Le jour de ma libération

 

 

Je n’étais plus sûr de retrouver mes enfants

Après mon arrestation dans cette triste prison

Où je broyais du noir à vif comme un voleur

Alors que je n’étais qu’un simple défenseur

 

Heureusement que dehors tous mes collègues

Soulevèrent courageusement de hautes vagues

De contestation et protestation pour ma liberté

Acquise au prix fort de plusieurs assemblées

 

Quand libéré je suis arrivé à la maison

Je découvris sur le visage de mes enfants

Une tristesse envahissante et désolante

Que je consolais avec mes mains agissantes

 

Ma femme vint m’embrasser toute émue

Pour cette absence de ne plus s’être vu

Pendant une semaine d’incarcération

Loin de son amour et de son attention.

 

Bernard NKOUNKOU

http://donewithjob.com/? ref=38832

 

Étiquettes : , , , , ,

5 Réponses to “Le jour de ma libération”

  1. La petite revue de Claire Says:

    Un poème pour tous les prisonniers politiques

  2. Gyslaine LE GAL Says:

    Très beau ce poème Bernard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :