Archive for the ‘Environnement’ Category

Canada-Québec: Une bordée de neige en mai !?

avril 22, 2020
Alors que nous arrivons à la fin de la première moitié du printemps, il faudra malheureusement encore garder ses bottes, sa pelle et ses mitaines près de la porte d’entrée, particulièrement pour l’est du Québec et surtout la Côte-Nord, où une dernière bordée de neige arrivera le 3 mai.

© Fournis par MétéoMédia

Effectivement, cette bordée très segmentée entraînera une accumulation de 15 cm pour la région de Sept-Îles. Les deux autres bordées à venir prochainement se situent d’abord dans la nuit de dimanche à lundi, lorsqu’un système provenant du sud des États-Unis frôlera le Québec laissera une potentielle bordée sur la province. La deuxième bordée devrait arriver lors de la dernière journée d’avril sur les secteurs plus à l’Est et il y a également une possibilité de courte accumulation pour les Laurentides et l’Abitibi. Si ces deux bordées arrivent, la moyenne de 3 d’avril sera battue.

© Fournis par MétéoMédia
En date du 22 avril, 28 bordées de neige sont tombées sur la province depuis octobre et 3 autres sont annoncées pour la dernière semaine du mois et en début mai. Bien qu’il ne soit pas rare d’avoir de la neige au printemps, on peut qualifier cette bordée de mai plutôt tardive si on se base sur les dernières années. D’ailleurs, pour cette année, elle arrive plus tard que la date moyenne pour une dernière bordée qui est le 25 avril.

© Fournis par MétéoMédia
Rappelons qu’en termes de neige cumulée depuis le début de la saison, seules les villes de Gaspé, Sept-Îles et Val-d’Or ont enregistré soit autant que leur normale des sept mois cumulés, soit plus. D’un autre côté, la ville de Sherbrooke a connu une accumulation de neige de 64 % moins élevée par rapport à sa normale.

Avec MétéoMédia

Canada: Le Québec subit une intense vague de froid

avril 22, 2020
Le Québec se retrouve au beau milieu d’une intense vague de froid. Selon les dernières prévisions, il faudra être patient.

© Fournis par MétéoMédia

Au cours du mois d’avril, le Québec a connu peu de journées avec 10 °C. De fait, la province est sous l’influence d’un dôme d’air arctique qui fait plonger le mercure nettement sous les valeurs saisonnières. On prévoit une remontée des températures d’ici la fin du mois, mais elles demeureront sous les moyennes de saison.

© Fournis par MétéoMédia
En considérant le sud du Québec, le mois d’avril donne lieu à 17 journées avec un maximum de 10 °C ou mieux. Cette année, nous aurons droit à un total de 14 journées selon les dernières prévisions. La remontée vers des températures un peu plus douces devrait s’amorcer à compter de samedi.

© Fournis par MétéoMédia Mercredi, la journée sera la plus froide de la semaine alors que des maximums entre 10 °C et 15 °C sous la normale sont prévus. À Montréal, il devrait faire 13 °C le jour.

© Fournis par MétéoMédia
Cette semaine, des records de froid (bas maximums) pourraient être battus dans plusieurs secteurs au Québec. Des maximums sous la barre des 5 °C sont prévus, même pour le sud de la province. À Montréal, l’ancien record pour un 22 avril est de 3,1 °C.

© Fournis par MétéoMédia
Des records de bas minimums pourraient aussi être battus pour les régions plus au nord de Montréal durant la nuit de mercredi à jeudi alors qu’on prévoit des températures inférieures à -3 °C.

© Fournis par MétéoMédia
Pour le sud du Québec, les 10 ° durables, les maximums enregistrés de 10 ° ou mieux jour après jour, arrivent le 12 avril en moyenne. Cette année, ce sera vraisemblablement le 24 avril. Pour les régions du nord-ouest et de l’est de la province, ce sera plus tard en mai.

© Fournis par MétéoMédia
En ce qui concerne les premières journées à 20 °C, nous sommes encore loin du compte. En moyenne, cette marque est atteinte vers la mi-avril dans le sud du Québec. Pour l’heure, les modèles ne prévoient aucun maximum de 20 °C avant deux semaines.

Avec MétéoMédia

Canada-Québec/Bordée tardive : ne rangez pas vos pelles tout de suite

avril 14, 2020
Avril 2020 a été généreux en ce qui concerne la neige. Ne rangez pas vos pelles, la bordée est encore possible au cours des prochains jours.

© Fournis par MétéoMédia

On se souviendra d’avril 2020 pour les chutes de neige plutôt fréquentes. Évidemment, ce ne sont pas toutes les régions qui ont droit à des accumulations dignes de mention, mais le décor d’hiver semble vouloir perdurer au Québec. En considérant les prévisions pour la prochaine semaine, un tapis blanc demeure encore possible, même pour les secteurs plus au sud.

© Fournis par MétéoMédia
Certaines régions ont été gâtées cette année en ce qui concerne la neige. La région de Charlevoix a été littéralement ensevelie avec une dernière livraison de 30 à 60 cm cette semaine. Dans ce secteur, on compte encore 159 cm de neige au sol. Le Saguenay, la Gaspésie et la Côte-Nord conservent encore un bon tapis neigeux.

© Fournis par MétéoMédia
En moyenne au Québec, la dernière bordée survient le 25 avril. Il y a quatre ans, nous avions eu droit à une livraison de neige le 15 mai ! Cette année, il n’est pas impossible que nous ayons droit à une bordée après le 25 avril.

© Fournis par MétéoMédia
Au cours des prochains jours, un dôme d’air froid couvrira le Québec. Le régime de températures combiné à de l’instabilité pourrait être favorable aux chutes de neige printanières. Les minimums seront nettement sous les normales de saison durant plusieurs jours.

© Fournis par MétéoMédia
Les maximums seront aussi sous la normale d’ici la fin du mois dans le sud de la province.

© Fournis par MétéoMédia
Avec MétéoMédia

Canada/Grosses tempêtes : elles n’ont pas dit leur dernier mot

mars 26, 2020
Le Québec a été relativement gâté en ce qui concerne les bordées de neige en mars cette année.

© Fournis par MétéoMédia

En tenant compte des chutes de neige prévues les 26 et 29 mars, la province aura eu droit à six bonnes livraisons de neige. Évidemment, ce ne sont pas tous les secteurs qui auront reçu ces précipitations sous la même forme. Le sud du Québec a été plutôt bien arrosé.

Le secteur de l’Abitibi recevra une bordée ce jeudi tandis que seulement quelques averses sont prévues pour le sud de la province, surtout en après-midi et en soirée.

© Fournis par MétéoMédia

Encore une bordée

Un système devrait apporter entre 25 cm et 30 cm dans certains secteurs du Québec de dimanche à lundi. Le nord-ouest et le centre seront particulièrement touchés. La ville de Québec se trouve à la limite et, selon la trajectoire qu’empruntera la dépression, elle pourrait recevoir une bonne quantité de neige lourde.

© Fournis par MétéoMédia

Beaucoup de pluie

Pour le sud du Québec, la pluie va débuter dimanche matin et se poursuivre jusqu’à lundi. Montréal, Victoriaville, l’Estrie et Mont-Tremblant pourraient recevoir jusqu’à 50 mm de pluie.

© Fournis par MétéoMédia
Il y a aussi un risque de pluie verglaçante pour les Hautes-Laurentides.

Risque d’inondation

Comme plusieurs secteurs recevront une grande quantité d’eau, il y a des risques d’inondation. Ce risque est plus important dans les secteurs où il y a encore un bon couvert de neige au sol.

© Fournis par MétéoMédia

Beaucoup d’humidité

Avril pourrait débuter en lion. Nous surveillons le développement d’un gros système bien gorgé en humidité en provenance du Texas. Selon l’un des modèles, la dépression remonterait le long de la côte pour atteindre le Québec les 1er et 2 avril. Tandis que le sud recevrait de bonnes quantités de pluie, les régions au nord auraient droit à une autre bonne bordée. La trajectoire du système demeure toutefois incertaine. Nous surveillerons l’évolution de la situation pour vous.

Le Québec au sec

Une fois cette éventuelle tempête derrière nous, le Québec profitera d’un régime de temps sec au début du mois d’avril. Les courants en altitude ne favoriseraient pas le passage de grosses dépressions chez nous. Entre le 1er et le 8 avril, peu de précipitations sont prévues.

© Fournis par MétéoMédia
Avec MétéoMédia

Canada: Le printemps débutera par une tempête

mars 16, 2020
Tandis que l’hiver se terminera par une bordée, le printemps pourrait commencer par une tempête ! Un système, plus important, suivra celui de mardi.

© Fournis par MétéoMédia
Lundi soir, une dépression en provenance de l’Ouest canadien pourrait apporter une quinzaine de centimètres de neige dans les régions au nord du fleuve.

Le répit sera de courte durée puisque dans la nuit de jeudi à vendredi, une dépression en provenance du Colorado viendra visiter le Québec. Contrairement aux dépressions de l’Ouest canadien, dont l’air plus froid contient moins d’humidité, celle-ci risque d’apporter plus de précipitations.

La perturbation a de fortes probabilités d’amener des précipitations conséquentes, dépassant les 25 centimètres de neige par endroits, même s’il est encore trop tôt pour parler, avec certitude, de quantités. De son côté, le sud devrait recevoir de la pluie.

Mercure en yo-yo

Au passage de la première perturbation de la semaine, le front froid fera chuter les températures sous les normales de saison. Mais avec la remontée de la seconde dépression, l’influx d’humidité et les vents du sud-ouest feront grimper le thermomètre…

La remontée sera toutefois éphémère puisque la masse d’air froid fera une nouvelle descente pour cette fin de semaine. Pour les amateurs de températures positives, il s’agira probablement de la dernière descente de mars.

© Fournis par MétéoMédia
Avec MétéoMédia

Canada : Pas de centres pour les sinistrés en cas d’inondation, prévient Québec

mars 16, 2020
Des inondations printanières ont fait de nombreux sinistrés à Rigaud en 2017.
© Christinne Muschi/Reuters Des inondations printanières ont fait de nombreux sinistrés à Rigaud en 2017.
La pandémie de coronavirus change les façons de faire et la gestion d’une possible crue printanière ne fera pas exception, a averti lundi la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault. Le gouvernement ne permettra donc pas l’ouverture de centres d’hébergement pour les sinistrés en cas d’inondation.

Cette mesure exceptionnelle est nécessaire pour éviter la propagation du coronavirus, dit Geneviève Guilbault.

Mme Guilbault a qualifié cette mesure d’extraordinaire, et dit qu’elle est nécessaire pour éviter la propagation du virus. Québec recense présentement 50 cas de COVID-19 à l’échelle de la province.

La ministre a également évoqué d’autres directives, dans un message publié sur sa page Facebook.

Les municipalités devront entre autres prévoir des endroits, comme des hôtels ou résidences universitaires, pour accueillir leurs citoyens touchés. Ces endroits seront tenus d’offrir des services de traiteur, des produits d’hygiène et tout le matériel nécessaire pour limiter la propagation du virus.

Nous invitons les citoyens habitant des zones à risque à songer à un endroit où ils pourront se loger en cas d’inondation, a aussi suggéré la vice-première ministre.

Mme Guilbault a précisé qu’elle s’était déjà entretenue avec des élus de l’Outaouais et de la Montérégie, dont le maire de Gatineau, Maxime Pednaud-Jobin, et le préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, Patrick Bousez. Les élus des autres régions qui risquent d’être touchées seront contactés au cours des prochains jours.

Les importantes crues printanières qui sont survenues au Québec l’an dernier ont forcé l’évacuation de milliers de personnes, dont 6000 à Sainte-Marthe-sur-le-Lac seulement, en raison de la rupture de la digue sur le lac des Deux Montagnes.

Avec CBC/Radio-Canada

Canada-Québec/Nouvelle tempête : la fin de la semaine sera vraiment désagréable

mars 10, 2020
Un nouveau système balayera la province de vendredi à samedi. D’importantes quantités de pluie et de neige sont à venir et le tout sera accompagné de forts vents. Les rivières seront à surveiller et les déplacements risquent d’être pénibles.

© Fournis par MétéoMédia

Quand ? Où ? Quoi ?

Dès vendredi matin, la pluie et la neige commenceront à tomber sur l’ouest de la province et atteindront le centre en fin de matinée et l’est en après-midi. La majorité du Québec sera affectée par ce système. Les températures dans le sud de la province pourraient grimper jusqu’à 10 °C. L’air froid sera présent principalement dans les régions de l’est avec des températures maximales pouvant descendre jusqu’à -5 °C.

© Fournis par MétéoMédia

Pluie, brouillard et inondations

De l’Outaouais à l’Estrie en passant par Montréal et la Mauricie, de la pluie parfois forte est attendue tout au long de la journée. Elle réduira considérablement le tapis neigeux de plusieurs secteurs. Plus de 30 millimètres pourraient tomber localement. Une accumulation rapide d’eau sur les routes pourrait causer de l’aquaplanage. Certains secteurs ayant encore de la neige au sol pourraient voir du brouillard se former. De plus, les rivières seront à surveiller jusqu’à samedi.

© Fournis par MétéoMédia
Il existe encore de l’incertitude sur la trajectoire du système. Cela pourrait avoir un effet sur l’étendue de l’air doux. En effet, cette injection de douceur pourrait remonter plus au nord et affecter le Saguenay, Québec et le Bas-Saint-Laurent. Les quantités de neige au sol vont diminuer.

Neige lourde – une nouvelle bordée à venir

Une fois de plus, de l’Abitibi à l’est de la province en passant par le Saguenay, la neige dominera. Les températures seront près du point de congélation pour certains secteurs et la neige sera très lourde. Plus de quinze centimètres pourront tomber dans ces régions, mais aussi en Beauce. Les accumulations paraîtront moindres au sol puisque cette neige sera gorgée d’eau. La région de Charlevoix ou encore la Gaspésie et la Côte-Nord devraient accumuler jusqu’à 30 cm.

© Fournis par MétéoMédia

Vents violents

Des rafales de plus de 50 km/h pourraient souffler lors du passage du système. Des vents du sud canalisés vendredi matin pourront quant à eux dépasser les 80 km/h dans la région de la Vallée-du-Richelieu et sur la rive sud de Montréal. Des rafales de plus de 60 km/h pourront aussi affecter le centre de la province et l’est.

© Fournis par MétéoMédia
Avec MétéoMédia

Canada: Verglas et tempête de neige au Québec et au Nouveau-Brunswick mardi

mars 10, 2020

 

MONTRÉAL — Des avis de pluie verglaçante et de tempête hivernale ont été transmis mardi matin par Environnement Canada pour plusieurs régions du Québec.

© MarcBruxelle
De 5 à 10 millimètres de verglas devraient tomber jusqu’en soirée dans les secteurs de Sorel-Tracy, Drummondville, Joliette, Saint-Jérôme, Nicolet, Trois-Rivières, La Tuque, Victoriaville, Québec, Lévis, Saint-Georges et Montmagny. Les météorologues ajoutent que les températures feront en sorte qu’il y aura accumulation importante de verglas.

Dans la région de Montréal, il était prévu que la faible pluie verglaçante cesse en début de matinée.

D’autre part, de 15 à 25 centimètres de neige sont attendus dans le Bas-Saint-Laurent et dans la région de Charlevoix, à Kamouraska, Rivière-du-Loup, Rimouski, Trois-Pistoles et La Malbaie.

Sur la Côte-Nord et au Saguenay, des quantités semblables de neige sont annoncées à Tadoussac, Baie-Comeau et Saguenay, et elles seront accompagnées de vents forts. Un avis de poudrerie a été émis pour Sept-Îles.

Au Nouveau-Brunswick, une période prolongée de neige et de pluie verglaçante est prévue pour mardi, jusqu’à mercredi matin. L’avis a été transmis pour les régions de Campbellton, Bathurst, Edmundston, Fredericton et Moncton. La région de Saint-Jean devrait être épargnée, tout comme celles de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, et d’Halifax et de Sydney, en Nouvelle-Écosse.

Avec Météomédia

Canada: Un séisme de magnitude 3,3 ressenti sur l’île de Montréal

mars 6, 2020
Le séisme a été ressenti à Montréal dans la nuit de jeudi à vendredi.
© /Radio-Canada Le séisme a été ressenti à Montréal dans la nuit de jeudi à vendredi.
Un tremblement de terre de magnitude 3,3 a secoué l’île de Montréal vendredi, au milieu de la nuit.

La secousse a été ressentie à 3 h 22, au centre-ville et dans l’est de la ville. Séismes Canada a révisé à la hausse sa première estimation de la magnitude, qui était 2,7.

Selon Séismes Canada, l’épicentre était à environ 9 kilomètres au nord-est de l’est de l’île de Montréal, à une profondeur de 12 kilomètres.

De tels tremblements de terre sont enregistrés par les sismographes locaux, mais ils ne sont généralement pas ressentis, selon Séismes Canada. Entre les magnitudes 3,5 et 5,4, ils sont souvent ressentis, mais causent rarement des dommages.

L’incertitude dans l’estimation de la magnitude est approximativement plus ou moins 0,3 unité. Les estimations de magnitude sont souvent révisées par les sismologues à mesure qu’ils obtiennent et analysent des données supplémentaires.

De plus, les effets des tremblements de terre varient grandement selon la distance et les conditions du sol, notamment.

Il s’agit du septième tremblement de terre à avoir été constaté au Québec depuis le début de l’année, mais du premier à être signalé en région urbaine.

Les deux plus récents sont survenus dans les Laurentides : le 22 février, de magnitude 2,9, à 10 kilomètres au sud-ouest de Sainte-Agathe-des-Monts, et le 7 février, de magnitude 3, à 22 kilomètres au sud-ouest de L’Annonciation.

Le 2 février, une secousse de magnitude 3,1 a été enregistrée en Outaouais, à 19 kilomètres au nord-ouest de Maniwaki.

Trois séismes ont été mesurés les 13, 14 et 17 janvier au sud-est de Huntingdon, en Montérégie. Leur magnitude variait entre 2,6 et 4.

Par ailleurs, un séisme de 2,3 a été ressenti jeudi dans la région Chaleur dans le nord-est du Nouveau-Brunswick.

Avec CBC/Radio-Canada

Canada/Prochaine tempête : jusqu’à 40 cm de neige à l’est, pluie abondante au sud

mars 3, 2020
En pleine semaine de relâche, un système dépressionnaire gorgé d’humidité frappera le Québec. Tandis que pour certains, la pluie sera le principal type de précipitations reçues, pour d’autres, d’importantes quantités de neige devraient tomber.

© Fournis par MétéoMédia

Les premières gouttes de pluie tomberont sur Gatineau aux alentours de midi et à 16 heures à Montréal. Sur certains secteurs, les précipitations pourraient d’abord tomber sous forme de pluie verglaçante avant de se changer en pluie. Environnement Canada a d’ailleurs émis quelques avertissements en ce sens.

© Fournis par MétéoMédia
Les précipitations s’intensifieront en cours de soirée mardi pour l’ouest et le sud du Québec. Au centre, la pluie tombera fortement un peu plus tard durant la nuit.

© Fournis par MétéoMédia
Dans les régions les plus touchées, ce sont de dix à vingt millimètres de pluie qui devraient s’accumuler de mardi soir à mercredi.

Bourrasques et poudrerie

Au nord du fleuve et à l’est de Trois-Rivières, on attend plutôt de bonnes quantités de neige. Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie seront les secteurs qui devraient recevoir les plus importantes accumulations, alors qu’une trentaine de centimètres pourraient tomber. Localement, on pourrait même recevoir jusqu’à 40 centimètres de neige.

© Fournis par MétéoMédia
La circulation pourrait être perturbée par la tempête puisqu’on attend des rafales de 60 à 70 km/h. Celles-ci pourraient occasionner de la poudrerie. Des bourrasques de neige risquent également de surprendre les automobilistes de mercredi soir à jeudi matin dans l’est de la province.

Avec MétéoMédia