France: 3 000 « délinquants étrangers » expulsés en deux ans, selon Darmanin

En visite à Lyon samedi, le ministre de l’Intérieur a évoqué son souhait de procéder à des changements législatifs dans les procédures d’expulsion.

Gerald Darmanin lors d'une visite a la prefecture du Rhone, a Lyon, le 30 juillet 2022.
Gérald Darmanin lors d’une visite à la préfecture du Rhône, à Lyon, le 30 juillet 2022.
 © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Quelque 3 000 « étrangers délinquants » ont été expulsés en deux ans du territoire national, a déclaré Gérald Darmanin, évoquant « une augmentation sans précédent ». Le ministre de l’Intérieur s’est rendu à Lyon, samedi 30 juillet, pour inaugurer un centre de rétention administrative de 140 places. Lors de cette visite, il a rencontré des policiers récemment agressés dans le quartier de La Guillotière. Un déplacement dans la cité des Gones qui intervient au lendemain d’une autre agression contre un policier, dans le même quartier. 

Dans la soirée de vendredi à samedi, un fonctionnaire de la BAC a été renversé par un homme à scooter. L’auteur des faits, qui aurait roulé sans casque et à vive allure, selon Le Progrès, est suspecté d’avoir refusé d’obtempérer lors d’un contrôle. Le policier aurait été traîné sur une dizaine de mètres, vers 22 h 30. Toujours d’après le journal local, l’individu aurait ralenti avant de percuter la victime présumée « de plein fouet ». Le suspect, placé en garde à vue, et le policier ont été transportés à l’hôpital. Les blessures de ce dernier ont entraîné une ITT (interruption totale de travail) de quatre jours.

La visite de Gérald Darmanin à Lyon s’inscrit dans le cadre d’une autre affaire très médiatisée de violences à l’encontre de policiers. Deux fonctionnaires de police ont été blessés le 20 juillet au soir en tentant avec un collègue d’interpeller une personne suspectée de vol, au milieu d’une foule qui les a violemment pris à partie, dans le quartier de La Guillotière. Un des hommes ayant participé à l’agression a été mis en examen mardi. 

« Ce n’est pas de ministre dont nous avons besoin »

Samedi après-midi, Gérald Darmanin a échangé avec des riverains de La Guillotière, un quartier populaire du centre de Lyon. Lors de sa visite dans la capitale des Gaules, le ministre a multiplié les critiques sur la politique du maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, notamment en matière de sécurité. Ce dernier, qui s’est déplacé à La Guillotière vendredi, a fait savoir qu’il n’assisterait pas au déplacement ministériel.

« Ce n’est pas de ministre dont nous avons besoin mais de plus d’effectifs », a-t-il tweeté vendredi en demandant 300 policiers nationaux en plus. Selon Gérald Darmanin, qui propose de rencontrer le maire en septembre, il y a eu plus de 100 policiers supplémentaires à Lyon depuis qu’il est ministre, une nouvelle compagnie républicaine de sécurité (CRS) à demeure ainsi que 200 policiers de la PAF (police aux frontières) qui arriveront en janvier 2023. 

Des « changements législatifs » dans les procédures d’expulsions

Gérald Darmanin a évoqué son souhait de procéder à la rentrée à des « changements législatifs » à propos des procédures d’expulsion. « À partir de janvier, quand un policier va interpeller un étranger en situation irrégulière, il pourra le mettre au CRA (centre de rétention administrative) pendant trois mois pour trouver le moyen de l’expulser dans son pays », a-t-il indiqué. 

Par Le Point avec AFP

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :