Humour: Sorcier pris au piège de son intelligence

La nuit tombe sur la ville côtière. Après l’ambiance des consommateurs de la bière, le silence prend le relais.

Voilà que le sommeil accompagne tout le monde sous les draps; les hiboux, les chauves-souris et autres papillons nocturnes occupent l’espace céleste tandis que les chats, les cafards, les crapauds et scolopendres circulent dans toutes les directions terrestres. Ils sont la convoitise des sorciers. Ils vont solliciter leur service pour la précieuse présence durant la nuit. Ils vont leur confier chacun un rôle à jouer.

Bref ! L’heure du rendez-vous a déjà sonné sur le carillon et que le sorcier se précipite à se métamorphoser. Il abandonne son pyjama avec le double de son enveloppe – dans la plus grande discrétion – sur le lit à côté de sa femme, puis voyage au-delà de minuit.

Ayant mal calculé la distance avec son GPS occulte et dépassé l’heure du retour, il est surpris par l’aube, à la frontière balisée de son territoire, où les gardes lui disent qu’il est en retard, lui refusant de rentrer mais il insiste qu’il doit arriver chez-lui.

  • L’un d’eux lui dit : comment peux-tu arriver chez-toi dans ta tenue d’Adam?
  • Je vais me débrouiller…Mais sache que si on t’attrape, tu vas trahir toute la colonie.
  • Vous pouvez compter sur moi, je sais contourner les situations difficiles.

Dès lors, il fonce avec toutes ses couilles dehors; surpris par un hibou aux aguets qui lui cri sa déconvenue, il lui dit : ne te t’occupes pas de moi, continue de somnoler sur la branche du manguier. Le hibou, hurle derrière lui: kui, kui, kui…Celui-là il va se faire avoir aujourd’hui.

Avant d’arriver dans son quartier, il est aperçu par les chats des voisins qui lui barrent l’accès, car en partant il leur avait promis un morceau de viande qu’il n’a pas ramené. Il fait demi-tour, mais n’ayant plus de kérosène (carburant) pour repartir en France car il fait déjà jour comme dans son pays, il veut se rendre au Canada où il fait encore nuit.  Ne pouvant se présenter dans cette tenue pour se ravitailler à une quelconque station, il atterrit sur le sommet de la grande statue placée au centre du rond-point de la capitale économique. Il est l’objet de la risée et du grand spectacle de la journée.

Fin de l'intelligence sorcier

Sorcier ayant atterri sur une statue publique dans l’impressionnante et l’immense splendeur de sa nudité

Là il regrette les conseils des garde frontières. Il ne peut plus se cacher, la seule possibilité est celle d’embrasser de ses larges et vaillantes épaules, la tête de l’illustre personnalité, pour confondre la couleur de sa peau à celle de la veste du député tout en couvrant son visage dans l’arcade de ses bras, révélant dans la plaine du dos, l’immense splendeur de l’impressionnante nudité de son corps de sorcier pris au piège au comble de l’infamie, frôlant l’opprobre au sommet de la honte et de l’ignominie.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :