un roi?

Avec Zenga-mambu.com

 

France: l’animateur Samuel Etienne s’est cassé deux côtes en participant à Fort Boyard

août 14, 2017
Le présentateur de Questions pour un champion s'est blessé lors d'un saut à ski.

Le présentateur de Questions pour un champion s’est blessé lors d’un saut à ski. REUTERS/ Gonzalo Fuentes

Une chute en ski, survenue alors que Samuel Etienne participait au jeu télévisé, est à l’origine de cette blessure.

En combinaison intégrale, casque et masque, Samuel Etienne avait une certaine allure au moment de débuter son épreuve dans Fort Boyardsamedi. L’objectif initial était de récupérer une étoile accrochée au plafond, tout en descendant une petite piste à ski. Pour cela, il fallait se baisser, puis sauter… Ce que n’est pas parvenu à faire le journaliste et animateur, qui a plutôt enchaîné les grosses chutes, sous l’oeil hilare de ses acolytes.

Le présentateur du jeu télévisé Questions pour un champion s’est finalement sorti de cette épreuve avec une bonne blessure. Au Parisien, il a confié qu’il trouvait globalement « que les épreuves étaient plus dures physiquement » qu’avant. « En tout cas celles sur lesquelles je suis tombé », a-t-il dit, avant de raconter: « Littéralement, je suis tombé, je me suis cogné, je me suis même cassé deux côtes. »

Samuel Etienne se dit malgré tout prêt à revenir

Lui qui venait pour récolter des fonds pour une association nommée Les Petits Princes n’a pas été dégoûté du jeu pour autant. Il prévoit d’ailleurs d’y revenir une quatrième fois. « J’irai autant de fois qu’on m’invitera, a-t-il expliqué. La première fois que j’ai participé à Fort Boyard, je suis devenu un héros. J’ai alors compris la puissance de ce divertissement familial comme il n’y en a plus beaucoup. » Il souhaiterait notamment avoir le rôle du capitaine d’équipe et jouer pour l’association dont il est le parrain, Pompier Raid Aventure.

Samuel Etienne a malgré tout reconnu qu’il espérait, la prochaine fois, être « un peu plus affûté physiquement », pour se rattraper de ce qu’il juge être « de piètres performances ». Ne reste qu’à espérer que cela suffise à sauver ses côtes.

Lexpress.fr

Des œufs contaminés en Asie, l’UE convoque les pays touchés

août 11, 2017
L’Union Européenne convoque une réunion sur la crise des œufs contaminés, invitant les pays touchés à la coopération / © AFP / PHILIPPE LOPEZ

La crise des œufs contaminés dépasse désormais les frontières de l’Europe, avec des produits identifiés à Hong Kong selon la Commission européenne qui a convoqué les pays de l’UE concernés et leur demande d’arrêter de se rejeter la faute.

« Nous devons travailler ensemble pour tirer les leçons nécessaires et avancer plutôt que perdre de l’énergie à désigner des coupables », a asséné vendredi le commissaire européen à la Santé Vytenis Andriukaitis, auprès de l’AFP.

Le commissaire a convoqué une réunion des ministres et des représentants des agences de sécurité alimentaires dans tous les pays de l’UE impliqués, « dès que l’ensemble des faits sera à notre disposition », a priori le 26 septembre.

L’Allemagne et la France –où quelques fermes sont bloquées– ont vertement tancé la Belgique et les Pays-Bas. Dans ces deux pays, plus de 200 élevages de poules pondeuses ont été contaminés après la désinfection des lieux avec des produits contenant du fipronil, un insecticide dont l’usage est pourtant strictement interdit dans le secteur avicole.

La Belgique a accusé les Pays-Bas d’avoir traité avec légèreté une information anonyme reçue en novembre 2016 sur l’utilisation de fipronil dans les élevages néerlandais.

Le lanceur d’alerte à l’origine du renseignement, Nick Hermsen, a enfoncé le clou en racontant vendredi aux médias qu’il avait nommément désigné les deux entreprises à l’origine de la fraude: le distributeur de produits sanitaires belge Poultry-Vision et la firme de désinsectisation ChickFriend.

M. Hermsen se présente comme un ancien associé du dirigeant de Poultry-Vision.

« Dans toute crise, des erreurs sont commises. C’est absolument le cas pour celle-ci », a reconnu jeudi la ministre néerlandaise de la Santé Edith Schippers. « Mais il n’y avait aucune indication que du fipronil s’était retrouvé dans les œufs à ce moment-là », a-t-elle ajouté pour expliquer pourquoi les autorités n’avaient pas procédé à des contrôles dès fin 2016.

– Des oeufs bio contaminés –

Le scandale, apparu au grand jour la semaine dernière avec le retrait de millions d’oeufs des supermarchés néerlandais et allemands, couvait en fait depuis plusieurs mois.

Paris a annoncé que près de 250.000 oeufs contaminés au fipronil ont été mis sur le marché français « depuis avril ». En Belgique, l’agence de sécurité alimentaire remonte jusqu’à janvier 2017 dans ses contrôles des élevages bloqués, selon Danny Coulier, patron de l’organisation représentant le secteur avicole.

A l’origine de l’affaire, l’utilisation du fipronil par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et dans le Pas-de-Calais (nord de la France).

Selon la Commission européenne, des œufs suspects ont été distribués –frais, cuits ou sous forme liquide– en Suisse, à Hong Kong, en France, en Suède, au Royaume-Uni, en Autriche, en Irlande, en Italie, au Luxembourg, en Pologne, en Roumanie, en Slovaquie, en Slovénie et au Danemark.

Au total, 17 pays, dont 15 membres de l’UE, sont donc touchés.

Premier pays d’Asie concerné, Hong Kong « a indiqué avoir trouvé des oeufs » néerlandais contaminés, a précisé l’exécutif européen.

Les oeufs bio ne sont pas épargnés, puisque l’antiparasitaire au fipronil utilisé frauduleusement en Belgique et aux Pays-Bas était présenté comme un produit à base d’eucalyptus et de menthol.

Aux Pays-Bas, les éleveurs biologiques « se sentent dupés par l’entreprise ChickFriend, qui leur avait vendu un produit propre et naturel », a souligné auprès de l’AFP Miriam van Bree, porte-parole de l’organisation pour l’agriculture biologique Bionext.

– Pas de ‘risque aigu’ –

Dans le volet judiciaire du scandale, deux dirigeants de la société ChickFriend, soupçonnée d’avoir « appliqué le produit dans les élevages avicoles », ont été arrêtés jeudi aux Pays-Bas, où la justice a aussi dans son collimateur « le commerçant » qui a distribué du fipronil dans le pays.

En Belgique, l’enquête qui cible désormais 26 personnes et entreprises suspectes, dont des vétérinaires, selon les médias. Près de 6.000 litres « de produits interdits » — du fipronil selon les médias — ont été saisis en juillet chez Poultry-Vision, a précisé la justice.

Les œufs contaminés présentent a priori des risques limités pour la santé, puisque les doses de fipronil potentiellement ingérées restent largement en-deçà des quantités considérées comme nocives.

« La quantité maximale d’œufs (contaminés) pouvant être consommés varie de un (pour un enfant de 1 à 3 ans) à dix par jour » pour un adulte, « sans s’exposer à un risque aigu », a estimé l’Agence de sécurité de l’alimentation (Anses) en France.

Le fipronil est couramment utilisé contre les poux et tiques sur les animaux domestiques, mais interdit dans la chaîne alimentaire. A haute dose, il peut provoquer des troubles neurologiques et des vomissements.

Romandie.com avec(©AFP / 11 août 2017 17h00

Mystérieuse perte d’ouïe chez un diplomate canadien en poste à Cuba

août 11, 2017
Mystérieuse perte d’ouïe chez un diplomate canadien en poste à Cuba
© Fournis par Radio Canada Mystérieuse perte d’ouïe chez un diplomate canadien en poste à Cuba
Au moins un diplomate canadien en mission à Cuba a dû être soigné pour une perte d’ouïe, a reconnu le gouvernement fédéral, jeudi.

Des diplomates américains en poste à La Havane auraient souffert des mêmes problèmes qui seraient attribuables, selon les autorités, à un dispositif acoustique sophistiqué.

Les autorités canadiennes « sont au courant des symptômes inhabituels affectant le personnel diplomatique canadien et américain et leur famille à La Havane », a déclaré une porte-parole d’Affaires mondiales Canada, Brianne Maxwell.

Le gouvernement canadien affirme qu’il « travaille avec les autorités américaines et cubaines pour en déterminer les causes. »

Pas de crainte pour les touristes

Les autorités estiment qu’il n’y a aucune raison de croire que les touristes canadiens ou d’autres pays pourraient être affectés par ce problème, a ajouté Mme Maxwell.

L’automne dernier, plusieurs diplomates américains en poste à Cuba avaient souffert d’une perte d’ouïe, selon des sources proches de l’enquête.

Plusieurs d’entre eux venaient d’arriver à l’ambassade des États-Unis, qui avait rouvert ses portes en 2015, lorsque l’ancien président Barack Obama avait rétabli les relations diplomatiques entre les États-Unis et Cuba.

Certains diplomates ont dû écourter leur séjour à La Havane et retourner aux États-Unis, ont indiqué d’autres sources. Les autorités auraient conclu que ces diplomates avaient subi les effets d’une arme acoustique dont les fréquences seraient hors de la portée de l’oreille humaine et qui aurait été déployée à l’intérieur ou à l’extérieur de leur résidence.

On ignore s’il se serait agi d’une attaque délibérée ou des effets secondaires d’un dispositif ayant un autre objectif.

Diplomates cubains expulsés des États-Unis

Une porte-parole du département d’État américain, Heather Nauert, a indiqué que les États-Unis avaient expulsé deux diplomates cubains en représailles, le 23 mai.

Elle n’a pas révélé le nombre de diplomates américains affectés par ce problème ni confirmé qu’ils souffraient de perte d’ouïe, se contentant de dire qu’ils ressentaient « une variété de symptômes ».

Le ministère cubain des Affaires étrangères indique avoir été informé de ce problème le 17 février. Il assure avoir lancé une « enquête exhaustive, prioritaire et urgente à la demande des représentants du plus haut niveau du gouvernement cubain ».

Selon le ministère, la décision d’expulser ses deux diplomates était « injustifiée et infondée ».

Radio-canada.ca

BASF restreint l’usage de son pesticide fipronil pour les semences

août 10, 2017

BASF annonce cesser de commercialiser dans l’Union européenne son pesticide fironil, au moment où le produit a été retrouvé dans des millions d’oeufs de poule / © Belga/AFP / KRISTOF VAN ACCOM

Le géant allemand de la chimie BASF a annoncé jeudi qu’il cessera pour des raisons « économiques » de commercialiser dans l’Union européenne son pesticide fipronil utilisé dans les semences, au moment où le produit a été retrouvé dans des millions d’œufs de poule.

« BASF a décidé pour des raisons économiques de ne pas poursuivre la procédure de réenregistrement pour le traitement des semences en Europe » du fipronil, autorisé à ce jour dans un nombre limité de cultures, a indiqué le groupe de Ludwigshafen (ouest) dans un communiqué.

Le fipronil, accusé dans le passé de provoquer une surmortalité des abeilles, n’est utilisable en Europe que dans certaines cultures, quand il est répandu à l’intérieur de serres ou qu’il protège les semences de poireaux, oignons, échalotes et choux, qui sont récoltés avant la floraison.

BASF a pris cette décision « en raison de coûts élevés », précise le groupe. Le fipronil ne sera plus autorisé à la vente après le 30 septembre.

En 2013, BASF avait attaqué devant la Cour de Justice européenne la décision de l’UE d’interdire l’usage du fipronil dans la majorité des cultures. « A notre connaissance, l’arrêt de l’enregistrement du fipronil pour le traitement des semences n’a pas d’effet sur la plainte en cours », a indiqué à l’AFP une porte-parole du groupe.

La décision du jour n’a pas d’impact sur l’usage du fipronil dans les traitements contre les fourmis, cafards et termites, que BASF va continuer à produire, l’autorisation de l’UE dans ce domaine courant jusqu’en 2023.

Alors que le fipronil est interdit dans l’UE pour l’élevage destiné à la consommation humaine, un scandale alimentaire affecte à ce jour huit pays, dont la France et l’Allemagne, qui ont reçu livraison ou produit des millions d’œufs contaminés par l’insecticide.

L’ampleur du scandale est apparue au grand jour la semaine dernière aux Pays-Bas, où jusqu’à 180 élevages ont été mis à l’arrêt et des rappels massifs ordonnés alors que les taux de fipronil, utilisé pour éradiquer le pou rouge sur les poules, dépassaient, parfois largement, les seuils autorisés par la réglementation européenne.

Romandie.com avec(©AFP / 10 août 2017 13h55)

RDC/ « Ndika bombe » de Ne Mwanda Nsemi: mythe ou réalité ?

août 9, 2017

« Ndika bombe » une arme redoutable des ancêtres utilisée par les adeptes de Ne Mwanda Nsemi, le lundi 7 août à Kinshasa.

 

Avec Congomikili.com

Congo: Le Professeur Jean Bernard NKoua MBon redresse les contre-vérités du Conseil des ministres

août 9, 2017

Bonjour à tous,


Mesdames et messieurs, j’ai suivi comme la plupart d’entre nous, avec intérêt le compte rendu du conseil des ministres.

A propos du CHU de Brazzaville, 2 chiffres ont retenu mon attention. 3000 agents et une masse salariale de 7 milliards par trimestre.

NON. Ces chiffres sont erronés. Ils sont faux. Je suis étonné que l’on nous les communique avec autant de légèreté alors que ministère de la santé aurait pu tout simplement se rapprocher de cette structure pour en recueillir les vrais.

Mesdames et messieurs, le CHU est certes un mammouth mais il demeure une institution qui nous est commune. Cet hôpital est malade depuis près de 20 ans. Son cancer est connu et les solutions existent. Il a tout simplement manquer un peu de courage pour le soigner.

Le CHU compte un peu plus de 650 lits pour 2300 agents environ et non 3000. Sa masse salariale trimestrielle est de 3.450.000.000 de f CFA et non 7 milliards.

Monsieur le président voilà les vrais chiffres.

Depuis 1 semaine le CHU est entré en grève. Le salaire du mois de juin a été payé et le travail n’a pas repris.

Quelle a été le plan de communication du ministère de la santé? Silence!

Pourquoi la ministre n’est pas descendue sur le terrain pour rencontrer les agents et faire un peu de pédagogie? Cela aurait pu decrisper l’atmosphère et créer les conditions permissives pour désamorcer cette grève. Il me semble que l’on a choisi le mépris au lieu  du courage et du bon sens pour traiter ce problème.

Quand le CHU ne fonctionne pas, les autres hôpitaux crèvent. Le moment est venu pour que l’on se saisisse serieusement du cas CHU. Ne nous leurrons pas;  que l’on soit empereur, roi, Ministre,  parlementaire, médecin, ouvrier et que sais-je encore, nous aurons tous un jour besoin de cet hôpital.


Pr Jean Bernard Nkoua Mbon
Chef de Service de carcinologie et radiothérapie
Professeur Titulaire des UniversitésCHIU