Pologne : le missile aurait été tiré par l’Ukraine pour abattre un projectile russe

Une vue du cratère provoqué par l'explosion survenue non loin de la frontière ukrainienne.

L’explosion a creusé un vaste cratère et a tué deux personnes.

Des analyses préliminaires suggèrent que le missile qui s’est écrasé en Pologne mardi n’a pas été tiré par la Russie, mais par les forces ukrainiennes.

C’est d’abord l’Associated Press qui a étayé cette hypothèse après s’être entretenue avec des sources américaines. Plus tard en matinée, l’AFP rapportait que le ministre belge de la Défense arrivait à cette même conclusion.

L’Ukraine aurait tiré ce projectile – qui a tué deux Polonais lorsqu’il a touché terre – pour abattre l’un des nombreux missiles tirés par l’armée russe mardi lors d’une nouvelle série de bombardements visant les infrastructures énergétiques ukrainiennes.

Le président polonais Andrzej Duda a quant à lui jugé hautement probable, mercredi, que le missile qui est tombé ait été utilisé par la défense ukrainienne.

L’explosion du missile en Pologne a ravivé la possibilité que l’OTAN soit entraînée dans la guerre que livre la Russie à l’Ukraine.

L’OTAN n’a de son côté aucune indication qui lui permettrait d’attribuer l’explosion à une attaque délibérée contre ce pays, a indiqué mercredi le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg.

Notre analyse préliminaire suggère que l’incident a été probablement causé par un missile de système ukrainien de défense antiaérienne tiré pour défendre le territoire ukrainien contre les missiles de croisière russes, a ajouté M. Stoltenberg en conférence de presse mercredi à Bruxelles.

Il a mentionné que l’OTAN n’a aucune indication que la Russie prépare une action contre l’un des 30 pays de l’Alliance.

L’incident, qui a d’abord été imputé aux Russes par divers intervenants, s’est imposé au sommet du G20 à l’autre bout du monde. Les dirigeants du groupe des sept qui s’y trouvaient et leurs alliés de l’OTAN se sont réunis d’urgence. Bien que les chefs d’État ont condamné unanimement les attaques de missiles barbares que la Russie a perpétrées mardi contre des villes et des infrastructures civiles ukrainiennes, ils ont fait preuve de prudence quant à l’origine de l’explosion.

Nous offrons notre soutien et notre assistance dans le cadre de l’enquête que mène actuellement la Pologne. Nous convenons de rester en étroite communication afin de déterminer les prochaines mesures à prendre selon le déroulement de l’enquête, peut-on lire dans une déclaration commune publiée au courant de la nuit.

Un peu plus tôt, le président américain Joe Biden avait noté qu’il était improbable que le missile tombé en territoire polonais ait été tiré depuis la Russie, une retenue saluée par le Kremlin mercredi matin, qui clame son innocence.

Par Radio-Canada avec les informations de Associated Press et Agence France-Presse

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :