Six personnes tuées dans l’explosion d’un véhicule piégé au nord du Nigeria

L’explosion d’une bombe près de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria a fait six morts, ce lundi en début d’après-midi.

Six personnes dont deux policiers ont été tués dans une explosion à un check-point près de Damaturu, au nord-est du Nigeria, selon la police et des témoins sur place. En tout, « huit personnes, dont les deux qui transportaient les explosifs, ont été tuées dans l’explosion. Deux policiers figurent parmi les victimes », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police de l’Etat de Yobe, Toyin Gbadegesin.

« Une patrouille de la police routière fouillait des véhicules à la sortie de la ville, quand deux voitures tout-terrain sont arrivées. La police a entrepris de les fouiller aussi », raconte un des témoins, Umar Goni. Il poursuit : « Il y avait un homme et une femme dans la deuxième voiture. Soudainement il y a eu une explosion à l’intérieur de la voiture alors que deux policiers la fouillaient. »

L’explosion est survenue vers 13h et les circonstances sont encore à déterminer. Il est difficile de savoir si l’attaque visait les policiers qui fouillaient les voitures au check-point. La thèse n’est pas non plus à écarter étant donné que le groupe Boko Haram qui mène une insurrection dans le nord du pays a déjà attaqué des barrages de police.

Le combat du président Buhari

Mis à part les deux agents de police, les quatre autres victimes seraient des automobilistes, selon un journaliste de la télévision locale, arrivée sur les lieux peu après l’explosion. « Un sac à main appartenant à la femme de la voiture a été retrouvé avec des explosifs à l’intérieur, qui ont été désamorcés », a-t-il affirmé.

Depuis six ans, Damaturu est régulièrement la cible d’attaques islamistes. La dernière en date a été perpétrée vendredi par trois jeunes mineurs qui se sont fait exploser parmi des fidèles qui s’apprêtaient à célébrer la fin du Ramadan, tuant au moins 13 personnes.

Les attaques du groupe Boko Haram affilié à l’Etat islamique se sont multipliées dans le nord du pays depuis l’élection de Muhammadu Buhari faisant plus de 700 morts depuis fin mai.

Jeuneafrique.com

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :