Archive for the ‘Environnement’ Category

Forêts tropicales : 500 millions de dollars de plus débloqués

septembre 23, 2019

UN-CLIMATE-ENVIRONMENT

Emmanuel Macron et Evo Morales, président bolivien, lundi 23 septembre à l’ONU lors d’une réunion consacrée à l’Amazonie. LUDOVIC MARIN / AFP

De «grands donateurs» internationaux, dont la Banque mondiale, la Banque interaméricaine de développement et l’ONG Conservation International, s’engagent.

De grands donateurs (Banque mondiale, Banque interaméricaine de développement, l’ONG Conservation International) ont décidé de débloquer environ 500 millions de dollars supplémentaires pour aider à protéger les forêts tropicales, dont l’Amazonie, a indiqué ce lundi 23 septembre l’Elysée.

Ces annonces devaient être faites pendant la réunion sur l’Amazonie organisée lundi à l’Assemblée générale de l’ONU à New York en présence de plusieurs chefs d’Etat dont le Français Emmanuel Macron, à l’initiative de la réunion, et les présidents du Chili, de la Colombie et de la Bolivie, mais pas du Brésil.

Trois programmes devaient être annoncés. La Banque mondiale compte mettre en place un programme « Pro Green » avec l’Allemagne et la France pour financer des projets sur le terrain et la Banque interaméricaine de développement financera des actions dans les grands Etats amazoniens. En outre l’ONG américaine Conservation International va aider des projets locaux menés par des organisations non gouvernementales, des communautés autochtones et des entreprises privées.

Cette aide s’ajoute à l’aide d’urgence d’au moins 20 millions de dollars promise fin août à Biarritz pour soutenir les pays touchés par les incendies qui ravagent l’Amazonie, par les dirigeants du G7.

Par Lae Figaro.fr avec AFP

Climat : l’Allemagne va investir au moins 100 milliards d’euros d’ici 2030

septembre 20, 2019

Global Climate Strike in Berlin

La chancelière allemande Angela Merkel et le ministre des Finances Olaf Scholz lors d’une réunion autour du climat, le 20 septembre à Berlin. MICHAEL HANSCHKE / REUTERS

La coalition gouvernementale allemande vient de se doter d’une stratégie climatique.

L’Allemagne va investir au moins 100 milliards d’euros d’ici 2030 «pour la protection du climat et la transition énergétique», selon le texte final négocié vendredi au sein de la coalition d’Angela Merkel et obtenu par l’AFP.

Cet effort, réclamé par des manifestations massives dans tout le pays, doit permettre à la première économie européenne d’accélérer la baisse de ses émissions polluantes, jusqu’ici nettement inférieure à ses objectifs. L’enjeu consiste à prendre des mesures pour inciter les Allemands à réduire les émissions polluantes, et permettre au pays, aujourd’hui en retard, d’atteindre ses objectifs de réduction d’émissions polluantes.

L’annonce intervient alors que des dizaines de milliers de manifestants, 80.000 selon les organisateurs, s’étaient rassemblés à Berlin à l’emblématique Porte de Brandebourg, en ce jour d’un mouvement mondial de grève pour la défense du climat. La mobilisation devrait être particulièrement bien suivie en Allemagne, où les écologistes ont le vent en poupe et enchaînent les succès électoraux.

Global Climate Strike in Berlin

De nombreux manifestants réunis à Berlin le 20 septembre pour la grève du climat. FABRIZIO BENSCH

Au total, des manifestations doivent avoir lieu dans 575 villes allemandes, «du jamais vu», a estimé la porte-parole allemande du mouvement FridaysforFuture, Luisa Neubauer dans un tweet.

Une panoplie de mesures

Selon le projet d’accord en discussion, des investissements d’«un montant à trois chiffres en milliards d’euros», soit au moins 100 milliards d’euros, sont prévus d’ici à 2030. Les partis se sont particulièrement disputés sur son financement, rendu extrêmement compliqué par le fait que le gouvernement refuse de contracter de nouvelles dettes, conformément à sa politique d’orthodoxie budgétaire du «Schwarze Null».

Les négociations achoppaient en particulier sur un modèle de tarification des émissions de CO2, où l’essence, le diesel, le gaz de chauffage ou le fioul pourraient être intégrés dans un marché national de certificats et voir leur prix monter, d’environ 11 centimes par exemple pour le litre de diesel.

Question centrale: où fixer le curseur pour à la fois avoir un prix suffisamment élevé afin d’inciter les consommateurs à opter pour les solutions les moins polluantes, mais en même temps ne pas provoquer de levée de bouclier de l’opinion, à l’exemple du mouvement des gilets jaunes en France ? Il est question dans les discussions de prix plancher et plafond sur ce marché.

Concrètement, la stratégie du gouvernement comprend aussi une panoplie de mesures destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’énergie, le bâtiment, l’agriculture, l’industrie et les transports. Cela va de la promotion des transports publics et des trains, à l’augmentation du prix des voyages en avion en Allemagne, ou à diverses subventions pour le développement des voitures électriques ou pour des chauffages individuels efficaces et propres.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Grèce: des milliers de poissons asphyxiés dans un lac pour cause de sécheresse

septembre 19, 2019

 

Des milliers de poissons ont été retrouvés morts jeudi sur les bords du lac Koronia, dans le nord de la Grèce, en raison des températures élevées et de la diminution du niveau de l’eau, ont annoncé les autorités.

Il s’agit surtout de poissons de grande taille asphyxiés après une importante période «de sécheresse, de températures élevées, qui ont entraîné la diminution du niveau de l’eau», a indiqué à l’AFP Dimitra Bobori, responsable des lacs de la région de Macédoine, dans le nord de la Grèce, à 30km de la métropole de Théssalonique.

En 2014, la profondeur maximale du lac Koronia était de 2,8 mètres, contre une profondeur de 60 à 80 cm aujourd’hui en raison de l’évaporation de l’eau et d’un contrôle insuffisant du maintien des eaux du lac par les autorités, a-t-elle souligné. Cette diminution importante du niveau du lac réduit l’oxygène dont les poissons ont besoin, a expliqué Dimitra Bobori.

Quatre phénomènes de ce type depuis 1995

Le lac Koronia a connu au moins quatre fois un tel phénomène depuis 1995, accompagné de l’apparition de milliers de poissons morts à la surface. Les experts ont prévenu à plusieurs reprises les autorités du risque d’«un désastre naturel».

Connu pour la richesse de son milieu aquatique, voie de passage pour les oiseaux migrateurs, et inscrit au réseau européen des régions protégées Natura, le lac de Koronia est depuis longtemps victime de la sécheresse mais aussi de la pollution.

Après plusieurs mises en garde appelant la Grèce à renforcer la protection du lac, la Commission européenne a saisi en 2011 la Cour de justice européenne sur le sujet.

Les écologistes et l’association grecque des ornithologues estiment que le non-respect des normes environnementales ainsi que la poursuite de la pollution des eaux par les industries et entreprises agricoles des environs et le pompage abusif sont à l’origine du problème. En 2007, 200 oiseaux avaient été retrouvés morts sur les bords du lac à la suite de l’apparition d’une bactérie.

Mais la plus grande catastrophe avait eu lieu en 2004: 4500 oiseaux avaient péri en raison du bacille «clostridium botulinum», une toxine qui se développe notamment dans des eaux stagnantes et/ou polluées et qui est à l’origine du botulisme.

Par Le Figaro.fr avec AFP

2500 personnes encore portées disparues aux Bahamas après Dorian

septembre 11, 2019

BAHAMAS-US-WEATHER-HURRICANE

Les habitants des Bahamas dévastées par Dorian cherchent les disparus parmi les décombres. ANDREW CABALLERO-REYNOLDS/AFP

Tandis que le bilan matériel n’est pas mesurable, le bilan humain de l’ouragan qui a dévasté l’archipel en catégorie 5 s’alourdit toujours. Le nord est encore en phase d’urgence et le chaos règne partout, compliquant la tâche de ceux qui cherchent les absents.

2500 personnes sont encore portées disparues aux Bahamas plus d’une semaine après le passage dévastateur de l’ouragan Dorian, qui a fait au moins 50 morts, ont annoncé ce mercredi 11 septembre les services d’urgences de l’archipel.

«A l’heure actuelle, environ 2500 personnes sont inscrites sur le registre gouvernemental des personnes portées disparues» a déclaré Carl Smith, représentant de l’agence bahaméenne des situations d’urgence (NEMA), précisant que cette liste n’avait «pas encore été comparée aux registres du gouvernement sur les personnes placées dans des refuges ou qui ont été évacuées».

Le nord de l’archipel des Bahamas reste plongé dans un grand chaos et la phase d’urgence n’y est pas terminée, la priorité étant d’évacuer les sinistrés des îles les plus dévastées.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Veille d’ouragan dans certaines parties du Canada atlantique

septembre 6, 2019
© Fournis par Canadian Press Enterprises Inc
 

HALIFAX — L’ouragan Dorian dérivait vendredi vers le nord-est, en suivant la côte Est des États-Unis, et est sur une trajectoire qui devrait le mener dans le Canada atlantique samedi.

La tempête de catégorie 1 glissait à environ 22 kilomètres/heure et devrait conserver la force d’un ouragan en remontant vers la Nouvelle-Écosse.

Selon le Centre canadien de prévision des ouragans, une veille d’ouragan est en vigueur pour toute la Nouvelle-Écosse; des veilles de tempête tropicale touchent le sud-est du Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard, les Îles-de-la-Madeleine et l’ouest de Terre-Neuve.

Des pêcheurs de la Nouvelle-Écosse s’affairaient vendredi à mettre leurs embarcations en sécurité. D’autres habitants de la région ont fait des réserves de gaz propane pour le barbecue et d’essence pour la voiture. Plusieurs se sont assurés d’avoir suffisamment de provisions d’eau et de nourriture pour être indépendants pendant trois jours.

© Fournis par Canadian Press Enterprises Inc
 

Selon la projection la plus probable, l’ouragan Dorian se trouverait au sud des Maritimes samedi, et la tempête traverserait l’est de la Nouvelle-Écosse au cours de la nuit de samedi à dimanche, puis les eaux est du golfe du Saint-Laurent ou l’ouest de Terre-Neuve d’ici dimanche matin.

On annonce des vents violents et des pluies torrentielles, avec des impacts majeurs dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, l’ouest de Terre-Neuve et la Basse-Côte-Nord, au Québec.

De hautes vagues sont à prévoir sur les côtes atlantiques de la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve et les secteurs est du golfe du Saint-Laurent, tandis qu’une onde de tempête, de concert avec de grosses vagues et un fort ressac, pourrait occasionner des inondations pour certains secteurs de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve et des îles de la Madeleine.

Des rafales de 90 à 110 kilomètres/heure sont prévues samedi matin sur le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, et l’après-midi sur l’est de la province avant de se diriger dans la soirée vers l’Île-du-Prince-Édouard, les Îles-de-la-Madeleine et le sud-ouest de Terre-Neuve.

Les précipitations les plus importantes — 50 à 100 millimètres — sont attendues en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et aux Îles-de-la-Madeleine.

Keith Doucette et Michael Tutton, La Presse canadienne

L’ouragan Dorian, historique par sa puissance, frappe les Bahamas

septembre 1, 2019

L'oeil de Dorian.

L’œil de Dorian. HO / NOAA/RAMMB / AFP

Dorian s’est abattu dimanche sur les îles Abacos avec des pluies torrentielles et des vents frôlant les 300 km/h, un niveau sans équivalent dans l’histoire de cet archipel.

L’ouragan Dorian, désormais classé en catégorie 5, la plus élevée sur l’échelle de Saffir-Simpson, frappait les îles Abacos, dans l’archipel des Bahamas, dimanche 1er septembre, avec des vents frôlant les 300 km/h. Il a touché terre à Elbow Cay, qui fait partie des îles Abacos aux Bahamas, à 1640 GMT. Des vagues géantes ont commencé à submerger les parties les plus basses de cette bande de terre de 14 km. Des habitants de Great Guana Cay avaient quitté les lieux en prévision de l’ouragan, rejoignant Nassau, la capitale des Bahamas, ou d’autres régions de l’archipel, mais deux à trois cents d’entre eux sont restés. L’électricité a été coupée et les météorologues prévoient jusqu’à 60 cm de pluies et des ondes de tempête de plus de 6 mètres. On s’attend à deux jours de pluies diluviennes et de vents violents.

Les rafales peuvent dépasser 350 km/h, ce qui en fait un ouragan aussi puissant que Gilbert (1988), Wilma (2005) et l’ouragan du Labor Day de 1935. Seul Allen, en 1980, avait des vents soutenus supérieurs, atteignant 305 km/h. Sa vitesse de déplacement est lente, 1,6 km/h à peine, « ce qui prolonge ses effets catastrophiques », a averti le Centre national américain des ouragans (NHC), basé à Miami.

Sur l’îlot de Great Guana Cay balayé par le cyclone, où quelque 200 à 300 habitants sont restés, l’électricité a été coupée et les météorologues prévoient jusqu’à 60 cm de pluies et des ondes de tempête de plus de 6 mètres.

Parlant d’un ouragan « très puissant, très dangereux », Ken Graham, directeur du Centre national des ouragans (NHC), avait insisté plus tôt sur la menace qu’il faisait peser sur cet archipel touristique des Caraïbes. Il s’agit « d’une situation extrêmement dangereuse pour les Bahamas », a-t-il prévenu sur Facebook. Le Centre national des ouragans a évoqué des « conditions catastrophiques » dans le nord-ouest de l’archipel et a mis en garde contre « une destruction extrême dans les zones affectées ».

Le mur de l’œil, qui entoure l’œil du cyclone, contient les vents de surface les plus forts. L’œil du cyclone était situé à la mi-journée à environ 360 km à l’est de Palm Beach, en Floride.

Les météorologues ont qualifié Dorian du plus violent ouragan jamais enregistré dans le nord-ouest des Bahamas.

Le premier ministre des Bahamas Hubert Minnis a multiplié les appels à la population. « J’appelle tous les habitants se trouvant sur le passage de l’ouragan Dorian à évacuer et à se mettre à l’abri », a-t-il tweeté. L’ouragan devrait ensuite se rapprocher de la côte est de la Floride lundi soir et mardi, mais il est difficile de prévoir avec quelle intensité il va frapper le « Sunshine State ». «Les gens se préparent depuis mercredi», ils «sont encore traumatisés par l’ouragan Matthew (en 2016) mais c’est encore pire», a expliqué à l’AFP Yasmin Rigby, qui vit à Freeport, à Grand Bahama.

« Les vents commencent à forcir un peu », soulignait de son côté Lucy Worboys, habitante de la capitale Nassau, ajoutant que la population s’inquiétait d’une montée des eaux car « tout est tellement plat aux Bahamas ».

Nous sommes face à un ouragan (…) comme nous n’en avons jamais vu dans l’histoire des Bahamas », a déclaré Hubert Minnis lors d’une conférence de presse où il a fondu en larmes. « C’est probablement le jour le plus triste de ma vie », a-t-il ajouté, cité par le Nassau Guardian.

Depuis la Maison Blanche, le président américain Donald Trump a appelé à la plus grande vigilance face à cet ouragan « très très puissant ».

L’état d’urgence déclaré dans plusieurs Etats

Le gouverneur de Caroline du Sud, Henry McMaster, a déclaré l’état d’urgence dans son Etat. « La force et le caractère imprévisible de la tempête nous obligent à nous préparer à tous les scénarios », a-t-il souligné.

L’état d’urgence avait déjà été déclaré en Floride et dans une douzaine de comtés de l’Etat de Géorgie. Cette mesure permet de mieux mobiliser les services publics de l’Etat et de recourir si besoin à l’aide fédérale. Une évacuation obligatoire a été ordonnée pour les régions côtières des comtés de Palm Beach et Martin, en Floride.

« Je suis sur mes gardes car cela peut encore évoluer; dans les 12 ou 24 heures avant que l’ouragan n’atteigne la côte, tout peut changer », racontait David Duque, 30 ans. « Je vis en Floride depuis 15 ans, mieux vaut se préparer que d’attendre sans rien faire ». La Floride, principalement constituée d’une péninsule dans le sud-est des Etats-Unis, se trouve chaque année en première ligne lors de la saison des ouragans. Avec un relief très plat, le littoral est particulièrement menacé par une montée des eaux. Le centre des terres se caractérise également par de faibles altitudes. Pour les habitants, la principale menace est donc les inondations.

Selon un officier coordonnant les secours, 12.000 soldats se trouvent actuellement en Floride en attendant l’arrivée de Dorian. L’aéroport d’Orlando, où atterrissent les touristes voulant visiter Disney World, prévoit de fermer à partir de 06h00 GMT lundi matin.

La catégorie 5, la plus élevée à l’heure actuelle, était notamment celle de l’ouragan Katrina qui a dévasté la Nouvelle-Orléans en 2005, mais aussi Irma et Maria qui ont ravagé les Antilles en 2017.

Le Figaro.fr avec AFP et Reuters

 

Congo-Brazzaville : Denis Sassou Nguesso à l’Élysée pour parler climat

août 30, 2019

Emmanuel Macron avec Denis Sassou Nguesso et Jean-Yves Le Drian, durant leur rencontre du sommet de l’OIF à Erevan, le 12 octobre 2018. © DR

 

Denis Sassou Nguesso et Emmanuel Macron tiendront le 3 septembre leur premier tête-à-tête à Paris. À l’heure où l’Amazonie brûle, l’environnement et le climat seront au cœur des discussions entre les deux chefs d’État.

Le président congolais Denis Sassou Nguesso sera reçu le 3 septembre à Paris par Emmanuel Macron, dans le cadre d’une visite de travail de trois jours, à l’invitation de son homologue français.

Les deux chefs d’État, qui s’étaient déjà entretenu en marge du sommet de la Francophonie à Erevan, en octobre 2018, et se parlent régulièrement au téléphone, se retrouveront pour la première fois à l’Élysée – et cette fois en tête-à-tête. La signature le 11 juillet d’un accord entre le Congo et le FMI, en faveur duquel la France a œuvré, a sans nul doute favorisé ce rendez-vous, mais c’est un autre dossier auquel Emmanuel Macron tient particulièrement qui s’invitera en priorité et à sa demande à la table des discussions : l’environnement et le climat.

Poumon écologique

En tant que président de la Commission Climat du bassin du Congo et du Fonds bleu pour le bassin du Congo, Denis Sassou Nguesso joue le rôle de porte-parole du « deuxième poumon écologique du monde » – ce qui, à l’heure où les forêts d’Amazonie brûlent, est loin de laisser indifférente la partie française.

En marge de cette visite, outre des accords bilatéraux concernant la santé et l’éducation, un protocole de coopération devrait donc être signé entre les ministres de l’Environnement des deux pays sur le renforcement de la capacité des cadres, le développement durable, la gestion des aires protégées, l’écotourisme et la protection de cet immense réservoir de carbone que sont les tourbières du Nord-Congo.

La Libye au menu

Autres sujets vraisemblablement abordés entre Emmanuel Macron et Denis Sassou Nguesso : la situation en Libye (DSN préside le comité de haut niveau de l’Union africaine sur ce pays) et en Centrafrique, ainsi que l’état des lieux politique du Congo, à l’avant-veille de l’élection présidentielle de mars 2021.

Jeuneafrique.com

États-Unis: 120 millions de dollars contre une crise d’eau contaminée

août 26, 2019

 

Confrontée à la contamination au plomb de son eau potable, la ville de Newark, dans la banlieue new-yorkaise, a annoncé lundi avoir obtenu 120 millions de dollars de prêts pour remplacer ses tuyaux vieillissants et désamorcer une crise sanitaire réminiscente du scandale de Flint, dans le Michigan.

Avec cet argent prêté à taux réduits par le comté d’Essex, où se situe Newark, la ville va pouvoir remplacer 18.000 conduits défaillants à un rythme accéléré, a annoncé lors d’un point presse Ras Baraka, maire de cette ville du New Jersey de 285.000 habitants, l’une des plus pauvres du pays.

Les tuyaux vieillissants, accusés d’être à l’origine de la présence de plomb dans l’eau, devraient ainsi pouvoir être changés en 24 à 30 mois, alors que leur remplacement aurait pris près d’une décennie sans cet argent frais, selon les responsables de la ville.

Les responsables démocrates de Newark se devaient d’annoncer des mesures fortes rapidement, eux qui étaient accusés d’avoir tardé à agir face à une crise dont les premiers signaux d’alerte remontent à 2017.

Depuis la mi-août, des milliers de bouteilles d’eau sont distribuées aux habitants des quartiers desservis par des tuyaux anciens, après que des tests eurent montré que des filtres à eau distribués initialement ne suffisaient pas à ramener le taux de plomb dans l’eau à des niveaux acceptables pour la santé.

Newark étant particulièrement pauvre, avec une population majoritairement noire et hispanique, l’affaire a été comparée au scandale de l’eau contaminée de l’ex-ville industrielle de Flint, devenu depuis 2014 un symbole des injustices sociales américaines.

Le gouverneur démocrate du New Jersey, Phil Murphy, et surtout l’un des candidats à l’investiture démocrate pour la présidentielle 2020, le sénateur et ex-maire de Newark Cory Booker, étaient notamment devenus la cible des conservateurs, qui les accusaient d’être en partie responsables de cette crise.

Ces 120 millions «sont bienvenus pour supprimer la menace de plomb dans l’eau pour les habitants de Newark», a tweeté lundi M. Booker. Cela prouve «notre détermination collective à trouver une solution, et je continuerai au niveau fédéral à veiller à ce que Newark reçoive les ressources dont elle a besoin».

Par Le Figaro.fr avec AFP

Congo-Mayombe: 3 militaires emportent 400 kilos d’or dans le braquage d’un véhicule des chinois

août 26, 2019

Au Congo, même les hommes en tenue sont devenus des bandits de grand chemin et n’hésitent pas à se remarquer dans des opérations de grande envergure. Si les policiers s’illustrent dans le braquage des banques et domiciles privés, trois militaires armés jusqu’aux dents ont volé près de 400 kilos d’or aux chinois dans un braquage en pleine forêt du Mayombe.

Le véhicule avec deux chinois à bord et conduit par le chauffeur congolais, serait parti de Komono et Bambama dans la Lekoumou. Dans ces localités, on assisterait à un pillage sauvage du sous -sol par des ressortissants asiatiques au su et vu de tout le monde.

La question du million est celle de savoir qui aurait vendu la mèche ? Qui serait derrière ces militaires ? Mais certains se réjouissent de ce braquage au vu du pillage des ressources naturelles congolaises par les chinois en complicité avec certaines autorités.

Dans le Mayombe, malgré les protestations des autochtones sur l’exploitation sauvage avec des conséquences sur la biodiversité, les chinois et libanais campent toujours sur leurs positions.

Comment peut-on permettre à ces étrangers de se moquer ainsi des congolais ? La solution serait donc le braquage.

Les trois militaires auteurs du braquage des 400 kilos d’or, attendaient le véhicule des chinois juste après Masseka. Les obligeant à s’arrêter simulant un contrôle routier, ils ont opérés en toute tranquillité avant de s’évaporer dans la nature en direction de Dolisie.

Ces chinois se dirigeaient avec cet or à Pointe-Noire d’où il est exporté vers les pays d’Asie. La valeur de ce métal précieux s’accroît de plus en plus dans le monde et tout les économistes y voient le moyen le plus sûr de garder sa richesse.

Les sujets asiatiques se sont déversés au Congo en créant des sociétés fantaisistes avec permis d’opérations dans des régions où l’or est présent. Le plus souvent parrainés par un dignitaire, ces asiatiques agissent sans aucun respect environnemental et seul compte leur gain. Les cas de Kellé, Mbomo, Komono et le Mayombe en disent long.

Sacer-infos.com par Stany Franck

Espèces menacées: des députés européens demandent l’interdiction de la chasse aux trophées

août 18, 2019

 

Plus de 50 députés européens et une cinquantaine d’organisations de défense de la nature ont appelé dimanche les parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) à interdire la chasse aux trophées ciblant des animaux en danger comme les rhinocéros et les éléphants.

La CITES interdit tout commerce de plus de 1000 espèces végétales et animales considérées comme en danger d’extinction, qui sont recensées dans son annexe 1.

Dans une lettre adressée à la secrétaire générale de la CITES Ivonne Higuero, les signataires déplorent que la chasse aux trophées, ayant un caractère récréatif et considérée comme «non commerciale», ait échappé à cette interdiction.

La lettre a été rendue publique au moment où sont réunis à Genève des milliers de délégués venus de plus de 180 pays, défenseurs de l’environnement et responsables politiques, qui doivent discuter de 56 propositions visant à modifier le degré de protection accordé aux animaux et aux plantes sauvages par la Convention. La question des trophées de chasse ne figure toutefois pas à l’ordre du jour de la conférence.

«Un nombre considérable de trophées d’espèces (relevant) de l’annexe 1 (du traité) sont commercialisés chaque année, dont les trophées d’espèces figurant sur la liste rouge de l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) en tant qu’espèces ne subsistant plus à l’état sauvage, gravement menacées (ou) en danger d’extinction, vulnérables ou proches des seuils de menace», souligne la lettre.

Les signataires appellent les parties à la Convention à «traiter les trophées de chasse de la même manière que les autres formes de commerce de la vie sauvage», et à «appliquer un moratoire immédiat sur les importations de toutes les espèces (recensées) dans l’annexe 1»

Un grand nombre d’espèces sont convoitées par les chasseurs, dont les éléphants, les rhinocéros noirs et blancs, les girafes, les crocodiles, les perroquets gris, les guépards mais aussi les primates comme les chimpanzés. Les Etats-Unis sont les plus gros importateurs de trophées de chasse, suivis par la Chine.

La chasse aux trophées est légale dans de nombreuses régions d’Afrique. Les touristes payent pour tirer sur un petit nombre d’animaux sélectionnées.

Par Le Figaro.fr avec AFP