Canada: Une messe papale en l’honneur des ancêtres et des aînés à Edmonton

Le pape François, assis, entouré de deux concélébrants

Le pape François s’apprêtant à célébrer la messe au stade du Commonwealth, à Edmonton. Photo : Reuters/Guglielmo Mangiapane

Pour son premier événement grand public au pays, le pape François a célébré une messe pour sainte Anne et saint Joachim, les grand-parents maternels de Jésus, et en a profité pour rendre hommage aux ancêtres et aux aînés. Il a cependant fait très peu mention des Autochtones, au lendemain des excuses qu’il leur a présentées.

La messe s’est tenue au stade du Commonwealth d’Edmonton devant 40 000 personnes, 20 000 de moins que ce qui était prévu.

Le parterre du stade était réservé aux survivants des pensionnats et à leurs proches.

Une femme pleure pendant la messe du pape François.

Nancy Saddleman, une femme de 82 ans qui a passé 14 ans au pensionnat pour Autochtones de Kamloops, pleure en assistant à la messe présidée par le pape François. Photo : Reuters/Amber Bracken

L’homélie prononcée par le pape avait pour but de rappeler aux fidèles d’honorer ceux qui nous ont transmis le trésor de la vie.

Nous sommes ici grâce aux parents, mais aussi grâce aux grands-parents qui nous ont fait expérimenter d’être les bienvenus au monde, a dit le pape.

Dans la maison des grands-parents, nous sommes nombreux à avoir respiré, en plus de tout cela, le parfum de l’Évangile, d’une foi qui a le goût de la maison, a-t-il poursuivi.

Grâce à eux, nous avons découvert une foi familiale, domestique; oui, parce que la foi se communique essentiellement ainsi, elle se communique en dialecte, elle se communique à travers l’affection et l’encouragement, le soin et la proximité, a-t-on aussi pu entendre dans l’homélie.

Ces paroles font écho au respect qu’accordent les Autochtones aux aînés de leurs communautés. Or, on se rappellera les milliers de témoignages de la Commission de vérité et réconciliation qui n’ont pas manqué de souligner comment l’Église a pourtant contribué, par sa gestion des pensionnats pendant plus d’un siècle, à briser ce lien entre les différentes générations.

Le pape portait par ailleurs un vêtement confectionné par une artiste autochtone. Par contre, les détails de la tenue se trouvant au dos, le public n’a pas pu les voir.

Plus tard, le pape effectuera un pèlerinage au lac Ste. Anne, un site historique longtemps occupé par des Premières Nations et des Métis.

Le souverain pontife sera accueilli par une délégation autochtone et procédera notamment à la bénédiction des eaux du lac.

Avec Radio-Canada par Gabrielle Paul

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :