Posts Tagged ‘décès’

Mort de l’ex-président égyptien Hosni Moubarak

février 25, 2020

Le président égyptien Hosni Moubarak, au Caire en 2006.

Le président égyptien Hosni Moubarak, au Caire en 2006. © MEIGNEUX/SIPA

 

L’ancien raïs égyptien Hosni Moubarak, renversé par le soulèvement populaire du Printemps arabe de 2011, vient de décéder à 91 ans.

L’ex-président égyptien Hosni Moubarak vient de mourir ce 25 février à l’âge de 91 ans, à l’hôpital militaire Galaa au Caire, a indiqué à l’AFP son beau-frère le général Mounir Thabet. Face à un état de santé très altéré, il avait été placé, selon une information partagée par son fils Alaa sur les réseaux sociaux, en unité de soins intensifs sous respiration artificielle. La famille se trouvait toujours à l’hôpital mardi en milieu de journée, a ajouté le général en précisant que la présidence égyptienne se chargerait d’organiser les funérailles de Moubarak, qui a dirigé l’Egypte pendant trois décennies, entre 1981-2011.

Après sa chute à la faveur du Printemps arabe le 11 février 2011, plusieurs procédures judiciaires avaient été déclenchées contre l’ex-chef de l’État et ses proches. Il avait notamment été condamné en mai 2015 à trois ans de prison pour avoir détourné plus de 10 millions d’euros de fonds publics alloués à l’entretien des palais présidentiels.

Par jeuneafrique.com avec AFP

La mathématicienne de la Nasa Katherine Johnson est morte à 101 ans

février 24, 2020
Avec Barack Obama en 2015.
Avec Barack Obama en 2015. NICHOLAS KAMM / AFP

L’administrateur de la Nasa Jim Bridenstine a annoncé, ce lundi 24 février, le décès de Katherine Johnson, figure de l’agence spatiale américaine.

La mathématicienne de la Nasa qui a rendu possible les premiers vols d’astronautes américains dans l’espace avait 101 ans.

Par Le Figaro avec Reuters

France: Décès de Jean Daniel, écrivain et fondateur du Nouvel Observateur

février 20, 2020

FRANCE-PRESSE-JEAN DANIEL

L’ancien journaliste de Combat et de L’Express, proche d’Albert Camus, était un compagnon de la gauche et un fervent défenseur de la presse.

Le fondateur, directeur et éditorialiste du Nouvel Observateur s’est éteint hier soir, a annoncé L’Obs. Il avait 99 ans. «L’Obs a l’immense tristesse d’apprendre la mort de son fondateur et éditorialiste Jean Daniel, peut-on lire sur le site de l’Obs. Il est décédé mercredi soir à l’âge de 99 ans après une longue vie de passion, d’engagement et de création. Le plus prestigieux journaliste français s’est éteint. Il fut à la fois un témoin, un acteur et une conscience de ce monde».

Avec Jean Daniel, c’est une des figures historiques de la gauche et du journalisme français qui vient de disparaître. Né le 21 juillet 1920 à Blida, près d’Alger, Jean Daniel, patron du Nouvel Observateur (devenu L’Obs), qu’il avait fondé en 1964, a indéniablement marqué son époque par ses engagements politiques, notamment à travers un soutien à l’union de la gauche et à François Mitterrand. Dernier-né d’une famille juive de onze enfants, le jeune Jean Daniel, qui sera éduqué dans un milieu modeste, accède à la conscience politique à partir des années 1930, époque où il est sensible aux idées du Front populaire. Il s’intéresse au marxisme, découvre la littérature et se passionne pour l’œuvre d’André Gide, qui publie, en 1936, Retour de l’URSS, ouvrage d’une lucidité précoce sur le stalinisme qui évite à Jean Daniel de succomber à la fascination communiste. Après des débuts en philosophie à la faculté d’Alger, il est sensible à l’appel du général de Gaulle et s’engage à partir de 1942 dans un groupe de résistants qui participe à la libération d’Alger par les Américains. Il rejoint la division du général Leclerc, où il est affecté dans le bataillon du génie, et participe à la campagne de France jusqu’en 1945.

D’Albert Camus à Michel Foucault

Après la Libération, la politique et le journalisme ne vont plus quitter Jean Daniel. Il entre à 26 ans, en 1946, au cabinet du socialiste Félix Gouin, proche de Léon Blum, dont il rédige des mois durant les discours, publie des articles dans le journal Combat et fonde, en 1947, la revue Caliban, sous le parrainage d’Albert Camus, qui va devenir son mentor et sa référence. Une revue qui paraîtra jusqu’en 1952, où signeront Jules Roy, Emmanuel Roblès, Étiemble et Louis Guilloux. Résolument à gauche, Jean Daniel se situe selon ses propres dires « quelque part entre la SFIO et le PCF ».

Après avoir publié un roman, L’Erreur, il est engagé par Jean-Jacques Servan-Schreiber à L’Express en 1954 et soutient la politique de décolonisation de Pierre Mendès France. Partisan de l’indépendance algérienne, il sera inculpé à deux reprises pour atteinte à la sûreté de l’État et menacé de mort par les partisans de l’Algérie française. Journaliste de stature internationale, il rencontre des personnalités aussi importantes que Kennedy ou Fidel Castro. Divergeant d’avec JJSS, il rompt avec L’Express en 1964 et accepte la proposition de Claude Perdriel d’assumer la direction de la rédaction d’un nouveau journal, Le Nouvel Observateur, qui prend la succession de France Observateur.

Proche de ce que l’on a appelé la deuxième gauche, très réceptif à des syndicats comme la CFDT ou des partis comme le PSU, le magazine de Jean Daniel a réuni des signatures de talent, tels Maurice Clavel ou Jacques Julliard. De grands noms de l’intelligentsia, depuis Michel Foucault à Roland Barthes, signeront dans ce titre qui, après Mai-68, allait être le journal de référence d’une gauche engagée sur les questions du féminisme et la revendication homosexuelle. De son côté, Jean Daniel continuera une œuvre d’essayiste politique (De Gaulle et l’Algérie. La tragédie le héros et le témoin ; Les Religions d’un président. Regards sur les aventures du mitterrandisme ; Voyage au bout de la nation, etc.), commentant à la fois l’actualité internationale, en particulier celle du Moyen-Orient, pour laquelle il a une prédilection particulière et les aléas de la politique française.

« On ne gouverne pas la France contre Le Nouvel Observateur  »

Charles de Gaulle

Si l’envergure et le rôle de Jean Daniel sont incontestables, les voix critiques n’ont pas manqué à son encontre. « On ne gouverne pas la France contre Le Nouvel Observateur », ironisera un jour de Gaulle pour critiquer la tendance de ce magazine à s’ériger en détenteur de vertu. Raymond Aron critiquera très vertement Jean Daniel, notamment durant l’affaire Soljenitsyne, lui reprochant de demander des comptes à un géant pour son anticommunisme.

Membre du conseil supérieur de l’Agence France-Presse et du Comité consultatif national d’éthique, Jean Daniel a incarné un journalisme aspirant à assumer une forme d’autorité morale. Sans doute l’affaiblissement du pouvoir de l’écrit et la diffusion de l’information tous azimuts, notamment à travers Internet, rendent-elles cette ambition plus improbable que par le passé.

Avec Le Figaro par Paul-François Paoli

Canada: L’ex-joueur des Blue Jays Tony Fernandez est mort à l’âge de 57 ans

février 16, 2020

 

© Fournis par La Presse canadienne
TORONTO — Tony Fernandez, l’un des plus grands joueurs d’avant-champ de l’histoire des Blue Jays de Toronto, est mort, a annoncé l’équipe par voie de communiqué dimanche matin. Il était âgé de 57 ans.

Fernandez souffrait d’un problème rénal depuis quelques années. Il avait été hospitalisé une première fois pour une maladie rénale polykystique en 2017.

Le communiqué des Blue Jays a qualifié Fernandez de «l’un des joueurs les plus populaires et les plus respectés du club». L’équipe a précisé qu’elle avait obtenu la confirmation de son décès par l’entremise de la veuve de Fernandez.

Le Dominicain, qui a principalement évolué à l’arrêt-court — mais aussi aux deuxième et troisième coussins —, a disputé 12 saisons étalées en quatre séjours avec les Blue Jays. Il domine la formation torontoise aux chapitres des matchs disputés (1450), des coups sûrs (1583) et des triples (72).

Le jeu défensif de Fernandez lui a aussi valu de nombreux éloges. Il a gagné quatre Gants d’or consécutifs avec les Blue Jays entre 1986 et 1989, et a participé à cinq matchs des étoiles des Ligues majeures.

Fernandez, qui a été mis sous contrat par les Blue Jays en 1979 alors qu’il n’avait que 17 ans, fut l’une des plus belles trouvailles du recruteur des Jays Epy Guerrero, qui est décédé en 2013.

Fernandez a conclu sa carrière de 17 saisons dans les Ligues majeures en disputant 48 matchs avec les Blue Jays en 2001, après avoir été libéré par les Brewers de Milwaukee.

Après sa retraite, Fernandez a été intronisé au Temple de la renommée canadien du baseball, ainsi qu’au Temple de la renommée des Sports de l’Ontario.

Avec La Presse Canadienne

Mort de Caroline Flack : l’ex du prince Harry s’est suicidée à 40 ans

février 16, 2020

Ce samedi 15 février, la mort de Caroline Flack, animatrice télé britannique et ex du prince Harry a été annoncée. Elle s’est suicidée à l’âge de 40 ans.

Une tragédie. Ce samedi 15 février, le corps inanimé de Caroline Flack a été retrouvé dans son appartement londonien comme l’a annoncé sa famille, confirmant un article publié dans le Sun : « Nous pouvons confirmer que Caroline est décédée aujourd’hui le 15 février ». Dans leur déclaration, les proches de la quarantenaire demandent à ce que leur « intimité » soit respectée. L’animatrice de l’émission Love Island s’est suicidée à l’âge de 40 ans, comme l’indique toujours le Sun

Mort de Caroline Flack : l’ex du prince Harry s’est suicidée à 40 ans

© Backgrid UK/ Bestimage Mort de Caroline Flack : l’ex du prince Harry s’est suicidée à 40 ans

Elle devait comparaître le mois prochain, le 4 mars plus exactement, devant la justice. Elle était accusée d’avoir agressé son petit-ami, le mannequin et ancien tennisman Lewis Burton. Ce dernier avait de son côté souhaité que toutes les poursuites soient abandonnées, soulignant le fait qu’il n’avait pas été gravement blessé. De son côté, la star de télé avait plaidé non coupable pour ces faits à la suite d’une première comparution devant la justice en décembre 2019. Lewis Burton a appris la mort de sa compagne pendant des vacances au ski avec des copains. Il avait posté un adorable message à son encontre pour la Saint-Valentin.

Depuis l’annonce de ce suicide, les amis et la famille de la star britannique n’en finissent plus de lui rendre hommage. C’est le cas de ses parents Christine et Iran son frère Paul et ses soeurs Elizabeth et Jody. Tous la décrivaient comme « vulnérable ». La célèbre présentatrice outre-Manche était connue pour être l’ex du prince Harry. Elle avait dévoilé elle-même son histoire d’amour avec la tête couronnée en 2009. Leur idylle n’avait duré que quelques semaines à la suite de leur rencontre en boite de nuit.

Avec Gala par GIPSY DAUGE

France/Mort d’une candidate de Ça commence aujourd’hui : Faustine Bollaert publie un poignant message

février 15, 2020

aU Crédits photos : Capture écran France 2

Triste nouvelle pour les fans de Ça commence aujourd’hui. Danielle, une intervenante qui avait fait un passage remarqué dans l’émission, est décédée. Faustine Bollaert lui a rendu un vibrant hommage sur ses réseaux sociaux.

Les candidats d’émissions télévisés sont de plus en plus populaires. A force de les voir apparaître à l’écran, certains téléspectateurs finissent par s’y attacher. C’est pourquoi lorsqu’un malheur leur arrive, c’est toute la Toile qui s’embrase. Ce fut notamment le cas lorsque David, candidat de Quatre mariages pour une lune de miel, a révélé que sa femme Sandrine était entre la vie et la mort.Atteinte d’un cancer depuis plusieurs années, elle aurait très mal vécu les critiques à son égard. L’homme qu’elle a épousé devant les caméras d’M6 a appelé au respect sur les réseaux sociaux. Mais voilà qu’une autre mauvaise nouvelle vient de tomber. Cette fois-ci, elle concerne l’émission Ca commence aujourd’hui diffusée sur France 2.

Faustine Bollart attristée par le décès d’une témoin

Souvenez-vous le 17 octobre dernier, une témoin prénommée Danielle avait participé à l’émission lors d’un numéro spécial « petite taille ». Elle avait alors fait forte impression auprès des téléspectateurs, qui avaient été nombreux à saluer son humour et sa bonne humeur communicative. Il faut dire qu’elle faisait preuve d’un optimisme à toute épreuve, elle qui révélait être allée au bout de ses rêves malgré son retard de croissance. Un témoignage qui avait beaucoup ému les téléspectateurs de Ça commence aujourd’hui, mais aussi Faustine Bollaert. C’est donc tout naturellement que l’animatrice de 40 ans lui a rendu un vibrant hommage sur ses réseaux sociaux. En reprenant un post Twitter de sa propre émission, l’épouse de Maxime Chattam a ainsi écrit : « Une grande tristesse. Je pense à sa famille…. fort. Cette femme était solaire. » Une belle manière pour la maman d’Abbie et Peter de lui dire au revoir une dernière fois.

 

Avec Voici par Lana Muller

Coronavirus en France: 1 décès, 4 guéris, 6 hospitalisés

février 15, 2020

Le nombre de morts a dépassé le cap des 1500 en Chine. La France a, elle, annoncé un premier décès sur son territoire.

L'hôpital Bichat à Paris, où le patient chinois atteint du coronavirus est décédé.
L’hôpital Bichat à Paris, où le patient chinois atteint du coronavirus est décédé. Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Après le décès d’un patient chinois âgé de 80 ans infecté par le nouveau coronavirus et l’annonce de plusieurs guérisons, il reste six personnes hospitalisées en France : une Chinoise à Paris et cinq Britanniques contaminés par un même compatriote dans la région lyonnaise.

Un octogénaire décédé

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé le décès vendredi 14 février au soir d’un ressortissant chinois de 80 ans, en réanimation depuis plusieurs jours à l’hôpital Bichat à Paris.

Arrivé en France le 23 janvier, cet homme originaire de la province de Hubei avait dans un premier temps consulté les urgences de l’hôpital européen Georges Pompidou le samedi 25 janvier mais n’avait pas été repéré comme un cas suspect car il ne correspondait pas aux critères. Il avait de la fièvre mais ni toux ni signe respiratoire et ne venait pas de Wuhan, épicentre de l’épidémie, mais d’une ville à 400 km au nord.

Il a ensuite développé des problèmes respiratoires qui ont motivé un changement de son classement et le test s’est révélé positif le 28 janvier. «Son état s’était rapidement dégradé et il était depuis plusieurs jours dans un état critique», a indiqué samedi 15 février la ministre de la Santé.

Quatre guérisons

Quatre patients contaminés par le nouveau coronavirus sont guéris et ont pu quitter les hôpitaux où ils étaient pris en charge en isolement.

Il s’agit d’abord d’un couple de chinois, qui avaient fait partie des premiers cas annoncés le 24 janvier, sortis de l’hôpital Bichat mercredi. L’homme de 31 ans et la femme de 30 ans originaires de Wuhan étaient arrivés en France le 18 janvier.

Jeudi 13 février, un patient chinois de 48 ans a pu sortir à son tour après 22 jours d’hospitalisation à Bordeaux. Cet homme, rentré en France le 22 janvier à bord d’un avion en provenance de Chine, était notamment passé par Wuhan. Il avait été hospitalisé le lendemain après s’être présenté à SOS-Médecins avec toux et fièvre. La confirmation de sa contamination avait été annoncée le 24 janvier. L’équipe médicale a annoncé ce vendredi 15 février que ce patient avait été traité avec du remdesivir, un antiviral «prometteur».

Un médecin hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière, à Paris, est aussi sorti vendredi 14 février, selon Agnès Buzyn. Ce premier cas avéré de transmission sur le sol français avait été annoncé le 30 janvier: il s’agit d’un médecin libéral qui a été contaminé par un patient chinois, parti ensuite pour Taïwan où il a déclaré la maladie. Le chef de service des maladies infectieuses de cet hôpital, le professeur Eric Caumes, a indiqué à France 2 que ce patient suivait un traitement expérimental, basé sur des molécules utilisées «dans d’autres maladies virales».

Les critères de sortie des patients guéris répondent à un «protocole extrêmement sûr» qui fait l’objet d’un «consensus international»: les symptômes (fièvre, toux…) doivent avoir disparu et «on exige deux tests négatifs» dans un intervalle de 24h pour s’assurer qu’ils ne sont plus contagieux, a décrit cette semaine le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Ils ne nécessitent aucun suivi particulier.

Six patients encore hospitalisés

Six personnes restent hospitalisées mais leur «état n’inspire pas d’inquiétude», selon Agnès Buzyn. La fille du patient décédé, une femme chinoise de 50 ans dont la contamination avait été annoncée le 29 janvier «devrait pouvoir sortir prochainement» de Bichat, a annoncé la ministre. On ne sait pas si elle était arrivée en France déjà malade ou si le virus lui a été transmis par son père sur le sol français.

Les derniers cas en date, annoncés le 8 février, sont cinq Britanniques – quatre adultes et un enfant de 9 ans – hospitalisés à Lyon pour deux d’entre eux et Grenoble pour les trois autres.

Ils ont été contaminés par le même homme: un compatriote de retour de Singapour, qu’ils avaient côtoyé dans un chalet des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) où il avait séjourné quelques jours fin janvier.

Une autre personne infectée dans le chalet par ce même homme a ensuite été hospitalisée sur l’île espagnole de Majorque. Après son séjour en France, le Britannique à l’origine des autres cas était retourné au Royaume-Uni, où il est lié à au moins cinq autres cas de coronavirus.

En Haute-Savoie, 61 tests ont été réalisés pour s’assurer que d’autres personnes n’avaient pas été contaminées. Tous se sont avérés négatifs.

Par Le Figaro avec AFP

Coronavirus/242 morts et près de 15.000 cas supplémentaires dans le Hubei

février 12, 2020

 

Le coronavirus Covid-19 a causé mercredi 242 décès supplémentaires dans la province de Hubei, foyer de l’épidémie, ont rapporté jeudi les autorités sanitaires locales. Le nombre de morts y est désormais de 1.310 (1.350 dans toute la Chine). Dans son point quotidien, la Commission de la santé du Hubei a indiqué que 14.840 cas supplémentaires de contamination ont aussi été recensés mercredi, portant le total à 48.206. Ce bond serait dû à une nouvelle définition plus élargie des cas d’infection, a-t-elle précisé.

La Chine insiste à l’Onu sur sa « transparence »

La Chine a fait face à l’épidémie du nouveau coronavirus avec « ouverture, transparence et responsabilité », a affirmé mercredi Zhang Jun, son ambassadeur à l’Onu. Le diplomate a défendu les mesures de prévention et de contrôle « rigoureuses » adoptées par la Chine face à l’épidémie, assurant qu’elles dépassaient « de loin » les exigences du Règlement sanitaire international de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Face à l’épidémie, nous avons toujours adopté une attitude d’ouverture, transparence et de responsabilité », a-t-il assuré devant une commission des Nations unies. L’ambassadeur a notamment cité en exemple le fait d’avoir partagé « dès qu’elles étaient disponibles » des informations sur l’épidémie auprès de l’OMS notamment, ainsi que le séquençage du virus. Zhang Jun a appelé à la solidarité et à la collaboration de la communauté internationale pour enrayer le virus, assurant: « Les pays sont liés par le même destin et aucune nation ne peut survivre seule. »

Grèce : Air China annule des vols entre Pékin et Athènes

La compagnie aérienne Air China a annoncé mercredi soir devoir annuler les liaisons aériennes entre Athènes et Pékin, en raison de l’épidémie Covid-19, selon l’agence de presse grecque Ana.

Les liaisons trois fois par semaine entre Athènes et Pékin sont annulées pour le mois de février pour des raisons de «santé publique», indique l’agence de presse grecque Ana. Seuls deux vols, les 15 et 29 février, sont maintenus.

Un défilé de mode annulé à Paris

À Paris, le créateur chinois Jarel Zhang, qui figure au calendrier de la Fashion Week, a annoncé l’annulation de son défilé en mars «afin de garantir la bonne santé et la sécurité des deux pays et de réduire le nombre de contacts».

L’Union européenne appelle à une meilleure «coordination»

Les Etats membres de l’Union européenne vont prôner jeudi un «renforcement de la coordination» entre eux face aux risques liés à l’épidémie de nouveau coronavirus, selon un projet de conclusions obtenu ce mercredi par l’AFP.

Le texte doit être adopté, avec d’éventuelles modifications, par les ministres européens de la Santé, qui se réunissent en urgence jeudi à Bruxelles pour discuter des mesures contre la propagation du virus dans l’UE, où 35 cas ont été recensés. «L’efficacité des mesures nationales prises aux frontières et aux points d’entrée de l’UE pour protéger la santé publique (…) peut encore être améliorée par le renforcement de la coordination déjà en cours entre les États membres et la Commission», est-il souligné dans ces conclusions.

Les Etats membres appellent à «agir ensemble» de «manière proportionnée et appropriée» en particulier pour «fournir les informations et les conseils requis aux personnes présentant un risque accru de porter le virus», tout en veillant à préserver «la libre circulation au sein de l’UE».

«Beaucoup trop tôt» pour prédire une fin de l’épidémie, affirme l’OMS

Il est encore «beaucoup trop tôt» pour prédire une fin de l’épidémie provoquée par un nouveau coronavirus apparu en Chine, a mis en garde mercredi l’Organisation mondiale de la santé.

«Je pense qu’il est aujourd’hui beaucoup trop tôt pour tenter de prédire le commencement, le milieu ou la fin de cette épidémie», a déclaré à la presse Michael Ryan, chef du département des urgences sanitaires de l’OMS.

Deux des onze patients en France sont guéris et sortis de l’hôpital

Deux des onze personnes hospitalisées en France après avoir été contaminées par le nouveau coronavirus sont «guéries» et sont sorties de l’hôpital, a annoncé le ministère de la Santé.

Il s’agit du couple de trentenaires chinois qui était hospitalisé à l’hôpital Bichat à Paris, a précisé le N.2 du ministère, Jérôme Salomon, en ajoutant qu’aucun nouveau cas n’avait pour l’heure été détecté en France.

Le coronavirus affecte les services postaux mondiaux

« L’épidémie du nouveau coronavirus a entraîné la suspension de vols qui perturbe les opérations postales », a indiqué l’Union postale universelle (UPU), une organisation internationale rattachée à l’ONU et basée en Suisse, dans un communiqué transmis à l’AFP. « L’UPU surveille attentivement la situation et travaille en étroite collaboration avec les opérateurs postaux pour surmonter ces difficultés », précise l’organisation.

La poste suisse est le dernier opérateur en date à avoir annoncé mercredi cesser de traiter le courrier à destination de la Chine. « Swiss Post est actuellement en mesure de ne mobiliser que le tiers des ressources nécessaires aux livraisons en Chine. Par conséquent, Swiss Post n’accepte plus de lettres ou de colis à destination de la Chine », a affirmé le groupe. Le Danemark, la Géorgie, la Grèce, la Roumanie, la Serbie, Singapour et l’Espagne ont déjà prévenu l’UPU qu’ils interrompaient leurs livraisons. Le service postal américain a de son côté affirmé qu’il ne prendrait plus en charge les plis transitant par la Chine.

Le pape François prie pour les Chinois victimes du coronavirus

La pape François a dit prier mercredi pour les Chinois frappés par l’épidémie du nouveau coronavirus, espérant leur guérison prochaine. « Une prière pour nos frères chinois qui souffrent de cette cruelle maladie. Puissent-ils trouver le chemin de la guérison le plus rapidement possible », a déclaré le pape lors de sa traditionnelle audience du mercredi au Vatican.

Le calendrier de la F1 perturbé par le report du Grand Prix de Chine

Le calendrier du championnat du monde de Formule 1 est perturbé par l’épidémie du coronavirus, avec le report annoncé mercredi du GP de Chine prévu le 19 avril à Shanghaï, réduisant pour l’instant à 21 le nombre d’épreuves. Un grand « trou » vient donc s’ajouter au programme entre le GP du Vietnam le 5 avril et celui des Pays-Bas le 3 mai. Aucune autre date n’a encore été décidée pour recaser l’épreuve chinoise.

La Fédération internationale de l’automobile (FIA) a annoncé le report en soulignant que cette décision a été prise à la demande des organisateurs du Grand Prix et des autorités sportives chinoises. « La santé et la sécurité des équipes de F1, des participants au championnat du monde et des fans demeurent la préoccupation principale », a souligné la Fédération, basée à Paris.

GM suspend une ligne de montage sud-coréenne faute de pièces chinoises

Le premier constructeur automobile américain, General Motors, a annoncé mercredi 12 février la suspension partielle d’opérations en Corée du Sud, les livraisons de certaines pièces par des fournisseurs chinois étant perturbées par l’épidémie du nouveau coronavirus. Les mesures prises par la Chine, qui se sont ajoutées à l’impact des congés du Nouvel an lunaire, ont eu pour conséquence de perturber considérablement les exportations chinoises de pièces détachées, en particulier dans l’automobile.

Un responsable de la filiale sud-coréenne de General Motors a annoncé à l’AFP qu’une des deux lignes de montage de son usine de Bupyeong, à l’ouest de Séoul, serait fermée lundi 17 février et mardi 18 février prochains en raison d’une pénurie de pièces.

La population chinoise sous surveillance permanente

En Chine, les mesures prises contre le coronavirus exacerbent la question des libertés individuelles : des drones patrouillant dans les rues rappellent à l’ordre les piétons sans masque, des mégaphones ressassent sans cesse les précautions à prendre et consignes de sécurité, et des groupes de surveillance composés de citoyens sillonnent les quartiers. À Wuhan, les habitants ne peuvent sortir que tous les trois jours et pendant deux heures maximum pour aller chercher à manger.

À Wuhan, des médecins mal protégés travaillent dans la peur

Masques insuffisants, combinaisons réutilisées… Faute de protection adéquate, le personnel hospitalier de Wuhan, la ville chinoise à l’épicentre de l’épidémie, travaille à la merci d’une contamination par le coronavirus. La mort vendredi dernier du docteur Li Wenliang, infecté par le virus et qui avait été réprimandé pour avoir été l’un des premiers fin décembre à donner l’alerte, illustre les difficiles conditions de travail des médecins en première ligne. C’est surtout la pénurie de fournitures médicales qui inquiète. «Pour économiser les combinaisons intégrales, des collègues n’en changent qu’une fois tous les quatre, six, voire huit heures», explique une médecin à l’AFP.

Avec Le Figaro.fr par Margaux d’Adhemar de Cransac

 

Mort de la grande soprano italienne Mirella Freni

février 10, 2020

Mirella Freni à New York en avril 2013  - Brad Barket/Getty Images/AFP

Mirella Freni à New York en avril 2013 – Brad Barket/Getty Images/AFP

La célèbre soprano italienne Mirella Freni est morte dimanche à l’âge de 84 ans. Elle fut notamment une vedette de « l’après-Callas » à la Scala de Milan.

L’une des plus grandes sopranos italiennes, Mirella Freni, est morte dimanche à l’âge de 84 ans à son domicile de Modène des suites d’une longue maladie, ont indiqué des élus de sa région à la presse italienne. L’annonce a suscité immédiatement un florilège d’hommages sur les sites spécialisés d’opéra de la planète.

Née à Modène (nord) comme le ténor Luciano Pavarotti, elle a été sa partenaire sur scène et une grande amie. Elle a partagé du reste la même nourrice que Luciano Pavarotti, leurs deux mères travaillant dans la même usine de tabac et ne pouvant pas les allaiter.

Un demi-siècle de grande carrière internationale

Mirella Freni fut une vedette de « l’après-Callas » à la Scala de Milan. Elle a particulièrement brillé dans le répertoire italien, notamment dans les rôles de Mimi (La Bohème de Puccini) et Desdémone (Otello de Verdi).

Mirella Freni fut très appréciée de Herbert von Karajan, dont elle deviendra la soprano fétiche pour les opéras italiens. Elle avait épousé en secondes noces le basse bulgare Nicolai Ghiaurov, qui la motiva à se lancer aussi dans le répertoire russe.

Elle avait fait ses adieux au monde lyrique, à l’Opéra de Washington en 2005, à l’âge de 70 ans en interprétant Jeanne d’Arc jeune fille, après un demi-siècle d’une grande carrière internationale.

Par LEXPRESS.fr avec AFP

Coronavirus: l’un des médecins chinois qui avait lancé l’alerte est mort de l’épidémie

février 6, 2020

 

Li Wenliang avait été arrêté à Wuhan le 1er janvier en compagnie de sept autres médecins chinois pour avoir tenté d’alerter la communauté médicale sur le nouveau coronavirus.

© Fournis par Franceinfo
 

Il avait tenté d’alerter ses confrères sur la dangerosité du coronavirus 2019-nCoV. Le médecin chinois Li Wenliang est mort de l’épidémie jeudi 6 février, a annoncé le quotidien chinois Global Times*. Il a été hospitalisé le 12 janvier, après avoir été contaminé par un patient, et le diagnostic a été confirmé le 1er février, détaille CNN*.

« Nous sommes très tristes d’apprendre la mort du docteur Li Wenliang. Nous devons tous rendre hommage au travail qu’il a fait sur le [coronavirus 2019-nCoV]« , a réagi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Li Wenliang avait été arrêté en compagnie de sept autres médecins chinois le 1er janvier à Wuhan, épicentre de l’épidémie du nouveau coronavirus, pour avoir tenté d’alerter ses confrères sur les dangers de l’épidémie. Il avait alors été questionné durant plusieurs heures par la police, et avait dû signer une lettre indiquant qu’il s’était rendu coupable d’avoir fait « circuler de fausses rumeurs en lignes », rappelle CNN. Il avait depuis été réhabilité.

Avec Franceinfo.fr