Cocaïne : vaste coup de filet contre le « supercartel »

Europol a annoncé l’arrestation à Dubai de plusieurs « cibles de haute valeur » soupçonnées d’être à la tête du trafic de cocaïne en Europe.

L’agence européenne de sécurité Europol a annoncé lundi avoir démantelé un « supercartel » européen de la cocaïne, grâce à des opérations coordonnées menées ces derniers jours dans plusieurs pays européens et à des arrestations de plusieurs narcotrafiquants à Dubai, plaque tournante du blanchiment de l’argent de la drogue.

« Un total de 49 suspects a été arrêté au cours de l’enquête. Ceux considérés comme des « cibles de haute valeur » s’étaient réunis pour former ce que l’on appelait le « supercartel », qui contrôlait un tiers du commerce de cocaïne en Europe », déclare l’agence Europol dans son communiqué. Menée courant novembre en Espagne, aux Pays-Bas, en Belgique et en France, l’opération Lumière du désert a conduit à la saisie de biens immobiliers et financiers et à l’identification de filières d’importation de drogue.

Six arrestations de cibles prioritaires

Elle a surtout permis l’appréhension à Dubai de six cibles prioritaires des polices européennes. Certains de ces malfrats pourraient être de hauts responsables du fameux supercartel constitué en 2017. L’un des suspects liés au dossier néerlandais serait un « très gros poisson », selon une source d’Europol citée par l’Agence France-Presse. En Bosnie, la presse fait état de l’arrestation de son compatriote Gacanin, le chef du puissant gang « Tito et Dino ».

Deux des chefs du cartel, l’Irlandais Daniel Kinahan et le Bosnien Edin Gacanin, étaient toujours en cavale à Dubai jusqu’à ces derniers jours, tandis que deux autres, le Néerlandais Ridouan Taghi et l’Italien Imperiale, ont été arrêtés par la police de l’Émirat en 2019 et en 2021 et extradés vers leur pays respectif.

Les interpellations viendraient couronner des enquêtes menées ces dernières années notamment grâce au décryptage du réseau de messagerie Sky ECC, utilisé par les narcotrafiquants. Le démantèlement de ces réseaux a conduit, au total, à la confiscation de près de 30 tonnes de cocaïne en deux ans, annonce triomphalement Europol. Aux Pays-Bas, en Belgique et en France, la police visait principalement des complices de Ridouan Taghi impliqués dans des cargaisons de drogue entre les ports sud-américains et ceux de Rotterdam, Anvers et Rouen. Environ deux tonnes avaient été saisies en 2021. Deux Marocains de Belgique et un Français, originaire du Val-de-Marne, figureraient parmi les personnes arrêtées le 8 novembre à Dubai, selon des sources proches de l’enquête.

En Espagne, le coup de filet lancé à Barcelone, Madrid et Marbella a permis la saisie de nombreuses propriétés et voitures de luxe, notamment sur la Costa del Sol, où sont installés des membres du cartel.

En Belgique, les enquêteurs ont aussi révélé avoir identifié les auteurs d’un enlèvement lié à un règlement de comptes entre gangs rivaux sur le port d’Anvers. En France, trois personnes ont été mises en examen, le 11 novembre 2022, pour importation de stupéfiants en bande organisée, association de malfaiteurs, enlèvement et séquestration avec acte de torture et de barbarie en bande organisée et placées en détention provisoire. Un quatrième homme de nationalité française et interpellé en Espagne a été remis à la France, puis mis en examen et incarcéré.

Avec Le Point par Guillaume Perrier

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :