Archive for the ‘Insolite’ Category

RDC: Le courage d’un Congolais menotté, libérant sa parole avec exaltation avant l’incarcération

juin 26, 2017

 

Canada: En prison, Luka Magnotta va épouser son «prince charmant»

juin 22, 2017

Luka

Photo d’archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal. — AP/SIPA

AMOUR Son futur époux est un autre détenu…

La belle idylle se poursuit pour Luka Rocco Magnotta. Le Canadien, condamné à la prison à vie pour avoir tué et démembré son amant en 2012, doit épouser lundi un de ses codétenus, rapporte TVA Nouvelles.Un détenu élu de son coeurLe « dépeceur de Montréal » a été condamné en décembre 2016 à la prison à perpétuité assortie d’une peine de 25 ans de sûreté pour le meurtre et le démembrement de Lin Jun. Il avait ensuite diffusé les images de son crime sur Internet. Il avait également été reconnu coupable d’outrages à un cadavre, de production et de distribution de matériel obscène, d’utilisation illégale de la poste et de harcèlement envers le Premier ministre canadien, Stephen Harper, et des membres du Parlement.

Le mois suivant, il fait retirer l’annonce parce qu’il a « trouvé ce qu’il cherchait ». Selon TVA Nouvelles, l’élu de son cœur est un autre détenu, Anthony Jolin, né en 1981. Le témoin de cette union sera Anna Yourkin, la mère de Luka Magnotta, né Eric Clinton Kirk Newman.

L’histoire commence il y a deux ans. En juin 2015, Luka Rocco Magnotta poste une annonce sur un site de rencontre entre détenus. Il dit être à la recherche de son « prince charmant » et vouloir refaire sa vie avec « un homme fidèle […], financièrement et émotionnellement stable ».

20minutes.fr

anada: En prison, Luka Magnotta va épouser son «prince charmant»

AMOUR Son futur époux est un autre détenu…

C. Ape.

Publié le 22/06/17 à 14h48 — Mis à jour le 22/06/17 à 15h05

Photo d'archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal.

Photo d’archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal. — AP/SIPA

La belle idylle se poursuit pour Luka Rocco Magnotta. Le Canadien, condamné à la prison à vie pour avoir tué et démembré son amant en 2012, doit épouser lundi un de ses codétenus, rapporte TVA Nouvelles.

L’histoire commence il y a deux ans. En juin 2015, Luka Rocco Magnotta poste une annonce sur un site de rencontre entre détenus. Il dit être à la recherche de son « prince charmant » et vouloir refaire sa vie avec « un homme fidèle […], financièrement et émotionnellement stable ».

Un détenu élu de son coeur

Le mois suivant, il fait retirer l’annonce parce qu’il a « trouvé ce qu’il cherchait ». Selon TVA Nouvelles, l’élu de son cœur est un autre détenu, Anthony Jolin, né en 1981. Le témoin de cette union sera Anna Yourkin, la mère de Luka Magnotta, né Eric Clinton Kirk Newman.

Le « dépeceur de Montréal » a été condamné en décembre 2016 à la prison à perpétuité assortie d’une peine de 25 ans de sûreté pour le meurtre et le démembrement de Lin Jun. Il avait ensuite diffusé les images de son crime sur Internet. Il avait également été reconnu coupable d’outrages à un cadavre, de production et de distribution de matériel obscène, d’utilisation illégale de la poste et de harcèlement envers le Premier ministre canadien, Stephen Harper, et des membres du Parlement.

anada: En prison, Luka Magnotta va épouser son «prince charmant»

AMOUR Son futur époux est un autre détenu…

C. Ape.

Publié le 22/06/17 à 14h48 — Mis à jour le 22/06/17 à 15h05

Photo d'archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal.

Photo d’archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal. — AP/SIPA

La belle idylle se poursuit pour Luka Rocco Magnotta. Le Canadien, condamné à la prison à vie pour avoir tué et démembré son amant en 2012, doit épouser lundi un de ses codétenus, rapporte TVA Nouvelles.

L’histoire commence il y a deux ans. En juin 2015, Luka Rocco Magnotta poste une annonce sur un site de rencontre entre détenus. Il dit être à la recherche de son « prince charmant » et vouloir refaire sa vie avec « un homme fidèle […], financièrement et émotionnellement stable ».

Un détenu élu de son coeur

Le mois suivant, il fait retirer l’annonce parce qu’il a « trouvé ce qu’il cherchait ». Selon TVA Nouvelles, l’élu de son cœur est un autre détenu, Anthony Jolin, né en 1981. Le témoin de cette union sera Anna Yourkin, la mère de Luka Magnotta, né Eric Clinton Kirk Newman.

Le « dépeceur de Montréal » a été condamné en décembre 2016 à la prison à perpétuité assortie d’une peine de 25 ans de sûreté pour le meurtre et le démembrement de Lin Jun. Il avait ensuite diffusé les images de son crime sur Internet. Il avait également été reconnu coupable d’outrages à un cadavre, de production et de distribution de matériel obscène, d’utilisation illégale de la poste et de harcèlement envers le Premier ministre canadien, Stephen Harper, et des membres du Parlement.

anada: En prison, Luka Magnotta va épouser son «prince charmant»

AMOUR Son futur époux est un autre détenu…

C. Ape.

Publié le 22/06/17 à 14h48 — Mis à jour le 22/06/17 à 15h05

Photo d'archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal.

Photo d’archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal. — AP/SIPA

La belle idylle se poursuit pour Luka Rocco Magnotta. Le Canadien, condamné à la prison à vie pour avoir tué et démembré son amant en 2012, doit épouser lundi un de ses codétenus, rapporte TVA Nouvelles.

L’histoire commence il y a deux ans. En juin 2015, Luka Rocco Magnotta poste une annonce sur un site de rencontre entre détenus. Il dit être à la recherche de son « prince charmant » et vouloir refaire sa vie avec « un homme fidèle […], financièrement et émotionnellement stable ».

Un détenu élu de son coeur

Le mois suivant, il fait retirer l’annonce parce qu’il a « trouvé ce qu’il cherchait ». Selon TVA Nouvelles, l’élu de son cœur est un autre détenu, Anthony Jolin, né en 1981. Le témoin de cette union sera Anna Yourkin, la mère de Luka Magnotta, né Eric Clinton Kirk Newman.

Le « dépeceur de Montréal » a été condamné en décembre 2016 à la prison à perpétuité assortie d’une peine de 25 ans de sûreté pour le meurtre et le démembrement de Lin Jun. Il avait ensuite diffusé les images de son crime sur Internet. Il avait également été reconnu coupable d’outrages à un cadavre, de production et de distribution de matériel obscène, d’utilisation illégale de la poste et de harcèlement envers le Premier ministre canadien, Stephen Harper, et des membres du Parlement.

anada: En prison, Luka Magnotta va épouser son «prince charmant»

AMOUR Son futur époux est un autre détenu…

C. Ape.

Publié le 22/06/17 à 14h48 — Mis à jour le 22/06/17 à 15h05

Photo d'archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal.

Photo d’archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal. — AP/SIPA

La belle idylle se poursuit pour Luka Rocco Magnotta. Le Canadien, condamné à la prison à vie pour avoir tué et démembré son amant en 2012, doit épouser lundi un de ses codétenus, rapporte TVA Nouvelles.

L’histoire commence il y a deux ans. En juin 2015, Luka Rocco Magnotta poste une annonce sur un site de rencontre entre détenus. Il dit être à la recherche de son « prince charmant » et vouloir refaire sa vie avec « un homme fidèle […], financièrement et émotionnellement stable ».

Un détenu élu de son coeur

Le mois suivant, il fait retirer l’annonce parce qu’il a « trouvé ce qu’il cherchait ». Selon TVA Nouvelles, l’élu de son cœur est un autre détenu, Anthony Jolin, né en 1981. Le témoin de cette union sera Anna Yourkin, la mère de Luka Magnotta, né Eric Clinton Kirk Newman.

Le « dépeceur de Montréal » a été condamné en décembre 2016 à la prison à perpétuité assortie d’une peine de 25 ans de sûreté pour le meurtre et le démembrement de Lin Jun. Il avait ensuite diffusé les images de son crime sur Internet. Il avait également été reconnu coupable d’outrages à un cadavre, de production et de distribution de matériel obscène, d’utilisation illégale de la poste et de harcèlement envers le Premier ministre canadien, Stephen Harper, et des membres du Parlement.

anada: En prison, Luka Magnotta va épouser son «prince charmant»

AMOUR Son futur époux est un autre détenu…

C. Ape.

Publié le 22/06/17 à 14h48 — Mis à jour le 22/06/17 à 15h05

Photo d'archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal.

Photo d’archive de Luka Rocco Magnotta diffusée le 5 juin 2012 par la police de Montréal. — AP/SIPA

La belle idylle se poursuit pour Luka Rocco Magnotta. Le Canadien, condamné à la prison à vie pour avoir tué et démembré son amant en 2012, doit épouser lundi un de ses codétenus, rapporte TVA Nouvelles.

L’histoire commence il y a deux ans. En juin 2015, Luka Rocco Magnotta poste une annonce sur un site de rencontre entre détenus. Il dit être à la recherche de son « prince charmant » et vouloir refaire sa vie avec « un homme fidèle […], financièrement et émotionnellement stable ».

Un détenu élu de son coeur

Le mois suivant, il fait retirer l’annonce parce qu’il a « trouvé ce qu’il cherchait ». Selon TVA Nouvelles, l’élu de son cœur est un autre détenu, Anthony Jolin, né en 1981. Le témoin de cette union sera Anna Yourkin, la mère de Luka Magnotta, né Eric Clinton Kirk Newman.

Le « dépeceur de Montréal » a été condamné en décembre 2016 à la prison à perpétuité assortie d’une peine de 25 ans de sûreté pour le meurtre et le démembrement de Lin Jun. Il avait ensuite diffusé les images de son crime sur Internet. Il avait également été reconnu coupable d’outrages à un cadavre, de production et de distribution de matériel obscène, d’utilisation illégale de la poste et de harcèlement envers le Premier ministre canadien, Stephen Harper, et des membres du Parlement.

Une montre de Jackie Kennedy vendue pour 379.500 dollars

juin 21, 2017

Une montre Cartier offerte en cadeau à Jackie Kennedy, accompagnée d’un tableau peint par la légendaire Première dame, exposés le 20 juin 2017 à New York / © AFP / TIMOTHY A. CLARY

Une montre Cartier offerte en cadeau à Jackie Kennedy, accompagnée d’un tableau peint pour l’occasion par la légendaire Première dame, a été vendue mercredi aux enchères à New York pour 379.500 dollars, bien au-delà des estimations, a indiqué la maison Christie’s.

La valeur de cette montre en or de 18 carats, style tank et bracelet lézard, avec le tableau peint de la main de la plus emblématique des Premières dames américaines, avait été initialement estimée entre 60.000 et 120.000 dollars.

L’histoire de cette montre et de ce tableau évoque l’âge d’or des Kennedy: c’est le prince d’origine polonaise Stanislaw « Stas » Radziwill, mari de Caroline Bouvier, la soeur de Jackie, qui l’offre à la femme du président en février 1963, pour marquer la « marche des 50 miles », soit 80 kilomètres, organisée par Kennedy en Floride pour encourager les Américains à se maintenir en forme.

En remerciement, Jackie, peintre à ses heures, donnera à son beau-frère un tableau de sa composition, où on le voit marcher en compagnie de Chuck Spalding, un ami du président, lors de cette marche, explique John Reardon, responsable international des montres chez Christie’s.

Gravée au dos de la montre, une inscription: « De Stas à Jackie, 23 février 1963, de 02H05 à 21H35 » – correspondant aux heures de début et de fin de cette fameuse marche.

Une dédicace similaire figure au bas du tableau: « 23 février 1963, 02H05 à 21H35/Jackie à Stas avec amour et admiration ».

Le 35e président des Etats-Unis devait mourir assassiné quelques mois plus tard, le 22 novembre 1963.

Les Kennedy « aimaient beaucoup s’offrir des cadeaux et celui-ci était sans doute l’un des plus généreux offerts par le prince Stas Radziwill », selon M. Reardon. « Sur beaucoup des photos les plus célèbres (de Jackie Kennedy, ndlr), on peut la voir porter cette montre Cartier au poignet ».

L’identité de l’acquéreur n’a pas été divulguée, mais plus d’une douzaine d’acheteurs américains, européens et asiatiques avaient manifesté leur intérêt pour cette montre avant l’adjudication, qui s’est conclue en trois minutes, selon Christie’s.

Remariée en 1968 au magnat grec Aristotle Onassis, Jackie Kennedy est morte en 1994 à Manhattan, à l’âge de 64 ans.

Romandie.com avec(©AFP / 21 juin 2017 23h34)                

Humour: Dialogue entre une fille et son papa

juin 21, 2017

 La fille: papa, je  suis amoureuse d’un gars qui vit très loin d’ici. Il vit en Angleterre alors que je vis en Afrique. on s’est rencontrés sur meetic, on est devenus amis sur Facebook, on a eu de looongues chats sur whatsapp, il m’a demandé en mariage sur Skype, et la on vit une belle relation depuis 2 mois sur viber. Papa, je l’aime j’ai besoin de ta bénédiction!

Le papa: Ah bon???
Vous n’avez qu’à vous marier sur Twitter, amusez vous bien et partez en lune de miel sur instagram, achetez vos enfants sur E-bay, et envoyez les via Gmail tchiuuupppp
Et quand tu sera fatiguée de ton faux mari là, vends-le sur #Leboncoin!!!

Génération d’idiots… regarde moi ça
Et puis vous allez divorcer sur Yahoo!!!😂😂😂😂😂

Québec/ Morts dans un camping naturiste: l’identité des victimes dévoilée

juin 13, 2017

Trois corps inanimés ont été découverts dans un... (Photo Le Nouvelliste)

Trois corps inanimés ont été découverts dans un camping naturiste, à Sainte-Brigitte-des-Saults. Photo Le Nouvelliste

Ajouter à Ma Presse

La Sûreté du Québec (SQ) privilégie l’hypothèse du double meurtre suivi d’un suicide pour expliquer les trois morts violentes constatées lundi après-midi à un lieu de camping pour naturistes situé à Sainte-Brigitte-des-Saults, dans la région Centre-du-Québec.

Les victimes ont été identifiées. Il s’agit de Suzanne Gareau, âgée de 50 ans; Rodrigue Tremblay, 77 ans et Denys Carpentier, 76 ans.

Il semble que ce soit M. Carpentier qui s’en soit pris aux deux autres avant de s’enlever la vie, possiblement lors d’une dispute sur des liaisons affectives.

Le conflit aurait éclaté dans une résidence du Club naturiste Adam et Ève situé à quelques kilomètres au nord de Drummondville.

La SQ n’a pas confirmé les causes exactes des décès. Des autopsies à être menées sur les trois cadavres en révéleront davantage.

Cependant, à leur arrivée sur les lieux du drame, lundi, les policiers de la Sûreté du Québec ont remarqué que les corps affichaient des traces de violence.

La Presse Canadienne

RDC: 11 morts, 900 évasions dans l’attaque d’une prison dans l’est (officiel)

juin 11, 2017

Goma (RD Congo) – Onze personnes ont été tuées et plus de 900 détenus se sont évadés dimanche dans l’est de la République démocratique du Congo pendant l’attaque d’une prison par des « assaillants » non identifiés, a-t-on appris de source officielle.

« La prison de Kangwayi de la ville de Beni a été attaquée par des assaillants dont l’identité n’est pas encore connue. Lors des échanges de tirs entre les forces de l’ordre et les assaillants, nos services ont [comptabilisé] 11 morts dont 8 éléments des forces de l’ordre », a déclaré à la presse le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku. « Pour l’instant, sur 966 prisonniers, il ne reste que 30 détenus dans la prison ».

Selon M. Paluku, un couvre feu est établi sur la ville et le territoire de Beni mais également sur la ville voisine de Butembo à partir de 18H30 locales (16H30 GMT): « Seuls les policiers et les militaires doivent être visibles à partir de cette heure ».

La ville et le territoire de Beni sont situés dans le nord de la province troublée du Nord-Kivu. Depuis octobre 2014, plusieurs centaines des personnes y ont été tuées dans une série de massacres attribués aux Forces démocratiques alliées (ADF), une rébellion musulmane ougandaise.

Plusieurs dizaines des présumés ADF étaient incarcérés à la prison de Kangwayi.

L’attaque de ce pénitencier intervient au lendemain de celle ayant visé un commissariat et un parquet de Kinshasa où une policière congolaise a été tuée et quatre grièvement blessées. Et des attaques similaires se sont succédées depuis trois semaines.

Le 17 mai, la prison de Makala, la grande prison de Kinshasa, avait été attaqué et s’en était suivi une évasion massive de détenus et d' »importants dégâts matériels », selon les autorités.

Le 19 mai, plusieurs dizaines de détenus s’étaient également échappés d’une prison située à 40 km au sud-ouest de Kinshasa.

Ces différentes attaques et évasions interviennent alors que la RDC est minée par une crise politique profonde liée au maintien au pouvoir du président Joseph Kabila dont le mandat a échu le 20 décembre dernier.

Âgé de 46 ans, M. Kabila a succédé à son père en janvier 2001. Élu président en 2006, il a été réélu en 2011, lors d’un scrutin entaché de fraudes massives.

Son mandat s’est achevé en décembre et la Constitution lui interdit de se représenter, mais il se maintient à la tête du pays en vertu d’un arrêt controversé de la Cour constitutionnelle, entérinée par un accord signé le 31 décembre 2016 entre la majorité et l’opposition.

L’est de la RDC est déchiré par des violences de groupes armés depuis plus de vingt ans.

Romandie.com avec(©AFP / 11 juin 2017 19h48)                                            

Trois ans après son enlèvement par l’EI, une fillette retrouve les siens

juin 10, 2017

Christina, une fillette enlevée il y a trois ans par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), retrouve ses parents, le 10 juin 2017 dans un camp de déplacés à Arbil / © AFP / SAFIN HAMED

Des cris de joie emplissent une maison en préfabriqué d’un camp de déplacés dans le nord de l’Irak: Christina, une fillette enlevée il y a trois ans par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) vient de retrouver ses parents.

« C’est un miracle de voir ma fille », s’émerveille Aida, la mère de Christina. « J’étais choquée (en la voyant) car elle a tellement changé », ajoute-t-elle.

A ses côtés, la fillette de six ans, vêtue d’une robe multicolore et les cheveux noués en tresse, s’amuse à farfouiller dans des sacs d’habits, à côté de ses proches.

Il y a trois ans, la famille Ezzo Obada, de confession chrétienne, avait dû fuir sa ville de Qaraqosh (nord), située entre Erbil et Mossoul, face à l’avancée fulgurante des jihadistes de l’EI.

Ils étaient dans un bus remplis de déplacés comme eux quand les jihadistes ont arraché Christina qui avait trois ans à l’époque.

Sa mère est restée sans nouvelle d’elle durant cinq mois, puis a fini par apprendre que sa fille vivait dans une famille de douze personnes dans le quartier Tenek, dans la partie ouest de Mossoul, deuxième ville d’Irak devenue le bastion de l’EI.

L’espoir de revoir sa fillette s’est fait plus vif avec le lancement en octobre dernier de la bataille pour reprendre Mossoul. Fin janvier, les forces irakiennes ont reconquis la partie orientale de la ville et elles luttent depuis février pour chasser les jihadistes de l’ouest.

La famille avec qui vivait Christina a réussi à fuir Mossoul récemment et jeudi soir, le frère de Christina, Elias, a reçu un coup de téléphone lui demandant de venir récupérer sa soeur.

La famille qui avait « adopté » la fillette, lui a raconté avoir trouvé Christina il y a plus de deux ans, toute seule et en pleurs devant une mosquée. Ils avaient alors décidé de prendre soin d’elle.

Pour la fillette, le retour dans sa famille d’origine est une chose étrange.

« Elle ne se souvient plus de rien, elle a l’habitude d’être avec l’autre famille », explique à l’AFP sa mère. « Nous allons essayer de raviver ses souvenirs et de lui rappeler que je suis sa vraie mère », ajoute-t-elle.

Plus de 120.000 chrétiens d’Irak ont dû quitter leur foyer quand les combattants de l’EI se sont emparés de vastes portions de territoire dans le nord du pays en 2014.

« Nous remercions Dieu qu’il ait sauvé » Christina de l’EI, s’exclame son père, aveugle, Khodr. Je vais prier pour elle chaque jour ».

Romandie.com avec(©AFP / 10 juin 2017 20h55)                

Congo: La scène d’hier de Claudine Munari en Bande dessinée

juin 9, 2017

La scène d’hier de la tigresse de la savane, à Brazzaville, après l’encerclement de sa résidence: Maman Claudine Munari a fait fuir les miliciens de Denis Sassou Nguesso, en mode bande dessinée.

 

Photo de BrazzaNews.
Photo de BrazzaNews.
Avec Brazzanews.fr

Cameroun : L’évêque de Bafia se serait suicidé en se jetant du haut d’un pont

juin 2, 2017

Jean-Marie-Benoît-Bala-Africapostnews

Actualité Cameroun – La nouvelle a eu l’effet d’une bombe atomique au sein de la communauté catholique du Cameroun. Monseigneur Jean Marie Benoît Bala, l’évêque de Bafia, dans le centre du pays, se serait tué en se jetant du haut d’un pont. Pour l’instant et bien que l’enquête judiciaire ne soit qu’à ses débuts, tout laisse à croire que le responsable religieux s’est suicidé en effectuant un plongeon mortel depuis le pont d’Ebebda, à environ 80 km de Yaoundé.

Selon des sources concordantes, c’est la présence d’un véhicule vide garé sur le pont, qui a attiré l’attention des usagers qui empruntaient cette voie. La voiture de marque Toyota Prado, immatriculé au Cameroun CE 9503 V, était stationnée là, sans que l’on ne sache où se trouve son propriétaire. Le 4X4 japonais était garé dans le sens Yaoundé – Bafia.

En fouillant le véhicule, une correspondance pour le moins intrigante a été retrouvée dans le véhicule abandonné.  Le petit message portait la mention « je suis dans l’eau ». Toute chose qui a suscité moult interrogations et supputations. Rapidement, les découvreurs du mystérieux véhicule ont conclu que le propriétaire de ce dernier s’était jeté du pont…

Alerté aux environs de 13h, heure locale, notamment par un autre membre du clergé, le préfet du Mbam-et-Inoubou, région du Centre au Cameroun, Tchoffo Sa’a Maurice, s’est déporté sur les lieux de la curieuse disparition. Ce dernier a confirmé que le véhicule retrouvé était bel et bien celui de l’évêque de Bafia, Monseigneur Jean-Marie Balla.

Monseigneur-Jean-Marie-Benoît-Bala-voiture-Cameroun-Africapostnews2
Voiture de l’évêque sur le pont

De ce que l’on sait actuellement, aucune trace de violence n’a été constatée dans le véhicule et aux abords de celui-ci. Les collaborateurs de l’évêque disparu ont laissé entendre que Mgr Jean Marie Benoît Bala serait parti de Bafia pour une destination inconnue, aux alentours de 23 h.

Pour l’instant, le corps du prélat n’a toujours pas été retrouvé. Les autorités camerounaises ont décidé d’ouvrir une enquête judiciaire à la suite de cette curieuse disparition. Personne ne sait réellement ce qu’est advenu de Jean Marie Benoît Bala.

L’annonce de cette terrible nouvelle a suscité l’émoi dans tout le pays. Les catholiques du Cameroun ne peuvent qu’implorer le Bon Dieu, pour que le prélat soit retrouvé sain et sauf…

C’est le 3 mai 2003 que Mgr Jean Marie Benoît Bala avait pris les rênes de ce diocèse qui compte près de 200.000 catholiques. Décrit comme un homme sans histoire, il était très impliqué au sein de sa communauté. Avant sa nomination par le Pape Jean Paul II, Jean Marie Benoît Bala était supérieur du petit séminaire de Yaoundé. Né le 10 mai 1959 à Oweng, il a été ordonné prêtre le 20 juin 1987. Il a suivi des études en philosophie et en théologie. Par ailleurs est titulaire d’un diplôme en sciences sociales et en gestion.

Africapostnews.com

Soudan du Sud: 15 enfants meurent d’un vaccin contaminé

juin 2, 2017

Quinze enfants sont décédés après l’administration de vaccins contaminés dans une région reculée du sud-est du Soudan du Sud, pays en guerre depuis fin 2013n / © AFP/Archives / CELLOU BINANI

Quinze enfants sont décédés après l’administration de vaccins contaminés dans une région reculée du sud-est du Soudan du Sud, pays en guerre depuis fin 2013, a annoncé vendredi le ministre de la Santé.

« L’équipe de vaccination n’a pas respecté les normes de sécurité approuvée par l’Organisation mondiale de la Santé », a déclaré le ministre Riek Gai Kok lors d’une conférence de presse, assurant notamment qu’une seule seringue avait été utilisée pendant la campagne de vaccination contre la rougeole ayant duré quatre jours.

Romandie.com avec(©AFP / 02 juin 2017 15h32)