Archive for the ‘Insolite’ Category

Harcèlement sexuel: les documents relatifs aux accusations visant Trump requis en justice

octobre 16, 2017

Le président américain Donald Trump, le 13 octobre 2017 à Washington / AFP/Archives

 

L’équipe de campagne de Donald Trump lors de la présidentielle 2016 a reçu l’ordre par la justice de remettre tous les documents en sa possession relatifs aux diverses accusations de harcèlement sexuel ayant visé le candidat, selon le document judiciaire publié par BuzzFeed News dimanche.

Cette injonction, faite en mars dernier à l’équipe de campagne de celui qui était alors officiellement devenu le nouveau président des Etats-Unis, a été émise par la justice américaine dans le cadre d’une plainte en diffamation déposée par Summer Zervos, une ancienne candidate du programme de télé-réalité « The Apprentice » présenté durant des années par Donald Trump, quand il n’était encore qu’un riche homme d’affaires.

Cette plainte accuse le président des Etats-Unis d’avoir fait « plusieurs déclarations mensongères et diffamatoires » à l’encontre de Mme Zervos après que celle-ci l’a accusé de l’avoir caressée et d’avoir tenté de l’embrasser de force, en 2007, dans un hôtel de Los Angeles.

L’injonction émise à l’encontre de l’équipe de campagne de Donald Trump oblige celle-ci à remettre à la justice l’ensemble des documents qu’elle pourrait détenir ayant un lien avec « toute accusation » ayant visé le candidat républicain durant sa campagne victorieuse de 2015 et lui reprochant « d’avoir soumis » une femme « à des contacts sexuels non consentis et/ou à des comportements sexuels inappropriés ».

Summer Zervos, une ancienne candidate du programme de télé-réalité 'The Apprentice', lors d'une conférence de presse, le 17 janvier 2017 à Los Angeles / AFP/Archives

Summer Zervos, une ancienne candidate du programme de télé-réalité « The Apprentice », lors d’une conférence de presse, le 17 janvier 2017 à Los Angeles / AFP/Archives

 

Et ce que ces documents concernent Mme Zervos « ou toute autre femme » ayant accusé M. Trump, insiste le document publié par le site d’informations BuzzFeed News.

De fait, Mme Zervos et plusieurs autres femmes avaient fait des accusations similaires visant M. Trump après la diffusion en octobre 2016 d’un enregistrement vidéo datant de 2005 dans lequel le futur candidat républicain se vantait « de pouvoir choper (les femmes) par la chatte ». « Quand t’es une star, elles te laissent faire », ajoutait-il.

M. Trump avait banalisé ses déclarations comme de simples « propos de vestiaires » et avait contre-attaqué en qualifiant ses accusatrices de menteuses.

Selon la plainte en diffamation déposée par Mme Zervos, « M. Trump était devenu totalement obsédé, qualifiant Mme Zervos et toutes ses accusatrices de menteuses ayant des arrière-pensées inavouées ».

M. Trump est « un menteur et un misogyne » qui a « dénigré et diffamé Mme Zervos avec des déclarations mensongères », ajoute cette plainte, citée par BuzzFeed.

La-croix-com avec afp
Publicités

Mike Horn: « J’ai été mis devant un peloton d’exécution au Congo »

octobre 10, 2017

Après une journée d’efforts au Népal, le duo a passé la soirée autour d’un feu réconfortant. Un moment de repos propice aux confessions. Mike Horn en a profité pour raconter à la chanteuse et animatrice l’un des moments les plus terribles de sa vie.

« Quand j’ai eu 36 ans, j’ai été mis devant un peloton d’exécution au Congo. Ils ont tué les types à côté de moi en premier et moi je ne voulais pas de bandeau pour me couvrir les yeux, je ne voulais pas être attaché« , a-t-il commencé, évoquant la guerre civile du Congo-Brazzaville.

Si Mike Horn n’a pas reçu une balle dans la tête, c’est parce qu’il a fait preuve d’un courage inouï. Il poursuit : « À un moment, ils ont tiré sur un autre, j’ai commencé à marcher vers les gens j’ai pris leur fusil je l’ai mis contre ma tête. J’ai dit : ‘Tire pendant que je te regarde dans les yeux.’ Et puis il y a eu un moment d’hésitation. J’ai expliqué que je n’étais pas un espion ni un rebelle mais un homme qui suit l’équateur autour du monde. »

Grâce à ce geste plus que téméraire, que certains qualifieront peut-être de fou, Mike Horn a été épargné. « Un policier est sorti et a dit qu’il me croyait juste parce que j’ai marché vers le type et que je ne suis pas resté immobile à accepter que l’on me tue. Ça m’a sauvé la vie« , raconte-t-il. Cette scène a surtout permis à l’aventurier de comprendre une chose essentielle sur son existence. « La question que je me suis posée, c’est : ‘Est-ce que j’ai tout fait ce que je voulais réaliser dans me vie ?’ Et la réponse a été oui. Si aujourd’hui ma vie s’arrête je serai heureux car j’ai fait tout de que je voulais« , conclut-il.

Un témoignage émouvant qui a passionné Shy’m.

Congo: les rois Makoko et Maloango pris en flagrant délit de recel de trophée des espèces protégées

octobre 6, 2017

 

Une peau de panthère bien en évidence devant le roi et la reine, un collier fait de dents de panthère, un chasse-mouche en queue de buffle, les attributs royaux poussent bien au questionnement sur les modalités de prélèvement de ces espèces intégralement protégées.

Loin de nous toute velléité de perpétrer un crime de lèse-majesté. Cependant, que le roi Makoko ou Maloango s’affichent dans les cérémonies officielles, surtout au palais présidentiel, avec des attributs royaux qui sont en fait des trophées prélevés sur des espèces systématiquement protégés, cela a tout l’air d’un bras d’honneur inconsciemment fait aux lois et règlements du pays, sous les ors de la république de surcroît, et pousse à interrogations.

Quand bien même la lutte contre le braconnage, surtout des espèces protégées, se mène sans merci, personne n’a jamais rien trouvé à redire, devant ces attributs royaux faits de matériaux prohibés et dont la possession ou l’usage expose à des sanctions définies par la loi.

On a encore en échos le procès de Dolisie où des braconniers, trafiquants de peaux de panthères, tombés sous le coup de la loi ont été condamnés à de lourdes peines.

Gotrand Luther Likibi, Cédric Nzaou, Jeanne Moussonda et Prince Kombo Bakala, dont l’âge varie entre 30 et 52 ans, avaient été arrêtés en flagrant délit de détention de deux peaux de panthère. Bien moins que ce que le roi Makoko a tapissé sur les murs de sa résidence de Mbé.

La panthère fait partie des espèces animales bénéficiant d’une protection intégrale en République du Congo. L’article 113 de la loi 37-2008 sur la faune et les aires protégées stipule : « quiconque détiendrait ou aura abattu, importé, exporté ou fait transiter sur le territoire national, les espèces protégées et ou leurs trophées, est passible d’une peine pouvant atteindre cinq (5) ans de prison ferme ainsi qu’une amende allant jusqu’à 5 millions de  francs CFA  ».

Si la loi est la même pour tous, surtout en république où les royautés existantes ne le sont qu’à titre « spirituel » ou cosmogonique, voire culturel, les attributs royaux dont se parent les rois devraient en toute logique faire l’objet d’une dérogation le cas échéant, quant à leur acquisition qui signifie la capture ou l’abattage par la cour royale, des espèces intégralement protégées.

Le parallèle avec la protection des éléphants est bien évocateur à propos. La protection des pachydermes intègre aussi l’interdiction du commerce de l’ivoire et des objets en ivoire, ainsi que leur port.

Il faudrait bien éviter qu’un jour, la jurisprudence Makoko de fait, sur le port des attributs royaux, ne mette à mal des juges face à des braconniers dont les avocats y feraient allusion.

Après tout, on est en république, pas dans un royaume, c’est évident. Et la rectitude du droit est la même pour tous.

Zenga-mambu.com par Bertrand BOUKAKA

Un moteur d’A380 se casse en plein vol: un incident inédit pour le géant des airs

octobre 2, 2017

Des images prises par un passager et diffusées sur Twitter montrent un de ses quatre réacteurs amputé de sa partie avant soufflante et de son capotage / © TWITTER/AFP/Archives / Sarah Eamigh

 

L’incident survenu samedi sur l’un des quatre moteurs d’un A380 entre Paris et Los Angeles – une partie du réacteur qui s’est décrochée en plein vol – est particulièrement grave et totalement inédit pour le géant des airs d’Airbus.

L’avion d’Air France a dû se poser en urgence à l’aéroport militaire de Goose Bay, au Labrador (Est du Canada), sans dommages pour ses 520 occupants (496 passagers et 24 membres d’équipage).

Des images impressionnantes prises par un passager et diffusées sur Twitter montrent un de ses quatre réacteurs – un moteur GP7200 fabriqué par Engine Alliance, un consortium entre General Electric et Pratt and Whitney – amputé de sa partie avant soufflante et de son capotage.

Il s’agit d’un incident « rare », ont indiqué les experts consultés par l’AFP.

« Sur cette nouvelle génération de moteur (de l’A380, ndlr) c’est inédit », souligne Xavier Tytelman, consultant en sécurité aérienne et membre d’une communauté de professionnels de l’aérien, « AvGeek ».

En novembre 2010, un Airbus A380 de la compagnie australienne Qantas avait dû atterrir en urgence sur l’aéroport de Singapour, après l’explosion d’un de ses quatre moteurs Rolls-Royce, quelques minutes après 0décollage.

Pour l’heure, l’origine de l’incident de samedi reste indéterminée. Selon de premiers témoignages de passagers, une sorte de détonation a été entendue.

« Le réacteur n’a pas explosé », a toutefois affirmé à l’AFP Eric Prévot, commandant de bord sur Boeing 777 et porte-parole chez Air France.

– Forte embardée –

Il y a eu « une forte embardée due à cette avarie sur le réacteur numéro 4 », le plus éloigné du fuselage, à droite, a-t-il précisé.

L’équipage a « eu le souci de contrôler la trajectoire », puis a appliqué les procédures prévues par le constructeur », en mettant en sécurité les systèmes endommagés et en préservant ceux qui ne le sont pas, avant d’analyser la situation, a-t-il expliqué.

L’appareil est certifié pour voler avec seulement trois réacteurs, mais en raison des dégâts structuraux très importants, l’équipage a pris « une décision qui ménageait la plus grande marge de sécurité » et a rejoint Goose Bay en une heure trente environ, a ajouté M. Prévot, saluant « la grande maîtrise de l’équipage ».

« Les pilotes sont entraînés quatre fois par an au simulateur pour faire face à cette situation improbable (mais qui arrive, nous venons de le constater…). Cela permet de réduire le stress de la situation, en sachant qu’elle est surmontable », a expliqué à l’AFP François Desenfants, pilote d’A380 à la retraite depuis quelques mois.

« Avec 3 moteurs, le 380 vole sans problème, mais à une altitude plus basse, due à la perte de poussée. C’est la raison pour laquelle les pilotes ont mis l’avion en descente tout de suite », a-t-il ajouté. Les pilotes sont même entraînés pour se poser avec deux moteurs en panne du même côté, a-t-il précisé.

M. Desenfants émet trois hypothèses : « un défaut de conception », cependant peu probable, car il « aurait été détecté avant ». Ou une « pièce moteur qui aurait eu un défaut et, avec la fatigue, aurait fini par casser ». Ou « une rencontre aviaire », qu’on ne peut pas totalement écarter, malgré la très haute altitude. En revanche, la rencontre avec un drone semble improbable à 10.000 mètres, selon lui.

Des équipes du Bureau d’enquêtes et d’analyses de l’aviation civile française (BEA), du constructeur Airbus, du motoriste, d’Air France et du National Transportation Safety Board (NTSB) – l’agence américaine de sécurité des transports, car le motoriste est américain – devaient arriver sur place lundi pour déterminer les causes de l’incident.

Celui-ci survient au plus mauvais moment pour le constructeur européen, car son géant des airs n’a enregistré aucune commande depuis janvier 2016. Pour relancer les ventes, Airbus a présenté au Bourget une version améliorée, « l’A380Plus ».

L’ultra gros porteur européen fêtera le 25 octobre les 10 ans de sa mise en service par Singapore Airlines.

Romandie.com avec(©AFP / 02 octobre 2017 16h45

Allemagne: un empoisonneur présumé de pots pour bébé interpellé

septembre 30, 2017

Les autorités allemandes ont annoncé samedi avoir interpellé un quinquagénaire suspecté d’avoir empoisonné des petits pots pour bébés et menacé de frelater d’autres produits alimentaires distribués dans le pays et en Europe. / © AFP/Archives / RONNY HARTMANN

Les autorités allemandes ont annoncé samedi avoir interpellé un quinquagénaire suspecté d’avoir empoisonné des petits pots pour bébés et menacé de frelater d’autres produits alimentaires distribués dans le pays et en Europe.

Cet Allemand de 53 ans -et non de 55 ans comme annoncé plus tôt par les autorités-, était activement recherché par la police allemande depuis plusieurs jours.

Il a été interpellé vendredi près de Tübingen, à une quarantaine de kilomètres au sud de Stuttgart, ont indiqué le parquet de Ravensbourg et la police de Constance en charge du dossier, lors d’une conférence de presse commune à Constance, dans le sud-ouest de l’Allemagne.

Accusé de tentative d’extorsion, cet homme refuse de s’expliquer mais des « preuves » ont été retrouvées à son domicile et il semble avoir agi seul, ont déclaré les autorités.

Décrit comme « excentrique », le suspect souffre de « troubles psychologiques », a également indiqué Uwe Stürmer, responsable de la police de Constance.

Jeudi, les autorités avaient annoncé rechercher un maître-chanteur qui menaçait d’empoisonner une vingtaine de produits de supermarché sans le versement d’une rançon de plusieurs millions d’euros.

Pour montrer son sérieux, ce dernier avait donné des indications ayant permis la saisie dans des commerces de Friedrichshafen (sud) de cinq pots pour bébé contenant de l’éthylène glycol, un produit présent dans les antigels et les liquides de freinage pouvant s’avérer mortel en cas d’ingestion en quantités importantes et en l’absence de traitement médical.

Grâce au visionnage de la vidéosurveillance des magasins où les pots pour bébé avaient été saisis, la police avait pu obtenir des images montrant clairement le visage du suspect, reprises par les médias. La police avait ensuite reçu des centaines d’appels de consommateurs inquiets mais aussi de personnes ayant donné des indices qui ont permis d’identifier l’homme de la vidéo.

Visiblement soulagées, les autorités ont préféré rester prudentes samedi en ne levant pas définitivement l’alerte. « On ne peut pas encore affirmer que l’auteur présumé des faits n’a pas mis en rayon d’autres produits empoisonnés », ont-elles expliqué dans un communiqué.

Romandie.com avec(©AFP / 30 septembre 2017 16h30)                

Allemagne: un maître-chanteur menace d’empoisonner des produits alimentaires

septembre 28, 2017

Les autorités de Constance, dans le sud de l’Allemagne, ont annoncé jeudi rechercher un maître-chanteur menaçant d’empoisonner des produits alimentaires distribués dans le pays et en Europe sauf versement d’une rançon de plusieurs millions d’euros / © dpa/AFP/Archives / Sven Friebe

Les autorités de Constance, dans le sud de l’Allemagne, ont annoncé jeudi rechercher un maître-chanteur menaçant d’empoisonner des produits alimentaires distribués dans le pays et en Europe sauf versement d’une rançon de plusieurs millions d’euros.

Selon la police et le parquet, l’homme a envoyé un courriel dans lequel il se dit en mesure d’empoisonner une vingtaine de produits de supermarché. Et pour montrer son sérieux il a donné des indications ayant permis la saisie dans des commerces de Friedrichshafen (sud) de cinq pots pour bébé frelatés.

« Nous prenons ces menaces au sérieux, car le criminel a la semaine dernière placé, avant la fermeture, cinq produits empoisonnés dans des magasins de Friedrichshafen », a expliqué le procureur Alexander Boger lors d’une conférence de presse.

La police a saisi les pots concernés et constaté qu’ils contenaient de l’éthylène glycol, un produit qu’on retrouve généralement dans les antigels et les liquides de freinage. Ce produit peut être mortel en cas d’ingestion en quantités importantes et en l’absence de traitement médical.

Selon le procureur, le maître-chanteur, qui a écrit son message de menaces à un organisme de protection des consommateurs, a indiqué que sa cible était « les antennes nationales et internationales d’entreprises allemandes de produits alimentaires et de droguerie ».

Grâce au visionnage de la vidéosurveillance des magasins où les pots pour bébés ont été saisis, la police a pu obtenir des images montrant clairement le visage du suspect, un homme d’une cinquantaine d’années. Photos et vidéos de lui ont été remises à la presse.

« Il n’y a aucune raison de paniquer, de céder à l’hystérie. Il s’agit de faire attention dans les prochains jours et d’identifier au plus vite » le suspect, a souligné le vice-président de la police de Constance, Uwe Stürmer, dénonçant un « criminel sans scrupule ».

Romandie.com avec(©AFP / 28 septembre 2017 13h41)                

Égypte: au moins six personnes arrêtées pour avoir brandi un drapeau arc-en-ciel

septembre 26, 2017

Le Caire – Au moins six personnes ont été arrêtées en Egypte après avoir brandi un drapeau arc-en-ciel symbole mondial de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT) lors d’un concert au Caire, a-t-on appris mardi de sources sécuritaires et judiciaires.

Elles sont accusées « d’indécence publique » et « d’incitation des jeunes à l’immoralité », selon les mêmes sources.

Le parquet national égyptien pour la sécurité de l’Etat mène l’enquête sur les faits qui ont eu lieu vendredi, lors du concert du célèbre groupe libanais « Mashrou’ Leila », très engagés dans la défense des personnes LGBT, selon une source judiciaire.

Parallèlement, un tribunal du Caire a condamné mardi à six ans d’emprisonnement un jeune étudiant pour « pratique de la débauche », ont indiqué des sources judiciaires.

Les autorités ont assuré qu’il avait assisté au concert de « Mashrou’ Leila » précisant toutefois que ceci n’avait pas de lien direct avec la condamnation.

Si la législation n’interdit pas l’homosexualité en Egypte, les hommes gays sont parfois arrêtés pour « incitation à la débauche » ou encore « mépris de la religion ».

En 2001, l’affaire dite du « Queen Boat » avait défrayé la chronique quand 52 personnes avaient été arrêtées par la police dans un club gay.

Plus récemment, en avril 2016, 11 hommes avaient été condamnés à des peines allant jusqu’à 12 ans d’emprisonnement pour « incitation à la débauche », provoquant une vague d’indignation internationale.

La police égyptienne n’hésite pas à utiliser la célèbre application de rencontre gay Grindr pour traquer les homosexuels.

L’affaire du drapeau arc-en-ciel brandi lors du concert de « Mashrou’ Leila », a provoqué une vive polémique ces derniers jours à travers les médias et sur les réseaux sociaux, entre les conservateurs et les défenseurs des libertés individuelles.

Groupe arabophone de rock alternatif très connu le monde, « Mashrou’ Leila » ne sera pas autorisé à se produire de nouveau en Egypte, a annoncé le très conservateur Syndicat des musiciens égyptiens.

Hamed Sino, leader du groupe libanais et ouvertement gay, est connu pour son engagement en faveur de la communauté LGBT.

En juin, la Jordanie avait interdit à « Mashrou’ Leila » de donner leur concert qui était prévu dans la capitale Amman à la suite de protestations de parlementaires conservateurs.

Romandie.com avec(©AFP / 26 septembre 2017 20h46)                                            

Russie: un couple soupçonné de cannibalisme

septembre 25, 2017

Un policier à Moscou, le 8 juillet 2017 / © AFP/Archives / Maxim ZMEYEV

Un couple soupçonné d’avoir tué une femme, apparemment pour la manger, a été arrêté dans le sud de la Russie après avoir été confondu par des selfies avec des morceaux du corps démembré, ont annoncé lundi les autorités russes.

Début septembre dans la région de Krasnodar, un homme de 35 ans et son épouse se sont disputés avec une femme qu’ils venaient de rencontrer, selon un communiqué du Comité d’enquête, organisme chargé des principales affaires en Russie.

« L’homme a alors tué leur nouvelle connaissance et a démembré son corps, en cachant quelques fragments sur les lieux et en emportant d’autres avec lui », est-il précisé.

Il s’est également pris en photo avec son téléphone portable, en posant avec sa victime. Le portable avec ces photos a été découvert dans la rue trois jours plus tard par des ouvriers qui ont alerté la police, selon la même source.

Le couple a aussitôt été arrêté et des « fragments de corps placés dans une solution saline » ont été saisis lors d’une perquisition à leur domicile.

Des morceaux de nourriture et de viande « d’origine inconnue » ont par ailleurs été saisis dans leur cuisine, indique le communiqué.

Des expertises seront mises en place pour établir s’il s’agit de chair humaine ou de la viande d’origine animale, ajoute-t-il.

Selon des sources citées par certains médias russes, le couple se livrait au cannibalisme depuis des années et serait responsable de nombreux meurtres.

Romandie.com avec(©AFP / 25 septembre 2017 19h02)

Les encres de tatouage migreraient dans le corps jusqu’aux ganglions

septembre 24, 2017

 

 Des encres qui migrent

Selon une étude menée au Synchrotron de Grenoble (France), les particules contenues dans certaines encres de tatouage peuvent migrer dans le corps et aboutir dans les ganglions lymphatiques qui jouent un rôle crucial pour le système immunitaire.

Discret ou affiché, en couleurs ou totalement noir, petit ou recouvrant une partie entière du corps, le tatouage s’est aujourd’hui largement démocratisé pour séduire toute une partie de la population. Mais que connait-on réellement des effets des tatouages sur le corps ? Si tout un chacun sait que l’encre perdure à vie, ses conséquences à plus long terme restent très peu étudiées.

Pourtant, les tatouages n’impacteraient pas que la peau. C’est ce que confirme une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports. Menés notamment par des chercheurs de l’European Synchrotron Radiation Facility de Grenoble (ESRF, France), ces travaux révèlent qu’une fois dans la peau, certaines particules contenues dans l’encre voyageraient dans le corps jusqu’à atteindre les ganglions lymphatiques.

Du derme jusqu’aux ganglions

Comme beaucoup le savent, la technique du tatouage consiste à injecter à l’aide d’aiguilles de l’encre sous la peau, plus précisément entre deux couches, le derme et l’épiderme. Étant trop grosses pour être naturellement éliminées par le corps, la majorité des particules d’encre persistent de façon permanente sous la peau, permettant de tracer n’importe quel motif.

Le problème est que les encres des tatouages sont composées de diverses pigments organiques comme inorganiques et ce, en particulier lorsqu’elles sont colorées. Certaines encres peuvent ainsi contenir des métaux plus ou moins toxiques comme du cobalt, du chrome, du manganèse ou du nickel. Parmi les ingrédients les plus régulièrement rencontrés, on trouve le dioxyde de titane (TiO2).

Cet ingrédient est un pigment blanc utilisé pour blanchir les couleurs des encres mais aussi employé comme additif alimentaire, dans les crèmes solaires ou dans les peintures. Ce sont ces particules de dioxyde de titane ainsi que d’autres pigments que les chercheurs ont étudiés à l’aide de différentes méthodes dans l’organisme de plusieurs personnes tatouées décédées.

Les mesures collectées notamment grâce à la fluorescence à rayons X ont ainsi révélé la présence de diverses particules dans la peau mais aussi dans les ganglions lymphatiques situés au niveau du cou, sous les bras et au niveau du pli situé entre les cuisses et l’abdomen. Toutefois, seules les plus petites particules ont été observées dans les ganglions.

Observation in vivo

En réalité, ce n’est pas la première fois que cette migration de pigments est observée chez des personnes tatouées. « Nous savions déjà que les pigments des tatouages peuvent voyager jusqu’aux ganglions lymphatiques grâce à des preuves visuelles : les ganglions se teintent de la couleur du tatouage », a expliqué dans un communiqué Bernhard Hesse, l’un des principaux auteurs de l’étude.

« C’est la réponse du corps pour nettoyer le site d’entrée du tatouage », a poursuivi ce spécialiste du German Federal Institute for Risk Assessment. En effet, une fois la peau tatouée, le système immunitaire se met en marche et certaines de ses cellules vont s’attaquer à l’encre et parvenir à en « détruire » une petite partie qui va ensuite être éliminée par la lymphe. D’où la présence dans les ganglions lymphatiques.

Néanmoins, les scientifiques n’avaient encore jamais observé le phénomène sur des échantillons in vivo. Au cours de l’étude, les résultats ont mis en évidence la présence chez les sujets tatoués étudiés de niveaux élevés d’aluminium, de chrome, de fer, de nickel et de cuivre ainsi que des taux supérieurs de dioxyde de titane dans les ganglions et la peau.

Quelles conséquences pour les personnes tatouées ?

Si la présence de ces particules dans les ganglions lymphatiques qui jouent un rôle immunitaire important peut inquiéter, les conséquences restent pour le moment inconnues. « Le problème est que nous ne savons pas comment ces nanoparticules se comportent », a souligné Bernhard Hesse. « Ces particules pourraient ne pas avoir le même comportement qu’à un niveau microscopique ».

Le dioxyde de titane des tatouages blancs est régulièrement associé à une cicatrisation plus lente, un gonflement de la peau et des démangeaisons. Dans les ganglions, les nanoparticules pourraient ainsi favoriser un gonflement chronique voire une exposition permanente à ce composé. Interrogé par Sciences et Avenir, le Dr Nicolas Kluger, dermatologue spécialiste des problématiques liées aux tatouages, s’est toutefois montré rassurant.

« Jusque là, on n’observe pas de hausse des maladies ganglionnaires chez les personnes tatouées », a assuré ce spécialiste. « Le tatouage, c’est une dose fixe dans la peau à vie, mais il n’y a pas d’exposition répétée à de nouvelles doses comme avec la cigarette ou l’alcool ». Pour les auteurs, cette étude souligne surtout le manque de données concernant les effets à long terme des tatouages.

Être plus vigilant sur les encres

« Quand quelqu’un veut se faire un tatouage, il choisit souvent très prudemment un endroit où l’on emploie des aiguilles stérilisées jamais utilisées auparavant », a avancé Hiram Castillo, autre auteur de l’étude et chercheur au ESRF. « Personne ne vérifie la composition chimique des couleurs mais notre étude montre qu’il devrait peut-être ».

Pour aller plus loin, l’équipe prévoit désormais d’étudier plus amplement les échantillons prélevés sur les patients ainsi que les effets négatifs de leurs tatouages afin peut-être de trouver des liens entre les propriétés chimiques et structurelles des pigments utilisés pour créer l’encre de ces tatouages.

Maxisciences avec gentside.com par Émeline Ferard, le 18 septembre 2017

Robert Mugabe compare Donald Trump à Goliath lors des son discours à l’ONU

septembre 22, 2017

Le président zimbabwéen a donné quelques leçons « d’unité, de paix et de coopération » à son homologue américain jeudi à la tribune des Nations unies, à New York.

Avec franc-parler et humour, Robert Mugabe a lancé quelques piques à Donald Trump lors de la 72e assemblée des Nations unies. « Certains d’entre nous étaient embarrassés, sinon effrayés par ce qui semblait être le retour du géant biblique Goliath. Sommes-nous en présence du retour d’un Goliath qui menace d’extinction d’autres pays ? » a-t-il déclaré, en référence au discours du président américain dans lequel il avait menacé de détruire totalement la Corée du nord. Dans son message d’une vingtaine de minutes, Robert Mugabe a aussi fustigé la décision de Donald Trump de se retirer de l’accord de Paris sur le climat.

Il lui a aussi formulé quelques « recommandations ». « (…)Puis-je dire au président des États-Unis, monsieur Donald Trump : quand vous soufflez dans votre trompette, soufflez d’une manière musicale pour la marche vers les valeurs de l’unité, de la paix, de la coopération, de l’union, du dialogue que nous avons toujours défendu et qui sont bien écrits dans notre très document sacré, la charte des Nations unies ? Sur ces valeurs, chaque nation peut construire sa grandeur, y compris les États-unis. »

Robert Mugabe à la tribune des Nations unies le 21 septembre 2017. © Frank Franklin II/AP/SIPA
Jeuneafrique.com