Archive for the ‘People’ Category

Mort de Gina Lollobrigida : les 5 films qui ont marqué sa carrière

janvier 16, 2023

La star italienne aura baladé son peu farouche caractère partout dans le monde, illuminant de sa charismatique présence le cinéma italien, français et américain.

Gina Lollobrigida, inoubliable Esmeralda.
Gina Lollobrigida, inoubliable Esmeralda.© PANITALIA PARIS FILM PRODUCTIONS / Collection ChristopheL via AFP

Gina Lollobrigida, qui vient de nous quitter à l’âge de 95 ans, fait partie de ces actrices italiennes que l’on n’oublie pas, une fois que l’on a croisé leur regard pénétrant. Dans les années 1950, la comédienne se fait une place à Cinecittà et dans le cœur du public avec des comédies que l’on dit volontiers légères, mais qui la hissent en quelques apparitions au firmament des stars de cinéma. Parfois mésestimée à tort, Gina fait pourtant partie des grandes (en dépit de son petit mètre cinquante-deux), au même titre que Silvana Mangano, dont elle se veut la concurrente à ses débuts, et plus espiègle que la racée Sophia Loren. Une chose est certaine, l’actrice aura réussi à séduire les metteurs en scène du monde entier, de Comencini à John Huston, en passant par Carol Reed ou Jean Delannoy qui, tous, trouveront dans son regard noir et son charisme naturel une source d’inspiration.

Il faut dire que la comédienne ne manque ni de talent ni de caractère. Au début des années 1950, elle est repérée dans un roman-photo par Howard Hughes, célèbre milliardaire, aviateur et producteur dangereusement obsédé par les actrices… Le séjour hollywoodien de la jeune Romaine se passe très mal : horrifiée par les contraintes que son nouveau patron lui impose (il la cloître carrément dans une chambre d’hôtel), elle claque la porte. Retour à la case Europe où sa carrière prend son envol. Où ses passions prennent le dessus. Documentariste le temps d’une interview de Castro (son Portrait de Fidel, en 1972, fut en son temps un vrai scoop), photographe et sculptrice, elle fut aussi candidate malheureuse au Parlement européen en 1999… Mais c’est pour sa carrière d’actrice que l’on se souviendra d’elle.

Fanfan la Tulipe, de Christian-Jacque (1952)

Hasard des coproductions franco-italiennes très en vogue à l’époque, Christian-Jaque réunit à l’affiche de son film de cape et d’épée l’une des rares réussites du genre dans l’histoire du cinéma français, un couple improbable et irrésistible : Gérard Philippe, comédien poétique et cérébral, et Gina Lollobrigida, sex-symbol volcanique. Adeline, le personnage que joue la belle Romaine, feint d’être une diseuse de bonne aventure pour se jouer des hommes (elle est en réalité la fille du sergent-recruteur que joue Noël Roquevert) avant de succomber au charme de l’aventurier Fanfan. Le rôle permet à Lollobrigida de déployer son remarquable sens du tempo comique.

Pain, Amour et Fantaisie, de Luigi Comencini (1953)

Premier d’une série de délicieuses comédies italiennes intitulées Pain, Amour et…, ce film de Luigi Comencini offre à Gina Lollobrigida l’occasion de partager l’affiche avec Vittorio De Sica, irrésistible dans le rôle d’un maréchal des carabiniers séducteur qui a du mal à s’acclimater à son nouveau poste. C’est que le village (imaginaire) de Sagliena est si tranquille qu’il n’y a rien à y faire sinon à marivauder. La jeune Maria dite « La Bersaglière » que joue Gina Lollobrigida est une amoureuse éperdue, une jeune fille pleine de fougue et de malice. Le rôle (qui lui vaut plusieurs récompenses) fait beaucoup pour la réputation d’actrice de Gina Lollobrigida, jusqu’alors réduite par la profession à ses allures de pin-up.

Trapèze, de Carol Reed (1956)

Quatre ans après l’immense succès du Plus grand chapiteau du monde signé Cecil B. DeMille, Trapèze est confié au Britannique Carol Reed (Le Troisième Homme). Le film est tourné en France au Cirque d’Hiver Bouglione. Gina Lollobrigida y incarne l’arrogante Lola qui va faire tourner les têtes de Mike (Burt Lancaster), ancien trapéziste devenu accessoiriste après un grave accident, et le fringuant Tino (Tony Curtis), en passe de devenir la vedette du crirque. Ce long-métrage est produit par Lancaster, ancien trapéziste lui-même, bien décidé à tourner en Europe. Gina Lollobrigida trouve ainsi dans ce film à grand spectacle destiné à un public familial l’occasion d’offrir sa frimousse au grand public américain (trois ans après avoir tourné pour John Huston dans Plus fort que le diable aux côtés de Bogart et de Jennifer Jones), dans un rôle certes un brin ingrat, qui lui permettra cependant de tirer avantageusement son épingle du jeu. 

Notre-Dame de Paris, de Jean Delannoy (1956)

Sur un scénario et des dialogues de Jacques Prévert et Jean Aurenche, l’adaptation en 1956 – et pour la première fois en couleurs – du roman de Hugo par Jean Delannoy aura marqué les esprits. Et pour cause : le couple formé par Anthony Quinn et Gina Lollobrigida fait entrer à jamais dans la légende le couple Quasimodo-Esmeralda. L’actrice italienne offre une prestation prompte à réchauffer un film jugé parfois un peu terne. La séquence dans laquelle la belle brune danse, sensuelle, dans sa robe couleur sang, sur le parvis de Notre-Dame, sur la musique de Georges Auric, reste un moment culte du cinéma français. 

Les Aventures de Pinocchio, de Luigi Comencini (1972)

Les amoureux du roman de Carlo Collodi ne jurent que par cette adaptation très fidèle (un feuilleton pour la RAI en cinq épisodes qui sera remonté en film en 1975) signée du grand cinéaste de l’enfance qu’était Luigi Comencini. Coiffée d’une longue chevelure bleue, Gina Lollobrigida incarne la seule figure féminine de l’œuvre, la Fée, qui peut accorder à la marionnette Pinocchio son souhait de devenir « un vrai petit garçon ». Alors que dans le film, l’actrice est une présence radieuse, elle fut sur le plateau une véritable adversaire pour le petit garçon qui jouait Pinocchio, Andrea Balestri, au point d’échanger avec lui des insultes en dialecte romain.

Avec Le Point par Florence Colombani et Fabrice Dupreuilh

Miss Univers : qui est Floriane Bascou, la représentante de la France ?

janvier 14, 2023

C’est la première fois qu’une Martiniquaise porte les couleurs de la France au prestigieux concours, qui aura lieu cette nuit à La Nouvelle-Orléans.

Floriane Bascou arbore un costume en hommage au 14 Juillet.
Floriane Bascou arbore un costume en hommage au 14 Juillet.© JOSH BRASTED / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Miss Martinique puis première dauphine de Miss France 2022, Floriane Bascou va représenter la France ce week-end à l’occasion du concours Miss Univers, organisé à La Nouvelle-Orléans, aux États-Unis. La jeune femme, originaire du Lamentin, sera confrontée à 83 prétendantes venues du monde entier. La candidate, qui a fêté ses 21 ans le 9 janvier, n’est pas impressionnée, au contraire. Dans un entretien accordé au Figaro, elle assure que ce concours est « une aventure qu'[elle] attend avec impatience ».

« Miss Univers est un rêve, un objectif que je me suis fixé depuis ma participation à Miss Martinique. Je regarde ce concours international depuis que je suis petite fille et ça m’inspirait beaucoup », confie Floriane Bascou dans les colonnes du journal. Pour se préparer à cette épreuve, elle a notamment pu compter sur l’aide de son frère, Dimitri Bascou, qui a remporté une médaille de bronze aux 110 mètres haies lors des Jeux olympiques de Rio en 2016. « Il y a des points communs avec le sport, notamment la préparation mentale pour affronter un stress. Il m’accompagne dans ce domaine et aussi pour ma préparation physique. Il me motive, il m’a donné des exercices pour me tonifier et des conseils sur mon alimentation. »

Un costume aux couleurs du 14 Juillet

Afin de marcher dans les pas de Christiane Martel et d’Iris Mittenaere, élues Miss Univers 1953 et 2017, Floriane Bascou mise sur un costume festif. « Il représente le 14 Juillet, notre fête nationale, et, à travers les plumes aux couleurs du drapeau français, le traditionnel feu d’artifice. Son style caribéen rend hommage à mes origines martiniquaises. Une tour Eiffel est aussi présente sur ma coiffe, comme un symbole », détaille-t-elle. Le concours se déroulera dans la nuit de samedi à dimanche. L’objectif de la prétendante française sera de « rendre fières autant la France que la Martinique ».

Avec Le Point

Paris se prépare à accueillir Charles III

janvier 10, 2023

Selon « Le Parisien », le monarque britannique accorderait sa première visite publique, avant même son couronnement, à la France.

Charles III devrait reserver son premier voyage officiel a la France.
Charles III devrait réserver son premier voyage officiel à la France.© LEON NEAL / POOL / AFP

Le roi Charles III bientôt à Paris ? Selon Le Parisien, la diplomatie française s’active pour organiser ce voyage d’État pour la fin du mois de mars. Tout part d’une invitation d’Emmanuel Macron, lors des obsèques d’Elizabeth II. « J’ai eu l’occasion d’inviter le roi Charles à venir en France quand cela sera approprié pour lui », avait indiqué le président français. Le message est visiblement bien passé : le roi britannique semble vouloir accorder sa première visite internationale à l’Hexagone. 

« Il s’agit d’un symbole extrêmement fort, car ce sera la première visite officielle de Charles III. Cette venue intervient alors que le roi n’est pas encore couronné, ce qui montre que la France constitue pour lui une priorité », affirme un conseiller de l’Élysée. Ce n’est cependant pas une surprise : comme le rappelle un député de la majorité auprès de nos confrères, « Elizabeth II était francophile et francophone », cette visite est donc « l’occasion de montrer l’attachement séculaire de son pays au nôtre, par-delà le Brexit ».

Repas à l’Élysée et visite diplomatique

Si la visite n’est pas encore officialisée, le contour du séjour royal se dessine pourtant déjà. Et l’exécutif ne veut pas minorer cet événement. Un grand événement et un repas d’État sont dans les plans. Charles III devrait également se rendre à l’Assemblée nationale et au Sénat, et une rencontre pourrait être organisée, comme il est de coutume, avec la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Les premières dames ne sont pas laissées de côté : Brigitte Macron et Camilla Parker Bowles devraient se voir organiser la visite symbolique d’un lieu représentant l’un de leurs combats communs : une école, ou un hôpital. 

En marge de cette visite, des représentants des exécutifs français et britanniques devraient se retrouver pour parler des points de tensions ou des dossiers brûlants, comme la guerre en Ukraine, l’Union européenne ou les migrants.

Avec Le Point

Avant la sortie de ses mémoires explosifs, Harry nie vouloir blesser sa famille

janvier 9, 2023
Avant la sortie de ses memoires explosifs, Harry nie vouloir blesser sa famille
Avant la sortie de ses mémoires explosifs, Harry nie vouloir blesser sa famille© AFP/Oli SCARFF

Le prince Harry n’a aucune intention de « blesser » sa famille, a-t-il assuré dans une série d’interviews à quelques heures de la parution de ses mémoires, dans lesquels aucun membre de la monarchie britannique ne semble être pourtant épargné.

« Le Suppléant » sera mis en vente à minuit, mardi. Les passages les plus explosifs ont déjà fait le tour du monde depuis que des librairies en Espagne l’ont placé par erreur dans leurs rayons quelques heures jeudi.

Les divisions au sein de la royauté britannique y apparaissent sous un jour très cru, confrontant cette institution à l’influence planétaire à une profonde crise à peine quatre mois après la mort de la très populaire Elizabeth II.

On sait déjà que William, l’héritier du trône, son « frère bien aimé et ennemi juré », est sa principale cible. Mais le roi Charles III, chef d’Etat de 15 pays qui sera couronné le 6 mai, n’est pas non plus épargné. Tout comme Kate, l’épouse de William, et Camilla, la reine consort.

Le prince de 38 ans a donné plusieurs interviews télévisées pour promouvoir et défendre son livre, depuis la Californie où il s’est exilé en 2020 avec son épouse Meghan.

Pourquoi s’exposer ainsi trois ans après avoir pris ses distances avec la monarchie britannique ? « Après 38 ans à voir mon histoire racontée par tant de personnes avec des déformations et des manipulations intentionnelles, cela m’a semblé le bon moment de me réapproprier mon histoire », a-t-il expliqué sur la chaîne britannique ITV.

Mais rien « n’a été fait avec l’intention de blesser ou de faire du tort » à son père Charles III, son frère William ou sa famille.

« Une branche d’olivier »

Le prince a martelé vouloir une réconciliation avec la famille. Mais sur la chaîne américaine CBS, il a reconnu que William et lui ne se parlaient pas actuellement et qu’il n’avait pas échangé avec son père « depuis un bon moment ».

Buckingham Palace n’a pas réagi aux déclarations du prince. The Sunday Times a cité des proches du prince William affirmant qu’il est « triste », qu’il « brûle à l’intérieur », mais qu' »il reste silencieux pour le bien de sa famille et du pays ».

Dans un moment marquant sur ITV, Harry a nié avoir accusé la famille royale de racisme, quand il a dit en mars 2021 à la télévision américaine qu’un membre de celle-ci s’était interrogé sur la couleur de peau qu’aurait son fils à naître, comme son épouse est métisse. Cette interview avait relancé un vif débat au Royaume-Uni sur le racisme.

Impopulaires

La presse britannique, en majorité très hostile aux « Sussex », croit y voir « une branche d’olivier » tendue à la famille royale, mais pour les journaux le mal est déjà fait.

Dans son livre, Harry accuse William de l’avoir jeté au sol lors d’une dispute en 2019 concernant Meghan, qu’Harry avait épousée l’année précédente.

Il accuse aussi son frère et son épouse Kate d’avoir eu des « stéréotypes » envers Meghan, actrice américaine métisse, qui ont « créé un obstacle » pour l’accueillir dans la famille.

Harry s’en prend notamment aussi à l’épouse de son père, Camilla, désormais reine consort, affirmant que certains détails de conversations privées publiées dans les médias « ne pouvaient avoir fuité que » par elle.

Pour le tabloïd The Sun, Harry est un homme « troublé, seul ».

Malgré une intense promotion les jours précédents sa diffusion, l’interview sur ITV a été regardée par 4,1 millions de téléspectateurs, doublée par la BBC qui diffusait une série.

Les Britanniques pourraient être lassés par Harry et Meghan, omniprésents dans les médias depuis des semaines. Leur impopularité atteint des records. Selon un sondage YouGov, 64 % des Britanniques ont une image négative de Harry.

Le couple devrait se faire plus discret dans les mois à venir, selon Omid Scobie, un ami et biographe du couple. « Je pense que nous allons assister, pour le reste de l’année, à une sorte de retrait par rapport à ce que nous avons vu au cours des derniers mois », a-t-il déclaré à la BBC.

Par Le Point avec AFP

RDC-Disparition : Félix Tshisekedi a rendu hommage au caporal Kunyuku

janvier 7, 2023

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a déposé une couronne de fleurs devant la dépouille de l’illustre personnage avant que le Premier ministre et les officiels présents à l’ émouvante cérémonie ne fassent de même.

Félix Tshisekedi s’inclinant devant le cercueil du disparu

Le chef de l’Etat a rendu hommage au caporal Albert Kunyuku Ngoma, le 6 janvier, à l’esplanade de la morgue de l’hôpital du cinquantenaire à Kinshasa. L’ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale (1940- 1945) est décédé depuis le 25 novembre 2022 à l’âge de 100 ans (il est né en 1922).

« Aux grands hommes, la patrie reconnaissante », dit-on. Le caporal Albert Kunyuku Ngoma a servi les forces armées congolaises, alors La force publique, depuis l’époque coloniale jusqu’à l’indépendance, soit de 1940 à 1960. Cela lui a valu une reconnaissance mondiale de part le fait qu’il a servi sous la bannière belge pour le Congo-Belge dans l’armée de la coalition pour mettre fin à la Deuxième Guerre mondiale et faire échec au régime Nazi.

Cette reconnaissance a été matérialisée par les différentes décorations honorifiques ici même au pays, en Russie par le président Poutine et l’année dernière où le roi Philippe des Belges l’a personnellement décoré en juin, à Kinshasa. A cela, il est à ajouter le fait que le réalisateur congolais Voto lui a même dédié deux films documentaires «  L’ombre des oubliés » et «  Mon caporal » pour saluer sa bravoure et pour réclamer ses droits.

Avec Adiac-Congo par Alain Diasso

Benoît XVI sera inhumé jeudi 5 janvier

décembre 31, 2022

Les funérailles de l’ancien pape seront présidées par son successeur, le pape François, un événement inédit dans l’histoire du Vatican.

Le pape émérite Benoît XVI s’est éteint samedi 31 décembre à l’âge de 95 ans. Ses funérailles se tiendront jeudi 5 janvier et seront présidées par son successeur, le pape François. L’inhumation d’un ancien pape constitue un événement inédit dans l’histoire deux fois millénaire de l’Église catholique. Benoît XVI sera inhumé dans une crypte de la basilique Saint-Pierre de Rome, a annoncé le Vatican.

« Le cercueil du souverain pontife émérite sera porté dans la basilique Saint-Pierre puis dans les grottes du Vatican (qui abritent les tombes papales) pour y être enterré », a précisé le service de presse du Saint-Siège dans un communiqué. Le cercueil du théologien allemand – né Joseph Ratzinger – sera exposé de lundi à mercredi en la basilique Saint-Pierre pour permettre aux fidèles de se recueillir.

Fin d’une cohabitation insolite

Le biographe officiel de Benoît XVI avait révélé en 2020 qu’il souhaitait être inhumé dans la tombe de Jean-Paul II, dont il fut un proche collaborateur, dans la crypte de Saint-Pierre. Cette tombe est vide depuis le transfert du cercueil de Jean-Paul II dans une chapelle latérale à l’occasion de sa béatification en 2011. Le Vatican n’a pas précisé si ce serait en effet le cas.

La santé du théologien allemand – qui fut à la tête de l’Église catholique de 2005 à 2013 – s’était dégradée ces derniers jours. L’annonce de sa mort a pris par surprise les fidèles se trouvant place Saint-Pierre. « Nous sommes vraiment anéantis », a ainsi confié à l’AFP un Italien âgé de 30 ans, Davide Di Tommaso.

Son décès met fin à la cohabitation insolite de deux hommes en blanc : l’Allemand Joseph Ratzinger, brillant théologien peu à l’aise avec les bains de foule, et l’Argentin Jorge Bergoglio, jésuite doté d’une parole incisive qui a voulu remettre les pauvres et les migrants au centre de la mission de l’Église.

Après ses huit ans d’un pontificat marqué par de multiples crises, Benoît XVI avait été rattrapé début 2022 par le drame de la pédocriminalité dans l’Église. Mis en cause par un rapport en Allemagne sur sa gestion des violences sexuelles lorsqu’il était archevêque de Munich, il était sorti de son silence pour demander « pardon » mais avait assuré n’avoir jamais couvert de pédocriminels.

Sa renonciation, annoncée en latin le 11 février 2013, fut une décision personnelle liée à ses forces déclinantes et non à la pression de scandales, avait-il assuré dans un livre de confidences paru en 2016. Pour Marco Politi, vaticaniste italien interrogé samedi par l’AFP, Benoît XVI « a été important en tant que théologien, mais il n’avait pas le profil mental du rôle pour faire le pontife ». « C’est une partie du passé de l’Église qui disparaît avec lui. Les conservateurs mènent, en agitant sa bannière, une guerre civile depuis dix ans contre François. (Avec sa mort), ils perdent un symbole vivant, ils ne peuvent plus dire “voici le vrai pape, voici le faux” », a-t-il estimé.

Par Le Point avec AFP

Benoît XVI n’est plus

décembre 31, 2022
Benoît XVI saluant la foule depuis un balcon.

Benoît XVI salue la foule depuis sa résidence de Castel Gandolfo, le 28 février 2013. Il s’agira de son dernier geste en tant que pape. Photo : Getty Images Vincenzo Pinto

Benoît XVI, qui a été pape pendant 8 ans avant de démissionner, est mort samedi à l’âge de 95 ans. Il était considéré comme l’un des plus grands théologiens de son temps, un grand intellectuel. Mais aussi comme un homme intransigeant, qui ne voulait pas être pape et qui, pourtant, l’est devenu.

Élu pape en 2005, Benoît XVI a quitté ses fonctions en 2013. Il n’avait plus la force pour diriger l’Église, disait-il. Au cours de son pontificat, il a fait face à des crises majeures, notamment le silence des autorités ecclésiastiques quant aux abus sexuels commis par des prêtres sur des enfants pendant des décennies. Retour sur le parcours de cet homme de Dieu antiréformiste.

Enfance

Le pape Benoît XVI alors qu'il était enfant.

Le pape Benoît XVI alors qu’il était enfant, en Bavière.

Joseph Aloisius Ratzinger naît le 16 avril 1927 à Marktl am Inn, un village de la Basse-Bavière, dans le sud de l’Allemagne. La religion catholique est très présente dans la vie familiale. Il passe son adolescence dans la ville de Traunstein, où il devra, comme tous ses camarades de classe, s’enrôler dans les Jeunesses hitlériennes.

Jeunesse

Joseph Ratzinger pendant la Seconde Guerre mondiale.

Joseph Ratzinger en 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’il était assistant de l’aviation allemande. Photo: Getty Images/STF

En 1943, en pleine Seconde Guerre mondiale, Joseph Ratzinger, 16 ans, est mobilisé au sein d’une unité de lutte antiaérienne. Il est ensuite affecté au Service national de travail obligatoire pour creuser des tranchées. En 1945, il sera brièvement interné dans un camp de prisonniers de guerre.

Entrée en religion

Georg et Joseph Ratzinger (à droite).

Georg et Joseph Ratzinger (à droite) lors de leur ordination à Freising, dans le sud de l’Allemagne, en 1951. Photo : Getty Images/Reproduction Timm Schamberger

À la fin de la guerre, il étudie la théologie et la philosophie au séminaire de Freising et à l’Université de Munich avec son frère Georg. Les deux seront ordonnés prêtres en même temps, le 29 juin 1951. Joseph Ratzinger devient ensuite vicaire à la paroisse du Précieux-Sang, à Munich, en plus d’être chargé de cours au séminaire.

Après son doctorat en théologie, obtenu en 1953, il entame une brillante carrière d’enseignant qui le mènera dans plusieurs universités allemandes. Il a la réputation d’être un bon professeur et il est très aimé de ses étudiants. En 1969, il s’installe à Ratisbonne, où il enseignera jusqu’en 1977.

Le théologien

Le cardinal Joseph Ratzinger accompagné des cardinaux Benelli, Gantin, Tomazek et Gappi.

Le cardinal Ratzinger, au Vatican, en compagnie de quatre autres cardinaux, en 1977. Photo : Getty Images/STF

De 1962 à 1965, Joseph Ratzinger participe en tant qu’expert au Concile Vatican II, qui vise à moderniser l’Église. Face à la volonté de changement de certains religieux, qu’il perçoit comme excessive, il défend Rome et la tradition.

Le 25 mars 1977, Paul VI le nomme archevêque de Ratisbonne, la troisième des grandes villes d’Allemagne. Trois mois plus tard, il est promu cardinal. Comme plusieurs autres au sein de l’Église, le pape apprécie son conservatisme en cette période de turbulences.

Le gardien du dogme

Le cardinal Ratzinger discute avec le cardinal Giovanni Battista Re.

Le cardinal Ratzinger au Vatican, le 16 octobre 2003, lors d’une grande rencontre marquant le 25e anniversaire de l’élection du pape Jean-Paul II. Photo : Getty Images/Patrick Hertzog/AFP

Jean-Paul II, devenu pape en 1978, le nomme en 1981 préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi. C’est à la tête de ce qui était auparavant l’Inquisition que le futur pape Benoît XVI se démarque, menant une lutte sans merci contre toute tentative de réforme au sein de l’Église ou de la société.

Rigide, intransigeant, rétrograde : ses adversaires ne manquent pas d’adjectifs pour le qualifier. Le cardinal s’oppose à tout ce qui s’écarte de la doctrine. Il condamne l’homosexualité et la contraception, en plus de rendre la vie dure aux théologiens de la libération et aux partisans de l’ordination des femmes.

Le souverain pontife

Le pape Benoît XVI.

Le pape Benoît XVI célébrant sa messe inaugurale place Saint-Pierre, le 24 avril 2005. Photo: Getty Images/Franco Origlia

Le 19 avril 2005, après deux jours de conclave et quatre tours de scrutin, le cardinal Ratzinger est désigné pour succéder à Jean-Paul II, qui vient de mourir. Il a alors 78 ans, ce qui en fait l’un des papes les plus âgés à son accession au trône de saint Pierre.

Le cardinal Ratzinger choisit le nom de Benoît XVI, en souvenir de Benoît XV, dont il veut souligner l’action pour la paix pendant la Première Guerre mondiale, mais aussi du saint patron de l’Europe, Benoît de Nursie. Il déclare vouloir ainsi rappeler les racines chrétiennes de la culture et de la civilisation européennes.

Controverse sur les musulmans

Le pape Benoît XVI  en Turquie.

Le pape Benoît XVI visite la mosquée de Sultanahmet, mieux connue sous le nom de mosquée Bleue, à Istanbul, le 30 novembre 2006. Photo : Getty Images/Vatican Pool

Dans un discours à l’Université de Ratisbonne, le 12 septembre 2006, le pape cite un texte médiéval qui accuse l’islam de propager la violence. Dans la foulée de l’affaire des caricatures de Mahomet, survenue en 2005, ces propos enflamment le monde musulman. Le pape exprime ses regrets en précisant que ce texte ne reflète en aucune manière sa pensée.

Quelques semaines plus tard, lors d’un voyage en Turquie, son premier dans un pays musulman, il visite la mosquée Bleue, où il se recueille aux côtés du grand mufti d’Istanbul. Il est le second pape, après Jean-Paul II, à visiter un lieu de culte musulman et le premier à s’y recueillir.

Pédophilie au sein de l’Église

Des victimes d’abus sexuels.

Des victimes d’abus sexuels commis par des prêtres manifestent avec leurs proches en 2010. Sur les pancartes, on peut lire : « Honteux! » et « Une Église sans abus ». Photo : Getty Images/Vincenzo Pinto

Le pontificat de Benoît XVI est marqué par les multiples scandales d’abus sexuels sur des enfants commis par des prêtres depuis des décennies et par les tentatives du Vatican pour s’en dissocier. Le pape est notamment mis en cause pour son rôle en tant que préfet, car il aurait écrit des lettres déclarant que ces affaires devaient être soumises au secret pontifical. Après un déluge de critiques, Benoît XVI demande pour la première fois pardon au nom de l’Église lors d’une messe place Saint-Pierre, en juin 2010.

« Nous demandons avec insistance pardon à Dieu et aux personnes impliquées, et nous entendons promettre de faire tout ce qui est possible pour que de tels abus ne puissent jamais plus survenir. »— Une citation de  Benoît XVI

En février 2012, il demandera de nouveau pardon pour les violences sexuelles commises par des clercs qui étaient alors sous sa gouverne. Les groupes de victimes seront toutefois déçus par les tentatives du pape de se dissocier de ces événements, lui qui réitère n’avoir jamais couvert d’acte pédocriminel.

Premier tweet du pape

Le pape Benoît XVI envoie son premier tweet.

Le pape Benoît XVI envoie son premier tweet, le 12 décembre 2012. Photo: AFP/Vincenzo Pinto

Le 12 décembre 2012, le pape publie son premier tweet sur son compte personnel @pontifex. Benoît XVI avait déjà publié un tweet sur le compte du site d’actualités du Vatican, le 28 juin 2011. Le Vatican annonce également la mise en ligne d’une application gratuite nommée The Pope, qui permettra d’observer ce qui se passe au Vatican grâce à des caméras web.

Démission

Une figurine du pape Benoît XVI.

Une figurine du pape Benoît XVI tenant une pancarte qui dit « au revoir » en allemand est en vente dans une boutique de la via San Gregorio Armeno, à Naples, le 12 février 2013, quelques jours avant son départ officiel. Photo : Getty Images/AFP/Carlo Hermann

Le 28 février 2013, le pape quitte officiellement ses fonctions. Benoît XVI, 85 ans, avait donné sa démission deux semaines plus tôt, expliquant qu’il n’avait plus les forces de diriger l’Église catholique en raison de son âge. Sa démission, qui fait office d’exception dans l’histoire de l’Église, lui vaut désormais le titre de pape émérite.

« Après avoir examiné ma conscience devant Dieu à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne me permettent plus d’exercer adéquatement le ministère pétrinien. »— Une citation de  Benoît XVI

En juin 2020, il va en Bavière pour rendre visite à son frère Georg, qui meurt peu de temps après. Une infection au visage le fragilise grandement en août de la même année.

Au cours de l’année 2022, l’ancien pape continue de recevoir des visiteurs, mais c’est un homme visiblement affaibli et frêle qui les accueille. Sur sa dernière vidéo publique, diffusée par le Vatican en août, on le voit muni d’un appareil auditif, ne pouvant plus parler, mais son regard est toujours vif.

Après des mois à se déplacer en fauteuil roulant et à montrer des signes de fragilité, Benoît XVI tombe gravement malade à la fin de l’année. Son successeur, le pape François, en fait l’annonce le 28 décembre. En trois jours, sa santé s’est dégradée, ce qui laisse présager une fin proche.

Avec Radio-Canada

Pelé, le Roi est mort

décembre 29, 2022

La légende du soccer s’est éteinte à l’âge de 82 ans

Portrait de Pelé

Pelé en 2008 (archives) Photo : Getty Images/AFP

Pelé, la légende brésilienne du soccer, est mort jeudi à l’âge de 82 ans. Son agent a confirmé l’information. L’octogénaire avait été hospitalisé à de nombreuses reprises au cours des derniers mois et n’avait pas quitté l’hôpital Albert-Einstein depuis le 29 novembre dernier.

Il est né Edson Arantes Do Nascimento en 1940, dans la petite ville de Três Coraçoes au sud-est du Brésil. C’est dans une favela qu’il fera ses débuts avec un ballon. En fait de ballon, c’était plutôt de vieilles chaussettes enroulées entre elles sur lesquelles il tapait.

À cette époque, celui qui va devenir Pelé jouait pieds nus, ce qui valut à son équipe le surnom des sans chaussures . C’est sans doute là qu’il a pu développer une dextérité hors du commun.

À l’âge de 9 ans, il regarde avec son papa la finale de la Coupe du monde entre le Brésil et l’Uruguay. C’est ce jour-là qu’il verra son père pleurer pour la première fois en regardant son équipe perdre la coupe du monde en 1950. Pour tenter de le consoler, il lui dira, je la gagnerai un jour, je te le promets.

Il drible un défenseur.

Pelé en 1960 avec le Brésil Photo: Getty Images

Il va faire ses débuts professionnels à 15 ans avec le club local de Bauru. C’est là que l’on va remarquer ses premiers exploits. Deux ans plus tard, il fait ses débuts avec la Seleçao, la sélection nationale brésilienne, pour la Coupe du monde de 1958.

Il devra attendre les quarts de finale contre le Pays de Galles pour marquer son premier but. À 17 ans il sera le plus jeune joueur de l’histoire à marquer un but en Coupe du monde. Un record jusqu’ici inégalé.

En demie-finale, il réussit un tour du chapeau contre la France pour propulser le Brésil en finale. Il ajoute deux buts en finale contre les Suédois et remporte sa première Coupe du monde.

Il en remporte deux autres en devenant le seul joueur à remporter trois trophées dans l’histoire.

La légende Pelé est née!

Des buts il en marquera plus de 1300. On aurait pu croire qu’une carrière internationale lucrative allait s’ouvrir pour le gamin des bidonvilles. Mais au Brésil, on décrète que l’on ne se débarrasse pas comme ça d’un trésor national. Il sera fidèle au Brésil et surtout au célèbre club Santos FC jusqu’à son départ aux États-Unis.

Il lève un bras dans les airs pour célébrer la victoire pendant que des compatriotes le portent sur leurs épaules.

Pelé a gagné sa troisième Coupe du monde avec le Brésil en 1970. Photo : AP/Archives

Ce n’est qu’en fin de carrière en 1975 que l’Amérique du Nord pourra le voir évoluer. Pelé va signer un contrat faramineux pour l’époque, on parle même du transfert du siècle. Le président brésilien de l’époque, Ernesto Geisel demandera à Pelé de reconsidérer sa décision.

Henry Kissinger, alors secrétaire d’État américain, interviendra auprès de Geisel en insistant sur le fait que Pelé à New York conforterait les relations entre les deux pays.

Le contrat de sept millions de dollars est enfin signé. Subitement, les stades américains se remplissent à la vitesse de l’éclair et tout le monde veut voir le prodige brésilien.

Quatre joueurs tiennent un ballon dans leurs mains et sont debout, de côté, sur un terrain de soccer.

Les joueurs German Franz Beckenbauer, Pelé, Giorgio Chinaglia et Romerito avant un match du Cosmos de New York. Photo : Getty Images/Bongarts

Les joueurs de l’équipe du Manic de Montréal auront l’occasion de l’affronter quand il évoluait avec le célèbre Cosmos de New-York.

Ses compagnons d’armes n’étaient nul autre que l’italien Chinaglia, l’allemand Beckenbauer et son ancien coéquipier le brésilien Carlos Alberto.

La perle noire, un autre de ses nombreux surnoms, sera sacré joueur du vingtième siècle par la FIFA. Curieusement il ne sera jamais couronné du titre de ballon d’or malgré ses succès.

Il faut dire que ce titre était décerné jusqu’en 1995 uniquement aux joueurs européens. Cette bourde, la FIFA va la réparer en 2013, en sacrant Pelé Ballon d’or d’honneur.

Après sa carrière de footballeur, Pelé va consacrer la plupart de son temps aux plus démunis. Il sera ambassadeur pour l’ONU et pour l’UNESCO. Il deviendra aussi ministre des Sports de son pays.

Pelé parle au micro, le poing dans les airs.

Pelé avait une santé fragile depuis quelques années. Photo : AFP via Getty Images/Mauro Pimentel

Pelé restera incontestablement l’un des plus grands joueurs de tous les temps dans l’Histoire du ballon rond. On n’hésitera pas à parler de légende, un autre qualificatif justifié.

Celui qui a parcouru des milliers de kilomètres balle au pied, peut maintenant se reposer. Il raccroche définitivement ses crampons magiques. À moins qu’un championnat des légendes ne se joue quelque part.

« Si je meurs un jour, je serai heureux parce que j’ai essayé de faire de mon mieux. Mon sport m’a permis de faire tant de choses parce que c’est le plus grand sport dans le monde. »— Une citation de  Pelé

Deux légendes réunies Pelé et Ali

Pelé et Mohamed Ali Photo : Bongarts/Getty Images/Mark Sandten

Un peu à l’image d’un autre géant du sport qu’était le boxeur Mohamed Ali, Pelé était friand de tirades dont il avait seul le secret, 

Les records sont faits pour être battus, mais il sera difficile de battre le mien. Les gens me demandent tout le temps quand naîtra le nouveau Pelé. Jamais! Mon père et ma mère ont fermé l’usine.

Si certaines frôlent la prétention, d’autres poussaient à la réflexion. 

Chaque enfant qui joue au foot dans le monde veut être Pelé. J’ai la grande responsabilité, non pas de leur montrer comment être un footballeur, mais de leur montrer comment être un homme. 

Il lève les bras.

Pelé au milieu d’un stade de soccer lors de la Coupe d’Afrique des nations, à Libreville, au Gabon, en 2012. Photo : Getty Images/Franck Fife

Pelé aura été plus qu’un joueur de soccer d’exception, car peu d’élus peuvent se vanter d’être devenus des légendes. Le roi, un autre de ses surnoms, est mort, vive le Roi!

Cette mort, Pelé ne la redoutait pas. Il était malade depuis des années et à chacune de ses entrées à l’hôpital, le Brésil était en apnée.

« Pelé ne meurt pas. Pelé ne mourra jamais. Pelé vivra éternellement.  »— Une citation de  Pelé

Avec Radio-Canada par Robert Frosi

Congo-Disparition : l’orchestre Bantous de la capitale pleure MPassi Ngongo Mermans

décembre 29, 2022

Le mi-soliste des Bantous de la capitale, Alphonse Mpassi Ngongo dit Mpassi Mermans, a tiré sa révérence le 28 décembre aux premières de la matinée, au Centre hospitalier universitaire de Brazzaville (CHU), à l’âge de 80 ans. Sa mort intervient cinq jours après celle de son collègue, le percussionniste Ignace Makirimbia, décédé le 23 décembre à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), alors qu’il y était en séjour.

1- Mpassi Ngongo Mermans / DR

Guitariste, auteur-compositeur et arrangeur, Mpassi Mermans a rejoint ses pairs des Bantous de la capitale, comme ce fut le cas pour le percussionniste Ricky Siméon Malonga dit Ricky Siméon “le gardien du temple”, décédé le 1er mai dernier à Brazzaville, à l’âge de 80 ans lui aussi. Né le 25 novembre 1942 à Madzia, département du Pool, Mpassi Ngongo Mermans a été le premier guitariste mi-soliste dans l’histoire de la rumba. En effet, après le départ de Papa Noël, il était devenu le seul soliste des Bantous de la capitale, mais avec la venue de Gerry Gérard, lui aussi soliste, il s’est posé la question du positionnement. Pour ne pas le mettre à l’écart, est ainsi créé le poste de mi-soliste. Du coup Les Bantous sont passés pour le premier orchestre à faire jouer quatre guitaristes. Il s’est agi de la guitare solo, guitare mi-solo, guitare accompagnement et la guitare base.

Amoureux de l’art d’Orphée

Mpassi Mermans a pris goût de la musique alors qu’il était encore à l’école primaire en classe de CE2, à Kibouendé, dans le Pool où il résidait. A l’âge de 16 ans en 1958, il monte son premier orchestre, Syncope Jazz, dans ladite localité. Une année après, il trouve l’emploi à Mfoati, dans le département de la Bouenza. Pendant ce temps, l’orchestre Les Bantous de la capitale voit le jour. En 1960, à l’âge de 18 ans, il quitte Mfoati pour Brazzaville. Amoureux de la musique, il relance avec ses anciens musiciens de Syncope Jazz leur groupe, mais cette fois-ci en changeant d’appellation ; de Syncope Jazz, il devient Mondo Negro Kwala-kwa et il dirige ce groupe pendant trois ans. C’est finalement en juillet 1963 qu’il va intégrer Les Bantous de la capitale dont il était un fanatique fieffé et surtout du brillant guitariste Papa Noël. Il tenait à jouer de la guitare comme lui. Il est admis dans ce groupe le même jour que deux autres artistes de renom, Pamelo Mounka et Samba Mascotte. Après plusieurs mouvements de va-et-vient, Mpassi Mermans va regagner Les Bantous de la capitale en 1997 jusqu’au dernier jour de sa vie, le 28 décembre 2022 ;

Quant à sa discographie, Mpassi Mermans a, à son actif, plusieurs chansons, parmi lesquelles “Libala é keséni”, “Badeti”, “Bu boté mona pelé”, “C’est sérieux tantine”, “A mon avis ». C’est en 1972 qu’il a sorti son premier album en solo. Ceci se passe à l’issue de la première scission de l’orchestre, exclu par Nino Malapé au même moment que Célestin Nkouka, Edo Ganga, Pamelo Mounka, Kosmos Moutouari et Théo Bitcheko. C’est ainsi qu’il va créer avec Ganga Edo et Théo Bitcheko l’orchestre Les Nzoï, avant d’être rejoints par Ange Linaud. Au sein de cet orchestre, Mpassi Mermans lance l’album « Bani-bani » qui connaîtra un grand succès. Malheureusement, l’aventure avec Les Nzoï ne va pas durer longtemps. Mpassi Mermans quitte ce groupe pour créer un autre qu’il va dénommer Lissolo. Le premier 45 tours de cet orchestre est enregistré à Kinshasa. Une autre composition de Mpassi Mermans, “Lemba”, dans l’orchestre National, en 1976, est un disque 33 tours. En 1981, il met sur le marché du disque son premier album en solo « Monia », de quatre titres en France. En 1988, suite à la maladie de Pamelo Mounka, Mpassi Mermans quitte Les Bantous de la capitale pour créer Les Bantous Monuments en 1990. Il sort ensuite un autre album en solo intitulé « Ton ami n’est pas ton ami », en 1992, en France, dans lequel il mettra un titre en hommage à Samba Mascotte.

2 -Ignace Makirimbia / DR

Ignace Makirimbia

Véritable fils de la cité Ngamaba, à Brazzaville, Ignace Makirimbia a longtemps marqué ses connaissances dans les tumbas au sein des groupes traditionnels tékés communément appelés Tékés de Brazzaville. Son savoir-faire va le pousser à tenter une carrière professionnelle à Kinshasa et dans l’orchestre Continental où il s’est fait connaître dans le grand milieu musical, au point où il a joué dans plusieurs groupes, à l’instar du Continental de Me Taureau Gombe en compagnie de Josky Kiambukuta, Wuta Mayi, Tinio Mwinkwa, Siran Mbenza…, d’Afrisa de Tabu Ley Rochereau, … Très proche de Sam Mangwana, Ignace Makirimbia a été dans toutes ses aventures. Ils sont liés dans Vox Arriva de Jeannot Bombenga, ensuite dans Festival de maquisards… De retour à Brazzaville au cours des années 2000, il va passer directement chez les Bantous où il évolue dans un premier temps avec son cadet Robert Massengo, puis va dans Bana Poto-Poto de Bienvenu Rolland Faignand, avant de regagner Les Bantous jusqu’à sa mort le 23 décembre dernier, à Kinshasa.

Notons que Mpassi Mermans est de la deuxième génération après celle des co-fondateurs, à savoir Edo Ganga, Saturnin Pandi, Jean Serge Essous (premier chef d’orchestre), Nino Malepet (deuxième chef d’orchestre), Célestin Nkouka, Daniel Loubelo De la lune. Il est de la génération de Pamelo Mounka, Samba Mascotte, Théo Bitsikou, Michel Boyibanda, Gerry Gérard (qui ont tous tiré leur révérence). Les deuils de MPassi Mermans et Ignace Makirimbia se tiennent respectivement au 17 de la rue Matouba-Abraham, arrêt Mitoko Château d’eau pour Mpassi Mermans, et 20 rue Loubomo, Talangaï, arrêt Ebina, pour Ignace Makirimbia.

Avec Adiac-Congo par Bruno Okokana

Top 10 des albums Afrique de l’année 2022

décembre 28, 2022

Cette année, certains albums ont tourné en boucle à RFI Musique. Voici une sélection des productions qui nous ont réjoui et que nous continuerons donc d’écouter en 2023 ! Des pointures et des révélations à suivre de près.

History de Didi B

Didi B qui s’est imposé comme le parrain incontestable du rap ivoire, d’abord avec Kiff No Beat et maintenant en solo, a dévoilé son premier album History ces jours derniers. Celui qui se fait appeler « Mojaveli » a annoncé la couleur de cet opus le 19 mars dernier lorsqu’il a publié le premier titre, History, produit par Dany Synthé.

Badinyaa Kumoo deSona Jobarteh

Son changement de statut ne fait aucun doute : en quelques années, Sona Jobarteh est devenue une valeur de référence de la musique d’Afrique de l’Ouest, comme en témoigne le nombre de concerts donnés avec son groupe dans le monde entier. Virtuose de la kora, la trentenaire britanno-gambienne et cousine du Malien Toumani Diabaté défend une vision moderne de la tradition mandingue avec son nouvel album Badinyaa Kumoo.

Formule 7 de Fally Ipupa

Septième album de Fally Ipupa, Formule 7 est dédié aux amoureux de la rumba. Fally Ipupa propose un album de 31 titres qui s’écoute comme une longue histoire d’amour racontée à l’oreille, avec toujours cette vision de l’artiste congolais : une rumba ancrée dans ses classiques et tournée vers l’international. Actuellement en tournée africaine, et en concert à Lomé avant de s’envoler pour Yaoundé, puis Abidjan, celui qui est surnommé « l’Aigle » a répondu à nos questions.

Sequana de Souad Massi

Sequana, le dixième album de la chanteuse et compositrice algérienne, est empreint de folk et de chaâbi, mais aussi d’ondes nouvelles venues de Syrie, des Caraïbes, du Chili et du Brésil. Onze chansons somptueuses en algérien, français et espagnol, qui célèbrent avec ferveur la vie et la Nature.

Sese Seko de MPR

Dans le ciel musical congolais, MPR fait figure d’ovni. En trois ans, le duo de rappeurs originaires de Kinshasa est parvenu à s’imposer en sortant des chemins habituels, tant sur le fond que sur la forme : du rap nourri de rumba, qui se plait à raviver le souvenir du Zaïre d’antan et cherche à moraliser la société dans laquelle il vit. Son premier album Sese Seko, d’après le nom du maréchal Mobutu, vient de paraître.

Hals de Oum (avec M-Carlos)

Sa musique planante est très contemporaine et spirituelle. Après Daba (2019) dont l’envol a été stoppé par la pandémie, Oum retrouve la scène avec Hals. La Casablancaise y explore, avec le musicien cubain M-Carlos, sept « hals », des sensations universelles (telles que la peur ou le désir) qui nous ont traversées en mars 2020, lorsqu’une grande partie du monde fut mise sur pause. Un 5e album intime et envoutant.

Sakidila de Pongo

Pongo, artiste d’origine angolaise, revisite le kuduro, inspirée par son enfance en Angola, après des épisodes intimes éprouvants. La danse et la fête comme des pieds de nez aux écueils de la vie. Portrait de la jeune femme à la faveur de la sortie de son album, Sakidila.

Luuma de Sahad

L’artiste sénégalais Sahad revient avec un nouvel album intitulé Luuma qui signifie le « marché » en wolof. Engagé dans diverses initiatives eco-responsables, il tente de faire exister sa musique dans un projet global où il est question d’éco-village, d’indépendance économique mais aussi et surtout d’identité.

Timbuktu de Oumou Sangaré

À plus de 50 ans, la diva malienne Oumou Sangaré revient avec Timbuktu, un album couleur blues, enregistré à Baltimore. Un disque magnétique qui confirme la puissance de ses engagements et la magie de sa voix.

Braquage de pouvoir de Tiken Jah Fakoly

Pour son onzième album, Braquage de pouvoir, Tiken Jah Fakoly n’oublie aucun des ingrédients phares qui font son succès depuis les années 1990. Un reggae qu’il ancre toujours plus en Afrique et des titres qui résonnent avec l’actualité politique du continent.

Par : RFI Musique

Didi B – Sona Jobarteh – Fally Ipupa – Souad Massi – MPR – Oum – Pongo – Sahad – Oumou Sangaré – Tiken Jah Fakoly